INVESTISSEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le canal du crédit et l'irréversibilité de l'investissement

La qualité de plus en plus grande des bases de données d'entreprises et l'augmentation de la puissance de calcul et de stockage des ordinateurs, ainsi que le développement des méthodes économétriques sur données individuelles, ont apporté un renouveau dans les analyses de la productivité, de l'emploi et de l'investissement (Haltiwanger, 1997). Plus particulièrement, les économistes ont pu introduire l'hétérogénéité des comportements micro-économiques dans les analyses des évolutions macro-économiques, c'est-à-dire utiliser la richesse des différences entre individus ou entre entreprises pour expliquer les agrégats. Les études sur l'investissement se sont ainsi développées en suivant deux axes majeurs : l'analyse des contraintes financières des entreprises à travers le canal du crédit et l'analyse de l'irréversibilité de l'investissement en incertitude.

L'hétérogénéité du comportement d'investissement des entreprises

L'hétérogénéité est la caractéristique la plus frappante des comportements d'investissement des entreprises : certaines investissent, d'autres non, quel que soit le secteur d'activité et quelle que soit la conjoncture (Duhautois, 2001 ; Duhautois et Jamet, 2001 ; Crépon et Rosenwald, 2001). Une des explications les plus souvent avancées tient compte de l'interaction forte entre la décision d'investissement d'une entreprise et les conditions auxquelles elle peut se financer, conditions qui dépendent beaucoup de ses caractéristiques propres. En particulier, on peut envisager que le stock de capital des entreprises serve de garantie pour leurs prêts – au cas où elles feraient faillite – et permette ainsi de réduire le taux d'intérêt auquel elles se financent (Crépon et Rosenwald, 2001). Lors de sa décision d'investissement, une entreprise doit donc tenir compte à la fois du coût de financement externe lié aux conditions sur le marché des crédits (le niveau a priori du taux d'intérêt) mais également de ce qu'elle a ac [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : économiste à l'I.N.S.E.E., membre du Centre de recherche en économie et statistique

Classification


Autres références

«  INVESTISSEMENT  » est également traité dans :

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Rosa Luxemburg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Monnaie et plus-value »  : […] La production capitaliste a un coût, le capital engagé, qui alimente une partie de la demande : d'une part, la dépense en capital constant nourrit la demande de moyens de production ; d'autre part, la dépense en capital variable, c'est-à-dire l'achat de la force de travail, fournit au salarié le moyen d'acquérir des biens de consommation. L'excès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-rosa-luxemburg/#i_2529

AGENCES DE NOTATION

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 3 398 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Périmètre d'intervention »  : […] La mission des agences de notation consiste à réduire ce que les économistes dénomment les asymétries d'information : les émetteurs de dette ont tout avantage à faire valoir leur bonne santé économique et financière, et donc leur capacité à payer des intérêts et à rembourser leur emprunt. Symétriquement, les investisseurs disposent des fonds, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agences-de-notation/#i_2529

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 954 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'extension de la révolution agricole »  : […] À partir du milieu des années 1970, des investisseurs de toutes sortes (entrepreneurs, grands propriétaires, firmes multinationales fournissant des intrants, transformant ou distribuant des produits agricoles et alimentaires, fonds d'investissement divers) se sont lancés dans la modernisation de grands domaines agricoles, de plusieurs milliers ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-histoire-des-agricultures-depuis-le-xxe-siecle/#i_2529

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'économie allemande depuis la réunification

  • Écrit par 
  • Hans BRODERSEN
  •  • 5 886 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Enracinement d'une misère sociale »  : […] Derrière ce brillant tableau des performances macroéconomiques, on trouve une réalité sociale bien plus préoccupante. Durant les décennies de 1990 et 2000, la distribution des richesses montre un déséquilibre croissant au détriment des salariés allemands. Cela s'est traduit par un considérable accroissement des bénéfices et des inégalités accentuée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-l-economie-allemande-depuis-la-reunification/#i_2529

ARBITRAGE, finance

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 269 mots

Dans le chapitre « Une stratégie financière »  : […] Dans le domaine de la finance, le terme arbitrage renvoie à une pratique qui ne laisse aucune place au jugement de valeur. Dans l'acception la plus large, arbitrer, en finance, signifie choisir parmi plusieurs stratégies similaires la plus avantageuse. Par extension, ce terme évoque la possibilité de réaliser un gain sans risque. Une opportunité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbitrage-finance/#i_2529

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Défis et perspectives »  : […] Pour autant, l'économie argentine n'est pas exempte de difficultés. La maîtrise de l'inflation reste l'un des défis posés aux autorités. Bien que l'inflation ait fortement baissé au sortir de la crise (3,7 p. 100 en 2003 et 6,1 p. 100 en 2004, contre 41 p. 100 en 2002), elle s'est ensuite ravivée et demeurait proche des 10 p. 100 en 2006. Les orig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_2529

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

Dans le chapitre « Le rôle d'investisseur »  : […] Le rôle premier de l'assurance est d'apporter de la sécurité aux agents économiques. Un autre rôle, non moins important, est sa contribution au financement des investissements. Les entreprises d'assurances prennent à l'égard de leurs assurés, moyennant paiement immédiat du prix de cette garantie, des engagements qui ne se traduiront en paiement que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assurance-evolution-contemporaine/#i_2529

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Le choix de l'autofinancement »  : […] Pourquoi l'entreprise recourt-elle à l'autofinancement et ne fait-elle pas appel uniquement au financement externe ? Différentes raisons peuvent amener les dirigeants de l'entreprise à préférer l'autofinancement à l'émission d'actions ou d'obligations, ou encore au crédit bancaire. Un tel choix peut résulter, en premier lieu, d'une attitude spontan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_2529

BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. Dybvig - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 132 mots

Dans le chapitre « Service de liquidité et fragilité intrinsèque des banques »  : […] Les déposants confient aux banques des fonds que celles-ci investissent dans des projets d'investissement à long terme. Le service de liquidité inscrit dans le contrat de dépôts assure les déposants de pouvoir récupérer leurs fonds dès qu'ils en auront besoin pour consommer. Paradoxalement, c'est l'investissement des fonds à long terme (engendrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bank-runs-deposit-insurance-and-liquidity/#i_2529

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les risques liés à l'activité de transformation »  : […] Les banques sont des entreprises fragiles, dont les faillites sont parfois très coûteuses pour leurs actionnaires, leurs clients, et souvent même pour les contribuables. La raison fondamentale de cette fragilité est le système dit de réserves fractionnaires grâce auquel les banques transforment des actifs liquides de court terme (les dépôts à vue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_2529

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les déclarations de « franchissements de seuils » par les investisseurs »  : […] Un investisseur qui achète des actions d'une société cotée le fait parce qu'il a confiance dans les orientations stratégiques de celle-ci et la gestion de ses dirigeants. Si le contrôle du capital de la société change, il se peut que la stratégie ou la qualité de la gestion en soit affectée. C'est pourquoi le législateur impose à tout investisseur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-reglementation-des-marches-boursiers/#i_2529

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 365 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le « miracle économique brésilien » : 1964-1980 »  : […] Les généraux au pouvoir mettent en place ce qu'on a appelé le modèle brésilien de croissance, à l'origine du « miracle économique » de la fin des années 1960 et des années 1970. Ce modèle comporte trois volets. Il repose d'abord sur l'idée que la perte de dynamisme vient de l'insuffisance de l'investissement, lui-même dû à la faiblesse de l'épargne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-economie/#i_2529

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Un droit de l'investissement »  : […] C'est que le brevet – le droit de brevet –, qui est à l'analyse juridique un droit de propriété sur l'invention, protégé par l'action en contrefaçon, se présente, économiquement parlant, comme un monopole. Il permet à son titulaire d'être le seul à fabriquer le produit breveté et à le mettre sur le marché (fabriquer le produit ou utiliser le proc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-d-invention/#i_2529

CAPITAL-RISQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Véritable levier du dynamisme industriel et économique, le capital-risque traduit bien imparfaitement le concept américain de venture capital  : la version française fait primer la notion de risque sur celle d'aventure. Il s'agit pourtant d'une aventure d'un type nouveau entre un industriel et un financier, associés dans un projet d'entreprise. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital-risque/#i_2529

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Le taux de change réel naturel (Natrex) »  : […] Toutes les théories du taux de change d'équilibre ne sont cependant pas exclusivement orientées vers la définition de normes. Ainsi Jerome Stein, auteur du modèle de taux de change réel naturel (Natrex, pour Natural Real Exchange Rate ) motive l'intérêt de son approche avant tout comme un moyen d'expliquer la dynamique observée des taux de change r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_2529

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les limites de la croissance extensive »  : […] En ce qui concerne le travail, la population active chinoise, qui a doublé depuis 1978, connaît aujourd’hui son apogée, et va commencer à décroître rapidement du fait des politiques de restriction des naissances mises en place dans les années 1970 – tandis que le nombre de personnes âgées va inexorablement augmenter, conduisant la Chine à un vieill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_2529

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] Jusque vers 1965, l'exécution du plan était imposée aux entreprises sous forme d'ordres directs (ou « indices », quelquefois aussi appelés « indicateurs ») relatifs aux objectifs à atteindre (production) et aux moyens à mettre en œuvre (utilisation de ressources matérielles et humaines). Un ensemble de réformes, commencées en 1963 en R.D.A. et ach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_2529

CORPORATE FINANCING AND INVESTMENT DECISIONS WHEN FIRMS HAVE INFORMATION THAT INVESTORS DO NOT HAVE, S. Myers et N. Majluf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « Asymétrie d'information et structure financière de l’entreprise »  : […] Sous l'hypothèse d’une information asymétrique entre dirigeant et actionnaires, le résultat théorique majeur de Myers et Majluf est qu'une entreprise peut être amenée à renoncer à de nouveaux projets d'investissement, a priori rentables (dont la valeur actualisée nette est positive), si elle est pour cela contrainte à une augmentation de capital (é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporate-financing-and-investment-decisions-when-firms-have-information-that-investors-do-not-have/#i_2529

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Dans le chapitre « Les caractéristiques des transactions »  : […] Reprenons ces caractéristiques en précisant leurs effets sur les coûts de transaction et sur le choix du « mode de gouvernance ». Une fréquence élevée, c'est-à-dire la répétition de transactions similaires, entraîne pour l'agent une familiarité avec les propriétés de cette transaction. Il en résulte un abaissement des coûts de transaction et donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-transaction/#i_2529

CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. Weiss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine REFAIT
  •  • 977 mots

Dans le chapitre « L'asymétrie d'information à l'origine du rationnement du crédit »  : […] Pourquoi les banques n'augmentent-elles pas le taux d'intérêt auquel elles prêtent si, au taux proposé, leur offre est inférieure à la demande des entreprises ? La justification envisagée par Stiglitz et Weiss met en avant l'asymétrie d'information qui existe entre la banque et l'entreprise : la banque est supposée incapable de connaître les caract […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit-rationing-in-markets-with-imperfect-information/#i_2529

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « À l'origine des crises : un petit nombre de mécanismes »  : […] Les crises financières récentes ont pris des formes variées : crises boursières, crises immobilières, crises bancaires, crises de change, crises des dettes souveraines . L'analyse économique a cependant permis de montrer que, au-delà de leur diversité, ces crises ont obéi à un petit nombre de mécanismes fondamentaux. Tout d'abord, les crises financ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_2529

CRISES FINANCIÈRES - Régulation financière internationale

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 4 704 mots

Dans le chapitre « La régulation des grands groupes financiers à caractère systémique »  : […] La finance mondiale est aujourd’hui dominée par un petit nombre de grands groupes financiers, qualifiés d’« entités systémiques » par le G20 de Londres (avril 2009), dont la crise a révélé qu’ils pouvaient constituer une menace pour la stabilité du système financier international. Ces acteurs de la finance globalisée posent deux types de problèmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-regulation-financiere-internationale/#i_2529

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots

Dans le chapitre « Le rôle de la politique économique »  : […] Pour ceux qui s'inscrivent dans la tradition keynésienne, comme Jean-Paul Fitoussi en France, Joseph Stiglitz ou Paul Krugman aux États-Unis (ces deux derniers ayant reçu le prix Nobel d'économie, en 2001 et 2008, respectivement), les cycles courts sont le résultat de politiques économiques inadaptées. Cette lignée de pensée, reprenant les apports […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-economiques/#i_2529

DÉPRESSION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 3 168 mots

Dans le chapitre « L'analyse keynésienne »  : […] Antérieurement à Keynes, la théorie prépondérante imputait le chômage et l'insuffisance de la production à la rigidité des salaires à la baisse (due elle-même à la pression des syndicats ouvriers), la persistance des phénomènes dépressifs étant expliquée par le maintien du taux de salaire à un niveau supérieur à celui de la productivité marginale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-economique/#i_2529

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 110 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes du blanchiment »  : […] Lorsque l'argent de la drogue n'est pas directement investi dans des biens de consommation ou dans l'achat d'entreprises ou de commerces, il est déposé dans des banques pour y être blanchi. On divise les opérations de blanchiment en trois phases distinctes : le placement, l'empilage et l'intégration. Les transactions portant sur la drogue se font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_2529

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Valeur, répartition et croissance »  : […] La valeur fournit le centre de gravitation des mouvements du prix de marché sous l'effet des forces de l'offre et de la demande. Si la demande est égale à l'offre, le prix de marché coïncide avec la valeur : la vente de la marchandise permet au producteur à la fois de récupérer les coûts en matières premières et de distribuer aux salariés, capital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_2529

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Principes de fonctionnement des relances monétaires et budgétaires »  : […] " : PROPOSITION D'UNE INTERPRETATION, John R. Hicks" > L'analyse et la mise en œuvre des politiques de relance keynésienne se situent, le plus couramment, dans le cadre du schéma d'interprétation de la Théorie générale qui fut proposé par John Hicks en 1937 dans son article « Mr. Keynes and the Classics ». Dans cette interprétation, connue sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_2529

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les barrières stratégiques à l'entrée »  : […] Lorsqu'il existe des barrières technologiques à l'entrée, les firmes en place sur un marché peuvent en plus développer des stratégies industrielles qui dissuadent les concurrents en puissance de venir sur le marché. Puisqu'une entreprise n'entre sur un marché que si elle anticipe des profits suffisants pour compenser ses coûts d'entrée, toute strat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_2529

ÉCONOMIE MONDIALE - 2001 : état de choc

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 2 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'onde récessive partie des États-Unis... »  : […] À l'issue de dix années de croissance, constituant la phase d'expansion la plus longue de l'histoire statistiquement connue des États-Unis, l'économie américaine est entrée en récession en mars 2001. Cette datation, issue des travaux du National Bureau of Economic Research (N.B.E.R., 2001), confirme que le retournement conjoncturel était déjà bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2001-etat-de-choc/#i_2529

ÉCONOMIE MONDIALE - 1998 : fin d'un cycle, début d'une nouvelle ère

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 387 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fin d'un cycle financier »  : […] Initialement locale, la crise ouverte par la dévaluation du bath thaïlandais en juillet 1997 s'était diffusée en fin d'année à la majeure partie des économies dynamiques d'Extrême-Orient (Chine et Taiwan exclues) avant de se propager en 1998 aux autres économies émergentes. Au niveau régional d'abord, la crise qui a déstabilisé la Thaïlande, l'Ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1998-fin-d-un-cycle-debut-d-une-nouvelle-ere/#i_2529

ÉCONOMIE MONDIALE - 1996 : sur la voie de la convergence

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 696 mots

Dans le chapitre « Les handicaps de l'Europe »  : […] Dans ses Perspectives économiques mondiales publiées en septembre, le F.M.I. a rappelé qu'au cours des vingt-cinq précédentes années, l'emploi s'est accru de 60 p. 100 aux États-Unis et de 11 p. 100 seulement en Europe, où le secteur privé n'a contribué que pour 5 p. 100. L'Europe, note-t-il, est pénalisée en la matière par divers handicaps : rig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1996-sur-la-voie-de-la-convergence/#i_2529

ÉDUCATION - Économie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François LECLERCQ
  •  • 3 976 mots

Dans le chapitre « Analyse théorique de l'investissement en capital humain »  : […] La théorie économique de la demande d'éducation, due à Gary Becker, repose sur l'idée que les individus déterminent leur parcours scolaire et universitaire de façon rationnelle, en fonction du rendement de l'investissement en capital humain qu'il représente. Ce rendement est la différence entre les bénéfices de l'éducation, qui incluent notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-economie-de-l-education/#i_2529

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La structure optimale : coût du capital et effet de levier »  : […] L'existence d'une structure optimale de financement donne lieu à un débat fondamental en théorie financière, car c'est la structure financière qui détermine le coût des capitaux, donc le choix des investissements. En effet, déterminer la rentabilité d'un investissement consiste à comparer les cash-flows (ou flux nets de trésorerie) dégagés par ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/#i_2529

ÉPARGNE

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 383 mots
  •  • 3 médias

Dans les sociétés contemporaines, l'épargne est une composante centrale de la vie économique. Elle est l'objet d'intenses débats publics de politique économique. Autrefois considérée comme l'expression d'une vertu, l'épargne est devenue, depuis les travaux de John Maynard Keynes, suspecte de ralentir la croissance lorsqu'elle est trop abondante. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/#i_2529

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 405 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une croissance dopée par l'immobilier »  : […] De 1995 à 2007, la croissance a été particulièrement élevée en Espagne, avec un rythme de 3,6 p. 100 en moyenne contre 2,3 p. 100 dans la zone euro (fig. 4 ). Cette performance a permis au P.I.B. par habitant de se rapprocher de la moyenne européenne de l'Union à Quinze, en passant de 79 p. 100 en 1995 à 94 p. 100 en 2007 (fig. 2). Durant cette p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_2529

EXPANSION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 3 682 mots

Dans le chapitre « Origine de l'expansion »  : […] Dans les théories expliquant l'expansion à partir de facteurs réels, par opposition aux facteurs purement monétaires, les phénomènes dits du multiplicateur jouent un rôle central. Ils peuvent être analysés en partant d'une situation d'équilibre entre la demande effective et l'offre globale telle qu'elle existe à la fin d'une période de relative dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-economique/#i_2529

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les investisseurs »  : […] Les investisseurs sont d'abord les agents à capacité de financement, donc ceux qui dégagent une épargne positive et qui se préoccupent légitimement de la placer et d'en obtenir un rendement. On pense bien sûr aux particuliers, résidents ou non-résidents. Mais la notion d'investisseur va au-delà, puisqu'elle inclut aussi les placements effectués pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_2529

FINANCE DE MARCHÉ - Théorie des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

La Finance en tant que domaine d'étude se divise traditionnellement en deux spécialités : la finance d'entreprise et la finance de marché. Bien qu'en partie imbriquées, ces deux spécialités ont des orientations différentes. La finance d'entreprise s'intéresse aux choix de financement et d'investissement des entreprises. La finance de marché étudie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-theorie-des-marches-financiers/#i_2529

FINANCE DE MARCHÉ - Comportement des investisseurs

  • Écrit par 
  • Patrick ROGER
  •  • 3 396 mots
  •  • 1 média

La théorie financière s'est développée depuis les années 1950 en s'appuyant sur des hypothèses draconiennes relatives au comportement supposé des investisseurs. Ces hypothèses résultent de la formalisation des préférences élaborée par John Von Neumann et Oskar Morgenstern ( Theory of Games and Economic Behavior , 1947). Les marchés financiers sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-comportement-des-investisseurs/#i_2529

FONDS SOUVERAINS

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 2 503 mots

Dans le chapitre « Un poids croissant et un changement de stratégie »  : […] Au niveau mondial, avec un montant d'actifs gérés d'environ 3 500 milliards de dollars, le poids des fonds souverains reste marginal rapporté à l'ensemble des actifs financiers mondiaux (capitalisation boursière mondiale ajoutée au stock des obligations émises par les entreprises et les États) qui dépassent 100 000 milliards de dollars. Comparés a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-souverains/#i_2529

FRANCE - L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 343 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Légers progrès pour l’économie française »  : […] La situation économique de la France s’améliore au cours du dernier semestre de l’année 2017. Alors que la croissance n’avait été que de 1,1 p. 100 en 2016 (0,7 p. 100 en 2014 et 1,1 p. 100 en 2015), elle devrait selon l’INSEE s’établir à 1,9 p. 100 en 2017, ce qui serait le meilleur taux depuis 2011. Cette croissance, largement liée à la reprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/#i_2529

HICKS JOHN RICHARD (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 658 mots

Économiste britannique, Hicks a mené de front des activités de professeur (à l'université de Manchester jusqu'en 1946, puis, à partir de 1952, au All Souls College à Oxford) et la rédaction de nombreux ouvrages de qualité. Dès 1932, il publie La Théorie des salaires ( Theory of Wages ), où il développe sa conception des « inventions induites » ; s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-richard-hicks/#i_2529

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une succession de chocs internes »  : […] Alors qu'une reprise est attendue en 1995 après l’absorption partielle de la forte contraction des actifs boursiers et immobiliers, le tremblement de terre qui touche Kōbe stoppe cet élan et se répercute sur la production et la consommation des ménages, effet qui est prolongé par l'émotion suscitée quelques mois plus tard par l'attentat terroriste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_2529

KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard GRELLET
  •  • 963 mots

Économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor, né à Budapest en 1908, est mort à Cambridge en 1986. Professeur à l'université de Cambridge (1952), conseiller des gouvernements travaillistes de l'après-guerre et de nombreux pays, membre de la Chambre des lords (1974), il contribue à l'évolution de la théorie économique dans des domaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-kaldor/#i_2529

LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 960 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fonds d'investissement et firmes privées »  : […] Certains agents économiques attendent de leurs investissements des bénéfices à court terme réalisés sur la vente des productions agricoles, elles-mêmes obtenues grâce à des coûts de production d'autant plus bas que les prix du foncier et de la main-d'œuvre agricole le sont. Parmi ces agents économiques figurent des groupes financiers tels que l'am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land-grabbing-accaparement-de-terres-agricoles/#i_2529

LIQUIDITY PREFERENCE AS BEHAVIOR TOWARDS RISK, James Tobin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 415 mots

Dans le chapitre « Du « tout ou rien » à la diversification financière »  : […] L'ambition première de l'article de Tobin est de proposer des fondements théoriques robustes au principe de « préférence pour la liquidité », proposée par John Maynard Keynes. Bien qu’il soit un keynésien convaincu, Tobin admet que ce principe – qui veut que les individus ne se séparent de leurs liquidités que dans l’espoir d’obtenir un revenu supp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liquidity-preference-as-behavior-towards-risk/#i_2529

LOIS DE PROGRAMME

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 319 mots

Apparues sous la III e  République afin de permettre la réalisation d'investissements de grande ampleur, les lois de programme sont destinées à étendre les perspectives financières de l'État au-delà du cadre annuel. Jusqu'en 1959, on considérait que le vote d'une loi de programme par le Parlement entraînait l'ouverture de crédits d'engagement au pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lois-de-programme/#i_2529

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Fluctuations conjoncturelles »  : […] Conçue comme devant s'appliquer à un avenir proche, de l'ordre de deux ans, la théorie keynésienne a souvent été qualifiée de statique. Mais déjà antérieurement la théorie dite des cycles avait beaucoup retenu l'attention et exigeait des analyses dynamiques qui rendent compte de ce que les évolutions des grandeurs macroéconomiques révélaient des v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_2529

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Institutions et incitations privées »  : […] Si le rendement futur de l'accumulation est fondamentalement incertain, il ne doit exister aucune incertitude pour l'investisseur sur son appropriation. C'est pourquoi le système juridique doit garantir à l'investisseur la propriété de ce revenu futur. Les droits de propriété, y compris sur les connaissances, doivent être clairement établis et gara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_2529

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Dans le chapitre « La gestion et la répartition des risques »  : […] Une bonne mobilisation de l'épargne suppose également que les apporteurs de capitaux se voient offrir des produits de placements adaptés à leurs préférences. Or, pour l'essentiel, ces préférences s'expriment en termes de rendement et de risques, de sorte qu'une autre fonction des systèmes financiers est de transformer les caractéristiques des « in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_2529

MATIÈRES PREMIÈRES

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 5 065 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un sous-investissement massif »  : […] Cette synchronisation de la croissance mondiale a d'autant plus d'importance que, du côté de l'offre, les années 1990 ont été marquées par la faiblesse des investissements dans les secteurs industriel, minier et pétrolier. Ainsi, l'explication du déséquilibre provoqué par la hausse brutale de la demande du début 2000 tient en partie à l'insuffisan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matieres-premieres/#i_2529

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le dynamisme industriel »  : […] L'essor industriel a été favorisé à la fois par l'élargissement du marché intérieur à partir des années trente et par la conjoncture internationale particulièrement propice de la période 1940-1973. De plus, l'État n'a cessé de le soutenir sous diverses formes : mesures de protection douanière, subventions indirectes par le biais du faible coût de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexique/#i_2529

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La prise de risque excessive »  : […] L' asymétrie d'information est une caractéristique essentielle des marchés financiers. En général, les emprunteurs ont davantage d'information que les prêteurs sur la valeur et le risque de leurs projets. Ils peuvent de ce fait être incités à choisir des investissements excessivement risqués : si le pari sur l'investissement est réussi, c'est l'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_2529

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les imperfections de l'information et de la concurrence  »  : […] Les canaux de transmission de la politique monétaire ne peuvent pleinement se révéler que dans un monde où les prix ne s'ajustent pas parfaitement et où l'activité n'est pas au plein-emploi. Toute la difficulté est alors d'expliquer pourquoi, après une émission de monnaie, des agents rationnels maintiennent les anciens prix au lieu d'en proposer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_2529

MULTINATIONALES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 7 006 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entreprise multinationale et investissement direct à l'étranger »  : […] La notion d'investissement direct part du même principe que la multinationalisation. La possession de 10 p. 100 des actions donnant un droit de vote est censée indiquer l'existence d'une relation d'investissement direct et d'une influence sur la gestion de la société concernée. C'est ce pourcentage de participation qui est retenu par les organisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/#i_2529

NOTATION EXTRA-FINANCIÈRE

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 924 mots

L'analyse extra-financière consiste à évaluer les engagements, les politiques mises en œuvre et les résultats des entreprises – mais aussi des États et collectivités territoriales – sur des critères sociaux, sociétaux, environnementaux et de gouvernance. Le marché de la notation extra-financière a débuté aux États-Unis à la demande de gestionnaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-extra-financiere/#i_2529

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Inégalités et fragmentations internes »  : […] Les déficits d'investissement cumulés sur plusieurs décennies ont notamment conduit à une situation de thrombose du système de transport, la plupart des lignes du métro et du R.E.R. étant saturées. Qui plus est, la structure du réseau n'a pas ou a peu évolué, avec un métro qui reste d'envergure municipale plus que métropolitaine et un R.E.R dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_2529

PÉTROLE - Les politiques pétrolières

  • Écrit par 
  • Denis BAUCHARD, 
  • Jean CHARDONNET
  •  • 13 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La politique d'augmentation de la production pétrolière dans le monde occidental »  : […] Cette politique était à la fois nécessaire et possible. Nécessaire pour trois raisons : pour les pays détenteurs de réserves pétrolières, encore insuffisamment exploitées ou susceptibles d'être accrues, afin de réduire leur dépendance vis-à-vis de l'O.P.E.P. et de diminuer leurs factures pétrolières ; c'était ensuite l'intérêt des pays dépourvus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-les-politiques-petrolieres/#i_2529

QATAR

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 5 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une stratégie performante  »  : […] La montée en puissance économique du Qatar est orchestrée par le Qatar Supreme Council for Economic Affairs and Investment, dont la stratégie vise à utiliser les opportunités de la mondialisation (le Qatar est membre de l'O.M.C. depuis janvier 1996) et à impulser le développement par un volontarisme copié sur Singapour ou Dubaï. L'État joue un rôl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qatar/#i_2529

RISQUE ET INCERTITUDE

  • Écrit par 
  • Christian GOLLIER
  •  • 1 778 mots

Dans le chapitre « Comportement à l'égard du risque et gestion du risque »  : […] Les risques que nous subissons, ou dont nous profitons, ne sont en général pas entièrement en dehors de notre contrôle. Chacun peut décider de prendre part au jeu. De même, toutes les activités de prévention agissant sur la nature du risque – airbags, antivol, réduction des émissions de dioxyde de carbone, etc. – permettent de réduire la probabilit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risque-et-incertitude/#i_2529

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 350 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La réaffirmation de l’État dans l’économie russe »  : […] Dans ce contexte de rééquilibrage de l’économie, l’État russe de Vladimir Poutine entreprend de reconquérir certains secteurs industriels stratégiques. L’alourdissement de la fiscalité sur le secteur énergétique lui donne un levier pour la reprise en main du secteur : en 2003, sous prétexte d’arriérés fiscaux, il intente un procès à Ioukos, entrep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_2529

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 887 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des investissements économiquement rentables »  : […] Au-delà des chiffres se cache un pragmatisme. Ainsi, après avoir versé 94 millions d'euros à Manchester United pour engager Cristiano Ronaldo, Florentino Pérez, soumis à la critique, déclarait : « Ce ne sont pas les grands joueurs qui coûtent cher, ce sont les joueurs moyens. » En effet, entre les droits de retransmission télévisée, les contrats d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sport-et-argent/#i_2529

TAÏWAN [T'AI-WAN] (FORMOSE)

  • Écrit par 
  • Philippe CHEVALÉRIAS, 
  • Évelyne COHEN, 
  • Jean DELVERT, 
  • François GODEMENT, 
  • Frank MUYARD, 
  • Angel PINO, 
  • Pierre SIGWALT, 
  • Charles TESSON
  • , Universalis
  •  • 19 329 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Virage technologique et reprise des échanges à travers le détroit »  : […] Dans les années 1980, Taïwan se tourne vers les technologies de l'information. Un parc industriel à vocation scientifique est implanté à Hsinchu en 1980 sur le modèle de la Silicon Valley aux États-Unis. On fabrique bientôt des circuits imprimés (1982), des ordinateurs portables (1988), des plaquettes de silicium (1989), des téléphones mobiles (199 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taiwan-t-ai-wan/#i_2529

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « La conception néo-classique du taux d'intérêt réel »  : […] Dans la théorie néo-classique (Eugen von Böhm-Bawerk, William Stanley Jevons, Irving Fisher), le taux d'intérêt réel a un rôle crucial, car il permet d'équilibrer l'épargne et l'investissement. Pour financer l'économie, un certain nombre d'agents, les épargnants, doivent accepter de prêter à d'autres agents, qui désirent dépenser pour investir. D' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_2529

THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 1 060 mots

Dans le chapitre « Une théorie de l'emploi »  : […] Le « but ultime » de Keynes est « la découverte des facteurs qui déterminent le volume de l'emploi ». Il s'oppose pour cela dès le livre I à l'analyse du marché du travail proposée par ceux qu'il nomme les « classiques » : les économistes qui, de David Ricardo à Arthur Cecil Pigou, auraient en commun d'admettre la loi de Say (l'offre crée sa propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-generale-de-l-emploi-de-l-interet-et-de-la-monnaie/#i_2529

TOBIN JAMES (1918-2002)

  • Écrit par 
  • Bruno JETIN
  •  • 1 107 mots

Né en 1918 à Champaign (Illinois, États-Unis) et mort le 11 mars 2002 à New Haven (Connecticut), James Tobin explique sa passion pour l'économie par le souvenir de la grande dépression qui l'a profondément marqué durant son enfance. D'où sa volonté de mettre la réflexion théorique au service de la politique économique afin de lutter contre la pauv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-tobin/#i_2529

Voir aussi

Pour citer l’article

Richard DUHAUTOIS, « INVESTISSEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/