INVESTISSEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'analyse traditionnelle de l'investissement

La mesure de l'investissement

La mesure de l'investissement n'est pas la même selon la perspective adoptée.

Au niveau micro-économique, c'est-à-dire à l'échelle de l'entreprise, l'investissement représente la différence entre les augmentations d'immobilisations par acquisition et création et les diminutions d'immobilisations par cession. Il comprend les investissements corporels (les achats de biens meubles et immeubles : terrains, bâtiments, usines, machines, matériels, etc) et incorporels (brevets, licences, fonds de commerce, etc) ainsi que les investissements financiers (achats d’actions, d’obligations, etc).

Au niveau macro-économique, c'est-à-dire en comptabilité nationale, l'investissement des entreprises se mesure par la formation brute de capital fixe (FBCF), qui constitue « la valeur des acquisitions (nettes de cessions) par les producteurs résidents d’actifs fixes corporels et incorporels ». Les actifs fixes sont issus d’un processus de production et utilisés de façon répétée ou continue dans d’autres processus de production pendant au moins un an. La FBCF inclut les investissements matériels (bâtiments, machines, matériels de transport, logements, routes, ponts, etc., y compris les biens durables des armées s’ils peuvent avoir un usage civil) et certains investissements immatériels (recherche-développement, acquisitions de logiciels, dépenses de prospection pétrolière et minière, acquisitions d’œuvres récréatives, littéraires ou artistiques originales, y compris audiovisuelles), mais exclut d’emblée les « investissements » financiers, qui constituent en fait des placements.

Ces deux méthodologies différentes de la mesure de l'investissement expliquent pourquoi le taux d'investissement – rapport de l'investissement à la valeur ajoutée – ou le taux d'accumulation – rapport de l'investissement au capital – peuvent être eux-mêmes différents quand on observe des séries chronologiques d'investissement issues de la comptabilité nationale [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages






Écrit par :

  • : économiste à l'INSEE, membre du Centre de recherche en économie et statistique
  • : professeur de sciences économiques à l'université d'Orléans

Classification


Autres références

«  INVESTISSEMENT  » est également traité dans :

AGENCES DE NOTATION

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 3 398 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Périmètre d'intervention »  : […] La mission des agences de notation consiste à réduire ce que les économistes dénomment les asymétries d'information : les émetteurs de dette ont tout avantage à faire valoir leur bonne santé économique et financière, et donc leur capacité à payer des intérêts et à rembourser leur emprunt. Symétriquement, les investisseurs disposent des fonds, mais ils n'ont pas toujours les moyens d'investiguer s […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 954 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'extension de la révolution agricole »  : […] À partir du milieu des années 1970, des investisseurs de toutes sortes (entrepreneurs, grands propriétaires, firmes multinationales fournissant des intrants, transformant ou distribuant des produits agricoles et alimentaires, fonds d'investissement divers) se sont lancés dans la modernisation de grands domaines agricoles, de plusieurs milliers ou dizaines de milliers d'hectares, existant surtout […] Lire la suite

ARBITRAGE, finance

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 269 mots

Dans le chapitre « Une stratégie financière »  : […] Dans le domaine de la finance, le terme arbitrage renvoie à une pratique qui ne laisse aucune place au jugement de valeur. Dans l'acception la plus large, arbitrer, en finance, signifie choisir parmi plusieurs stratégies similaires la plus avantageuse. Par extension, ce terme évoque la possibilité de réaliser un gain sans risque. Une opportunité d'arbitrage se définit comme une stratégie d'inve […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Défis et perspectives »  : […] Pour autant, l'économie argentine n'est pas exempte de difficultés. La maîtrise de l'inflation reste l'un des défis posés aux autorités. Bien que l'inflation ait fortement baissé au sortir de la crise (3,7 p. 100 en 2003 et 6,1 p. 100 en 2004, contre 41 p. 100 en 2002), elle s'est ensuite ravivée et demeurait proche des 10 p. 100 en 2006. Les origines de cette inflation sont diverses. Premièremen […] Lire la suite

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

Dans le chapitre « Le rôle d'investisseur »  : […] Le rôle premier de l'assurance est d'apporter de la sécurité aux agents économiques. Un autre rôle, non moins important, est sa contribution au financement des investissements. Les entreprises d'assurances prennent à l'égard de leurs assurés, moyennant paiement immédiat du prix de cette garantie, des engagements qui ne se traduiront en paiement que plus tard. Aussi la saine gestion conduit-elle c […] Lire la suite

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Le choix de l'autofinancement »  : […] Pourquoi l'entreprise recourt-elle à l'autofinancement et ne fait-elle pas appel uniquement au financement externe ? Différentes raisons peuvent amener les dirigeants de l'entreprise à préférer l'autofinancement à l'émission d'actions ou d'obligations, ou encore au crédit bancaire. Un tel choix peut résulter, en premier lieu, d'une attitude spontanée des dirigeants visant à employer au mieux, et d […] Lire la suite

BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. Dybvig - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 132 mots

Dans le chapitre « Service de liquidité et fragilité intrinsèque des banques »  : […] Les déposants confient aux banques des fonds que celles-ci investissent dans des projets d'investissement à long terme. Le service de liquidité inscrit dans le contrat de dépôts assure les déposants de pouvoir récupérer leurs fonds dès qu'ils en auront besoin pour consommer. Paradoxalement, c'est l'investissement des fonds à long terme (engendrant un rendement supérieur à celui d'un investissemen […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les risques liés à l'activité de transformation »  : […] Les banques sont des entreprises fragiles, dont les faillites sont parfois très coûteuses pour leurs actionnaires, leurs clients, et souvent même pour les contribuables. La raison fondamentale de cette fragilité est le système dit de réserves fractionnaires grâce auquel les banques transforment des actifs liquides de court terme (les dépôts à vue, qui peuvent faire l'objet de retraits à tout mome […] Lire la suite

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les déclarations de « franchissements de seuils » par les investisseurs »  : […] Un investisseur qui achète des actions d'une société cotée le fait parce qu'il a confiance dans les orientations stratégiques de celle-ci et la gestion de ses dirigeants. Si le contrôle du capital de la société change, il se peut que la stratégie ou la qualité de la gestion en soit affectée. C'est pourquoi le législateur impose à tout investisseur qui vient à franchir un seuil dans le pourcentage […] Lire la suite

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le « miracle économique brésilien » : 1964-1980 »  : […] Les généraux au pouvoir mettent en place ce qu'on a appelé le modèle brésilien de croissance, à l'origine du « miracle économique » de la fin des années 1960 et des années 1970. Ce modèle comporte trois volets. Il repose d'abord sur l'idée que la perte de dynamisme vient de l'insuffisance de l'investissement, lui-même dû à la faiblesse de l'épargne. Il faut donc favoriser celle-ci en maîtrisant l' […] Lire la suite

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Un droit de l'investissement »  : […] C'est que le brevet – le droit de brevet –, qui est à l'analyse juridique un droit de propriété sur l'invention, protégé par l'action en contrefaçon, se présente, économiquement parlant, comme un monopole. Il permet à son titulaire d'être le seul à fabriquer le produit breveté et à le mettre sur le marché (fabriquer le produit ou utiliser le procédé quand il s'agit de procédé). L'idée est que ce […] Lire la suite

CAPITAL-RISQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Véritable levier du dynamisme industriel et économique, le capital-risque traduit bien imparfaitement le concept américain de venture capital  : la version française fait primer la notion de risque sur celle d'aventure. Il s'agit pourtant d'une aventure d'un type nouveau entre un industriel et un financier, associés dans un projet d'entreprise. Le capital-risque est une activité d'intermédiation f […] Lire la suite

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Le taux de change réel naturel (Natrex) »  : […] Toutes les théories du taux de change d'équilibre ne sont cependant pas exclusivement orientées vers la définition de normes. Ainsi Jerome Stein, auteur du modèle de taux de change réel naturel (Natrex, pour Natural Real Exchange Rate ) motive l'intérêt de son approche avant tout comme un moyen d'expliquer la dynamique observée des taux de change réels, notamment celle du taux de change euro/dolla […] Lire la suite

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les limites de la croissance extensive »  : […] En ce qui concerne le travail, la population active chinoise, qui a doublé depuis 1978, connaît aujourd’hui son apogée, et va commencer à décroître rapidement du fait des politiques de restriction des naissances mises en place dans les années 1970 – tandis que le nombre de personnes âgées va inexorablement augmenter, conduisant la Chine à un vieillissement massif et précoce. Le taux de dépendance, […] Lire la suite

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] Jusque vers 1965, l'exécution du plan était imposée aux entreprises sous forme d'ordres directs (ou « indices », quelquefois aussi appelés « indicateurs ») relatifs aux objectifs à atteindre (production) et aux moyens à mettre en œuvre (utilisation de ressources matérielles et humaines). Un ensemble de réformes, commencées en 1963 en R.D.A. et achevées avec le lancement du « nouveau mécanisme éco […] Lire la suite

CORPORATE FINANCING AND INVESTMENT DECISIONS WHEN FIRMS HAVE INFORMATION THAT INVESTORS DO NOT HAVE, S. Myers et N. Majluf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « Asymétrie d'information et structure financière de l’entreprise »  : […] Sous l'hypothèse d’une information asymétrique entre dirigeant et actionnaires, le résultat théorique majeur de Myers et Majluf est qu'une entreprise peut être amenée à renoncer à de nouveaux projets d'investissement, a priori rentables (dont la valeur actualisée nette est positive), si elle est pour cela contrainte à une augmentation de capital (émission d’actions). La structure financière de l'e […] Lire la suite

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Dans le chapitre « Les caractéristiques des transactions »  : […] Reprenons ces caractéristiques en précisant leurs effets sur les coûts de transaction et sur le choix du « mode de gouvernance ». Une fréquence élevée, c'est-à-dire la répétition de transactions similaires, entraîne pour l'agent une familiarité avec les propriétés de cette transaction. Il en résulte un abaissement des coûts de transaction et donc un accroissement du volume des transactions. De là […] Lire la suite

CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. Weiss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine REFAIT
  •  • 977 mots

Dans le chapitre « L'asymétrie d'information à l'origine du rationnement du crédit »  : […] Pourquoi les banques n'augmentent-elles pas le taux d'intérêt auquel elles prêtent si, au taux proposé, leur offre est inférieure à la demande des entreprises ? La justification envisagée par Stiglitz et Weiss met en avant l'asymétrie d'information qui existe entre la banque et l'entreprise : la banque est supposée incapable de connaître les caractéristiques de l'investissement entrepris par son c […] Lire la suite

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « À l'origine des crises : un petit nombre de mécanismes »  : […] Les crises financières récentes ont pris des formes variées : crises boursières, crises immobilières, crises bancaires, crises de change, crises des dettes souveraines . L'analyse économique a cependant permis de montrer que, au-delà de leur diversité, ces crises ont obéi à un petit nombre de mécanismes fondamentaux. Tout d'abord, les crises financières contemporaines ont une cause commune : la mi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

9-17 septembre 2019 • Belgique • Conclusion d’accords gouvernementaux en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles.

effet de serre d’ici à 2030, l’amélioration du taux d’emploi de 5 p. 100 à l’horizon 2025 et une réduction « drastique » du taux de pauvreté. Il comprend le lancement d’un plan d’investissement de 4 milliards d’euros et exclut le prélèvement de nouvelles taxes durant la législature. Le 12 [...] Lire la suite

7 juillet 2019 • Allemagne • Annonce d’un plan de restructuration par la Deutsche Bank.

Le PDG de la Deutsche Bank Christian Sewing annonce un plan de restructuration sans précédent qui prévoit la suppression de dix-huit mille emplois, soit 20 p. 100 des effectifs. Il annonce également la réduction des activités d’investissement et l’abandon des activités de trading d’actions [...] Lire la suite

16 mai 2019 • Belgique • Bilan de l’opération « Sign for my future ».

. Les signataires demandent l’inscription dans la loi de l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050, un plan d’investissement en faveur de la transition énergétique et la mise en place d’un conseil indépendant d’experts chargé d’évaluer les politiques publiques.  [...] Lire la suite

11 septembre 2018 • Belgique • Présentation d’un pacte d’investissement.

Le gouvernement de Charles Michel présente le Pacte national pour les investissements stratégiques pour la période 2019-2030, dont il avait lancé l’initiative en mars 2017. Ce pacte propose une « compilation de recommandations urgentes » dont la réalisation, estimée à 150 milliards d’euros, doit être financée sur fonds publics et privés. Le pacte concerne six domaines prioritaires : la mobilité, l [...] Lire la suite

5-20 septembre 2018 • Suisse • Révélations sur le voyage de Pierre Maudet dans les Émirats arabes unis.

révèle que l’un des organisateurs du voyage de Pierre Maudet contrôle la société d’investissement Capvest qui est impliquée dans un projet immobilier lié à l’aéroport de Genève. La gestion de cet aéroport figure dans les attributions de Pierre Maudet au Conseil d’État. Le 13, le Conseil d’État [...] Lire la suite

22 juillet 2018 • Cuba • Inscription de la propriété privée dans la Constitution.

Le Parlement adopte à l’unanimité le projet de réforme constitutionnelle qui vise à inscrire dans la Loi fondamentale le « rôle du marché et de nouvelles formes de propriété, parmi lesquelles la propriété privée », ainsi que « l’importance de l’investissement étranger pour le développement [...] Lire la suite

3 juillet 2018 • France • Élection de Geoffroy Roux de Bézieux à la présidence du Medef.

, spécialisé dans la gastronomie et le sport « outdoor », et le cofondateur du fonds d’investissement ISAI dédié aux entrepreneurs de l’Internet. Il était opposé à Alexandre Saubot, ancien président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM). Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz à la tête du Medef.  [...] Lire la suite

15 mars 2018 • États-Unis • Annonce de la fermeture des magasins Toys "R" Us.

trente-cinq mille personnes. La liquidation ou la reprise de ses activités dans les autres pays est en cours de discussion. Le groupe est handicapé par une dette d’environ 5 milliards de dollars et par son manque d’investissement sur Internet.  [...] Lire la suite

25 septembre 2017 • France • Annonce d’un vaste plan d’investissement.

Le Premier ministre Édouard Philippe annonce le lancement d’un plan d’investissement de 57 milliards d’euros, concrétisant l’une des promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron. Destiné à « accélérer l’adaptation de la France aux enjeux du xxie [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Richard DUHAUTOIS, Patrick VILLIEU, « INVESTISSEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/