INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE (C. Bernard)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genèse et publication de l’Introduction

La légende veut que l’Introduction ait été d’abord rédigée secrètement dans le calme d’une retraite forcée de Claude Bernard dans son village natal de Saint-Julien-en-Beaujolais, pendant sa maladie. À l’automne de sa carrière scientifique, le sage expérimentateur aurait consigné le fruit de ses méditations, donnant ainsi naissance à un nouveau Discours de la méthode qui lui aurait ouvert les salons parisiens, la cour impériale, l’Institut de France, le Sénat et accordé la gloire éternelle. Toutefois, les analyses critiques de l’œuvre bernardienne par Schiller, Canguilhem, Grmek, Holmes et Dagognet ont donné une représentation de Claude Bernard plus réaliste et plus digne de reconnaissance.

Musée Claude-Bernard, Saint-Julien-en-Beaujolais, Rhône

Photographie : Musée Claude-Bernard, Saint-Julien-en-Beaujolais, Rhône

Le musée Claude-Bernard présente un historique des travaux du grand physiologiste. En dépit de ce qu'on écrit souvent, ce n'est pas sa maison natale. Celle-ci est un petit corps de bâtiment situé derrière le musée. Claude Bernard a acquis cette maison de notable après sa nomination au... 

Crédits : Musée Claude Bernard

Afficher

Dès le début des années 1860, Claude Bernard est atteint de la maladie qui finira par le terrasser en 1878 ; il n’assure plus ses cours et ne publie plus. Même si sa nomination à l’Académie de médecine est retardée par des différends avec le milieu hospitalier, il est au sommet de sa gloire scientifique, ses plus grandes découvertes sont réalisées et publiées. Il est membre de l’Académie des sciences, détenteur de la Légion d’honneur et son école de physiologie prospère.

Claude Bernard a construit son œuvre à partir de la méthode de son maître François Magendie, mais en en modifiant la rationalité scientifique par l’importance grandissante, et paradoxalement considérée comme éphémère, accordée à l’hypothèse et à sa vérification expérimentale. Il a commencé à formuler ces idées dès ses premiers cours comme suppléant de son maître au Collège de France, en introduisant des notions de méthode étayées par des exemples scientifiques. L’Introduction récapitule cette expérience de recherche et d’enseignement dans sa troisième partie, explicite des conseils plus généraux dans la deuxième partie, pour rassembler les éléments d’une rationalité scientifique dans une première partie, ce qui justifie le conseil de Canguilhem de lire l’Introduction en commençant par la fin.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Gaël BARBARA, « INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE (C. Bernard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-a-l-etude-de-la-medecine-experimentale/