INTIMITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Relation à deux et présence du tiers

Cette fragilité de l'intimité révèle en fait son essence. Idéalement, elle est le fait de deux individus, même si ce chiffre est susceptible d'extension puisqu'il est légitime d'évoquer l'intimité de la vie familiale. Il reste, selon le propos de Simmel, que la vie quotidienne montre combien le nombre circonscrit à deux individus confère un sort spécifique à certaines relations : « un sort commun, une entreprise, un accord, un secret partagé à deux lient chacun des participants bien autrement que s'ils ne sont même que trois ». Nous retrouvons ici l'accord impromptu entre la sociologie dite de « terrain » et la sociologie formelle ou théorique. Le même Simmel dans un premier temps insiste sur les implications du chiffre deux dans une relation et, à partir de là, aborde le phénomène de l'intimité. Il en tire une première conclusion explicite qui demeure implicite dans les enquêtes de terrain – comme celles menées par Jean-Claude Kaufmann. Quel est le facteur commun à ces deux approches ? C'est la présence indésirable du tiers. Pour Simmel, et nombre de ceux qui s'inspirent de sa démarche, la spécificité sociologique de l'intimité consiste dans le fait de ne pas constituer une unité supérieure à ses éléments individuels, dans le fait de proscrire la présence du tiers. Des phénomènes institutionnels comme le mariage ou le Pacs interviennent pour consacrer ce caractère sociologique fondamental des relations à deux : l'absence d'unité supra-individuelle, c'est-à-dire l'absence de tiers. Les relations de voisinage, par la proximité physique qu'elles induisent, se présentent comme une menace pour l'intimité. Par son intrusion possible dans un espace qu'il investit parfois sans résistance et parfois sans arrière-pensées, le voisin se fait témoin et cette apparente neutralité peut tourner vite à l'évaluation et à l'imposition de normes difficilement acceptées : les deux dérivations de cette attitude sont également rejetées [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INTIMITÉ  » est également traité dans :

SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Michel BOZON
  •  • 6 731 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'émergence de l'amour conjugal et de la sphère intime  »  : […] Tant que les rapports entre les sexes ont été perçus sous un angle strictement hiérarchique, l'idée d'une relation amoureuse relativement équilibrée entre hommes et femmes, voire d'un amour dans un cadre conjugal, est demeurée impensable. La première grande tentative de penser une relation amoureuse mutuelle entre homme et femme apparaît autour du xii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-sexualite/#i_36513

Pour citer l’article

Lilyane DEROCHE-GURCEL, « INTIMITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/intimite/