INTERPRÉTATION MUSICALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Paganini

Paganini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ignacy Jan Paderewski

Ignacy Jan Paderewski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Johannes Brahms et Joseph Joachim

Johannes Brahms et Joseph Joachim
Crédits : De Agostini

photographie

Eugène Ysaÿe

Eugène Ysaÿe
Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Les moyens de l'interprétation

L'ensemble des signes de la notation musicale permet au compositeur de transcrire, avec plus ou moins d'exactitude, ses intentions. Lorsqu'il lit la partition, l'interprète doit faire la part des indications objectives (les notes) et des indications subjectives (les nuances et les mouvements). À mi-chemin se situe le rythme, qui semblerait a priori noté de façon exacte mais qui s'avère sujet, dans la pratique, à bien des fluctuations. Nul n'aurait aujourd'hui l'idée de changer les notes d'une mélodie ou d'un accord, dès lors qu'elles sont écrites. Pourtant, l'histoire de l'interprétation offre plus d'un exemple en la matière, mais l'interprète actuel, peut-être plus scrupuleux que ses prédécesseurs, ne prend ici aucune liberté. En revanche, les nuances lui offrent un champ de fluctuations presque illimité. Les compositeurs utilisent deux sortes d'indications : les unes, dynamiques, peuvent être générales (piano, fortissimo...), ou spécifiques (accents) ; les autres concernent le mouvement (lent, vif...) et sont souvent plus précises, car elles se réfèrent au métronome. Mais, dans les deux cas, l'interprète dispose d'une marge, car chaque nuance, chaque mouvement s'inscrivent dans un contexte, celui de la conception générale de l'œuvre. L'art de l'interprète réside dans la qualité de sa traduction, dans la différenciation de sa palette sonore, dans la façon dont il fait vivre les mélodies, dont il met en valeur tel ou tel aspect de la partition. Un récit uniforme constitue une lecture, et non une interprétation. Les phrases sont donc soumises à de légères fluctuations rythmiques et, selon le contexte musical, deux rythmes identiques ne seront pas restitués de la même façon. La précision immuable du premier mouvement de la Septième Symphonie de Beethoven ne peut se comparer au rythme gracieux de la « Sicilienne » de Pelléas et Mélisande de Fauré. Pourtant, il s'agit bien de la même figure rythmique :

et les mus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  INTERPRÉTATION MUSICALE  » est également traité dans :

CONCOURS INTERNATIONAUX D'INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 3 309 mots
  •  • 3 médias

Les concours internationaux d'interprétation musicale présentent les ombres et les lumières de tous les systèmes qui prétendent classer l'inclassable. Ils sont d'origine très récente. Rares sont ceux qui ont vu le jour avant la Seconde Guerre mondiale. Subsistent encore, parmi les plus anciens, le concours Frédéric Chopin créé en 1927, le con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concours-internationaux-dinterpretation-musicale/#i_30330

ACCARDO SALVATORE (1941- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 784 mots

Aux xix e et xx e  siècles, l'école italienne du violon n'est pas la plus fournie en virtuoses de l'histoire de l'instrument. Si elle paraît en retrait comparée à ses sœurs russe, franco-belge ou allemande, elle n'en offre pas moins quelques étoiles de première grandeur, parmi lesquelles émerge l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-accardo/#i_30330

ACCOMPAGNEMENT MUSICAL

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 922 mots

Dans le chapitre « Harmonie et basse chiffrée »  : […] Du jour où l'harmonie se détache du contrepoint pour assumer son propre rôle dans le discours musical, l'accompagnement, au sens moderne du terme, commence d'exister. Et il est curieux de constater que l'on passe d'un extrême à l'autre. Autant le contrepoint accordait d'importance au déroulement de toutes les parties du discours, autant l'époque dite « harmonique » va, pour ainsi dire, négliger to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accompagnement-musical/#i_30330

ALBANI EMMA (1847-1930)

  • Écrit par 
  • Annette LASALLE-LEDUC
  •  • 325 mots

Cantatrice canadienne de renommée internationale, Emma Lajeunesse Albani naquit à Chambly, dans le Québec. Un père musicien lui inculqua dès l'enfance les principes d'une formation musicale sévère, un souci de la rigueur et du style dont bénéficiera toute sa carrière. À quinze ans, elle jouait excellemment du piano et de la harpe, mais ses aptitudes vocales l'orientèrent définitivement vers l'art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emma-albani/#i_30330

ALÉATOIRE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 299 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  L'œuvre ouverte »  : […] Le concept d'œuvre ouverte est spécifique aux compositeurs européens, qui sont inspirés par des recherches essentiellement littéraires (alors que les compositeurs américains sont surtout influencés par des recherches picturales). Des écrivains comme Stéphane Mallarmé ou James Joyce ont en effet totalement repensé la notion de forme en ne concevant plus l'œuvre dans un déroulement linéaire, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-aleatoire/#i_30330

ANDRÉ MAURICE (1933-2012)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Né le 21 mai 1933 à Alès dans une famille de mineurs, Maurice André descend à la mine tout en commençant à étudier la trompette. Au Conservatoire de Paris, où il entre en 1951, il est l'élève de Raymond Sabarich et obtient un premier prix de cornet et un premier prix de trompette. Rapidement, il s'impose comme la figure marquante d'une génération de trompettistes français : il est trompette solo a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-andre/#i_30330

ANDSNES LEIF OVE (1970- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 891 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritage scandinave »  : […] Un jeu d'une rare délicatesse, une très riche palette de couleurs, d'attaques et de nuances, ainsi qu'un phrasé à la fois souple et sobre donnent à Leif Ove Andsnes une place de choix parmi les plus sensibles interprètes de sa génération. Son répertoire s'étend sur toute la période classique et romantique et met particulièrement en valeur les compositeurs scandinaves : Edvard Grieg bien entendu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leif-ove-andsnes/#i_30330

ARGERICH MARTHA (1941- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 382 mots

Rien ne semble pouvoir contraindre la pianiste argentine Martha Argerich à plier sa vie personnelle et professionnelle aux normes communément admises. Dotée de moyens hors du commun et d'une aisance instrumentale qui défie l'entendement, elle fascine et déconcerte tout à la fois. Imprévisible, elle annule ses concerts au dernier moment, ou en modifie sans préavis le programme. Cauchemar et provid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martha-argerich/#i_30330

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement et la liberté à l'égard de l'œuvre originale »  : […] À l'époque romantique, époque où l'interprétation fut considérée comme un acte de création, on vit apparaître des arrangements qui étaient de véritables re-créations libres d'autres œuvres, l'arrangement étant tenu pour une extrapolation de l'interprétation. Quelquefois, ces arrangements concernaient des œuvres à peine achevées (sur le plan de la composition musicale), des thèmes célèbres ou des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/#i_30330

ARRAU CLAUDIO (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

Un des derniers représentants de la tradition lisztienne, le pianiste américain d'origine chilienne Claudio Arrau naît à Chillán, au Chili, le 6 février 1903 ; sa mère lui donne les bases de sa formation musicale avant de le confier à un professeur du nom de Paoli. Dès l'âge de cinq ans, il commence une carrière d'enfant prodige avec un récital à Santiago. En 1913, le gouvernement chilien lui oct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-arrau/#i_30330

BACKHAUS WILHELM (1884-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 935 mots
  •  • 2 médias

Au début du xx e  siècle, l'héritage des grands virtuoses romantiques du piano se scinde en deux écoles : les disciples de Franz Liszt – représentés par Edwin Fischer, Artur Rubinstein, Wilhelm Kempff, Claudio Arrau... – et ceux du polonais Theodor Leschetizky – illustrés par Ignacy Jan Paderewski, Ossip Gabrilowitsch, Artur Schnabel, Benno Moisei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-backhaus/#i_30330

BERIO LUCIANO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 935 mots

24 octobre 1925 Luciano Berio naît à Oneglia (Ligurie), dans une famille de musiciens. 1950 Luciano Berio épouse la cantatrice américaine Cathy Berberian. Mars 1953 Chamber Music , pour voix de femme, violoncelle, clarinette et harpe, d'après un texte de James Joyce, est créé à Milan ; la voi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berio-reperes-chronologiques/#i_30330

BERMAN LAZAR (1930-2005)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 811 mots

Après Emil Guilels et Sviatoslav Richter, Lazar Berman fut l’un des très rares pianistes d’U.R.S.S. autorisé à se produire en Occident. Il y devint, dans les années 1970, une véritable star. Mais l’heure n’étant pas encore à la glasnost, les autorités soviétiques ne lui permirent pas d’y occuper durablement le devant de la scène. C’est à l’écart des studios et des salles de concert qu’il s’est éte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazar-berman/#i_30330

BÖHM KARL (1894-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 670 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fin d'une lignée »  : […] De son vivant, déjà, Böhm faisait partie de la légende des grands chefs d'orchestre. Ses colères étaient réputées, mais ceux qui savaient découvrir l'autre aspect de son caractère connaissaient un homme généreux, spontané et profondément intransigeant à l'égard de la musique. Il avait perdu l'usage d'un œil depuis très longtemps et, sa vue s'affaiblissant, dirigeait sans lire la musique. Les conta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-bohm/#i_30330

BOLÉT JORGE (1914-1990)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 680 mots

Jorge Bolét s'est trompé d'époque. Modelé par les plus grands maîtres du début du xx e  siècle, il était sans doute – avec Claudio Arrau, bien sûr – l'ultime représentant du grand style romantique. Hélas ! quand il se lance dans la carrière, le public, lassé des excès et des facilités dont abusent de moins talentueux que lui, se détourne de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-bolet/#i_30330

BRENDEL ALFRED (1931- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 741 mots

« Si j'appartiens à une tradition, il s'agit d'une tradition dans laquelle c'est le chef-d'œuvre qui indique à l'interprète ce qu'il doit faire, et non pas d'une tradition où l'interprète impose ses conceptions à l'ouvrage, ou tente de dire au compositeur ce qu'il aurait dû composer. » ( Alfred Brendel. Man and Mask ). Cette phrase résume de manière parfaite l'art du piani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-brendel/#i_30330

BRYMER JACK (1915-2003)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 642 mots

Figure marquante de la clarinette en Grande-Bretagne au milieu du xx e  siècle, Jack Brymer fait, à bien des égards, figure de chef d'école. Il naît à South Shields (comté de Durham) le 27 janvier 1915 et commence l'étude de la clarinette à l'âge de quatre ans. À onze ans, il fait partie d'une musique militaire. Il accomplit ses études à l'univers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-brymer/#i_30330

BUSCH ADOLF (1891-1952)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 128 mots

Fondateur et premier violon du légendaire Quatuor Busch, Adolf Busch s'affirme aussi comme un des plus grands solistes de son temps. De la sonate au quintette, sans omettre le trio ni les ensembles plus importants, il se révélera un extraordinaire animateur de musique de chambre. Le violoniste soliste, enfin, incarne toute la grandeur de l'école germanique. Adolf Georg Wilhelm Busch naît à Siegen, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-busch/#i_30330

BUSONI FERRUCCIO (1866-1924)

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 709 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le compositeur éclipsé »  : […] Mais déjà le pianiste souffre de n'être pas reconnu comme compositeur, et son installation à Vienne à vingt et un ans est marquée par de cuisants échecs quand il tente de faire jouer ses premières œuvres : un requiem, une cantate, un stabat mater et de nombreuses œuvres symphoniques. D'où, très vite, le retour à l'existence harassante des tournées de concerts et des cours. Avec toutefois quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferruccio-busoni/#i_30330

CALLAS MARIA (1923-1977)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 373 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La révolution Callas »  : […] Même si sa carrière, dans sa partie la plus brillante, n'a guère excédé dix années, Maria Callas aura profondément bouleversé l'histoire de l'opéra. Car, au-delà d'une étendue vocale exceptionnelle (qui lui permit de chanter Lucia et Lady Macbeth, la Somnambule et Turandot) et d'une technique hors pair (bien que très personnelle et qu'il ne faudrait sans doute pas prendre pour modèle), son talent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-callas/#i_30330

CARUSO ENRICO (1873-1921)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 332 mots
  •  • 2 médias

À l'instar de son strict contemporain, la basse russe Fiodor Chaliapine, l'Italien Enrico Caruso, le plus illustre ténor de son temps et l'un des plus célèbres de l'histoire, va faire triompher sur toutes les scènes du monde une nouvelle manière de chanter, admirablement adaptée aux nouvelles exigences de l'art lyrique propres au xx e  siècle nais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-caruso/#i_30330

CASALS PABLO (1876-1973)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 170 mots
  •  • 3 médias

Violoncelliste, mais aussi pianiste, chef d'orchestre et compositeur, le Catalan Pablo Casals fut un maître incomparable de son instrument, dont il a fait notablement évoluer la technique en perfectionnant l'usage de l'archet. Peu d'interprètes ont eu une stature humaine et musicale de son envergure. Mstislav Rostropovitch lui-même considérait Casals comme le plus grand nom de toute l'histoire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-casals/#i_30330

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art objectif ? »  : […] Les excès de l'âge d'or ne pouvaient manquer de susciter un choc en retour. Il se produit donc avec une rigueur brutale. On revient au texte avec un souci renouvelé de l'exactitude. Hors de saison ces adaptations douteuses, ces transcriptions bizarres, ces tempos fluctuant sans mesure, ces glissandos systématiques, ces ralentis racoleurs. L'interprétation renoue avec une lecture plus exigeante de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_30330

CHAPUIS MICHEL (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 691 mots

Michel Chapuis a été, à plus d’un titre, un véritable précurseur. Adversaire déterminé des modernisations mutilantes dont sont victimes les plus beaux instruments de notre patrimoine national, il lutte sans relâche pour que les orgues anciennes soient restaurées dans le strict respect de leur esthétique originelle. Ce faisant, c’est une partie essentielle de la musique française qui sort grâce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-chapuis/#i_30330

CHERKASSKY SHURA (1909-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Dernier représentant d'une génération de pianistes russes émigrés aux États-Unis après la révolution soviétique et qui avaient été formés dans la grande tradition du piano russe, Alexander (dont Shura est le diminutif) Isaakovitch Cherkassky naît à Odessa le 7 octobre 1909. Il commence à étudier le piano avec sa mère, professeur au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, et donne son premier concert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shura-cherkassky/#i_30330

CHRISTIE WILLIAM (1944- )

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 311 mots

Dans le chapitre « Du miracle d'« Atys » à Mozart »  : […] William Lincoln Christie naît à Buffalo (État de New York) le 19 décembre 1944. Sa formation musicale, commencée auprès de sa mère, comprend l'étude des instruments à clavier (piano, avec Laura Kelzy, orgue, auprès de Reed Jerome, clavecin, avec Igor Kipnis, au Berkshire Music Center de Tanglewood) ; elle est couronnée par un diplôme d'histoire de l'art obtenu en 1966 à l'université Harvard. Il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-christie/#i_30330

COCHEREAU PIERRE (1924-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 561 mots

Pendant près de trente ans, Pierre Cochereau a tenu le grand cinq claviers de Notre-Dame de Paris. Organiste et compositeur, il a été formé au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à partir de 1944, après qu'il eut travaillé le piano avec Marius-François Gaillard et Marguerite Long (1933-1936), ainsi que l'orgue avec Marie-Louise Girod (en 1938) et Paul Delafosse (en 1941). Il a dix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cochereau/#i_30330

COLLOT SERGE (1923-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 525 mots

Le Français Serge Collot est le digne continuateur de ces grands altistes – Lionel Tertis, Maurice Vieux, Paul Hindemith, William Primrose – qui ont tant fait pour la redécouverte de leur instrument et l'extension de son répertoire. Son engagement passionné pour la musique de son temps a peu d'équivalents et ne s'est jamais démenti. Il reste, par la sûreté de son goût et le courage de ses choix, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-collot/#i_30330

CORTOT ALFRED (1877-1962)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 554 mots
  •  • 2 médias

Aussi insaisissable que ces Papillons de Schumann qu'il a tant joués, Alfred Cortot a voulu s'abandonner à toutes les musiques, à toutes les aventures, quitte à s'y brûler parfois les ailes. Une curiosité jamais apaisée, une soif de beauté toujours plus vive au fil des années en font l'une de ces personnalités vif-argent qui glissent entre les limites des définitions et s'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-cortot/#i_30330

CURCIO MARIA (1918 ou 1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots

Pianiste et professeur de piano italienne, Maria Curcio naît à Naples un 27 août, 1918 ou 1919 selon les sources. Sa mère, Antonietta Pascal, pianiste d'origine brésilienne, a étudié, à São Paulo, avec Luigi Chiaffarelli. Enfant prodige, Maria Curcio donne son premier concert à l'âge de trois ans. Élève d'Alfredo Casella, de Carlo Zecchi – disciple de Ferruccio Busoni et d'Artur Schnabel – et, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-curcio/#i_30330

CZIFFRA GEORGES (1921-1994)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Le 2 décembre 1956, un pianiste surgi du néant met debout le public du Châtelet devant lequel — fait unique dans les annales — il trisse le 1 er  Concerto pour piano de Liszt. L'omnipotent Bernard Gavoty écrit dans Le Figaro  : “C'est ainsi que je me représente Liszt lui-même...” C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cziffra/#i_30330

DARRÉ JEANNE-MARIE (1905-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 633 mots

La France l'a trop vite oubliée. Ailleurs, notamment aux États-Unis, Jeanne-Marie Darré est considérée comme l'une des plus grandes interprètes d'un siècle qu'elle a traversé presque dans son entier. Avec elle a disparu la dernière incarnation d'une brillante école française du piano, dont les caractéristiques très particulières se sont noyées dans l'uniformité des standards internationaux. Jeanne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-marie-darre/#i_30330

DOMINIQUE A (1968- )

  • Écrit par 
  • Sabrina SILAMO
  •  • 1 200 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers les lueurs »  : […] Le 7 janvier 2010, l'académie Charles-Cros récompense Dominique A du prix In Honorem Interprètes pour l'ensemble de son œuvre et, le 8 février 2013, il est sacré cette fois meilleur interprète masculin de l'année aux victoires de la musique. Entre-temps, Dominique A a fêté ses vingt ans de carrière – l’occasion pour son label Cinq7 de publier en 2012 une intégrale, composée de huit albums, augmen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-a/#i_30330

DREYFUS HUGUETTE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 697 mots

Entre les rares pionniers du xx e  siècle commençant et la foisonnante génération des interprètes contemporains, Huguette Dreyfus occupe une place essentielle dans la renaissance du clavecin en France. Partenaire à la fois des tenants d’une nouvelle approche de la musique baroque et des partisans du maintien des conceptions traditionnelles, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguette-dreyfus/#i_30330

DU PRÉ JACQUELINE (1945-1987)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

Paul Tortelier l'appelait « la Ginette Neveu du violoncelle » . Comme la grande violoniste, elle tenait du ciel les dons les plus rares et le secret des chemins qui mènent au cœur même de l'émotion musicale. Comme elle aussi, son éblouissante carrière fut brisée avant l'heure par une implacable fatalité. Jacqueline Du Pré naît à Oxford le 26 janvier 1945. Très vite, il faut se rendre à l'évidence  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-du-pre/#i_30330

ELMAN MISCHA (1891-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 197 mots

Violoniste américain d'origine russe né le 20 janvier 1891 à Talne (Empire russe, aujourd'hui Ukraine), mort le 5 avril 1967 à New York. Enfant prodige, Mischa Elman commence à jouer du violon à l'âge de quatre ans. En 1902, il obtient une bourse pour intégrer le Conservatoire de Saint-Pétersbourg et devient l'élève du célèbre violoniste et professeur Leopold Auer. Dès ses débuts à Berlin, en 1904 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mischa-elman/#i_30330

EXPRESSION, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 022 mots

À la différence des arts plastiques, où l'œuvre est donnée une fois pour toutes, l'œuvre musicale, même écrite, se situe sur un plan temporel : n'existant que si elle est jouée, à l'instar des arts du spectacle, elle nécessite le plus souvent la réunion de plusieurs personnes –  les interprètes – pour acquérir une existence fugitive. Pour conférer à la musique toute son expression et respecter au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expression-musique/#i_30330

FERNEYHOUGH BRIAN (1943- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 256 mots

Compositeur britannique né à Coventry le 16 janvier 1943, Brian Ferneyhough reçoit une première éducation musicale populaire, nourrie au folklore (il participe en tant qu'instrumentiste à des orchestres de fanfares, ou brass bands ). Étudiant à l'école de musique de Birmingham (1961-1963), il décide de se consacrer à la composition et de poursuivre ses études à la Royal Acade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-ferneyhough/#i_30330

FERRIER KATHLEEN (1912-1953)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 784 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « What is life ? » »  : […] Cette « anti-diva » (pour reprendre le titre du remarquable documentaire de Suzanne Philips), qui ne peut être considérée comme un phénomène purement vocal, possédait une vraie voix de contralto évoluant sans effort sur une large tessiture de deux octaves (du sol 2 au sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kathleen-ferrier/#i_30330

FEUERMANN EMANUEL (1902-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 179 mots

Par sa stature et son aura, Pablo Casals (1876-1973) a quelque peu éclipsé deux autres authentiques génies du violoncelle nés au tout début du xx e  siècle, Emanuel Feuermann et Gregor Piatigorsky (1903-1976). Plus sans doute que Casals, Feuermann a pourtant révolutionné la technique de son instrument, à un point tel que l'on a pu dire de lui qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emanuel-feuermann/#i_30330

FISCHER EDWIN (1886-1960)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 012 mots

On ne résistera pas à l'envie d'appliquer à Edwin Fischer la définition que Romain Rolland donnait de la sonate Appassionata de Beethoven : « un torrent de feu dans un lit de granite ». Peu auront su en effet conjuguer comme lui la passion la plus brûlante avec une rigueur humblement acceptée. Possédé de la divine ivresse que donne la liberté, Edwin Fischer emplit ses interp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-fischer/#i_30330

FLESCH CARL (1873-1944)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 879 mots

Avec Adolf Busch, le Hongrois Carl Flesch est l'un des plus purs produits de cette école allemande du violon dont le fondateur est l'instrumentiste, chef d'orchestre et compositeur Louis Spohr (1784-1859). Caractérisée par un refus de la séduction facile, une noblesse naturelle et une grande rigueur de style, elle s'est exprimée au cours du xx e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-flesch/#i_30330

FOLDES ANDOR (1913-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 656 mots

Pianiste hongrois qui a marqué l'interprétation des œuvres de Beethoven et de Bartók, Foldes était l'un des représentants les plus éminents d'une école disloquée au milieu du xx e  siècle à la suite des événements politiques après avoir engendré des personnalités comme Annie Fischer, György Cziffra, Géza Anda ou Tamás Vásáry. De son vrai nom Andor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andor-foldes/#i_30330

FRAGMENT, littérature et musique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES, 
  • Daniel OSTER
  •  • 9 389 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fragmentation et ouverture »  : […] Quand Schönberg orchestre le Premier Quatuor avec piano de Brahms, il entreprend non de transcrire en l'amplifiant une partition de musique de chambre, mais de restituer à celle-ci la splendeur de timbres qui aurait dû être la sienne, si Brahms ne l'avait, d'emblée, réduite, amenuisée, minimisée ; comme si le texte avait préexisté à Brahms lui-même, comme si Brahms n'en ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragment-litterature-et-musique/#i_30330

FRANCESCATTI ZINO (1902-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 838 mots

Au sein de l'école française de violon, Zino Francescatti incarnait la tendance méditerranéenne, parfaite osmose entre la justesse de style de la lignée franco-belge et la chaleur ensoleillée de la tradition italienne. De son vrai nom René-Charles Francescatti, il naît à Marseille le 9 août 1902 et commence à étudier le violon avec son père, René-Fortuné, violon solo à l'Opéra de Marseille, un exc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zino-francescatti/#i_30330

FRANÇOIS SAMSON (1924-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

« Ne jamais jouer pour bien jouer. Ne jamais chercher à réaliser une interprétation ou une performance technique, cela empêche de se mettre à l'écoute de ce que les sons nous disent. » « On exécute une œuvre pour la première fois, ou pour la dernière. Ce sont les deux seules formes d'interprétation. » « Ce qu'il faut, c'est qu'on n'ait jamais l'impression d'être obligé de jouer la note qui suit.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samson-francois/#i_30330

FURTWÄNGLER WILHELM (1886-1954)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 264 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une approche structurelle »  : […] Le nom de Furtwängler reste indissociable du grand répertoire romantique allemand, de Beethoven à Wagner et Richard Strauss. Mais il est aussi un étonnant mozartien, surtout à l'opéra, où son sens dramatique donne à Don Giovanni ou à La Flûte enchantée une profondeur auparavant insoupçonnée. Cette prédilection romantique ne le rend pas insensible à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-furtwangler/#i_30330

GALAMIAN IVAN ALEXANDER (1902-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 668 mots

L'évolution de l'interprétation, du style ou de la technique instrumentale est souvent le fait d'hommes qui restent dans l'ombre, révélant les talents, les guidant à chaque étape de leur carrière et les aidant à livrer le meilleur d'eux-mêmes. Au-delà de la simple attitude pédagogique, ces hommes font figure de chefs d'école et leur nom reste inscrit dans l'histoire de la musique au travers de ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-alexander-galamian/#i_30330

GARCIN MICHEL (1923-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 855 mots

L'importance prise par le disque dans la vie musicale a conféré aux directeurs artistiques des éditions phonographiques un rôle déterminant. Ce sont eux qui découvrent les nouveaux interprètes que le disque va lancer sur la scène internationale ; ils persuadent les artistes chevronnés d'enregistrer ce qu'ils pressentent comme la révélation du lendemain ; ils suscitent des rencontres ; ils choisis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-garcin/#i_30330

GARDINER JOHN ELIOT (1943- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La révélation Monteverdi »  : […] En 1964, il fonde le Monteverdi Choir et le 5 mars de la même année dirige les Vêpres de la Vierge , de Monteverdi, dans la chapelle du King’s College. Dès 1967, il recueille un retentissant succès avec la nouvelle édition qu’il réalise lui-même de cette œuvre fondatrice. En compagnie de cet ensemble vocal virtuose et d’une formation utilisant des instruments anciens – The E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-eliot-gardiner/#i_30330

GODOWSKI LEOPOLD (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 079 mots

Surnommé le « pianiste des pianistes », Godowski fut, de 1900 à 1930, acclamé par le public du monde entier et admiré par ses pairs, qui voyaient en lui le premier d'entre eux. Il fut également un pédagogue réputé, comptant parmi ses élèves nombre de musiciens qui deviendront célèbres, comme Issaï Alexandrovitch Dobroven (Dobrowen) ou Heinrich Neuhaus. Enfin et surtout, il écrivit pour le piano s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-godowski/#i_30330

GOULD GLENN (1932-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  • , Universalis
  •  • 1 564 mots
  •  • 1 média

Pianiste de génie selon certains, vedette capricieuse frisant l'instabilité selon d'autres, Glenn Gould compte parmi les rares interprètes qui ont su toucher le grand public en tirant le meilleur parti des techniques audiovisuelles. À trente-deux ans, déjà célèbre, il renonce à paraître en public et il ne joue plus qu'en studio, pour le disque ou la télévision. Ce retrait délibéré de la scène res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glenn-gould/#i_30330

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Théâtre et musique

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • François JOUAN
  •  • 5 724 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modes, genres et instruments »  : […] Le v e  siècle, celui de Périclès, est pour la musique grecque aussi brillant que pour les autres arts. Du moins, les témoignages contemporains l'affirment-ils ; car de cet art fugitif il ne reste rien. Contrairement à ce qu'on a cru longtemps, il n'y avait encore à l'époque classique ni théorie ni notation, ou du moins, si une notation existait, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-theatre-et-musique/#i_30330

HASKIL CLARA (1895-1960)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Universalis
  •  • 1 584 mots
  •  • 4 médias

Musicienne exceptionnelle, admirée de tous ses pairs, Clara Haskil fut durant trente ans la mal-aimée du public, surtout en France – pays où elle avait fait l'essentiel de ses études et quelle considérait comme sa seconde patrie. Il y a plusieurs raisons à cela. D'abord, ses problèmes récurrents de santé, mais aussi ses origines et son statut d'expatriée, aggravés par les deux guerres mondiales, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-haskil/#i_30330

HEIFETZ JASCHA (1899-1987)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 480 mots
  •  • 2 médias

« Il y a beaucoup de violonistes et puis il y a Heifetz » (David Oïstrakh). Aucun violoniste depuis Paganini n'avait réussi à provoquer avec la même intensité, et l'enthousiasme ébahi des foules et l'admiration stupéfaite des professionnels. Lorsque disparut l'un des plus éblouissants instrumentistes de l'histoire de la musique, son prestige était resté intact malgré presque quinze années de silen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jascha-heifetz/#i_30330

HERREWEGHE PHILIPPE (1947- )

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 955 mots

À la fin des années 1960, la musicologie s'est imposée comme une composante fondamentale de l'interprétation de la musique ancienne. Le Belge Philippe Herreweghe fut l'un des pionniers de cette nouvelle approche. Chef de chœur à l'origine, il a rapidement élargi son champ d'action au répertoire instrumental pour devenir l'une des références en matière d'interprétation des musiques ancienne et baro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-herreweghe/#i_30330

HOROWITZ VLADIMIR (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 569 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un répertoire soigneusement choisi »  : […] On peut trouver de nombreuses explications à la personnalité complexe d'Horowitz dans son environnement familial : la mort de ses deux frères, l'un pendant la révolution de 1917, l'autre dans un hôpital psychiatrique en U.R.S.S. ;, la ruine puis la mort de son père dans un camp de prisonniers ; une vie conjugale tumultueuse au côté d'une femme possessive qui n'a certainement pas contribué à stabil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-horowitz/#i_30330

HORSZOWSKI MIECZYSLAW (1892-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 638 mots

Figure légendaire du piano, Horszowski a traversé le xx e  siècle en continuant à jouer jusqu'à l'âge de quatre-vingt-dix-neuf ans, après quatre-vingt-dix ans de carrière ! Il naît à Lemberg, l'actuelle Lvív (Ukraine), alors en territoire autrichien, le 23 juin 1892. Il commence ses études avec sa mère, une élève de Karl Mikuli, le disciple de Cho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mieczyslaw-horszowski/#i_30330

IMPROVISATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • André-Pierre BOESWILLWALD, 
  • Alain FÉRON, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 114 mots
  •  • 3 médias

À l'origine, il y a l'improvisation. Le ferment majeur de l'évolution musicale est la recherche sur un instrument. L'improvisation coïncide, en un sens large, avec la création conçue comme une improvisation non soumise à l'évanescence, puisque l'écriture permet les ratures et la patiente élaboration de néologismes musicaux. L'improvisation est aussi une qualité de l'interprétation : Gisèle Brele […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisation-musicale/#i_30330

IN C (T. Riley)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 266 mots

Nourrie de la contre-culture californienne, s'inscrivant contre le sérialisme totalitaire prôné par Arnold Schönberg ou Pierre Boulez, la musique minimaliste – à laquelle se rattache le courant répétitif – naît au début des années 1960 aux États-Unis. Composée et créée à San Francisco en 1964, In C , de Terry Riley, constitue l'œuvre emblématique de ce style de composition, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/in-c/#i_30330

ISOIR ANDRÉ (1935-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 676 mots

André Isoir fut l’un des acteurs essentiels du renouveau de l’orgue ancien en France, de la redécouverte de son style d’interprétation ainsi que l’un des plus ardents défenseurs de son répertoire. Il naît à Saint-Dizier le 20 juillet 1935. C’est à Paris qu’il effectue ses études musicales dans les classes d’orgue de l’école César-Franck – où il est l’élève d’Édouard Souberbielle – puis du Conserva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-isoir/#i_30330

ISTOMIN EUGENE (1925-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 178 mots

Pianiste américain. Issu d'une famille russe émigrée, Eugene Istomin montre dès son plus jeune âge des dons surprenants. À douze ans, il entre au Curtis Institute de Philadelphie, où il étudie avec Rudolf Serkin et Mieczyslaw Horszowski. En 1943, il remporte un concours organisé par l'orchestre de Philadelphie ainsi que le prix Leventritt en jouant le Deuxième Concerto de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-istomin/#i_30330

JAZZ À MASSEY HALL

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 270 mots

Afin de s'évader d'un art classique porté à sa perfection par les grands orchestres swing et accaparé par les Blancs, afin de protéger l'esprit du jazz de l'invasion rampante des romances commerciales, quelques jeunes musiciens noirs inspirés par les audaces du guitariste Charlie Christian inventent à New York, au milieu des années 1940, le be-bop, qui représente la première véritable révolution d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz-a-massey-hall/#i_30330

KATCHEN JULIUS (1926-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 771 mots

Le pianiste américain Julius Katchen naît à Long Branch (New Jersey) le 15 août 1926, dans une famille d’origine russe. Sa grand-mère lui donne une formation musicale – pianistique et théorique – très poussée, tandis qu'un précepteur se charge de son éducation générale. La réputation de cet enfant prodige s'étend très vite. À onze ans, il joue le Concerto pour piano n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-katchen/#i_30330

KEMPFF WILHELM (1895-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 647 mots

Dans le chapitre « Rigueur et recréation »  : […] Kempff s'était imposé comme l'un des plus grands interprètes beethovéniens de son temps. Il rappelait volontiers la filiation qui le reliait à Beethoven : « J'ai été élève de Barth qui avait eu comme maître Hans von Bülow dont on sait qu'il bénéficia de l'enseignement de Liszt, lui-même de Carl Czerny qui eut le privilège de travailler sous la direction de notre grand Beethoven. » En plus de soixa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-kempff/#i_30330

KIND OF BLUE (M. Davis)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 233 mots
  •  • 1 média

Au cours d'une carrière qui fut à la fois longue et précoce, Miles Davis a côtoyé les plus grands et est parvenu, sans perdre ni son âme ni les caractéristiques d'un style reconnaissable entre tous, à traverser toutes les modes : le be-bop, le cool, le hard bop, le free jazz, la pop music, les traditions extra-européennes et même l'amplification électrique, dont il fera usage dans les années 1980. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kind-of-blue/#i_30330

KIRKPATRICK RALPH (1911-1984)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 988 mots

Dans le chapitre « La musicologie au service de l’interprétation »  : […] En 1953, Ralph Kirkpatrick réalise ses premiers travaux sur Domenico Scarlatti, en publiant simultanément une édition critique d'une sélection de soixante sonates pour clavecin et la biographie-catalogue qui fait autorité depuis lors ( Domenico Scarlatti ). En 1959, il publie en fac-similé le Clavier-Büchlein de Wilhelm Friedemann Bach et, en 1971, toujo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-kirkpatrick/#i_30330

KOGAN LEONID (1924-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

La découverte en Occident de Leonid Kogan , à la fin des années1960, a symbolisé un renouveau au sein de l'une des principales écoles de violon du monde. En dehors de David Oïstrakh, l'U.R.S.S. n'avait en effet engendré aucun nouveau talent d'envergure depuis la génération des émigrés (Jascha Heifetz, Nathan Milstein, Efrem Zimbalist, Mischa Elman, Toscha Seidel). La « percée » de Leonid Kogan app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonid-kogan/#i_30330

KREISLER FRITZ (1875-1962)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 274 mots

Violoniste autrichien, élève d'Anton Bruckner et de Joseph Hellmesberger junior à Vienne (1882-1885), de Joseph Massart et de Léo Delibes à Paris (1885-1887), Fritz Kreisler commence une carrière d'enfant prodige interrompue pour effectuer des études médicales. En 1898, il reprend ses activités de violoniste, vivant à Vienne et à Berlin jusqu'en 1933. De 1933 à 1939, il se réfugie en France puis g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-kreisler/#i_30330

KREMER GIDON (1947- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 178 mots

Disciple de David Oïstrakh, représentant de la branche d'Odessa de l'école russe de violon, le Russe et Allemand Gidon Kremer a su s'évader des limites étroites des pages dédiées à la seule virtuosité. Sa sonorité fine et racée, l'élégance de son phrasé et sa confondante maîtrise se rient des frontières esthétiques. En prenant le risque de surprendre, de désorienter, voire de choquer, ce musici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gidon-kremer/#i_30330

LANDOWSKA WANDA (1879-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 106 mots
  •  • 1 média

Que serait le clavecin aujourd'hui sans la persévérante action de Wanda Landowska ? L'irrésistible attraction exercée, dès le début du xix e  siècle, par le piano ainsi que les séductions du romantisme avaient relégué le clavecin au rang de vestige d'un passé révolu et réduit la richesse de son immense répertoire à un simple champ d'investigation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wanda-landowska/#i_30330

LANG LANG (1982- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 815 mots

Le pianiste chinois Lang Lang (Láng Lang) s'est fait connaître internationalement grâce à sa technique hors du commun et à l'expressivité de ses interprétations. Né le 14 juin 1982 à Shenyang, dans la province du Liaoning, Lang Lang commence à étudier le piano dès l'âge de trois ans et donne son premier récital en public deux ans plus tard. En 1991, le jeune prodige entre au Conservatoire central […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lang/#i_30330

LARROCHA ALICIA DE (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 838 mots

Figure majeure de l'école espagnole de piano, la Catalane Alicia de Larrocha s'est imposée dans le monde entier par un jeu raffiné et nuancé qui a offert un nouveau visage à la musique de son pays, auparavant trop souvent noyée dans l'excès et la recherche de l'effet. Alicia de Larrocha i de la Calle voit le jour à Barcelone le 23 mai 1923. Sa mère, qui avait été élève de Granados, la confie au gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alicia-de-larrocha/#i_30330

LASKINE LILY (1893-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 841 mots

On la surnommait la « grande dame de la harpe », car Lily Laskine a véritablement dominé la vie de cet instrument pendant plus de trois quarts de siècle. La harpe lui doit d'avoir retrouvé ses lettres de noblesse, d'être sortie du rôle d'instrument de salon dans lequel elle était restée confinée au xix e  siècle pour redevenir un instrument solis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lily-laskine/#i_30330

LEFÉBURE YVONNE (1898-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 902 mots

Relativement peu connue du grand public, Yvonne Lefébure jouissait dans les milieux musicaux d'une réputation analogue à celle de Nadia Boulanger quelques années auparavant : les jeunes pianistes venaient du monde entier travailler avec cette éminente pédagogue qui détenait une tradition issue en ligne directe d'Alfred Cortot et des grands compositeurs francais qu'elle avait personnellement connus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yvonne-lefebure/#i_30330

LEHMANN LOTTE (1888-1977)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

Pas plus que le bonheur, la perfection n'a d'histoire. Rarement vie fut plus linéaire que celle de la grande soprano allemande Lotte Lehmann. Née à Perleberg dans la province de Brandebourg, elle étudie à Berlin sous la direction de Mathilde Mallinger et d'Etelka Gerster. En 1913, à vingt-cinq ans, elle débute dans Tannhaüser à l'Opéra de Hambourg. Vienne, qui sera sa patrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-lehmann/#i_30330

LEONHARDT GUSTAV (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 816 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au plus près de l'esprit des compositeurs »  : […] Son répertoire de claveciniste et d'organiste soliste est vaste : il s'étend du début du xvi e  siècle à la fin du xviii e , avec un accent mis sur les grands compositeurs du xvii e  siècle, comme Girolamo Frescobaldi, Johann Jacob Froberger, Loui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-leonhardt/#i_30330

LEWIS JOHN (1920-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 897 mots

Au-delà des polémiques parfois violentes dont il a été l'objet, John Lewis demeure l'un des plus irrésistibles poètes du clavier que le jazz ait connus. Son parcours est pourtant bien étrange : né à la musique au plus fort des éclats contestataires du be-bop, ce pianiste intense et secret a manqué perdre son âme dans la contemplation de la musique savante et dans l'illusoire tentative de réunir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lewis/#i_30330

LIPATTI DINU (1917-1950)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 852 mots
  •  • 2 médias

La trop courte carrière de Dinu Lipatti a cependant laissé dans l'histoire de l'interprétation pianistique une trace ineffaçable. À l'âge où tant d'autres atteignent à peine leur maturité artistique, une implacable leucémie mettait un point final à un message musical qui avait su trouver dans l'intériorité la forme la plus parfaite de l'émotion. Les quelques souvenirs sonores qu'il nous laisse re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinu-lipatti/#i_30330

LORIOD JEANNE (1928-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 822 mots

Le nom de Jeanne Loriod est indissociable des ondes Martenot, un instrument, originellement appelé « ondes musicales », inventé par Maurice Martenot, et qui a été entendu pour la première fois en public le 20 avril 1928, à l'Opéra de Paris, dans le Poème symphonique pour solo d'ondes musicales et orchestre du compositeur grec Dimitri Levidis, avec, en soliste, Maurice Marten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-loriod/#i_30330

MA YO-YO (1955- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 998 mots

Peu de violoncellistes ont réussi à s'évader de la prison dorée que constituent les quelques œuvres consacrées qui leur offrent un rôle de soliste. Quelques rares aventuriers – un Mstislav Rostropovitch, un Siegfried Palm – sont parvenus à élargir considérablement leur champ d'action avec un grand nombre de créations contemporaines. Tout en se montrant assez réservé devant certaines audaces de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yo-yo-ma/#i_30330

MAGALOFF NIKITA (1912-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 951 mots

Sans être une star du piano, Nikita Magaloff avait conquis patiemment une place prépondérante dans le monde du clavier. Il devait sa notoriété à Chopin, dont il fut l'un des premiers (après Alexandre Braïlowski) à donner l'intégrale de l'œuvre pour piano en concert, mais aussi à son rayonnement, qui guidait vers lui les jeunes pianistes à la recherche d'un style en voie de disparition. Il naît à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikita-magaloff/#i_30330

MANOURY PHILIPPE (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La note et le son »  : […] Né le 19 juin 1952 à Tulle (Corrèze), Philippe Manoury commence l'étude de la musique vers l'âge de onze ans ; il est immédiatement attiré par la composition. Il étudie à l'École normale de musique de Paris : le piano avec Pierre Sancan, puis l'écriture et la composition avec Gérard Condé et Max Deutsch. Il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient des premiers p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-manoury/#i_30330

MARCHAL ANDRÉ (1894-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 055 mots

L'organiste français André Marchal naît à Paris le 6 février 1894. Il devient aveugle très jeune. Après de solides études à l'Institut national des jeunes aveugles à Paris, André Marchal est admis en 1911, à l'âge de dix-sept ans, au Conservatoire national de Paris dans la classe d'orgue d'Eugène Gigout. Deux ans plus tard, il obtient le premier prix d'orgue et d'improvisation, puis un prix d'exce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marchal/#i_30330

MAURANE CAMILLE (1911-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 907 mots

Le baryton français Camille Maurane (de son vrai nom Camille Moreau) naît à Rouen, le 29 novembre 1911. Son père, professeur de chant, est son premier maître. Le jeune Camille intègre en 1921 la célèbre Maîtrise Saint-Évode de la cathédrale de sa ville natale, où il travaille le chant avec les abbés Bénard et Mignot, qui lui inculquent l'art du chant méditatif. Il n'entre que tardivement, à l'âge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-maurane/#i_30330

MEYER MARCELLE (1897-1958)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 450 mots

De l'école française de piano, Marcelle Meyer possède toutes les qualités mais évite tous les pièges. Si le trait est acéré, la ligne mélodique claire, le regard lucide et contrôlé, ce n'est jamais au détriment de la verve, de la fantaisie, d'un esprit volubile et léger absolument irrésistible. En évitant toute surcharge émotionnelle, Marcelle Meyer sait révéler les jeux harmoniques latents, anime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcelle-meyer/#i_30330

MICHELANGELI ARTURO BENEDETTI (1920-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 162 mots
  •  • 1 média

Au panthéon des pianistes, Arturo Benedetti Michelangeli côtoyait Vladimir Horowitz, Alfred Cortot, Wilhelm Kempff, Dinu Lipatti, Glenn Gould ou Sviatoslav Richter. Mais les médias avaient surtout retenu la rareté de ses apparitions, oubliant souvent qu'il s'agissait d'une des figures de légende du piano du xx e  siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-benedetti-michelangeli/#i_30330

MILSTEIN NATHAN (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 121 mots

Dans le chapitre « De l'U.R.S.S. à l'Ouest »  : […] Nathan Mironovitch Milstein naît à Odessa, en Ukraine, le 31 décembre 1903, dans une famille d'importateurs en textiles. Il commence à étudier le violon dès l'âge de quatre ans avec sa mère, qui le confie bientôt à Piotr Stoliarski. Pourtant, il n'aimait pas cet instrument et il dira plus tard que c'est sa mère qui a décidé de son avenir. Il donne son premier concert à dix ans en jouant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan-milstein/#i_30330

MITROPOULOS DIMITRI (1896-1960)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 477 mots

Dans le chapitre « Un défenseur de l'avant-garde »  : […] Mitropoulos est l'un des plus étonnants chefs de sa génération. Il dirigeait sans baguette (sauf à la fin de sa vie), d'une façon très nerveuse et expressive, parfois théâtrale, impliquant la totalité de son corps. L'homme était d'une générosité légendaire, partageant la vie de ses musiciens dans la plus grande simplicité au point d'y perdre une part de son autorité. Mais il possédait un charisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-mitropoulos/#i_30330

MÜNCHINGER KARL (1915-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 952 mots

Le chef d'orchestre allemand Karl Münchinger était considéré comme le principal artisan du renouveau de l'interprétation de la musique de Jean-Sébastien Bach après la Seconde Guerre mondiale. Né à Stuttgart le 29 mai 1915, il fait ses études à la Musikhochschule de sa ville natale, où il travaille notamment la direction d'orchestre avec Carl Leonhardt. Il étudie également la composition et songe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-munchinger/#i_30330

MURARO ROGER (1959- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 047 mots

Après l’avoir entendu, en 1988, interpréter, en public et sans l’aide de la partition, ses  Vingt regards sur l’ E nfant - Jésus , Olivier Messiaen adressait au jeune pianiste la dédicace suivante : « Merci à Roger Muraro pour son intégrale absolument sublime de cette œuvre si difficile ! […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-muraro/#i_30330

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relations sociologiques »  : […] La plupart des problèmes sociologiques concernant la musique et sa consommation sont liés à des critères économiques. Mais un certain nombre d'entre eux peuvent être étudiés indépendamment de l'économie musicale, notamment ceux qui répondent (ou tentent de répondre) aux questions suivantes : quelle est la musique qui est consommée ? par qui, et en quels lieux ? quelle est la condition psychosocio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_30330

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 037 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'aléatoire »  : […] Les compositeurs se mettent en quête, dans le même temps, de nouveaux systèmes d'organisation qui dépassent le système sériel. Certains pensent les trouver dans l'emploi de modèles mathématiques : c'est le cas de Iannis Xenakis, de Pierre Barbaud, d'Alain Louvier (dans certaines de ses œuvres), de Goffried-Michael Koenig, de Michel Philippot... Simultanément, l'avènement de l'« aléatoire » suscite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_30330

MUSIQUES MINIMALISTES ET RÉPÉTITIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 857 mots

1935-1937 Les quatre pionniers des musiques minimalistes et répétitives, tous américains, naissent dans un laps de temps d'un an et demi : Terry (Mitchell) Riley le 24 juin 1935, à Colfax, en Californie ; La Monte (Thornton) Young le 14 octobre 1935, à Bern, dans l'Idaho ; Steve (Stephen Michael) Reich le 3 octobre 1936, à New York ; Philip Glass le 31 janvier 1937, à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-minimalistes-et-repetitives-reperes-chronologiques/#i_30330

NAT YVES (1890-1956)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 719 mots

Pianiste pudique, réservé et même secret, Yves Nat a toujours refusé d'être un bateleur d'estrade, un histrion du clavier. Une phrase résume son projet et son trajet artistiques : « Tout pour la musique et rien pour le piano. » Très jeune, à Béziers, sa ville natale, il est initié à la musique : piano, solfège et harmonie. À l'âge de sept ans, il donne son premier récital. À onze ans, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-nat/#i_30330

NAVARRA ANDRÉ (1911-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 773 mots

Figure marquante de l'école française de violoncelle, au même titre que Pierre Fournier ou Paul Tortelier, André Navarra a toujours consacré une part importante de ses activités à la pédagogie et il était considéré dans le monde entier comme le détenteur d'une tradition qu'il avait su maintenir vivante tout en l'adaptant aux nécessités de son temps. Né à Biarritz le 13 octobre 1911, il commence se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-navarra/#i_30330

NEVEU GINETTE (1919-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 554 mots

La violoniste française Ginette Neveu naît à Paris le 11 août 1919, dans une famille musicienne : elle est une petite-nièce de l'organiste et compositeur Charles-Marie Widor et sa mère, professeur de violon, va guider très tôt son apprentissage de l'instrument. Cette enfant prodige donne à cinq ans et demi son premier récital public. Elle n'a pas huit ans quand elle interprète à la salle Gaveau, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ginette-neveu/#i_30330

NOTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 5 222 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La notation contemporaine »  : […] L'évolution de la musique au début du xx e  siècle a entraîné une évolution parallèle de la notation, qui a dû s'adapter aux nouvelles techniques de composition. Dans un premier temps, des signes sont venus compléter la notation existante. Avec la découverte des micro- intervalles (inférieurs au demi-ton) après la Première Guerre mondiale, de nouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale/#i_30330

OÏSTRAKH DAVID (1908-1974)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

La seconde moitié du xx e  siècle est le théâtre de modifications spectaculaires dans les grandes écoles de virtuosité. Ainsi, le violon, qui avait trouvé dans l'école franco-belge une série de maîtres incontestés, va chercher à l'Est un nouveau souffle. Déjà, le grand Joseph Joachim avait révélé un style et une technique hérités du monde tzigane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-oistrakh/#i_30330

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Il est peu de substantifs qui, au cours des siècles, ont eu autant de significations différentes que le mot « orchestre ». C'était, chez les Grecs, la partie du théâtre réservée au chœur et aux danseurs, mais, à Rome, c'était, toujours au théâtre, le lieu où se plaçaient les sénateurs et les vestales. Plus près de nous, ce fut « le lieu où l'on place la symphonie dans les salles de spectacle, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_30330

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le travail du chef d'orchestre »  : […] Lorsque le chef arrive devant son orchestre, il doit connaître parfaitement les œuvres qu'il va diriger. Mais les musiciens prennent généralement contact avec les œuvres lors de la première répétition. Certains d'entre eux ont peut-être effectué un travail personnel préalable, notamment s'il s'agit d'une œuvre rarement jouée ou d'une partition contemporaine, mais, en règle générale, l'orchestre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_30330

ORMANDY EUGENE (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 749 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le patriarche de Philadelphie »  : […] En 1936, l'Orchestre de Philadelphie fait à nouveau appel à lui pour partager sa direction musicale avec Leopold Stokowski, auquel il succède deux ans plus tard. Pendant quarante-quatre ans, Ormandy fera de cet orchestre l'un des meilleurs du monde, capable de nuances d'une étonnante subtilité, d'un phrasé d'une remarquable finesse et doté d'une palette sonore convenant à tous les répertoires. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ormandy/#i_30330

ORNEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 4 867 mots
  •  • 18 médias

Les ornements ont existé de tout temps et dans toutes les musiques ; ils représentent un des modes les plus riches de l'expression spontanée des sentiments qui animent un interprète. Issus de l'imagination créatrice et de la sensibilité, ils s'appliquent en surimpression au discours musical primitif. Bien qu'ils ne soient pas intégrés littéralement à la musique, ils constituent un élément très im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ornement-musique/#i_30330

PAGANINI NICCOLÒ (1782-1840)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Violoniste et compositeur italien, né à Gênes et mort à Nice, Niccolò Paganini personnifia au violon le type du virtuose romantique aux prouesses inimaginables et à l'existence plus ou moins entourée de légende. Il fut à cet instrument, pour lequel son seul rival était Spohr, ce que Liszt fut au piano. Il se produit pour la première fois en 1794, poursuit à Parme une formation commencée par son p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-paganini/#i_30330

PALM SIEGFRIED (1927-2005)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 769 mots

Le très populaire violoncelliste russe Mstislav Rostropovitch a joué un rôle considérable dans la diffusion de la musique contemporaine et contribué, grâce aux dizaines d'œuvres qu'il a suscitées, au soudain élargissement du répertoire dédié à son instrument. Ce n'est en rien rogner son légitime mérite que de reconnaître à Siegfried Palm – musicien allemand né lui aussi en 1927 mais moins adulé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siegfried-palm/#i_30330

PARKER CHARLIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 019 mots

29 août 1920 Charles Christopher Parker, Jr. naît à Kansas City, dans le Kansas. 1940-1942 Charlie Parker enregistre ses premiers solos avec le big band de Jay McShann, parmi lesquels Body And Soul et Oh ! , Lady Be Good (1940), Swingmatism (1941), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parker-reperes-chronologiques/#i_30330

PEARS PETER (1910-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 942 mots
  •  • 2 médias

Le nom de Peter Pears reste indissociable de celui de Benjamin Britten , dont il fut le compagnon et l'interprète favori, créant la plupart de ses opéras ou de ses œuvres vocales, qui avaient généralement été composés pour sa propre voix. De son vrai nom Neville Luard, Peter Pears voit le jour à Farnham (Surrey) le 22 juin 1910. Il étudie le piano et l'orgue et devient organiste intérimaire au Her […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-pears/#i_30330

PERLEMUTER VLADO (1904-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 740 mots

Rares sont les musiciens qui sont entrés dans l'intimité de Maurice Ravel au point de détenir une tradition authentique d'interprétation de sa musique. Vlado Perlemuter a connu Ravel au début de sa carrière de pianiste et les conseils qu'il a reçus de lui sont probablement restés gravés dans sa mémoire d'une manière plus objective que chez d'autres interprètes plus âgés au moment d'une telle renco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vlado-perlemuter/#i_30330

PERLMAN ITZHAK (1945- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 149 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une personnalité éclectique »  : […] Disposant d'une voix de basse bien timbrée, Perlman va jusqu'à participer à l'enregistrement de Tosca de Puccini que réalise en 1980 James Levine à la tête du Philharmonia Orchestra (rôle du Geôlier, aux côtés de Plácido Domingo et de Renata Scotto), et il se fait conteur dans Pierre et le loup de Prokofiev. En 1996, il apparaît, jouant son propre rôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhak-perlman/#i_30330

PHRASÉ, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 218 mots

Selon H. Riemann, le phrasé est la « délimitation des phrases, c'est-à-dire des éléments plus ou moins complets de la forme expressive d'une pensée musicale, soit dans l'exécution au moyen de l'expression, soit dans la notation au moyen de signes spéciaux, soit, mieux encore, dans l'audition ou la lecture d'une œuvre musicale, en tant qu'interprétation correcte » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrase-musique/#i_30330

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'interprétation pianistique »  : […] On sait peu de chose des grands virtuoses du xix e  siècle, en dehors des témoignages et de ce que leur musique nous révèle. Clementi, Cramer, Frédéric Kalkbrenner et Johann Nepomuk Hummel ont assuré la transition vers le xix e siècle, alors que Henri Herz, Henry Litolff, Camille-Marie Stamaty, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_30330

PIATIGORSKY GREGOR (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 170 mots

Dans le chapitre « « Mein Don Quixote » »  : […] Gregor Piatigorsky, né à Ekaterinoslav (aujourd'hui Dniepropetrovsk), en Ukraine, le 17 avril 1903, connaît de fulgurants débuts : initié au violoncelle dès l'âge de sept ans, il entre à neuf ans au Conservatoire de Moscou, où il est l'élève d'Alfred von Glehn ; il effectue immédiatement ses premières tournées en Russie. Surviennent la Première Guerre mondiale et la révolution d'Octobre, événement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-piatigorsky/#i_30330

POGORELIĆ IVO (1958- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 710 mots

Rarement pianiste aura autant opposé les amateurs. Porté aux nues ou contesté avec virulence, Ivo Pogorelić ne laisse pas les auditeurs indifférents. Dans son exploration de ses choix esthétiques, l'interprète croate pousse souvent l'audace jusqu'à la provocation. D'où un parcours à l'écart des sentiers battus, les excès hors de propos se mêlant aux plus éclatantes réussites. Ivo Pogorelić naît le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivo-pogorelic/#i_30330

POLLINI MAURIZIO (1942- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Méditation et engagement »  : […] Après les accueils mitigés que reçoivent certains de ses concerts, et alors qu'il est à l'orée d'une éblouissante carrière – il n'a que dix-huit ans –, Maurizio Pollini renonce brutalement à tous les engagements qu'on lui propose. Pendant plusieurs années, il préfère développer sa personnalité loin du tumulte vain des succès faciles, prendre le temps de lire, d'écouter, de méditer, de voyager. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurizio-pollini/#i_30330

PORTAL MICHEL (1935- )

  • Écrit par 
  • Xavier PRÉVOST
  •  • 1 574 mots

Dans le chapitre « Musicien et activiste »  : […] L'itinéraire de Michel Portal défie constamment l'académisme : s'il est vrai qu'il obtint en 1959 le premier prix de clarinette du Conservatoire de Paris, puis le deuxième prix (premier prix non décerné) du concours international d’exécution musicale de Genève (1963), le premier du Jubilé suisse (1963) et celui du concours international de musique de Budapest (1965), cela ne l'empêcha nullement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-portal/#i_30330

POUSSEUR HENRI (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 3 477 mots

Dans le chapitre « Le poids de l'histoire »  : […] En 1970, Pousseur signe Crosses of Crossed Colors , « in memoriam Martin Luther King », où une voix de femme, sous la trame sonore de deux à cinq pianos, fait entendre le discours d'un chef indien, des textes sur l'esclavage et sur la discrimination raciale. Des paroles et une musique qui se voient elles-mêmes superposées à six sources sonores réelles (deux magnétophones, deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pousseur/#i_30330

PROCESSUS, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 540 mots

L'utilisation du terme « processus » est relativement récente en matière musicale : sans doute a-t-il été employé pour la première fois par John Cage au début des années 1950 pour particulariser les outils techniques nécessaires à la concrétisation d'une œuvre fondée sur le hasard, comme Music of Changes , pour piano (1951). Dynamique et directionnel, le processus fait évolue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-musique/#i_30330

RAMPAL JEAN-PIERRE (1922-2000)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 870 mots

Dans le chapitre « Musicien avant d'être virtuose »  : […] Grâce à Jean-Pierre Rampal, le répertoire de la flûte s'enrichit de dizaines de partitions nouvelles : concertos d'Henry Barraud, Jean Françaix, Jean Martinon, Serge Nigg, Krzysztof Penderecki, Aram Khatchatourian, Henri Tomasi, œuvres de Jacques Ibert, Maurice Ohana, Charles Chaynes, Ezra Laderman, David Diamond... Il tire de l'oubli des concertos de Franz Benda, François Devienne, Michel Blavet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-rampal/#i_30330

RATTLE SIMON (1955- )

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La troisième voie »  : […] Rares sont les chefs qui possèdent un répertoire aussi large et diversifié : Simon Rattle s'intéresse à l'interprétation de la musique de l'âge classique sur instruments anciens et travaille régulièrement avec l'Orchestra of the Age of Enlightenment à partir de 1992 ; il est aussi conseiller artistique du Birmingham Contemporary Music Group (B.C.M.G.) et travaille dès le milieu des années 1970 av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-rattle/#i_30330

RICHTER SVIATOSLAV (1915-1997)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 2 061 mots
  •  • 1 média

«  Es ist so  » (« C'est ainsi ! »), disait Hegel à propos des montagnes. La définition peut s'appliquer au pianiste russe Sviatoslav Richter tant, chez lui, l'absence d'effets, d'intentions, de surcharges, le respect total des signes de la partition font que l'œuvre n'apparaît jamais dans une interprétation, mais dans une recréation, voire une transsubstantiation, une pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sviatoslav-richter/#i_30330

ROBERT JEAN-LOUIS (1948-1979)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 013 mots

Pianiste, compositeur et pédagogue belge, Jean-Louis Robert, né en 1948 à Haine-Saint-Pierre (Hainaut), mort en mai 1979 dans un accident de voiture, s'est efforcé de modifier profondément les relations entre le compositeur, l'interprète et le public. Il est, en octobre 1971, l'un des premiers inscrits dans la classe de composition que vient d'ouvrir Henri Pousseur au Conservatoire de Liège. Il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-robert/#i_30330

ROSS SCOTT (1951-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 715 mots

Surprendre, dérouter, brouiller avec une insigne malignité le reflet de son image dans le petit monde des baroqueux, tel est manifestement le secret et délectable plaisir d'un Scott Ross qui débarque dans le xviii e  siècle musical avec les plus subversives intentions. Découvert avec la longue chevelure d'un Christ « baba-cool », il disparut, le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scott-ross/#i_30330

ROSTROPOVITCH MSTISLAV (1927-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 482 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le créateur et le découvreur »  : […] Très longue est la liste des œuvres que Rostropovitch a suscitées, essentiellement dans le domaine du concerto. Par leur diversité, ces partitions témoignent de sa curiosité infinie et de sa fascination pour les nouveaux horizons sonores. Parmi celles qu'il a créées, et qui lui sont souvent dédiées, on citera : Il ritorno degli Snovidenia , pour violoncelle et orchestre, de L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mstislav-rostropovitch/#i_30330

RUBINSTEIN ARTHUR (1887-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un génie complaisant »  : […] Qui d'autre, mieux qu'Arthur Rubinstein lui-même, pourrait résumer quatre-vingt-quatre ans de carrière musicale ? « La claire conception des structures d'une composition et l'osmose totale avec les intentions émotives du compositeur ne me posaient jamais de problèmes ; mais, à cause de mes habitudes de paresse, je négligeais de m'intéresser au détail comme au fini et à la précision dans l'exécuti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-rubinstein/#i_30330

RYTHME, musique

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 5 566 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De la forme fixe à la liberté »  : […] Dans la musique européenne ont souvent coexisté, à une même époque et parfois à l'intérieur d'une même œuvre, la plus grande précision avec une plus ou moins grande liberté dans les rythmes fixés par le compositeur ; des notations rythmiques précises, jointes à celle d'un tempo, donnent à l'interprète toutes les indications pour l'exécution, ne lui laissant que la marge d'appréciation inhérente a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-musique/#i_30330

SALA ANRI (1974- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 034 mots

Dans le chapitre « Dans la nuit des langages »  : […] Suivront de nombreuses œuvres vidéographiques consacrées aux difficultés de transmission et de compréhension. Ainsi de Lákkat (2004) , qui désigne la langue maternelle, en wolof parlé notamment au Sénégal. On y voit trois enfants s’exercer sous l’autorité de leur maître. Dans l’obscurité à peine déchirée par un néon attirant les insectes nocturnes, les petites voix tentent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anri-sala/#i_30330

SÁNDOR GYÖRGY (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 816 mots

Le pianiste américain d'origine hongroise György Sándor, dernier disciple de Béla Bartók et de Zoltán Kodály, était l'héritier de la grande tradition magyare, notamment pour l'interprétation de la musique de ses maîtres. Il naît à Budapest le 21 septembre 1912, dans une famille où l'on pratique la musique. György accomplit ses études musicales à l'Académie Franz-Liszt de sa ville natale, où, faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyorgy-sandor/#i_30330

SARASATE PABLO DE (1844-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 715 mots

Le violoniste et compositeur espagnol Pablo de Sarasate s'inscrit dans la lignée de l'école franco-belge du violon, héritier de François Antoine Habeneck par Delphin Alard. Pablo Martín Melitón de Sarasate y Navascuéz naît à Pampelune, en Navarre, le 10 mars 1844. Il a cinq ans à peine quand il commence à jouer du violon et huit ans lors de son premier concert public, à La Corogne. Son talent exce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-de-sarasate/#i_30330

SAVALL JORDI (1941- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 363 mots

La famille des violes a connu pendant deux siècles une glorieuse destinée. Après avoir suscité, de la fin du xvi e  siècle jusqu'au milieu du xviii e  siècle, un répertoire immense, aussi subtil qu'émouvant, ces instruments à cordes de la famille des luths – couvrant tout l'éventail des registres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordi-savall/#i_30330

SCHIC ANNA STELLA (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

La pianiste et musicologue brésilienne Anna Stella Schic, spécialiste d'Heitor Villa-Lobos, naît à Campinas (État de São Paulo, Brésil) le 30 juin 1922 (et non pas 1925, comme l'indiquent de nombreuses biographies). Elle donne son premier récital, à l'âge de six ans, dans sa ville natale. À São Paulo, elle étudie auprès de José Kliass, un élève de Martin Krause, un des plus célèbres disciples d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-stella-schic/#i_30330

SCHNABEL ARTUR (1882-1951)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

En ce temps-là, Beethoven passait pour sévère, Schubert pour ennuyeux, Schumann pour compliqué. Pour séduire les foules, il fallait une musique de mœurs légères, prête à échanger une vertu peu farouche contre une poignée de bravos. Au concert régnaient, non sans charme d'ailleurs, les arrangements racoleurs et les facilités aimables. Il ne faut pas oublier aujourd'hui ce qu'il fallait alors de cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artur-schnabel/#i_30330

SCHNEIDERHAN WOLFGANG (1915-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 804 mots

Figure emblématique de l'école de violon autrichienne, une école qui a surtout formé de remarquables chambristes et instrumentistes d'orchestre, Wolfgang Schneiderhan est l'un des rares à avoir mené en outre une grande carrière de soliste. Pour certains, il fut le partenaire de Wilhelm Kempff, pour d'autres le mari de la soprano Irmgard Seefried. Mais, en Autriche, il était considéré comme une per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-schneiderhan/#i_30330

SCHUPPANZIGH IGNAZ (1776-1830)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 324 mots

Violoniste et altiste autrichien né à Vienne, Schuppanzigh se consacre entièrement à la musique à partir de 1792 et donne peut-être, en 1794, des leçons d'alto puis de violon au jeune Beethoven (de six ans son aîné). Il compte bientôt parmi les virtuoses les plus recherchés à Vienne et dirige, en 1798 et en 1799, les fameux concerts de l'Augarten. Mais l'événement essentiel de son existence a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-schuppanzigh/#i_30330

SEGOVIA ANDRÉS (1893-1987)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 281 mots
  •  • 1 média

Figure légendaire de la guitare, Andrés Segovia a conféré à son instrument les lettres de noblesse qui ont fait de celui-ci l'un des meilleurs vecteurs de la pratique musicale amateur et professionnelle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andres-segovia/#i_30330

SERKIN RUDOLF (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 134 mots
  •  • 1 média

Le génie de Rudolf Serkin se dissimule derrière une biographie d'une trompeuse simplicité et d'un mutisme rare. Aucun accident passionnel, aucun de ces coups d'éclat qui bouleversent les foules ne vient déranger l'ordonnancement d'une vie tout entière dédiée à la seule musique. Digne des classiques, cette carrière d'artisan chambriste, modeste et orgueilleux. Classique encore ce répertoire qui n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-serkin/#i_30330

SHUMSKY OSCAR (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

Violoniste, chef d'orchestre et pédagogue américain. Né de parents russes, enfant prodige, il joue à l'âge de huit ans le Cinquième Concerto pour violon de Mozart avec l'Orchestre de Philadelphie dirigé par Leopold Stokowski. Élève de Leopold Hauer (1928-1930) et d'Efrem Zimbalist (1930-1936) au Curtis Institute de Philadelphie, il fait ses débuts en Europe, à Vienne, en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-shumsky/#i_30330

SOLOMON SOLOMON CUTNER dit (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 539 mots

De son vrai nom Solomon Cutner, ce pianiste anglais verra sa carrière prématurément interrompue par la maladie. Il voit le jour à Londres le 9 août 1902 et commence très tôt l'étude du piano à la Royal Academy of Music, avec Mathilde Verne, une élève de Clara Schumann. Il donne son premier concert au Queen's Hall le 30 juin 1911, en jouant le Premier Concerto de Tchaïkovski. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solomon/#i_30330

SOUZAY GÉRARD (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 938 mots

On parlait souvent du baryton Gérard Souzay comme du « Fischer-Dieskau français », hommage qui lui avait été rendu en Allemagne, où son art du lied était apprécié au plus haut point. Mais il fut aussi et surtout l'un des plus illustres représentants d'une école française de chant qui s'est éteinte avec lui. De son vrai nom Gérard Tisserand, il naît à Angers le 8 décembre 1918. Il fait ses études a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-souzay/#i_30330

STARKER JÁNOS (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 822 mots

Violoncelliste et pédagogue américain d'origine hongroise. János Starker, né à Budapest le 5 juillet 1924, aborde la musique dès l'âge de six ans, jetant son dévolu sur le violoncelle : en 1930, il entre dans la classe d'Adolf Schiffer, qui a succédé à David Popper à l'Académie Franz-Liszt de la capitale hongroise. Il étudie la composition avec Zoltán Kodály et côtoie Béla Bartók ainsi qu'Ernö Doh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janos-starker/#i_30330

STERN ISAAC (1920-2001)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Un des plus illustres représentants de la première génération de musiciens américains formés entièrement outre-Atlantique, Isaac Stern considérait que sa notoriété de violoniste devait servir les causes les plus diverses, tant musicales qu'humanitaires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-stern/#i_30330

STOCKHAUSEN KARLHEINZ

  • Écrit par 
  • Claude SAMUEL
  •  • 2 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les expériences »  : […] Ces quelques aspects de la pensée créatrice de Stockhausen permettent déjà de saisir, dès le départ de son parcours, l'acuité de son invention. Mais cette étape est à nouveau rapidement franchie et, le 28 juillet 1957, il livre au public de Darmstadt une œuvre lourde de conséquences : son Klavierstück XI , contemporain de la Troisième Sonate de Pierre B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karlheinz-stockhausen/#i_30330

SZERYNG HENRYK (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 992 mots

Henryk Szeryng fut l'un des violonistes les plus marquants et les plus sincères du xx e siècle, héritier d'une tradition artistique qu'il avait su étendre à des activités humanitaires. Né dans une famille juive le 22 septembre 1918 à Zelazowa Wola, près de Varsovie, à côté de la maison natale de Chopin, il travaille d'abord le piano avec sa mère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-szeryng/#i_30330

TAGLIAFERRO MAGDA (1894-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 551 mots

Cette « ambassadrice de charme du gouvernement français » appartenait à une certaine légende du piano. En France, elle était certainement moins connue côté scène que côté salle où sa chevelure rouge, ses décolletés profonds et ses tenues peu banales passaient rarement inaperçus. Mais, dans l'ensemble de l'Amérique latine, elle était devenue le véritable symbole du piano français, incarnant la trad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magda-tagliaferro/#i_30330

TEMPO

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Tempo réel et tempo subjectif »  : […] Le tempo, dans sa réalisation comme dans ses effets, est en relation étroite avec un élément humain corporel : technique de l'exécutant, pas du danseur, battue du chef d'orchestre. La battue possible ne dépasse guère cent trente-deux à la minute, au-dessus on bat un multiple de l'unité. Un tempo moyen a été situé aux environs de 76/80 à la noire, et rapproché de l'allure de l'homme marchant. Les v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempo/#i_30330

THALBERG SIGISMUND (1812-1871)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 156 mots

Pianiste autrichien né à Genève. Élève de Hummel et de Kalbrenner, Thalberg donne en 1836 à Paris, lors d'une absence de Liszt, un premier concert qui fait sensation. Deux partis se forment, qui mettent les rivaux en présence (1837) : Liszt l'emporte. Jusqu'en 1848, Thalberg effectue encore des tournées triomphales à travers toute l'Europe ; il se rend au Brésil en 1855, en Amérique du Nord l'anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismund-thalberg/#i_30330

TOSCANINI ARTURO (1867-1957)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 312 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un tyran sur le podium »  : […] Les colères de Toscanini étaient légendaires : elles traduisaient autant une autorité hors du commun qu'une recherche incessante de l'exactitude et de la perfection à une époque où le chef d'orchestre était, beaucoup plus qu'aujourd'hui, un pédagogue. Il en vint même à injurier et à frapper le violon solo de l'orchestre de la Scala avec un archet qu'il avait lui-même brisé. Ses colères reflétaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-toscanini/#i_30330

TROUARD RAYMOND (1916-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

Pianiste français. Né à Étampes le 9 août 1916, Raymond Trouard entre en 1929 au Conservatoire de Paris, où il obtient un premier prix de piano en 1933 et un deuxième prix de direction d'orchestre en 1937. Parmi ses professeurs figurent Joseph Morpain (lui-même élève de Gabriel Fauré), Emil Sauer (ancien élève de Liszt), Marcel Dupré, Paul Dukas, Philippe Gaubert et Bruno Walter. Il bénéficie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-trouard/#i_30330

TUDOR DAVID (1926-1996)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 856 mots

Né le 20 janvier 1926 à Philadelphie, le pianiste et compositeur américain David Tudor est initié très tôt à la musique. Il étudie l'orgue et la théorie musicale avec H. William Hawke, le piano avec Josef Martin et Irma Wolpe Rademacher, la composition et l'analyse musicale avec Stefan Wolpe. Encore adolescent, il débute sa carrière professionnelle en tant qu'assistant organiste à l'église Saint M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-tudor/#i_30330

VIBRATO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 156 mots

Dans le jeu des instruments à archet, mouvement égal et continu d'oscillation horizontale du poignet (violon, alto) ou de l'avant-bras (violoncelle) plus ou moins prononcé, qui produit une ondulation expressive du son. Il était déjà connu des luthistes et Mersenne en disait : « Le doigt doit être rapidement balancé sur le manche. » Flesch l'a défini comme « une palpitation émotive de la main ». Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vibrato/#i_30330

VIEUX MAURICE (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 760 mots

Altiste français. L'alto n'a pas émergé sans mal de la famille des cordes. Confiné dans une tâche de soutien presque anonyme, il ne commence à faire reconnaître sa personnalité que sous la plume de Jean-Sébastien Bach et Georg Philipp Telemann. Jan Křtitel Vaňhal et Carl Stamitz sauront développer ses possibilités expressives, mais c'est surtout Mozart – altiste lui-même, auteur d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-vieux/#i_30330

WALCHA HELMUT (1907-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 932 mots

Le nom d'Helmut Walcha reste indissociable de l'œuvre de Jean-Sébastien Bach, dont il a enregistré à deux reprises l'intégrale de la musique d'orgue ainsi que les grands cycles pour clavecin. Né à Leipzig le 27 octobre 1907, il perd la vue à l'âge de seize ans à la suite d'une vaccination antivariolique défectueuse. Il avait abordé la musique à douze ans avec le piano et le violon, mais il se tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-walcha/#i_30330

WALTER BRUNO (1876-1962)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 162 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un mozartien hors du commun »  : […] Le répertoire de Bruno Walter s'était construit essentiellement autour de sa formation lyrique : parti des opéras de Mozart, Beethoven, Weber, Wagner et Richard Strauss, il avait adopté l'œuvre symphonique de ces musiciens, élargissant rapidement son approche à l'ensemble du répertoire romantique. Après l'avoir considéré comme un musicien rococo, il a découvert en Mozart « le Shakespeare de l'opé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-walter/#i_30330

WATERS ETHEL (1896-1977)

  • Écrit par 
  • Denis Constant MARTIN
  •  • 760 mots

Le critique Hugues Panassié considérait Ethel Waters comme « la plus grande de toutes les chanteuses de jazz » ; ce type de jugement prête, bien sûr, à discussion ; mais, lorsqu'on sait que Mahalia Jackson affirmait : « Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Sarah Vaughan, elles viennent toutes d'Ethel Waters », on ne peut plus douter de l'importance de sa place dans l'art vocal afro-américain et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethel-waters/#i_30330

ZIMERMAN KRYSTIAN (1956- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 695 mots

Les doigts sont infaillibles, les capacités d’analyse impressionnantes jusque dans le plus infime détail des partitions, la maîtrise sonore quasi inégalée. Et pourtant le pianiste polonais apparaît aussi fragile qu’émotif. Chacune de ses rares prestations est un événement. Au risque parfois d’une certaine froideur, Krystian Zimerman nous entraîne dans son parcours initiatique jusqu’au cœur même d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krystian-zimerman/#i_30330

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, Jacqueline PILON, « INTERPRÉTATION MUSICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/

haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.