I.N.E.S. (International Nuclear Event Scale) ÉCHELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'échelle I.N.E.S. est un outil qui permet de classer les événements nucléaires selon leur gravité. Utilisée au plan international depuis 1991, elle s'appuie à la fois sur des critères objectifs et des critères qualitatifs. Elle a pour but de faciliter la perception par les médias et le public de l'importance des incidents et accidents nucléaires. L'Autorité de sûreté nucléaire (A.S.N.) souligne que cette échelle ne constitue pas un outil d'évaluation ou de mesure de la sûreté nucléaire et de la radioprotection.

L'échelle I.N.E.S. comprend huit niveaux, de 0 à 7. Elle permet à l'A.S.N. de classer, selon leur importance, tous les événements se produisant dans les installations nucléaires civiles, lors du transport des matières radioactives ainsi que lors de l'utilisation des sources radioactives dans les installations médicales (hors patients), industrielles ou de recherche.

L'application de l'échelle I.N.E.S. aux centrales nucléaires se fonde sur trois critères : les conséquences à l'extérieur du site (rejets radioactifs pouvant toucher le public et l'environnement) ; les conséquences à l'intérieur du site (pouvant toucher les travailleurs et les installations) ; la dégradation de la défense en profondeur de l'installation constituée des barrières successives visant à empêcher les accidents (systèmes de sûreté, procédures, contrôles techniques ou administratifs...).

Les niveaux 0 à 2, qualifiés respectivement d'écart, d'anomalie et d'incident, sont dénués de toute conséquence à l'extérieur du site. Le niveau 3, qualifié d'incident grave, désigne un accident évité de peu, impliquant une contamination grave des travailleurs du site mais un très faible rejet radioactif à l'extérieur du site. Le niveau 4, qualifié d'accident, est un accident avec endommagement important du cœur du réacteur mais un rejet mineur de matières radioactives à l'extérieur du site. Le niveau 5, également qualifié d'accident, est un accident avec endommagement grave du cœur du réacteur et un rejet limité de matières radioactives à l'extérieur du sit [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  I.N.E.S. (International Nuclear Event Scale) ÉCHELLE  » est également traité dans :

NUCLÉAIRE - Sûreté des centrales nucléaires

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 2 314 mots

Dans le chapitre « Accident nucléaire grave et accident nucléaire majeur »  : […] Des dispositifs considérables sont nécessaires pour que, en toutes circonstances, les éléments radioactifs contenus dans les éléments combustibles du réacteur ne puissent s'en échapper et, par conséquent, irradier ou contaminer les travailleurs de la centrale et les populations environnantes. Dans les réacteurs à eau, cette protection est assurée par trois barrières : la gaine des combustibles, la […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Condamnation des auteurs de la tentative d’attentat contre Notre-Dame de Paris. 14 octobre 2019

La cour d’assises spéciale de Paris condamne Inès Madani à trente ans de prison pour sa participation à la tentative d’attentat à la bombe de la rue de la Bûcherie, près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en septembre 2016, perpétrée au nom de l’organisation État islamique. La complice d’Inès […] Lire la suite

Espagne. Élections régionales en Catalogne. 21-26 décembre 2017

. Pour la première fois depuis le retour de la démocratie dans le pays, une formation non nationaliste, le parti libéral unioniste Ciutadans – version catalane de Ciudadanos – conduit par Inés Arrimadas, arrive en tête d’un scrutin en Catalogne. Ciutadans progresse fortement avec 25,4 p. 100 […] Lire la suite

France. Tentative d’attentat déjouée à Paris. 4-12 septembre 2016

personnes. Le 8, les policiers interpellent trois jeunes femmes à Boussy-Saint-Antoine (Essonne) : Inès Madani, Sarah Hervouët et Amel Sakaou. Les deux premières sont fichées « S » par la Direction générale de la sécurité intérieure pour avoir tenté de gagner la Syrie. Une déclaration d’allégeance à […] Lire la suite

Espagne. Condamnation par la Cour européenne des droits de l'homme. 21-27 octobre 2013

Le 21, la Cour européenne des droits de l'homme (C.E.D.H.) condamne l'Espagne à libérer la militante d'E.T.A. Inès del Rio Prada et à lui verser 30 000 euros de dédommagement pour avoir irrégulièrement prolongé sa détention. Condamnée en 1987, celle-ci aurait dû être libérée en 2008 […] Lire la suite

Salvador. Libération de la fille du président Duarte. 24 octobre 1985

Inès Guadalupe Duarte, fille du président Duarte, et une amie, Ana Cecilia Villeda, enlevées le 10 septembre, sont relâchées, après un accord avec la guérilla, ainsi que 33 fonctionnaires municipaux, en échange de 22 prisonniers politiques et de 96 guérilleros invalides, qui sont autorisés à partir pour l'étranger. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard LAPONCHE, « I.N.E.S. (International Nuclear Event Scale) ÉCHELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/international-nuclear-event-scale/