INSCRIPTIONS, archéologie

AŚOKA ou AÇOKA (IIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 800 mots

Dans le chapitre « La découverte des Inscriptions »  : […] Les Inscriptions d'Aśoka, datant du iii e  siècle avant notre ère, sont les plus anciennes que l'on ait trouvées sur le sol indien. Elles révèlent aussi, pour la première fois, l'usage de l'écriture brāhmī qui se lit de gauche à droite ; dans le Nord-Ouest, toutefois, elles sont gravées en kharoṣṭhī qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asoka-acoka/#i_18963

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ossuaires »  : […] La publication en 2002 par André Lemaire d'un article intitulé « Burial Box of James the Brother of Jesus. Earliest Archaeological Evidence of Jesus Found in Jerusalem » dans la revue controversée Biblical Archaeological Review , déjà citée comme principal promoteur du « scandale des manuscrits de la mer Morte », a fait sensation. L'auteur (qui a par ailleurs écrit plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-bible-et-archeologie/#i_18963

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Écriture et calligraphie »  : […] Au sens strict, la calligraphie se distingue de l'écriture, en ceci qu'elle se sert de l'écriture indépendamment de ses fonctions normales de communication et d'information, et fait d'elle le support d'une création formelle, susceptible, par ses seuls rythmes plastiques, d'exprimer la sensibilité individuelle de son auteur. Néanmoins, bien avant l'apparition des démarches calligraphiques au sens é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_18963

CODEX MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 2 841 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De multiples supports d’écriture »  : […] L’évêque du Yucatán, Diego de Landa, fit brûler plusieurs manuscrits lors d’un autodafé en 1562. Encore convient-il de nuancer l’ampleur de ces destructions. On avance, sans chiffre précis, la destruction de centaines de codex. Mais Landa a peut-être aussi détruit des manuscrits coloniaux comme les Livres de Chilam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codex-mayas/#i_18963

ÉCOLE FRANÇAISE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 2 035 mots

Fondée dans le grand élan de philhellénisme qui accompagna la libération de la Grèce du joug ottoman, « l'École française de perfectionnement pour l'étude de la langue, de l'histoire, des antiquités grecques » (ordonnance royale de 1846), le plus ancien établissement scientifique à l'étranger et le premier institut archéologique à s'établir à Athènes, est désormais définie comme un centre de rech […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-francaise-d-athenes/#i_18963

ÉPIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH, 
  • Jean POUILLOUX
  • , Universalis
  •  • 7 220 mots

Dans le chapitre « Épigraphie grecque »  : […] L'épigraphie grecque étudie les inscriptions gravées sur matière non périssable : pierre, métal, argile, bois. Ce qui exclut les textes enregistrés sur papyrus ou parchemin, réservés aux spécialités que sont la papyrologie et la paléographie. En très grande majorité, ces documents se présentent de manière uniforme : le texte est gravé en majuscules, sans séparation entre les mots. En outre, d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigraphie/#i_18963

INDO-PAKISTANAISE ARCHÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-François JARRIGE
  •  • 16 886 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La civilisation de l'Indus (2400-1800 av. J.-C.) »  : […] L'apparition d'une grande civilisation urbaine dans la vallée de l'Indus, vers 2500-2400 avant J.-C., a longtemps été considérée comme un phénomène soudain et mystérieux. Cependant, un ensemble de découvertes permet de suivre, de 7000 à 2500 avant J.-C., une suite de transformations et d'innovations dont les effets cumulatifs, stimulés par l'élargissement du réseau des échanges à partir de 3000 av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-indo-pakistanaise/#i_18963

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les principaux domaines de la créativité artistique »  : […] Les ouvrages généraux sur l'art islamique font, sans exception, une large place à l'architecture. C'est effectivement autour de la mosquée que gravite la vie de la communauté. Le Coran ne dit rien sur d'éventuels aménagements cultuels spécifiques, et on admet que les premiers édifices religieux de l'Arabie islamique étaient d'une grande austérité. Des édifices semblables à la Kaaba , pièce cubique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_18963

LA COSTE-MESSELIÈRE PIERRE DE (1894-1975)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 844 mots

Archéologue français, Pierre Frotier, marquis de La Coste-Messelière, est né et mort aux Ousches, dans les Deux-Sèvres. Issu d'une famille de noblesse poitevine remontant au xi e  siècle (un de ses ancêtres, qui s'appelle aussi Pierre Frotier, joua un rôle politique important dans l'entourage de Charles VII), Pierre de La Coste-Messelière, après a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-la-coste-messeliere/#i_18963

MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 6 648 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le Classique récent et l'apogée »  : […] Les stèles, souvent érigées tous les vingt ans, sont les supports privilégiés pour inscrire les dates et les événements importants pour chaque dirigeant. Les Mayas utilisent aussi les disques de pierre (Caracol), les escaliers hiéroglyphiques (Copán, Yaxchilan), les panneaux (La Corona), voire le stuc (à Palenque) , ou la peinture murale (à Bonampak ). L'abondance et la diversité des textes, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mayas/#i_18963

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pétra était-elle une ville orientale ou une ville hellénisée ?  »  : […] À l'époque nabatéenne, les habitants de Pétra utilisaient dans leurs inscriptions une langue et une écriture dérivées de l'araméen d'empire, c'est-à-dire de l'araméen utilisé par la chancellerie de l'empire perse achéménide. Leur langue parlée était araméenne ou arabe, en tout cas sémitique. Hormis quelques emprunts à l'Égypte, leurs dieux appartiennent aux domaines syrien e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_18963

ROBERT LOUIS (1904-1985)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 609 mots

Louis Robert, un des plus grands hellénistes du xx e  siècle est issu d'une famille modeste établie dans le Limousin. Dès la fin de ses études secondaires, sa passion pour la Grèce se trouva avivée par la lecture des « voyageurs » des xvi e - xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-robert/#i_18963

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Sources littéraires et épigraphiques »  : […] L'épigraphie fait partie de l'archéologie car elle permet de contrôler ou de compléter les renseignements fournis par les sources littéraires sur l'histoire de chaque pays. De tous les pays de l'Asie du Sud, le Sri Lanka est celui dont l'histoire est le mieux connue grâce à la richesse et à la cohérence des sources écrites et archéologiques. Rédigés en pali, le Dipavamsa , le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_18963

STÈLE DE MÉSHA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Cette stèle de basalte noir (106 × 68 × 36 cm) a été découverte le 19 août 1868 par Frederick Augustus Klein , Alsacien au service de la Christian Missionary Society anglicane de Jérusalem, alors qu’il était en visite auprès du cheikh de la tribu des Beni Hamideh à Dhibân, à l’est de la mer Morte. Elle comporte les restes de trente-quatre lignes d’une écriture régulière moa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stele-de-mesha/#i_18963

TEXTES (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 798 mots

Dans le chapitre « L'épigraphie »  : […] Quant à l' épigraphie , c'est-à-dire l'étude des textes gravés — essentiellement sur marbre, mais aussi sur bronze ou sur argile —, elle s'est constituée beaucoup plus tôt que la papyrologie : dès le xv e  siècle, Cyriaque d'Ancône copiait les inscriptions grecques qu'il rencontrait lors de ses pérégrinations en mer Égée. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/textes/#i_18963

XANTHOS

  • Écrit par 
  • Pierre DEMARGNE
  •  • 2 051 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Après les guerres médiques, les entreprises athéniennes de la côte Sud de l'Asie Mineure (victoire de l'Eurymédon) entraînent l'appartenance des villes lyciennes (y compris Xanthos) à la ligue athénienne entre 470 et 440 probablement. Mais le pilier inscrit porte une grande inscription lycienne, commémorant certainement des événements historiques, au temps de la guerre du Péloponnèse, de 430 à 41 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xanthos/#i_18963

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'origine de la civilisation sud-arabique »  : […] Plusieurs dates ont été proposées pour les débuts de la civilisation sud-arabique. Au début du xx e  siècle, on faisait remonter le royaume minéen du Jawf au xiii e  siècle avant notre ère. Deux autres théories proposent l'une le début du viii e , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_18963


Affichage 

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire paléo-babylonien, règne de Hammourabi, env 1792-1750 avant J-C, Cône portant des inscriptions bilingues, commémorant la construction par le roi Hammourabi de l'enceinte de Sippar, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, époque des royaumes amorrites, XXe-début du XVIIe siècle, Tablette en argile portant la dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa par le roi Shamshi-Adad Ier d'Assyrie, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Falaise de Béhistun

photographie

Vue générale de la falaise de Béhistun telle qu'elle se présentait aux voyageurs au XIXe siècle Situé en surplomb de l'antique route reliant la Susiane (Élam) à la Mésopotamie, le site conserve de nombreux vestiges archéologiques, dont la très célèbre inscription relatant les hauts... 

Crédits : D.R.

Afficher

Inscription de Béhistun

photographie

Gravée sur ordre de Darius Ier (522-486 av J-C), l'inscription trilingue de Béhistun est à l'assyriologie ce que la pierre de Rosette est à l'égyptologie 

Crédits : R. Wood/ Corbis

Afficher

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, Mésopotamie, début du IIe millénaire avant J-C, Inscription sémitique sur la tête d'un clou de fondation provenant de Larsa, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, règne d'Assarhaddon, 681-669 avant J-C, Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon, après la destruction de la ville par son père Sennachérib, argile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Cône commémorant la construction de l'enceinte de Sippar
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dédicace de la construction du temple de Dagan à Terqa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Falaise de Béhistun
Crédits : D.R.

photographie

Inscription de Béhistun
Crédits : R. Wood/ Corbis

photographie

Inscription sémitique sur un clou de fondation provenant de Larsa
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie