INRIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un point d’histoire

Créé en 1967 dans le cadre du plan Calcul – lancé l’année précédente par Charles de Gaulle pour assurer l’indépendance de la France en matière de superordinateurs –, l’IRIA a immédiatement joué un rôle important dans le tissu français de la recherche et de l’innovation. Des présidents visionnaires ont réussi à rassembler des mathématiciens et des informaticiens dans une culture de projets alliant le questionnement scientifique au meilleur niveau mondial et l’objectif de transfert technologique et de partenariat industriel. En témoigne le projet Cyclades, qui a étudié dans les années 1970 la mise au point du routage par paquets qui a fait le succès d’Internet. C’est l’un de ses présidents, Jacques-Louis Lions, qui a fixé, au début des années 1980, l’organisation en équipes-projets qui perdure aujourd’hui et qui fait l’originalité, l’agilité (renouvellement des projets tous les douze ans) et la force d’Inria. Depuis Rocquencourt (Yvelines), son tout premier centre et son siège, Inria s’est développé sur le territoire français, avec l’ouverture de sept autres centres : Rennes-Bretagne Atlantique (1980), Sophia Antipolis–Méditerranée (1983), Nancy-Grand Est (1992), Grenoble–Rhône-Alpes (1996) puis en 2008 Bordeaux–Sud-Ouest, Lille-Nord Europe et Saclay–Île-de-France. À l’approche de son cinquantième anniversaire, un cycle s’est terminé puisque, le 1er janvier 2016, le centre Inria de Rocquencourt a déménagé pour devenir le centre Inria de Paris afin d’être au plus près de ses partenaires universitaires parisiens et de son écosystème d’innovation.

Ordinateur C.I.I. 90-80  

Ordinateur C.I.I. 90-80  

Photographie

Installé en juillet 1968 au centre de calcul de l’IRIA (Institut de recherche en informatique et en automatique, futur INRIA), basé à Rocquencourt (Yvelines), l’ordinateur CII 90-80, de la Compagnie internationale pour l’informatique (CII), a été la première machine à équiper cet... 

Crédits : Studio 9/ Inria

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche de classe exceptionnelle, directeur du centre de recherche de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique de Sophia Antipolis-Méditerranée

Classification


Autres références

«  INRIA  » est également traité dans :

KAHN GILLES (1946-2006)

  • Écrit par 
  • Gérard GIRAUDON, 
  • Gérard HUET
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière à l’I.N.R.I.A. »  : […] Ingénieur issu de l'École polytechnique, Gilles Kahn, né le 17 avril 1946 à Paris, étudie à l'université Stanford de 1968 à 1971. Il est alors recruté au Commissariat à l’énergie atomique (C.E.A.) et rejoint en 1972 l'Institut de recherche en informatique et en automatique (I.R.I.A., qui deviendra en 1979 l’I.N.R.I.A., Institut national de recherche en informatique et en automatique), à Rocquenco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-kahn/#i_56782

Pour citer l’article

Gérard GIRAUDON, « INRIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inria/