INONDATIONS EN FRANCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le zouave du pont de l’Alma à Paris le 4 juin 2016

Le zouave du pont de l’Alma à Paris le 4 juin 2016
Crédits : bigmagic/ Shutterstock.com

photographie

Pression réduite au niveau de la mer, moyenne du mois de mai 2016

Pression réduite au niveau de la mer, moyenne du mois de mai 2016
Crédits : Météo-France, août 2016

photographie


Un début d’année 2016 très pluvieux

Après une fin d’année 2015 clémente et plutôt sèche, la France métropolitaine a connu un début d’année 2016 particulièrement arrosé et un printemps qui s’est achevé avec des épisodes de pluies très abondantes sur une grande partie du territoire. Après deux printemps particulièrement secs (80 p. 100 de la moyenne en 2014 et 2015), le printemps 2016 a été l’un des plus arrosés de ces cinquante dernières années avec un excédent de précipitations de plus de 25 p. 100. Il se trouve au 8e rang des printemps les plus humides depuis 1959, après 1978, 1988, 2013, 1979, 2008, 1983 et surtout 2001 pour lequel les cumuls dépassaient 150 p. 100. À l’exception de la Bretagne et du pourtour méditerranéen, toutes les régions ont reçu des quantités d’eau supérieures à la moyenne de référence calculée sur la période 1981-2010, un excédent qui a même dépassé 70 p. 100 dans les régions Centre-Val de Loire et Île-de-France.

Après de fréquents passages pluvieux, la fin du mois de mai a été marquée par un épisode de pluies exceptionnelles. Les cumuls de précipitations tombées en quatre jours, entre le 28 et le 31 mai, ont souvent atteint des valeurs de 100 à 120 millimètres sur le Centre-Val de Loire et l’Île-de-France, soit l’équivalent de trois mois de précipitations. Au cours de la seule journée du 30 mai, journée la plus pluvieuse de l’épisode, de nombreux records de précipitations en vingt-quatre heures, pour un mois de mai, ont été battus et représentent des quantités d’eau souvent proches ou équivalentes à trente jours de pluie sur ces régions. Sur l’ensemble du mois, la pluviométrie a été excédentaire de plus de 40 p. 100 sur l’Hexagone et a atteint des valeurs records en Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Île-de-France avec des cumuls une fois et demie à trois fois supérieurs à la moyenne de référence, les plus importants enregistrés pour un mois de mai sur la période 1959-2016, derrière les valeurs exceptionnelles de 1981 ou 2013.

Des épisodes pluvieux parfois accompagnés de grêle et de violents coups de vent ont au [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre CHALON, « INONDATIONS EN FRANCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations-en-france/