INITIATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les sociétés archaïques et historiques

Pour l'Antiquité orientale et gréco-romaine, seule est connue l'initiation de type religieux, qui permet l'affiliation à des confréries religieuses, comme celles des curètes, des dactyles, des corybantes ou des cyclopes, et l'admission à des cultes à mystères, comme ceux d'Isis et d'Osiris, de Bacchus et de Déméter, de Mithra, enfin, qui va s'opposer au « mystère » chrétien (le baptême, entrée initiatique dans l'Église chrétienne ayant été d'abord un rituel secret). Cependant, par derrière ces confréries religieuses, on pressent l'existence de la « maison des hommes » caractéristique d'une société tribale, de même que les « mystères », anciens cultes nationaux dénationalisés, laissent aussi deviner à l'arrière-plan des initiations de type tribal. Non que l'on puisse parler d'une évolution logique du premier des trois types d'initiation au deuxième ; il s'agirait plutôt, d'après H. Hubert et M. Mauss, de toute une série de phénomènes de désintégration et de réintégration : « Les idées et les pratiques religieuses, en se détachant du système social auquel elles ont appartenu, changent de caractère. » Quoi qu'il en soit de ce problème qui reste toujours discuté, faute de témoignages historiques suffisants, les cérémonies d'initiation paraissent toujours suivre, dans l'Antiquité, un ordre déterminé.

La première étape était constituée par les rites préalables de purification. Même pour les éranes et les orgeons, associations ouvertes aux femmes, aux étrangers et aux esclaves, des interdits empêchaient les personnes trop profondément souillées de s'approcher des mystères : bâtards, criminels, courtisanes ; et ceux qui pouvaient s'en approcher devaient auparavant se soumettre à des rites, publics, de purification (y compris quelquefois la « confession des péchés »). Les rites, également publics, de sacrifices préparatoires, de processions, accompagnés de chants et de danses, établissaient le cheminement du profane au [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INITIATION  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classes d'âges »  : […] Sans doute l'initiation est-elle d'abord un mode d' intégration à un groupe social et, la plupart du temps, elle coïncide avec les âges de la vie, notamment avec les passages de l'enfance à l'âge adulte. C'est un processus de socialisation des jeunes, qui peuvent, rassemblés en classes d'âges, passer un temps plus ou moins long, en dehors du vill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_11099

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Les reliquaires fang »  : […] C'est le chef de famille, chez les Fang, qui était l'officiant de droit du culte ancestral, le byéri , les autres hommes du lignage n'étant que de simples initiés. Les crânes, entiers ou en fragments, étaient soigneusement nettoyés, séchés puis parfois décorés – incrustations de laiton ou peinture blanche ou rouge – et mis dans un coffre cylindriq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/#i_11099

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La science de la Balance jabirienne »  : […] L'œuvre considérable de Jābir ibn Hayyān, Geber en latin, compterait trois mille traités, s'il fallait en croire la tradition et même certains orientalistes. On a supposé que Jābir dont la naissance et la mort se situent, approximativement, entre 730 et 804, aurait été le nom choisi par les Ikhwān al Safā , les « Frères de la Pureté et de la Fidéli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alchimie/#i_11099

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 190 mots

Dans le chapitre « Variété des cultes »  : […] Les religions d'origine africaine se sont conservées le plus pures chez les nègres marrons, ou Bosh, qui ont fui le régime de l'esclavage pour constituer des républiques indépendantes à l'intérieur des forêts des Guyanes hollandaise et française. On retrouve chez eux, juxtaposées plus qu'intégrées, les religions des Fanti- Ashanti (Ghāna) et des F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-les-religions-afro-americaines/#i_11099

‘AṬṬĀR FARĪD AL-DĪN MUḤAMMAD B. IBRAHĪM dit (1119 env.-env. 1190)

  • Écrit par 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR
  •  • 1 307 mots

Dans le chapitre « Poésie et mystique »  : […] Le Langage des oiseaux est un poème déjà bien connu. Son titre est coranique (XXVII, 16, cf. 20). Avicenne avait composé un récit initiatique sur ce thème de l'oiseau, symbole de l'âme, pris aux filets du monde, retournant par degrés vers son roi. Ahmad Ghazāli écrivit à son tour, en persan, un récit sur le pèlerinage des oiseaux vers leur roi ; i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farid-al-din-muhammad-b-ibrahim-attar/#i_11099

BAPTÊME

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean DANIÉLOU
  •  • 3 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Baptêmes juifs »  : […] La religion juive comportait des rites d'ablutions, qui sont consignés dans le Lévitique. Ainsi, pour l'ordination des prêtres (Lév., viii, 1), pour la consécration de l'autel : « Moïse fit sept aspersions sur l'autel et oignit, pour les consacrer, l'huile et les ustensiles » (Lév., viii, 11). Très importantes étaient les ablutions destinées à pur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme/#i_11099

CANDOMBLÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Marie REMY
  •  • 1 782 mots

Dans le chapitre « Les rites initiatiques »  : […] L'axé n'est pas cependant le privilège exclusif des dieux ; les hommes peuvent l'acquérir par une initiation progressive dont le premier degré est le « lavage du collier ». Cette consécration a lieu sur la pierre de l'orixá, et la tête du destinataire sera lavée avec les mêmes eaux. Elle établit aussi un lien entre celui-ci et le terreiro. Le poss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candomble/#i_11099

CATHARSIS

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 815 mots

Dans sa Poétique , Aristote justifie la tragédie en lui attribuant un pouvoir de purification ( katharsis ) des passions du spectateur. Assistant à un tel spectacle, l'être humain se libérerait des tensions psychiques, qui s'extériorisent sur le mode de l'émotion et de la sympathie avec l'action représentée (induisant pitié, colère, etc.). Cette in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catharsis/#i_11099

CHAMANISME

  • Écrit par 
  • Roberte Nicole HAMAYON
  •  • 4 966 mots

Dans le chapitre « Le chamanisme de chasse : échange avec la surnature nourricière »  : […] De fait, dans les sociétés classiquement considérées comme chamaniques, le chamanisme est étroitement lié à la chasse : il a pour fonction essentielle d'assurer la perpétuation de la vie en soumettant à des règles l'obtention du gibier, lui imposant un ordre qui à la fois pallie les aléas de son apparition et justifie sa prise par l'homme ; c'est u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamanisme/#i_11099

CHEMIN, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 895 mots

Dans toute tradition religieuse ou métaphysique, l'image du chemin est un symbole de la quête de l'Être. Il s'agit probablement d'une des images les plus sacrées — ce qu'exprime bien la parole du Christ : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean XIV, 6). De fait, que ce soit par la médiation des arts plastiques ou par celle de la littératur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemin-symbolisme/#i_11099

CHEMIN NÉOCATÉCHUMÉNAL

  • Écrit par 
  • Gordon URQUHART
  •  • 1 130 mots

Le Néocatéchuménat, également connu sous le nom de Chemin néocatéchuménal, ou plus simplement « le Chemin », est peut-être le plus controversé des nouveaux mouvements ecclésiaux qui ont rapidement prospéré au sein de l'Église catholique dans la seconde moitié du xx e  siècle, bénéficiant en particulier de la protection de Jean-Paul II. Le mouvemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemin-neocatechumenal/#i_11099

CIEL SYMBOLISME DU

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 865 mots

Dans le chapitre « Verticalité et transcendance »  : […] C'est d'abord le symbolisme de la verticalité que suggèrent « la voûte étoilée au-dessus de nos têtes » et le simple zénith du ciel azuré diurne. Cette verticalité ascendante est liée à l'une des données les plus caractéristiques de l'anthropologie, mais en même temps elle dépasse en dignité et en puissance cette donnée existentielle. Les anthropo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-du-ciel/#i_11099

CIRCONCISION & EXCISION

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Depuis que la loi mosaïque a institué la circoncision comme signe de l'alliance entre l'homme juif et son Dieu, depuis que le fait d'être circoncis a pu devenir, pendant le génocide de la Seconde Guerre mondiale, le signe de la mort, on sait comment une marque sur le corps peut inscrire le symbolique dans la chair vive. En fait, un tel rite procède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circoncision-et-excision/#i_11099

CLASSES D'ÂGE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Denise PAULME
  •  • 2 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Obligations mutuelles et solidarité »  : […] Dans les deux systèmes, l'importance des classes d'âge se révèle être inversement proportionnelle à celle des lignages, laquelle est d'autant plus grande que la solidarité organique de ces derniers est moindre et leur extension plus limitée dans le temps comme dans l'espace. Néanmoins, la classe d'âge établit partout entre camarades de promotion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-d-age-anthropologie/#i_11099

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'horizon d'une attente »  : […] Le conte traditionnel est inséparable de la communauté dans laquelle il s'inscrit : « Ce qui est premier, écrit Max Lüthi, c'est le besoin intérieur du conte que ressentent ceux qui le créent, ceux qui le cultivent et ceux qui l'entendent. » À cette notion un peu vague de « besoin intérieur », on préférera celle de « fonction textuelle » (rôle joué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte/#i_11099

ÉLEUSIS

  • Écrit par 
  • Marie DELCOURT
  •  • 2 031 mots

Dans le chapitre « Les rites d'initiation »  : […] La célébration des mystères fut d'abord ouverte aux gens de l'Attique, hommes et femmes, y compris les esclaves, puis à tous ceux qui parlaient grec, enfin, semble-t-il, à tout le monde, excepté ceux qui étaient souillés par un meurtre. Ainsi, Néron n'osa pas s'y présenter. Les candidats devaient en premier lieu participer, en février-mars, aux pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleusis/#i_11099

ÉSOTÉRISME

  • Écrit par 
  • Serge HUTIN
  •  • 7 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'initiation, apanage des sociétés secrètes traditionnelles »  : […] Luc Benoist remarque : « Nous dirions volontiers et vulgairement que l'intronisation initiatique est comparable à un billet d'entrée qui ouvrirait à l'aspirant la porte de l'organisation et du groupe dispensateur de cette initiation, et qui lui permettrait d'utiliser la puissance d'émulation psychique et de connaissance spirituelle que ce groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esoterisme/#i_11099

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre « L'initiation maçonnique »  : […] Le rite est la sanction de l'initiation. Comprise comme entrée dans un groupe, l'initiation passe toujours par une cérémonie spéciale, un rite défini une fois pour toutes. L'initiation s'accompagne d'une mise en scène, d'une théâtralisation forcée où chacun doit jouer le rôle qui lui est dévolu. Le rite, qui peut être compris comme un ensemble de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_11099

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 050 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les formes cultuelles »  : […] La première moitié du millénaire voit le développement de formes cultuelles qui resteront caractéristiques de l'hellénisme : mystères, concours athlétiques ou hippiques, oracles, drames. Souvent héritées du passé, elles ne sont pas toujours adaptées aux structures nouvelles, notamment à la polis  : ainsi les mystères conduisent à un salut personnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_11099

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les associations »  : […] Les groupes de statut et les groupes spécialisés se constituent en fonction de critères qui sont (en partie ou entièrement) extérieurs à la parenté. Lowie désigne certains d'entre eux par le terme association  ; et il observe à leur propos : « divisions fondées sur le sexe ou l'état civil, clubs sociaux, confréries secrètes, tous ces phénomènes s'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_11099

GURU ou GOUROU

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 252 mots

Mot sanskrit qui signifie d'abord « lourd », « pesant », et qui désigne, dans l'hindouisme classique (depuis le ~ viii e  s.) et dans l'hindouisme moderne, le « maître spirituel » dans la mesure où on le tient pour riche en force magique et en science sacrée. Il s'agit, d'ailleurs, d'un titre honorifique plutôt que du nom d'une fonction. En ce sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guru-gourou/#i_11099

GYMNOPÉDIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 137 mots

Peu d'auditeurs des Gymnopédies (1888) d'Erik Satie connaissent l'origine de ce mot grec. À Sparte, lors du passage de l'enfance à l'adolescence, les rites d'initiation du futur citoyen se terminaient par les gymnopédies. Les garçons subissaient une longue station debout, exposés nus en plein soleil, parmi les chœurs de danse. Ces fêtes célébrées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnopedie/#i_11099

KIKUYU

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 749 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Éducation et classes d'âge »  : […] L'organisation des Kikuyu exigeait une cohésion sociale forte. Elle était obtenue par le système des classes d'âge qui dispensait une éducation fondée sur le désir individuel de participation au groupe. L'homme idéal était honnête, sobre, poli, respectueux des usages, qualités facilitant la vie sociale. L' initiation solennelle dans une classe d'âg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kikuyu/#i_11099

KONGO ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 4 724 mots

Dans le chapitre « Les savoirs »  : […] L'éducation kongo est un lent processus qui s'accompagne de changements de situation ou de modifications provoquées de la personnalité. L' initiation permet d'accéder à la plénitude sociale. Plus sommaire dans le cas des filles, elle vise à les rendre propres au mariage et à l'accomplissement des charges domestiques. Plus complexe dans le cas des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-kongo/#i_11099

LABYRINTHE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

La constance du signe et de la représentation labyrinthiques à travers les âges et les civilisations n'est plus à démontrer. Reste néanmoins à ordonner les éléments de ce complexe mythique dont le foisonnement semble rebelle à toute explication. Grotte dont les méandres se dissimulent au regard, souterrain dont les stalactites barrent les issues, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labyrinthe/#i_11099

LE CLÉZIO JEAN-MARIE-GUSTAVE (1940- )

  • Écrit par 
  • Christian DOUMET
  •  • 2 359 mots

Dans le chapitre « La quête et le secret »  : […] Car le détour par l'écriture sacrée des civilisations archaïques a révélé à l'écriture même des puissances cachées : celles de l' initiation. Dès lors, le roman de Le Clézio retrouvera les ressources narratives traditionnelles de ce qu'il faut bien appeler une «  quête initiatique ». Tantôt il s'agit de découvrir la lagune (ou la langue ?) où se ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-gustave-le-clezio/#i_11099

MAGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Roger BASTIDE
  •  • 11 230 mots

Dans le chapitre « Magie et pédagogie »  : […] La persistance extraordinaire de ces formes rituelles et de ces images magiques dans les temps et dans les pays les plus divers suppose une continuité des rites initiatiques depuis la préhistoire et, avec elle, une transmission orale de l'enseignement traditionnel de la magie. Comment de telles pratiques auraient-elles pu durer pendant des millénai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magie/#i_11099

MAṆḌALA

  • Écrit par 
  • Odette J. MONOD
  •  • 1 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rite de libération et symbolique spatio-temporelle »  : […] En Inde, l'aspect le plus ancien du maṇḍala remonterait à l'époque védique où le sacrifice, cérémonie essentielle du védisme, était exécuté sur un autel (symbole de l'univers et du temps cosmique) placé au centre d'une aire consacrée, sorte de « cercle magique ». L'usage du maṇḍala proprement dit se développe dans le monde indien (et japonais) à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandala/#i_11099

MANTRA

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 3 511 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Dans le brahmanisme, qui a suivi l'époque védique, et jusqu'à l'hindouisme (vers les débuts de l'ère chrétienne), les spéculations sur les mantras semblent relativement peu développées. Pourtant, dans les Brāhmaṇa et les Upaniṣad anciennes, la valeur symbolique de certaines syllabes est proclamée, comme l'est leur fonction cosmique. On les décrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantra/#i_11099

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « L'élément mystique »  : […] Le sūfisme s'est développé en face de l'islam officiel des juristes ( fuqahā' ) et de l'administration califienne, souvent même contre lui. Ses adeptes prétendent remonter au temps du Prophète, soit par les deux premiers califes, Abū Bakr et ‘Umar, objets d'une particulière vénération, soit surtout par ‘Alī, gendre de Mahomet, époux de sa fille Fāṭ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_11099

MASQUES

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 2 473 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Secrets et initiations »  : […] Le masque peut être délibérément terrifiant, dans le but d'effrayer les femmes et les enfants. Dans un village tropical où, après la récolte, le rythme apaisé de la vie permet l'observation du moindre détail quotidien, où les enfants apprennent à lire les empreintes des pieds de chacun sur le sol, il est douteux que des orteils sortant d'un long ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques/#i_11099

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Le masque en Afrique noire représente, avec la statuaire, un élément important de la création plastique. L'un et l'autre se situent au cœur de la vie socio-religieuse traditionnelle. C'est à la fin du xix e siècle que l'art africain devient largement accessible aux collectionneurs européens et donne aux plus grands artistes, peintres et sculpteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_11099

MASQUES - Le masque en Océanie

  • Écrit par 
  • Christian COIFFIER
  •  • 8 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Région du Sépik (nord de l'île de Nouvelle-Guinée) »  : […] Les sociétés de la vallée du Sépik sont très variées. Comme partout en Océanie, les masques sont fabriqués par les hommes et sortis à l'occasion de grandes cérémonies qui se déroulent autour des maisons des hommes sur la place cérémonielle des villages. Malgré la christianisation au début du xx e  siècle et l'influence de sectes fondamentalistes im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-oceanie/#i_11099

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 218 mots

Dans le chapitre « Rites de fécondité »  : […] Dieux et hommes peuvent naître de la pierre. Le mythe de telles naissances se retrouve dans de nombreux folklores ; le Christ lui-même sera dit « fils de la petra genetrix  » selon une ancienne tradition roumaine. Pour la mythologie océanienne, quand l'homme fut formé avec de la terre rouge, cette couleur résultait de son mélange avec le sang des d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_11099

MITHRAÏSME

  • Écrit par 
  • Robert TURCAN
  •  • 3 416 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Initiation »  : […] L'initiation mithriaque comportait sept grades correspondant chacun à un astre ; le Corbeau, protégé par Mercure ; l'Époux ( nymphus ), par Vénus ; le Soldat, par Mars ; le Lion, par Jupiter ; le Perse, par la Lune ; le Courrier d'Hélios ( heliodromus ), par le Soleil ; le Père ( pater sacrorum ), par Saturne. Des masques et des insignes appropriés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithraisme/#i_11099

MURNGIN

  • Écrit par 
  • François ZACOT
  •  • 442 mots

Ethnie de la terre d'Arnhem. Les Murngin, qui se nomment Wulamba, constituent un groupe de populations de culture homogène ; ils vivent sur la côte nord de l'Australie, sous climat tropical. Leur société est divisée en deux moitiés patrilinéaires et exogamiques — appelées Yiritja et Dua —, chacune se subdivisant en quatre sections ; une telle divis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murngin/#i_11099

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques de l'Océanie

  • Écrit par 
  • Mervyn Evan MCLEAN
  •  • 5 750 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] Les instruments de musique chez les aborigènes d'Australie se répartissent en deux catégories seulement, les idiophones et les aérophones. Les tambours en forme de sablier (avec étranglement au milieu) qu'on trouve au cap York sont une importation récente venue de Nouvelle-Guinée et des îles du détroit de Torrès. Les cordophones sont inconnus. U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-de-l-oceanie/#i_11099

MUTILATIONS RITUELLES

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 556 mots

Pratiques qui consistent à couper, séparer, détruire ou déformer de quelque manière une partie du corps , les mutilations rituelles modifient la situation sociale ou la personnalité d'un individu d'une façon visible et reconnaissable par les membres de la société à laquelle il appartient. Ces mutilations font généralement partie des rites qui accom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutilations-rituelles/#i_11099

NAISSANCE & RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 424 mots

La mort ne s'oppose pas à la vie, mais à la naissance. La mort comme la naissance font partie de la vie. C'est à chaque instant qu'un organisme meurt et naît, par l'équilibre homéostasique entre les processus vitaux de désorganisation et de réorganisation. La vie apparaît ainsi comme une renaissance perpétuelle à partir de soi-même. Naissance et mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-et-renaissance/#i_11099

NILOTIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 637 mots

Dans le chapitre « Les classes d'âges ; le cas des Jie »  : […] Les Jie, estimés en 1953 par P. et P. H. Gulliver à 18 000 puis par d'autres à environ 40 000, vivent dans le nord-est de l'Ouganda dans la région du Karamoja, où ils ont été soumis à des famines. Ils sont étroitement apparentés à d'autres groupes nilotiques orientaux : les Karamojong, les Teso, les Turkana. Pour Huntingford, ce sont des Nilo-Hami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nilotiques/#i_11099

ORPHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

La structure même du mythe d'Orphée ne prête guère à des modifications significatives mais ne peut guère non plus se démoder. Elle repose sur deux piliers intangibles : le pouvoir de la poésie-musique sur tout ce qui existe (animaux, hommes et dieux) et la lutte contre la mort d'un amour qui triomphe grâce à l'art mais qui demeure mortellement vuln […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphee-mythe-moderne/#i_11099

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les orphéotélestes »  : […] À première vue, les disciples d'Orphée paraissent aussi insaisissables que leur maître dont la biographie se perd dans le mythe. Les modernes en ont souvent conclu que l'orphisme était une religion sans culte et sans pratique, oubliant ainsi qu'un trait fondamental de celui qui pratique le genre de vie orphique ( bios orphikos ) est d'être d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_11099

PARSIS

  • Écrit par 
  • Guy BUGAULT
  •  • 2 305 mots

Dans le chapitre « La religion »  : […] La religion des Parsis est la religion mazdéenne, réformée et partiellement démythisée par Zarathushtra dans un sens éthique et monothéiste. À première vue, la caractéristique principale en est le culte du feu et les temples du feu. Pourtant, le dieu des mazdéens n'est pas le feu ( atar ), mais le Seigneur sage ( Ahura Mazdā), homologue de l'Asura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parsis/#i_11099

PERSONNE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 549 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les attributs de la personne : dation du nom et initiation »  : […] La personne, notion d'emblée sociale, comporte, outre des composantes, des attributs qui assurent son identité au sein d'un groupe donné et même participent à son achèvement en tant que membre de celui-ci. Le nom individuel constitue un attribut majeur, auquel d'autres déterminations peuvent s'ajouter qui contribuent à préciser cette identité soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personne/#i_11099

PROPP VLADIMIR IAKOVLEVITCH (1895-1970)

  • Écrit par 
  • André BÉRÉLOWITCH
  •  • 832 mots

Folkloriste soviétique, Vladimir Propp appartient à ce groupe de formalistes russes dans lequel figurent Jakobson, Tomachevski, Chklovski, Bakhtine et qu'unit une réflexion commune sur les rapports du langage et de l'œuvre littéraire. Moins éclectique que beaucoup de ses compagnons, il s'est consacré exclusivement à l'étude du folklore, sans se liv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-iakovlevitch-propp/#i_11099

RITES DE PASSAGE

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 038 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les rituels initiatiques pubertaires »  : […] Les rites d' initiation marquant la puberté sociale occupent une place à part, car ils ont une double dimension, individuelle et collective. De nombreuses sociétés possèdent des rites caractéristiques de la puberté sociale (et non réelle) et de l'accès à l'âge adulte pour l'un ou l'autre sexe . Ils marquent un changement d'état fondamental, à savoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rites-de-passage/#i_11099

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche « pragmatique » : ce que « fait » le rituel »  : […] L'approche qui ne voit dans la communication rituelle que des valeurs expressives, des symboles assimilables à un langage, à un code digital dont le sens provient des paires contrastées se trouve précisément mise en question par les auteurs qui estiment que le rituel « fait » quelque chose et ne peut être comparé à un code verbal de communication. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_11099

SĀVITRĪ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 363 mots

Mot sanskrit ( sāvitrī , l'« incitatrice ») qui désigne d'abord une formule rituelle utilisée dans la cérémonie de l'initiation ( upanayana ). Au moment où le jeune garçon de bonne caste atteint l'âge de raison, vers huit ans, il est introduit dans le monde des adultes par le maître spirituel (guru) qui l'adopte en lui communiquant la teneur d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/savitri/#i_11099

SOCIÉTÉS SECRÈTES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 730 mots

L'existence n'exclut pas la coexistence, ni l'apparent, le caché. Depuis toujours, les hommes l'ont pressenti et les plus sages d'entre eux ont compris que l'acte de voir ne se réduit pas seulement à ouvrir les yeux et à regarder les choses mais qu'il nous oblige aussi à les fermer et à contempler l'être que nous sommes. De là sont nées deux langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-secretes/#i_11099

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 466 mots

Dans le chapitre « Rites et pratiques ; la « kuṇḍalinī » »  : […] Le tantrisme hindou ou bouddhique a ajouté à ces deux religions une dimension supplémentaire par l'extrême développement d'un rituel lié à des pratiques corporelles, mentales et de yoga particulières. La pratique tantrique « opérante et efficace » ( sādhana , de la racine sanskrite sādh , accomplir, effectuer) implique l'homme entier, corps et espr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantrisme/#i_11099

UPANAYANA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 428 mots

Rituel initiatique hindou réservé aux trois classes sociales ( varṇa ) supérieures, l'upanayana marque l'entrée d'un enfant mâle dans la vie d'étudiant ( brahmacārin ) et son admission comme membre à part entière de la communauté religieuse. L'âge auquel on y accède peut se situer entre cinq et vingt-quatre ans, le décalage reflétant les différence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/upanayana/#i_11099

VAJRAYĀNA

  • Écrit par 
  • Corrado PENSA
  •  • 2 569 mots

Dans le chapitre « Magie et sotériologie »  : […] Il est fort intéressant aussi d'observer ce qui se passa à l'époque de la seconde diffusion du bouddhisme au Tibet. L'artisan de celle-ci fut le maître indien Atīśa (982-1054). D'un côté, il s'employa à corriger les bases doctrinales et pratiques du mouvement en admettant des initiations qui devaient donner naissance à des chaînes de maîtres et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vajrayana/#i_11099

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rites domestiques »  : […] Il est important d'indiquer d'abord que le védisme est une religion sociale et non pas individuelle. Il a certes pu exister des personnalités capables de sortir du cadre normal des attitudes culturelles requises pour avoir des relations directes et solitaires avec leur divinité d'élection (préfiguration de la bhakti hindouiste), mais ce ne pouvait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_11099

VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE, Jules Verne - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 006 mots

Dans le chapitre « Un voyage initiatique »  : […] Voyage au centre de la Terre peut naturellement se lire au premier degré, comme une simple « histoire extraordinaire », ponctuée de planches qui ont fait rêver des générations d'adolescents. Il est cependant difficile de ne pas percevoir la signification symbolique d'un récit qui, par bien des aspects, renvoie aux mythes les plus universels comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-au-centre-de-la-terre/#i_11099

YOGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 7 829 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conditions préliminaires »  : […] Cela se marque, d'emblée, par l'interdiction qui est faite à quiconque de pratiquer le yoga sans avoir reçu l' initiation d'un maître qualifié ( guru ). Or celle-ci ne peut être donnée qu'à celui qui en accepte les conditions : le yoga n'est pas une voie facile. En tout premier lieu, l'impétrant doit, solennellement, renoncer au monde. En Inde, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoga/#i_11099

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger BASTIDE, « INITIATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/initiation/