INDUSTRIEIndustrialisation et formes de société

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'industrialisation à la périphérie du système capitaliste mondial

L'industrialisation demeure l'apanage d'un nombre limité de pays. Ailleurs, dans le Tiers Monde, bien que des progrès industriels sensibles aient été réalisés, on ne peut véritablement parler d'industrialisation, celle-ci n'étant ni autocentrée, ni autodynamique et, partant, lente, chaotique, incohérente et inachevée.

L'accélération des rythmes de la croissance industrielle dans les pays développés d'Occident (qui sont de 5,6 p. 100 l'an, entre 1954 et 1966) a été accompagnée également d'une accélération certaine des rythmes de l'industrialisation à la périphérie : ces rythmes sont pour les pays sous-développés, et pour cette période, de l'ordre de 8,4 p. 100. Jamais dans l'histoire de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique latine on n'avait encore vu de tels rythmes, qui, pour la première fois, dépassent ceux du monde occidental.

D'une manière générale, les taux annuels de croissance de l'industrie de transformation ont été, entre 1960 et 1967, de 6 p. 100 en Afrique, 7,2 p. 100 en Asie (Chine et Japon exclus), 5,5 p. 100 en Amérique latine et 18,8 p. 100 au Moyen-Orient. En Amérique latine, l'industrie de transformation fournit désormais de 15 à 30 p. 100 du revenu national ; en Asie, cette part a doublé et est maintenant de 15 à 20 p. 100, mais en Afrique elle reste inférieure à 10 p. 100. En 1970, les pays sous-développés, dans leur ensemble, produisent 65 p. 100 de leur consommation de produits manufacturés de consommation, 40 à 50 p. 100 de celle des biens intermédiaires et 20 à 30 p. 100 de celle des biens d'équipement.

Les rythmes de la croissance de la production d'énergie électrique ont été encore plus impressionnants : 11,5 p. 100 par an en Afrique, 12,5 p. 100 en Asie, 8,6 p. 100 en Amérique latine et 18,3 p. 100 au Moyen-Orient, comme ceux de la production d'acier qui ont été respectivement pour chacune de ces régions de 2,1, 8,5, 7,1 et 13 p. 100. Peut-on en conclure qu'on assiste actuellement au « décollage » de l'industrialisation du Tiers Monde ?

L'industrialisation de l'Occident a organisé le système capitaliste mondial en un centre dominant et une périphérie dominée. À chaque étape de l'évolution du capitalisme au centre correspondent, à la périphérie, des formes de spécialisation complémentaire, asymétrique, inégale, dans lesquelles la périphérie s'ajuste aux exigences du centre. C'est ainsi qu'à l'étape préindustrielle déjà la périphérie a joué un rôle essentiel dans l'accumulation du capital-argent au centre (la périphérie africaine fournissant à l'Amérique sa main-d'œuvre servile). À l'étape industrielle, au centre a correspondu jusqu'ici une spécialisation de la périphérie, la confinant dans la production agricole exotique d'exportation et, lorsque les coûts de transports intercontinentaux et la formation des monopoles l'ont permis, dans celle de produits miniers. Le développement du capitalisme à la périphérie a été, de cette façon, extraverti dès le départ. Le marché ainsi constitué à la périphérie sur la base de la production d'exportation a rendu possible à une étape tardive un début d'industrialisation par substitution de productions locales aux importations, cette industrialisation ayant été d'ailleurs financée principalement par le capital étranger.

Ce caractère extraverti d'origine rend compte des traits principaux du sous-développement contemporain : l'absence de structuration des industries qui restent largement complémentaires de celles du centre, non intégrées dans un ensemble national organisé (on dit encore des « industries d'enclaves »), et, en conséquence, l'inégalité persistante des productivités d'un secteur à l'autre. Cette absence d'intégration industrielle rend à son tour très difficile toute diffusion du progrès véritablement généralisé. La domination que le centre exerce ainsi sur la périphérie se manifeste tant dans les structures du commerce mondial que dans celles du financement. Le commerce des pays industrialisés entre eux croît plus vite que celui qu'ils entretiennent avec les autres (le taux de croissance du commerce extérieur des pays industrialisés a été de 8,8 p. 100 entre 1960 et 1967 contre 6,1 p. 100 pour les autres), et porte, dans des proportions de plus en plus fortes, sur l'échange de produits industriels contre des produits industriels, tandis que le commerce des pays sous-développés, qui se fait à concurrence de 80 p. 100 avec les pays développés, revêt un caractère différent (échange de produ [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

Locomotive Rocket

Locomotive Rocket
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Convertisseur Bessemer

Convertisseur Bessemer
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Alexander Graham Bell

Alexander Graham Bell
Crédits : Ullstein Bild/ Getty Images

photographie

Téléphones à la chaîne

Téléphones à la chaîne
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques, directeur de l'UNITAR, Dakar (Sénégal)

Classification

Autres références

«  INDUSTRIE  » est également traité dans :

INDUSTRIE - La civilisation industrielle

  • Écrit par 
  • John NEF
  •  • 8 086 mots
  •  • 2 médias

L'expression « civilisation industrielle » est d'un emploi récent. Pour préciser le sens employé ici, et l'importance que ce concept pourrait prendre dans l'avenir, un aperçu historique s'impose concernant l'origine et l'évolution des deux termes qu'elle contient. L'adjectif « industriel » vient du substantif « industrie ». À l'origine, ce mot signifiait seu […] Lire la suite

ACIER - Économie

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 10 109 mots

Dans le chapitre « Une industrie stratégique »  : […] La production d'acier brut a fortement bénéficié des guerres qui ont fait progresser les volumes de production, mais lors de la Seconde Guerre mondiale de nouveaux sites de production ont été développés dans des pays non belligérants, ce qui a permis de démarrer, dans ces pays, une sidérurgie qui s'est alors développée. Si dans les années d'après guerre la sidérurgie était principalement le fait […] Lire la suite

AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

  • Écrit par 
  • Georges VILLE
  •  • 2 397 mots
  •  • 5 médias

La construction aéronautique civile a connu un développement remarquable dans la seconde moitié du xx e  siècle ; grâce à la coopération Airbus, l'industrie européenne a réussi à accompagner cette progression et a acquis une position avantageuse. Une telle situation se maintiendra-t-elle au xxi e  siècle ? La réponse à cette question dépend de défis fondamentaux qui doivent être relevés dans un co […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Économie agroalimentaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre HUIBAN, 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 7 302 mots
  •  • 6 médias

Dans les pays développés, les industries agroalimentaires représentent un monde qui semble familier. Chacun, confronté à la nécessité de se nourrir, entretient, sinon des contacts quotidiens, du moins une relation suivie avec les producteurs et les distributeurs alimentaires. C'est un fait majeur qu'aujourd'hui, en France et d'une manière générale dans tous les pays industrialisés, les consommate […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 234 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'héritage industriel »  : […] Si l'industrie allemande peut faire remonter ses origines au Moyen Âge, le grand essor, toutefois, ne date que du xix e siècle. Le Harz, l'Erzgebirge, le Siegerland étaient d'actives régions minières et métallurgiques avant cette date. La découverte du charbon dans l'avant-pays du Massif schisteux rhénan, le développement du chemin de fer favorisent les plats-pays. On extrait 231 000 tonnes de […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 050 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des régions industrielles en profonde transformation »  : […] Ce polycentrisme s'appuie fortement sur la répartition des activités industrielles et des pôles de services. Mis à part les bassins de houille et de lignite des zones de piémont et de plaine, et les gisements de minerais des régions hercyniennes où s'est localisée la métallurgie proto-industrielle (massif de l'Eifel, rebord du bassin saxo-thuringien, pourtour du plateau bohémien ou encore Haute-S […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Les progrès de l'industrialisation »  : […] L'évolution de la société allemande au temps du II e  Reich ne saurait se dissocier de l'évolution économique. L'ère de prospérité, inaugurée vers 1850, s'est poursuivie après la victoire. Les 5 milliards de francs-or payés par la France développent une fièvre économique que traduit le nombre des sociétés financières et commerciales : on en crée 207 en 1871, 479 en 1872 (représentant un capital pa […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE, économie et société

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 13 692 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'industrialisation »  : […] Les phases de l'industrialisation en Amérique latine se caractérisent par une oscillation allant de l'ouverture à la protection, au gré de l'environnement international et des mouvements de pensée économique dominants. Quand, à la fin du xix e  siècle, l'Amérique latine commence à s'industrialiser, il s'agit d'une croissance tournée vers l'extérieur ( para fora ), dans laquelle les exportations […] Lire la suite

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 126 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le plus grand pôle industriel belge »  : […] Anvers est également une grande ville industrielle. En 2005, la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière y était de plus de 70 p. 100 supérieure à celle du secteur des transports et communications. L'industrie induit aussi 25 p. 100 du trafic portuaire. L'essor de cette industrie est indissociable de l'évolution portuaire et s'est produit en trois phases. Une première phase d'industrialisation […] Lire la suite

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 981 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le modèle brésilien de développement »  : […] Le décollage industriel et la modernisation de l'économie brésilienne ont pris une impulsion décisive au moment du « miracle économique » qui a permis, de 1969 à 1974, de consacrer d'importants investissements à de nouveaux secteurs (aéronautique, informatique, nucléaire), ainsi qu'au montage de grandes entreprises publiques pour l'énergie (Petrobras, Eletrobras), les communications (Telebras) et […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Samir AMIN, « INDUSTRIE - Industrialisation et formes de société », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-industrialisation-et-formes-de-societe/