ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'informatique

C'est à la fin de la Seconde Guerre mondiale que John von Neumann met à profit, aux États-Unis, les idées émises en 1936 par le Britannique Alan Mathison Turing. Aujourd'hui encore, les calculateurs numériques universels (en anglais general purpose computers) fonctionnent suivant les conceptions de von Neumann : « Je vais voir dans la mémoire de programmes ce que je dois faire maintenant – Je vais voir dans la mémoire de données la donnée sur laquelle je dois agir – J'agis – Je retourne voir dans la mémoire de programmes... ». Depuis 1995, les Français les appellent souvent « ordinateurs », notamment quand il s'agit des matériels domestiques (« ordinateur personnel » pour le vocable anglo-américain personnal computer).

Même si un Allemand, Konrad Zuse, a sans doute réalisé en 1944 le premier calculateur numérique opérationnel, on s'accorde à donner comme point de départ de l'informatique moderne, la réalisation (en 1945) de l'Electronic Numerical Integrator And Computer (E.N.I.A.C.) construit par les Américains J. Presper Eckert et John Mauchly, énorme machine de 30 tonnes contenant 18 000 tubes électroniques et dissipant une puissance énorme, avec une fiabilité réduite.

À cette époque et pendant une dizaine d'années (jusqu'à la fin des années 1950), on a utilisé avec efficacité des « calculateurs analogiques », dont on modifiait le fonctionnement en câblant différemment leurs éléments. Leur puissance de calcul était ridicule comparée à la puissance des machines numériques qu'utilisent aujourd'hui Météo France ou le C.É.A. – la précision du calcul ne dépassait pas 1 p. 100 –, mais elles furent bien utiles (exemple : le calculateur Analac de la française C.S.F.).

Dès le début des années 1950, sous l'impulsion des ingénieurs du ministère de l'Air, on a construit en France (François Raymond de la S.E.A.) des calculateurs numériques pour remplacer les précédents. On trouvait en France, à la fin des années 1950, des calculateurs de 2 mètres cubes appelés CAB 500 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages



Médias de l’article

André-Marie Ampère

André-Marie Ampère
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Alexander Graham Bell

Alexander Graham Bell
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis/ Getty Images

photographie

William Crookes

William Crookes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Radiographie

Radiographie
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 8 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les trois ensembles géoéconomiques de l'Asie »  : […] Le passage de la transition démographique, l'accomplissement de réformes agraires jointes à des politiques de scolarisation et d'emplois ont permis à plusieurs pays asiatiques de s'industrialiser et de se développer économiquement à partir de la seconde moitié du xx e  siècle. L'espace économique de l'Asie peut se subdiviser en trois grands ensembles, en fonction des types de production, de commer […] Lire la suite

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'industrie tire la croissance et se modernise  »  : […] L'industrie a tiré la croissance, avec une production qui a augmenté de 12 p. 100 par an en moyenne depuis trente ans, et qui est à 80 p. 100 issue des secteurs manufacturiers. Les industries électriques et surtout électroniques ont connu un essor spectaculaire, propulsé par des investissements étrangers et la forte demande extérieure et intérieure pour ces nouveaux produits dans les années 2000. […] Lire la suite

CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Frédéric PÉTROT, 
  • Franck WAJSBÜRT
  •  • 8 965 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  Aspects économiques de l'intégration »  : […] Le marché des semi-conducteurs, bien que fortement instable, croît en moyenne de 14 p. 100 par an depuis 1960. C'est un marché très compétitif et à hauts risques. En effet, en plus de la croissance exponentielle du coût des équipements de gravure proprement dits, il faut investir entre 3 et 5 milliards de dollars par unité de production pour les technologies les plus avancées (locaux sur vérins po […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « La nouvelle nature du commerce international »  : […] Ces différentes évolutions ont conduit à un changement drastique de la nature du commerce international, ayant pour corollaire une évolution tout aussi profonde des théories explicatives. Une partie importante du commerce international se fait à l'intérieur des firmes, entre filiales ou entre maison mère et filiales. Les prix pratiqués sont alors conventionnels, même si des réglementations existen […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL - Division internationale du travail

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 3 920 mots

Dans le chapitre « De nouveaux acteurs »  : […] Le résultat de ces évolutions est saisissant. L'indicateur d'avantage comparatif révélé met en évidence un renversement progressif de la D.I.T. depuis 1967. En effet, l'évolution de l'insertion dans la D.I.T. des pays émergents se traduit d'abord par une forte progression dans les industries d'assemblage : électronique grand public et informatique, confection et bonneterie, automobile. L'automo […] Lire la suite

COMMERCIALISATION DES PREMIERS ORDINATEURS

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 214 mots

En Grande-Bretagne, une grande machine développée à l'université de Manchester, M.A.D.M. (Manchester Automatic Digital Machine), sert de prototype au Mark-1, ordinateur mis au point par la firme Ferranti et commercialisé dès 1951. En même temps, aux États-Unis, John P. Eckert et John W. Mauchly, qui avaient achevé la réalisation de l'E.N.I.A.C. (Electronic Numerical Integrator and Computer) en 19 […] Lire la suite

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un espace industriel né de l'aménagement volontariste du territoire »  : […] Dotée de maigres ressources minérales (fer, tungstène et houille), dont l'exploitation, de surcroît, n'est plus compétitive au niveau international, la Corée du Sud doit importer presque toutes ses matières premières depuis la fermeture des charbonnages en 1989. L'énergie, fondée sur les importations de pétrole, une modeste production électrique et le nucléaire développé dans les années 1980, est […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2003 : une économie mondiale dans la tourmente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays émergents ont fortement pâti du SRAS en début d'année »  : […] À l'image de nombreux pays industrialisés, le monde émergent a connu un creux d'activité en début d'année 2003 . L'Asie du Sud-Est a pâti au printemps de l'épidémie de SRAS, cause d'une détérioration de la confiance des agents et d'une baisse des recettes issues du tourisme. Dans beaucoup de pays de la zone, l'activité s'est contractée au printemps. Par ailleurs, le maintien de la forte demande […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2001 : état de choc

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 2 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « ...tandis que l'Asie replongeait dans la crise »  : […] Devenue, au fil des années, l'atelier industriel de la nouvelle économie américaine, l'Asie émergente a subi de plein fouet le retournement du cycle de l'électronique mondiale à partir de la mi-2000. Avec la Chine et le Japon, cette région fournit à elle seule près de 40 p. 100 de la production électronique mondiale et abrite par conséquent une large partie des capacités excédentaires de ce secte […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « Le risque d'un Pearl Harbour industriel »  : […] Trouvant au Royaume-Uni une tête de pont particulièrement commode, l'industrie nippone y consolidait sa position en se rendant maîtresse de l'informatique britannique par l'achat d'I.C.L. Le thatchérisme concluait ainsi sa dixième année de règne sans partage par l'abandon quasi total à l'étranger des fleurons de l'industrie d'outre-Manche, montrant moins de réticence encore lorsque les acquéreurs […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 924 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Une géographie industrielle en recomposition »  : […] La géographie industrielle américaine est longtemps restée confinée au Nord-Est, de la mégalopole atlantique aux Grands Lacs. La présence des foyers de population, l'amélioration des couloirs de transport, la proximité des matières premières (houille, minerai de fer dans les Appalaches) et des possibilités portuaires sur l'Atlantique et sur les lacs se sont conjuguées pour favoriser l'industrialis […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Entre tradition et innovations »  : […] Le secteur secondaire (B.T.P. inclus) occupe encore un bon quart des actifs et représente presque un tiers du P.I.B., ce qui démontre sa forte productivité et sa bonne rentabilité. Depuis les années 1990, la part du secteur public y est en diminution en raison de la politique de privatisations menée par les gouvernements successifs, soucieux de se plier aux nouvelles normes imposées par l'Union eu […] Lire la suite

HORLOGERIE

  • Écrit par 
  • Claude ATTINGER, 
  • André BEYNER
  •  • 7 799 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L' électricité d'abord, l' électronique ensuite ont joué, dès leur apparition, un rôle déterminant dans la mesure du temps : en chronométrie de haute précision comme en horlogerie courante. L'électronique, en particulier, a permis d'accéder aux fréquences très élevées et très stables liées aux transitions des niveaux d'énergie d'atomes et de molécules. On a construit ainsi des garde-temps et des g […] Lire la suite

INVENTION DE LA CARTE À PUCE

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 198 mots

La carte à puce offre l'exemple d'une réussite continue, depuis l'invention et le dépôt des premiers brevets par le Français Roland Moreno (1945-2012) en 1974 (parallèlement, des brevets étaient pris par M. Hugon dans un département de Bull). Il s'agit, initialement, d'un petit circuit mémoire intégré dans une carte au format standard des cartes de crédit. Cette technique a vite intéressé le puis […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'atonie de la demande »  : […] Outre les contraintes financières, le manque de dynamisme de la demande est lié à trois facteurs : le changement des lieux de production, l'évolution des modes de consommation et la saturation de certains types de biens, auxquels s'ajoute la baisse tendancielle des salaires réels à partir du milieu des années 1990. À partir de la seconde moitié des années 1970, les conflits liés aux excédents récu […] Lire la suite

KANSAI ou KINKI

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 1 021 mots
  •  • 1 média

Grande rivale culturelle du Kantō, le Kansai, aussi appelé parfois Kinki ou Kinai, est une région située au centre de l'île japonaise de Honshū . D'une superficie de 33 108 kilomètres carrés, elle est composée de sept départements (Kyōto, Osaka, Hyōgo, Nara, Shiga, Wakayama et Mie). Elle abritait en outre en 2015 plus de 22,7 millions d'habitants, essentiellement concentrés dans des plaines litto […] Lire la suite

KIHARA NOBUTOSHI (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 241 mots

Ingénieur japonais ayant fait toute sa carrière chez Sony Corporation (appelée de 1946 à 1958 Tōkyō Tsushin Kogyo K.K. [Corporation d'ingénierie en télécommunications de Tōkyō]), Nobutoshi Kihara a contribué aux principales innovations de cette société en matière de miniaturisation. Il a déposé quelque sept cents brevets d'invention. Nobutoshi Kihara naît le 14 octobre 1926 à Tōkyō, au Japon. Dura […] Lire la suite

LIPMANN FRED (1905-1996)

  • Écrit par 
  • Philippe DENOIX
  •  • 985 mots

Le nom de Fred Lipmann, entrepreneur visionnaire, patron de l'horlogerie Lip à Besançon, est associé à la révolution électronique dans l'horlogerie, aux difficultés du monde occidental à affronter la jeune industrie asiatique et aux espoirs socialistes autogestionnaires enfantés par le plus long conflit social de l'histoire industrielle française (de 1973 à 1981). En 1939, il succède à son père E […] Lire la suite

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD
  • , Universalis
  •  • 17 179 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Une industrialisation rapide reposant sur l'insertion dans la division internationale du travail »  : […] Après avoir opté, au lendemain de l'indépendance, pour une stratégie de développement reposant sur une politique de transformation des matières premières locales et de substitution des importations, le gouvernement malaisien favorise, au début des années 1980, une nouvelle phase d'industrialisation reposant sur l'insertion dans la division internationale du travail. Ce revirement s'explique à la […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-18 juillet 1997 • France • Confirmation des privatisations de Thomson-C.S.F. et du G.A.N.

Le 11, le Premier ministre Lionel Jospin annonce l'arrêt du processus de vente de gré à gré de Thomson-C.S.F., filiale du groupe public spécialisée dans l'électronique militaire et professionnelle. L'opération avait été engagée en février par le précédent gouvernement à la suite d'une première [...] Lire la suite

22 février 1996 • France • Présentation du projet de professionnalisation de l'armée.

que la privatisation de Thomson, qui est appelé à former un « pôle électronique ». Le chef de l'État se montre attentif au problème de reconversion des sites concernés par la restructuration de l'industrie d'armement et des forces armées, que la croissance retrouvée et les aides publiques doivent permettre, selon lui, de résoudre.  [...] Lire la suite

18 décembre 1991 • France • Création d'un groupe public de technologie de pointe.

Le 18, devant le Conseil des ministres, Édith Cresson annonce le regroupement, dans une société baptisée Thomson-C.E.A.-Industrie, des activités de diverses filiales du C.E.A. et de Thomson dans les secteurs des technologies de pointe, du nucléaire civil, de l'électronique grand public et des composants électroniques. Cette opération est destinée à créer un pôle international pouvant rivaliser avec les grands groupes japonais ou américains.  [...] Lire la suite

21-28 mars 1984 • France - États-Unis • Voyage officiel du président François Mitterrand aux États-Unis

Francisco et dans sa région, François Mitterrand se passionne pour les technologies nouvelles : il visite le village solaire de Davis, est reçu à l'université de Berkeley et à l'université Stanford et se rend dans la Silicon Valley, où sont regroupés un quart de l'industrie électronique et près [...] Lire la suite

20 septembre 1983 • France • Restructuration dans l'industrie électronique

François Mitterrand donne son accord de principe au projet de restructuration élaboré par la Compagnie générale d'électricité (C.G.E.) et Thomson. Un protocole d'intention, resté secret, a été signé à la fin du mois d'août par les deux principaux groupes nationalisés de l'électronique. Au terme [...] Lire la suite

9-18 août 1982 • République fédérale d'Allemagne • Déroute financière du groupe A.E.G.

Le 9, le groupe A.E.G. Telefunken, numéro deux de l'industrie allemande électrique et électronique (14,8 milliards de DM de chiffre d'affaires), est mis en règlement judiciaire. Cette procédure devrait entraîner la mise à pied immédiate de 12 000 ouvriers sur les 120 000 personnes (dont 96 000 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel-Henri CARPENTIER, « ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-electronique/