INDONÉSIEGéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleJakarta
Langue officielleindonésien
Unité monétairerupiah (IDR)
Population269 804 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)1 916 907

Décentralisation et mondialisation à l'origine des recompositions territoriales

Les effets de la décentralisation

Après la période d'hypercentralisation, le processus de décentralisation annonce des transformations radicales dans le fonctionnement du pays et dans sa géographie. Pendant quarante ans, la province – dont le gouverneur, nommé par le gouvernement central (le plus souvent un officier javanais), avait toute autorité sur son unité territoriale pour relayer les directives du pouvoir central – a été l'échelon principal de l'organisation du territoire, Jakarta privilégiant les relations directes avec chacune d'elles, via sa capitale. La loi d'autonomie régionale est promulguée en 1999 et accorde une large autonomie aux départements et municipalités, l'administration de la province étant simplement dotée de fonctions de coordination. Cette nouvelle organisation, conçue pour contrecarrer la formation d'ensembles régionaux (économiques et identitaires) susceptibles de conforter les tendances centrifuges, la configuration archipélagique dispersée pouvant mettre en danger l'État-nation unitaire, provoque, a contrario, un processus de fractionnement de l'espace national. Sous l'impulsion des sociétés locales, le maillage administratif se resserre, surtout hors de Java où les unités territoriales étaient très étendues. Depuis 1999, ce sont plus de cent soixante-dix unités – départements, municipalités ou provinces – qui ont été créées. En réaction aux excès de l'« ordre nouveau », les populations entendent souligner leurs différences, récupérer aussi bien leur pouvoir que leur organisation traditionnelle et les fruits de l'exploitation des ressources locales du sous-sol, des forêts et des grandes plantations. Cependant, des coopérations entre unités territoriales se mettent en place, tels les plans d'aménagement des zones métropolitaines qui associent les municipalités et les départements limitrophes, les projets d'infrastructures de communication à Sumatra ou la labellisation de produits, café ou cacao, estampillés « de Sulawesi ». Ces initiatives laissent augurer de nouvelles formes d'organisations régionales, parfois pan-insulaire ou inter-insulaire, susceptibles de juguler la tendance actuelle à la fragmentation de l'espace.

Indonésie : régions

Dessin : Indonésie : régions

Indonésie. Ensembles régionaux indonésiens. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'émergence de configurations transfrontalières et la consolidation des axes maritimes

Conjugué aux forces de la mondialisation, plus sensibles depuis l'ouverture économique de la fin des années 1980, et légitimé par la création d'entités supranationales (A.S.E.A.N., A.P.E.C., accords bilatéraux), ce nouveau contexte, qui allège la tutelle du gouvernement central, accélère l'émergence de configurations transfrontalières, déjà esquissées dans les années 1990 sous l'impulsion d'initiatives locales récupérées par Jakarta. En effet, s'appuyant sur des échanges et complémentarités de voisinage, les gouvernements centraux, soucieux de rééquilibrage territorial dans des régions périphériques, ont mis en place des zones de coopération transfrontalières dont le modèle fut en 1989 le triangle de croissance Sijori (Singapour, Johore, Riau). Ce fut ensuite l'I.M.T.-G.T. (Indonesian-Malaysian-Thai Growth Triangle) en 1993, qui associe le sud de la Thaïlande, le nord de la péninsule malaise et le nord de Sumatra, étendu ensuite à Sumatra-Ouest et à Riau. Au nord-est, l'ensemble B.I.M.P. (Brunei-Indonesia-Malaysia-Philippines) est élargi en 1996 vers l'est, des Moluques à la Papouasie, de Bali à Timor, pour former le B.I.M.P.-E.A.G.A. (East Asean Growth Area), la coopération reposant sur l'exploitation conjointe de ressources similaires, halieutiques, minières, forestières essentiellement. Cet élargissement du côté indonésien touche aussi Sijori en 1994, avec l'ajout du centre et du sud de Sumatra ainsi que de Kalimantan-Ouest, un élargissement qui vidait de sens la notion même de coopération transfrontalière. La dynamique d'intégration est surtout active entre les deux rives du détroit de Malacca, comme en témoigne l'importance des investissements malaisiens et singapouriens à Sumatra (plantations, agro-industries et autres industries manufacturières) et l'intensification des flux maritimes transversaux. Ceux-ci, venant s'ajouter aux flux internationaux nord-sud, préfigurent le re [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Indonésie : carte physique

Indonésie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Volcans de Java

Volcans de Java
Crédits : Glen Allison/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Forêt équatoriale d’Indonésie

Forêt équatoriale d’Indonésie
Crédits : Wolfgang Kaehler/ LightRocket/ Getty Images

photographie

Marché indonésien

Marché indonésien
Crédits : Paul Chesley/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : directrice de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  INDONÉSIE  » est également traité dans :

INDONÉSIE - Les ethnies

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 3 700 mots
  •  • 3 médias

La république d'Indonésie a choisi comme devise une formule javanaise, reprise d'un poème du xive siècle : Bhinneka tunggal ika, « diverse et une à la fois ». Le phénomène d'unification, en cours depuis le xve siècle au moins, a été tout particulièrement favorisé par l'expansion de l'i […] Lire la suite

INDONÉSIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 682 mots
  •  • 7 médias

Il convient, avant de commencer toute histoire, de prendre conscience de l'extrême diversité de l'« espace indonésien ». La jeune République regroupe encore sur son territoire un bon nombre de peuples de cultures et de langues différentes, qui ne se fondent que peu à peu. Avant le prodigieux accroissement démographique des xixe et xx […] Lire la suite

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 698 mots
  •  • 19 médias

Au début du xxe siècle, les Hollandais ont réussi à imposer leur souveraineté sur tout l'archipel indonésien, unifié pour la première fois sous une même administration qui préfigure le cadre de la future Indonésie. Si la « politique éthique », qui propose de prendre en compte les intérêts de la population indigène, a permis certaines réformes, elle ne […] Lire la suite

INDONÉSIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 8 142 mots
  •  • 5 médias

Tout au long du premier millénaire avant J.-C., et sans doute jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne (bien plus tard dans les régions à l'écart des courants civilisateurs), l'Insulinde a connu des cultures proto-historiques proches parentes de celles du reste de l'Asie du Sud-Est. Puis, dès les premiers siècles de notre ère peut-être (les plus anciens vestiges effectivement retrouvés peuve […] Lire la suite

INDONÉSIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ANANTA TOER PRAMOEDYA (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Etienne NAVEAU
  •  • 850 mots

Romancier, essayiste et biographe, auteur d'une œuvre largement diffusée et traduite, Pramoedya Ananta Toer (dit Pram) est sans conteste la figure la plus marquante de la littérature indonésienne du xx e  siècle. Né en 1925 à Blora, ville située sur la côte nord de Java, Pram prit part à la lutte pour l'indépendance de son pays et fut incarcéré pendant près de trois années par les autorités colon […] Lire la suite

ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 219 mots

L’historien et politologue irlandais Benedict Anderson tient une place importante dans l’historiographie anglo-saxonne pour ses travaux sur les origines du nationalisme. Benedict Richard O’Gorman Anderson est né le 26 août 1936 à Kunming, dans le sud de la Chine, où son père occupe un poste au Bureau des douanes maritimes de l’Empire, un organisme britannique chargé de superviser le commerce avec […] Lire la suite

ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Indonésie »  : […] La structure des orogènes de l'Indonésie reflète un modèle commun, à savoir une disposition arquée réalisée à partir d'un foyer orogénique, comprenant un arc interne volcanisé et un arc externe non volcanisé affecté d'anomalies négatives de la pesanteur. Celles-ci se localisent actuellement le long de la ceinture de Vening-Meinesz, qui court depuis les rivages méridionaux de Sumatra et de Java ju […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enjeu des grandes voies de communications internationales »  : […] L'intégration économique, et donc spatiale, des pays asiatiques entre eux rend cruciale la question des voies de communications internationales. Outre les aéroports internationaux construits dans les grandes métropoles et dont le trafic est en augmentation constante, trois espaces sont éminemment stratégiques : les détroits de Malacca et d'Insulinde, le Moyen-Orient, le centre sino-indien et tibét […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Muriel CHARRAS, Manuelle FRANCK, « INDONÉSIE - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-geographie/