INDONÉSIEGéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleJakarta
Langue officielleindonésien
Unité monétairerupiah (IDR)
Population269 804 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)1 916 907

Modernisation économique et insertion internationale

Les défis de l'éclatement, de l'étalement insulaire et des déséquilibres engendrés par le poids de Java expliquent les politiques indonésiennes, dont on peut définir trois périodes clés depuis la prise de pouvoir du général Suharto, qui instaure le régime de l'« ordre nouveau » (1966-1998). Aux vingt ans de développement encadré par l'État (1966-1986) succède la décennie du décollage économique (1986-1996) : ces deux périodes sont placées sous le signe de la marche vers le développement (pembangunan), qui s'appuie sur un strict encadrement de la vie politique et une forte centralisation. La dernière décennie est, quant à elle, marquée par la crise économique et politique (1997-2007).

Le rôle primordial de l'État

La première période se caractérise par d'importants investissements de l'État, soutenu par la rente pétrolière et forestière, dans des programmes de développement et les secteurs productifs. Le programme d'intensification de la riziculture met l'accent sur la subvention et le crédit pour l'accès aux intrants (engrais et semences de la révolution verte à croissance rapide et fort rendement), la prise en main par l'État des infrastructures d'irrigation, l'encadrement de la paysannerie et la diffusion de techniques agricoles. Il permet, à Java essentiellement, la généralisation de la double récolte et une forte augmentation des rendements et de la production nationale de riz (24 millions de tonnes en 1983, soit le double de 1968), aboutissant à l'autosuffisance alimentaire en 1983. Un deuxième programme porte sur la redistribution des surplus démographiques de Java, Bali puis Lombok vers Sumatra, puis Sulawesi, Kalimantan et la Papouasie par le renforcement de la transmigration, qui organise le déplacement des populations et la colonisation agricole des îles d'accueil. Ces migrations organisées ont induit un flux de migrations spontanées presque aussi important, portant à 12 millions le nombre total de migrants entre 1969 et 2000. Collant aux objectifs affichés d'autosuffisance alimentaire, la transmigration a favorisé l'extension des surfaces consacrées à l'agriculture vivrière. Les gouvernements ont voulu en faire aussi un outil d'intégration du territoire et de dilution culturelle des populations minoritaires pour conforter l'unité du pays. Complétant ces politiques, un programme de maîtrise de la natalité a permis au taux de croissance de la population de passer sous la barre des 2 p. 100 dès la fin des années 1980 ; il est de 1,5 p. 100 environ dans les années 2000. Le pays ayant aujourd'hui pratiquement achevé sa transition démographique, la proportion des jeunes de moins de quinze ans a fortement diminué, passant de 42 p. 100 en 1980 à 30 p. 100 en 2000, au profit des classes d'âge actif. Enfin, une politique de substitution des importations et la création d'entreprises publiques dans l'industrie lourde et l'aéronautique ont soutenu le développement d'un secteur industriel embryonnaire.

L'ouverture au marché

La chute des cours du pétrole dans les années 1980 contraint le gouvernement au réajustement de ces orientations. Une politique industrielle de promotion des exportations, ouvrant le pays aux capitaux étrangers, accompagne la libéralisation du système bancaire et accélère l'insertion de l'Indonésie dans la mondialisation. Le pays se positionne au bas de l'échelle de la division internationale du travail, comme fournisseur de main-d'œuvre à bon marché et de matières premières, disposant d'importantes réserves foncières et d'hydrocarbures. Cette période inaugure aussi le retrait de l'État des secteurs économiques jadis soutenus : les subventions à la riziculture sont réduites, les entreprises publiques sont privatisées, les contrats d'infrastructures sont attribués à des entreprises privées, favorisant l'émergence de grands conglomérats appartenant à la famille Suharto ou à ses alliés. La structure économique de l'archipel se modifie, le secteur manufacturier passant de 8 p. 100 à 24 p. 100 du P.I.B. entre 1966 et 1995, dans un contexte de forte croissance. La part du pétrole et du gaz diminue de 82 p. 100 à 30 p. 100 dans la valeur des exportations entre 1981 et 1995, au profit des produits manufacturés qui atteignent 65 p. 100. À l'ex [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Indonésie : carte physique

Indonésie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Volcans de Java

Volcans de Java
Crédits : Glen Allison/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Forêt équatoriale d’Indonésie

Forêt équatoriale d’Indonésie
Crédits : Wolfgang Kaehler/ LightRocket/ Getty Images

photographie

Marché indonésien

Marché indonésien
Crédits : Paul Chesley/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : directrice de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  INDONÉSIE  » est également traité dans :

INDONÉSIE - Les ethnies

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 3 700 mots
  •  • 3 médias

La république d'Indonésie a choisi comme devise une formule javanaise, reprise d'un poème du xive siècle : Bhinneka tunggal ika, « diverse et une à la fois ». Le phénomène d'unification, en cours depuis le xve siècle au moins, a été tout particulièrement favorisé par l'expansion de l'i […] Lire la suite

INDONÉSIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 682 mots
  •  • 7 médias

Il convient, avant de commencer toute histoire, de prendre conscience de l'extrême diversité de l'« espace indonésien ». La jeune République regroupe encore sur son territoire un bon nombre de peuples de cultures et de langues différentes, qui ne se fondent que peu à peu. Avant le prodigieux accroissement démographique des xixe et xx […] Lire la suite

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 698 mots
  •  • 19 médias

Au début du xxe siècle, les Hollandais ont réussi à imposer leur souveraineté sur tout l'archipel indonésien, unifié pour la première fois sous une même administration qui préfigure le cadre de la future Indonésie. Si la « politique éthique », qui propose de prendre en compte les intérêts de la population indigène, a permis certaines réformes, elle ne […] Lire la suite

INDONÉSIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 8 142 mots
  •  • 5 médias

Tout au long du premier millénaire avant J.-C., et sans doute jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne (bien plus tard dans les régions à l'écart des courants civilisateurs), l'Insulinde a connu des cultures proto-historiques proches parentes de celles du reste de l'Asie du Sud-Est. Puis, dès les premiers siècles de notre ère peut-être (les plus anciens vestiges effectivement retrouvés peuve […] Lire la suite

INDONÉSIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ANANTA TOER PRAMOEDYA (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Etienne NAVEAU
  •  • 850 mots

Romancier, essayiste et biographe, auteur d'une œuvre largement diffusée et traduite, Pramoedya Ananta Toer (dit Pram) est sans conteste la figure la plus marquante de la littérature indonésienne du xx e  siècle. Né en 1925 à Blora, ville située sur la côte nord de Java, Pram prit part à la lutte pour l'indépendance de son pays et fut incarcéré pendant près de trois années par les autorités colon […] Lire la suite

ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 219 mots

L’historien et politologue irlandais Benedict Anderson tient une place importante dans l’historiographie anglo-saxonne pour ses travaux sur les origines du nationalisme. Benedict Richard O’Gorman Anderson est né le 26 août 1936 à Kunming, dans le sud de la Chine, où son père occupe un poste au Bureau des douanes maritimes de l’Empire, un organisme britannique chargé de superviser le commerce avec […] Lire la suite

ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Indonésie »  : […] La structure des orogènes de l'Indonésie reflète un modèle commun, à savoir une disposition arquée réalisée à partir d'un foyer orogénique, comprenant un arc interne volcanisé et un arc externe non volcanisé affecté d'anomalies négatives de la pesanteur. Celles-ci se localisent actuellement le long de la ceinture de Vening-Meinesz, qui court depuis les rivages méridionaux de Sumatra et de Java ju […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enjeu des grandes voies de communications internationales »  : […] L'intégration économique, et donc spatiale, des pays asiatiques entre eux rend cruciale la question des voies de communications internationales. Outre les aéroports internationaux construits dans les grandes métropoles et dont le trafic est en augmentation constante, trois espaces sont éminemment stratégiques : les détroits de Malacca et d'Insulinde, le Moyen-Orient, le centre sino-indien et tibét […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Muriel CHARRAS, Manuelle FRANCK, « INDONÉSIE - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-geographie/