INDIVIDUALITÉ

INDIVIDU

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 4 626 mots

La notion d'individualité ne se laisse définir ni par les procédés étymologiques habituels aux philosophes depuis que Platon en a établi la coutume dans le Cratyle, ni par une axiomatique rationnelle. Lorsqu'on s'y attache, c'est pour trouver des différences, lui opposer d'autres notions ; tout se passe comme si elle relevait de plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu/#i_355

ABSOLU

  • Écrit par 
  • Claude BRUAIRE
  •  • 4 206 mots

Dans le chapitre « Absolu et humanisme »  : […] La négation de Dieu est donc le principe d'une renaissance du discours, d'une reconquête de soi. L'homme, assuré de son existence, inséré dans la réalité de son monde et de son histoire, revenu de l'aliénation religieuse, est redonné à lui-même. La « mort de Dieu » signifie la naissance de l'homme. Mais l'humanisme ne s'érige en doctrine et en système exclusif qu'en souscrivant à la même concepti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absolu/#i_355

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 548 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une rhétorique du moi »  : […] « Celui qui ne donne de la réalité que ce qui peut en être vécu ne reproduit pas la réalité » (Bertolt Brecht, Sur le cinéma ). Si l'autobiographie en position classique ne doute pas de ce moi , qu'elle prend pour origine alors qu'il n'est peut-être que son produit, c'est parce que cette forme perverse du « discours vrai » (Foucault) est d'abord un personnalisme. Naturel, sincérité, intimité, si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_355

AVENARIUS RICHARD (1843-1896)

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 854 mots

Philosophe allemand, né à Paris, Richard Avenarius enseigna à Zurich de 1877 à sa mort, et prit part à la création du Cercle académico-philosophique de Leipzig. Bien qu'il se soit inscrit dans l'histoire des idées comme l'un des fondateurs en 1877 du Vierteljahrschrift für Wissenschaftliche Philosophie ( Revue de philosophie scientifique ), auquel Ernst Mach s'est trouvé associé après sa mort, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-avenarius/#i_355

CHESTOV LÉON (1866-1938)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 1 100 mots

Dans le chapitre « « Mystère impénétrable de l'être individuel » »  : […] Selon Chestov, la condition humaine se place au-delà des catégories morales et psychologiques ; les oppositions entre le bien et le mal sont elle-mêmes factices. Le véritable conflit se situe dans l'être individuel, constamment écartelé entre le velle (vouloir) et le posse (pouvoir), car, ce qu'il veut, il est incapable de l'accomplir. Même dans une société parfaitement organisée dans laquelle r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-chestov/#i_355

CONSCIENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 718 mots

Dans le chapitre « Conscience et individualité  »  : […] Cette vie intérieure a une seconde caractéristique. Elle est strictement personnelle et échappe à tout autre que moi. Nul ne peut pénétrer dans cette forteresse qu’est mon « Moi », nul ne peut prétendre avoir accès à ce dont je suis le seul à faire l’expérience. Paul Valéry (1871-1945) a exprimé simplement ce lien entre conscience et individualité : « Le cogito me fait l’effet d’un appel sonné p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-notions-de-base/#i_355

CRÉATION - Création et créativité

  • Écrit par 
  • Bernard BOURGEOIS
  •  • 4 319 mots

Dans le chapitre « L'autocréation du créateur »  : […] Le créateur risque son être dans l'aventure de la création de l'œuvre. D'une part, en tant que son œuvre se crée en lui, elle le crée par là même et enrichit le contenu de sa personnalité propre en dévoilant des possibilités qu'il n'aurait pas soupçonnées en lui autrement ; mais, d'autre part, en tant qu'il surmonte la contradiction entre l'agir et le pâtir, qui constitue la forme de l'acte créat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-creation-et-creativite/#i_355

GRAPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 2 392 mots

Dans le chapitre « Analogie et symbolisme en graphologie »  : […] L'écriture manuscrite est une manifestation de l'individualité, elle est une trace de la motricité et elle est sensible aux émotions, il est donc légitime de s'interroger sur ses relations avec la personnalité. Pour étudier cette question, il suffit de mettre en œuvre une démarche scientifique élémentaire : décrire objectivement l'écriture d’une part, la personnalité d’autre part, et mesurer la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphologie/#i_355

IDÉAL DU MOI, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 715 mots

Expression utilisée en psychanalyse pour désigner une instance psychique. C'est en 1923 que Freud, dans l'article Le Moi et le Ça , présente une organisation de l'appareil psychique qui se divise en trois instances : le ça, le moi et le surmoi. Ce dernier comprend l'idéal du moi. Dans cet article, Freud n'établit pas de nette distinction entre l'idéal du moi et le surmoi. Toutefois, la fonction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ideal-du-moi-psychanalyse/#i_355

KIERKEGAARD SØREN (1813-1855)

  • Écrit par 
  • Jean BRUN
  •  • 3 434 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le paradoxe de la subjectivité »  : […] Kierkegaard est un penseur tragique qui s'oppose aux philosophies systématiques et à un christianisme affadi. Dans l'hégélianisme, qui était à la mode auprès des universitaires et des théologiens danois, il ne trouve que des spéculations sur l'histoire et l'objectivité sans y rencontrer une quelconque approche de la question fondamentale : Qu'est-ce que l'existence personnelle ? Il s'en scandalise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soren-kierkegaard/#i_355

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM

  • Écrit par 
  • Martine DE GAUDEMAR
  •  • 5 064 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Monades et corps organiques »  : […] Après le tournant monadologique des années 1690, ce ne sont plus les substances individuelles, les personnes ou les esprits qui sont au cœur du dispositif leibnizien, comme l'était César dans le Discours de Métaphysique  : « toute substance est comme un monde entier et comme un miroir de Dieu ou bien de tout l'Univers, qu'elle exprime chacun à sa façon, à peu près comme une ville est diversement r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leibniz-g-w/#i_355

MORALE

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 15 730 mots

Dans le chapitre « L'individu et la société »  : […] L'individu ainsi socialisé, amené à se comprendre comme exigence radicale de liberté et de dignité, ne l'est cependant pas entièrement : sa conscience peut toujours dire non à l'état de choses existant, elle peut toujours exiger davantage ou autre chose ; il peut même refuser ce monde présent sans dire, sans savoir ce qu'il désire positivement. Mais si sa conviction, celle d'un être libre, n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morale/#i_355

PERSONNALISME

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 2 383 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La constitution d'une catégorie »  : […] Dans sa recherche des sources du personnalisme, l'historien doit procéder avec prudence, afin d'éviter l'illusion rétrospective : l'apparition d'une catégorie mentale est toujours un phénomène complexe, localisé et qui draine beaucoup d'ambiguïté. Étudiant le statut évolutif des termes πρ́οσωπον et persona qui désignent d'abord, dans l'Antiquité classique, le masque de théâtre, Maurice Nédoncelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalisme/#i_355

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 262 mots

Dans le chapitre « Définitions et modèles de la personnalité »  : […] S’il existe un large consensus sur la définition du terme de personnalité, l’étendue de cette notion varie d’un auteur à l’autre. Certains considèrent que la personnalité ne devrait rendre compte que des aspects dispositionnels, largement tributaires de l’hérédité, alors que d’autres vont proposer de considérer également différents mécanismes de régulation de l’expression de cette personnalité te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalite/#i_355

RAISON

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 13 167 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hegel et la raison sans extériorité »  : […] La tentative a été menée à son aboutissement (ou, selon un autre point de vue, à son échec définitif) par Hegel. Pour lui, le fini n'est pas en face de l' infini à la manière de deux partenaires ou adversaires : l'infini n'est pas vrai infini s'il est opposé à un fini, précisément parce qu'il serait déterminé, limité par celui-ci ; l'infini ne peut être que la totalité structurée du fini. Il en dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison/#i_355

ROYCE JOSIAH (1855-1916)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 592 mots

S'inscrivant, avec Francis Herbert Bradley et Bernard Bosanquet dans la ligne de l'« idéalisme » hégélien — étiquette que les intéressés récusent néanmoins —, Josiah Royce reprend, pour l'essentiel de son apport philosophique, le problème que posait le premier de ces trois penseurs anglo-saxons au sujet du rapport de l'individu avec l'absolu. Tandis que, pour Bradley, nous sommes en contact avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josiah-royce/#i_355

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire et intersubjectivité »  : […] Cette morale ne fut jamais achevée (nous disposons à présent de son ébauche, un volumineux ensemble de notes, publié à titre posthume sous l'intitulé Cahiers pour une morale ) . Si Sartre abandonna ce projet, c'est, dit-il, du fait d'avoir pris conscience, progressivement, que la façon dont il envisageait jusqu'alors la liberté était trop idéale et désincarnée – prenant trop peu en compte ce que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_355