INDIVIDUALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origine de l'individualisme

Hormis ce dernier aspect, qui concerne la méthodologie des sciences sociales, la question se pose de l'origine et du développement de cette doctrine, donc de l'avènement de l'individu et son affirmation en tant qu'incarnation de valeurs. La réponse est donnée dans un scénario historique qui, selon Louis Dumont (Essais sur l'individualisme, 1983), situe l'émergence de l'individu à la fin du Moyen Âge et sa véritable entrée en scène à l'époque de la Renaissance et de la Réforme ; aux xviie et xviiie siècles, un ensemble assez homogène de théories éthico-politiques le prennent alors en charge. Ce scénario est conforme au processus décrit par Norbert Elias dans La Dynamique de l'Occident (trad. 1975) et qui trouve sa conclusion dans La Société des individus (trad. 1991). Il s'ajuste au schéma conceptuel de Michel Foucault qui montre que l'individu, libéré par les Lumières, a été enchaîné par une modernité qui n'a déployé ses différences que pour mieux l'assujettir.

De cette montée de l'individualisme, indissociable d'un agrandissement de la sphère sociale et d'une transformation du droit – celle de la coutume en loi, l'individu recherchant désormais la garantie de sa personne et de ses biens dans des règles juridiques écrites –, les théoriciens anglais du xviie siècle devaient tirer toutes les conséquences pour le gouvernement civil, en accordant une place prééminente aux idées de possession et de propriété. Qu'on les doive aux niveleurs (adversaires de Cromwell), à James Harrington ou à John Locke, ces conceptions nouvelles déterminent leur représentation du corps social et informent leurs théories de l'obligation politique. Elles ont toutes en commun de fonder l'individualisme possessif, qui a donné son titre à un important ouvrage de Crawford Brought Macpherson (1962).

La critique [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-V-Sorbonne, secrétaire général de L'Année sociologique

Classification


Autres références

«  INDIVIDUALISME  » est également traité dans :

INDIVIDUALISME ET HOLISME

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 1 278 mots

Dans le chapitre « Deux visions du monde »  : […] Le concept hégélien d'« esprit objectif » constitue l'équivalent de ce que les sociologues relevant de la première tradition entendront sous le nom de société. Cette notion désigne tout ce qui se donne dans les conduites, dans les productions humaines, ce « je ne sais quoi » qui constitue la totalité concrète vers laquelle prennent sens les activités sociales. Elle renvoie à une totalité irréduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individualisme-et-holisme/#i_42667

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « Une emprise variable »  : […] Deux facteurs principaux sont susceptibles de moduler la tendance à l'alignement conformiste. Tout d'abord, la sensibilité à la pression majoritaire diffère grandement selon les personnalités. Le spectre est large, allant d'individus foncièrement respectueux des conventions sociales à ceux qui ont la volonté de préserver le sentiment d'être uniques et indépendants. Ces derniers seront ainsi plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformisme-psychologie/#i_42667

CONSCIENCE DE CLASSE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 985 mots

L’expression « conscience de classe » appartient au répertoire marxiste. Afin de définir une classe sociale, Karl Marx ne s’en tient pas à l’unique critère de la place occupée dans le rapport de production. En reprenant à son compte une sémantique hégélienne, il propose aussi de distinguer la classe « en soi » et la classe « pour soi ». La première notion désigne un ensemble d’individus qui, bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-de-classe/#i_42667

CORPS - Cultes du corps

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIEU
  •  • 5 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation du narcissisme »  : […] Le culturisme ou body-building est l'une des pratiques principales qui, avec le fitness, le stretching, le cardio-training, ont développé depuis les années 1970 l'estime de soi par la remise en forme physique. Cette religion du corps repose sur une croyance performative qui ne relève plus de l'énoncé – « quand dire, c'est faire » selon la formule de John Austin −, mais de l'acte : quand faire, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-cultes-du-corps/#i_42667

DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

La division du travail est l'un des concepts les plus anciens des sciences du social. Il concerne toute organisation stable ayant pour effet de coordonner des individus ou des groupes se livrant à des activités différentes, mais intégrées les unes par rapport aux autres. Selon l'économie politique classique, la division du travail productif augmente considérablement, pour une société donnée, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/division-du-travail-social/#i_42667

INDIVIDUALISME MÉTHODOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 315 mots

Dans le chapitre « Sources et principes »  : […] Il revient à l'économiste autrichien Joseph A. Schumpeter d'avoir nettement distingué, dans l' Histoire de l'analyse économique (1954), deux types d'individualisme : « sociologique » et « méthodologique ». Le premier, largement accepté aux xvii e et xviii e  siècles, pose que les phénomènes sociaux se résolvent en décisions ou en actions d'individus et qu'il est impossible de les analyser en t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individualisme-methodologique/#i_42667

INDIVIDUATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe RIUTORT
  •  • 773 mots

L’individuation constitue l’une des notions clés pour saisir l’ampleur du changement social qui caractérise l’avènement des sociétés industrielles à partir de la fin du xix e  siècle. Chacun à sa manière, les fondateurs de la discipline sociologique ont été confrontés à l’émergence de la notion comme de la réalité historique que représentait l’apparition d’un individu contemporain, progressivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individuation-sociologie/#i_42667

INTERNET - Les usages sociaux

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 3 205 mots

Dans le chapitre « Individualisme et nouvelles solidarités »  : […] Les usages d'Internet témoignent et amplifient les transformations de l'individualisme contemporain. Celui-ci se manifeste d'abord sous sa forme expressive à travers les blogs, les sites de partage de contenus (DailyMotion, Flickr...) et les sites de réseaux sociaux (MySpace, FaceBook...), ensemble de plates-formes relationnelles que l'on identifie aujourd'hui sous l'étiquette Web 2.0. Le dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-les-usages-sociaux/#i_42667

LIBERTÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Arnault SKORNICKI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La constitution sociale de la liberté »  : […] « Les hommes se trompent en ce qu’ils pensent être libres », affirmait Spinoza, qui attribuait cette illusion à l’ignorance qu’ils ont des causes qui expliquent leurs actions. Il fut rejoint en cela par des sociologues parfois qualifiés de « holistes », comme Émile Durkheim : de même que l’ivrogne se croit très libre de se resservir un verre, le suicidé voit dans son geste l’affirmation ultime de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberte-sociologie/#i_42667

MODERNITÉ, notion de

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 1 313 mots

Dans le chapitre « La modernité contemporaine »  : […] Ce que d'aucuns appellent la postmodernité s'inscrit comme l'une des figures, après et avant d'autres, par lesquelles est aménagé le malaise (pour reprendre le terme de Freud) avec les masques qui le rendent vivable. La modernité est ce temps où toute identité est minée par le sentiment de l'aléatoire, et où deviennent réactionnellement possibles aussi bien les jubilations hédonistes devant les dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernite-notion-de/#i_42667

NOS TEMPS MODERNES (D. Cohen) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 1 047 mots

Raréfaction inexorable de l'emploi, à l'origine d'une pauvreté toujours plus grande ; lien social, jadis garanti par les structures entrepreneuriale, étatique et familiale, et désormais menacé par l'essor d'un individualisme dont le néo-libéralisme n'a de cesse de louer les vertus ; dictature des marchés financiers… autant de maux auxquels nos sociétés modernes se trouveraient confrontées, mais q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nos-temps-modernes/#i_42667

PÉRIURBANISATION

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'argument sociologique »  : […] D'un point de vue social, c'est la fracture périurbaine qui est dénoncée. Les recherches sur la division sociale des espaces périurbains (Berger, 2004) témoignent d'une forte ségrégation résidentielle entre un périurbain proche, très accessible, déjà ancien et bien équipé, convoité par les catégories aisées, et un périurbain lointain, moins accessible, moins bien doté en services, où sont relégué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/periurbanisation/#i_42667

PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE

  • Écrit par 
  • Serge GUIMOND
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « La psychologie culturelle comparative »  : […] Lorsqu’il est question de différences observées par les chercheurs en comparant des individus issus de deux ou plusieurs communautés culturelles distinctes, on parle de psychologie culturelle comparative. À ce niveau, les similitudes ou les différences culturelles sont dans l'esprit de l'observateur, et les différentes cultures étudiées n'ont pas été mises en contact. On doit au psychologue néerla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-interculturelle/#i_42667

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Religion et démocratie chez Tocqueville »  : […] Dans une tout autre optique, Alexis de Tocqueville met en valeur dans De la démocratie en Amérique (1835-1840) le rôle important joué par la religion dans le développement et la formation de la démocratie américaine. Alors que la perspective marxiste souligne la domination des masses opérée par la religion, Tocqueville considère que « en Amérique, c'est la religion qui mène aux Lumières ; c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_42667

SOLIDARITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe MARCEL
  •  • 1 231 mots

Dans le chapitre « La solidarité organique »  : […] A contrario, le droit restitutif n'exige pas forcément une souffrance de l'agent, mais consiste dans la remise des choses en l'état, dans le rétablissement sous leur forme normale des rapports qui ont été troublés. Tandis que le droit répressif se trouve diffus partout dans la société, le droit restitutif se crée des organes spéciaux (tribunaux, conseils de prud'hommes, etc.). Dans ce cas, les rè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solidarite-sociale/#i_42667

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard VALADE, « INDIVIDUALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/individualisme/