INDIGÉNISME, littérature

ALEGRÍA CIRO (1909-1967)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 416 mots

Grand propriétaire terrien dans les Andes péruviennes, Ciro Alegría a bien connu, dès sa prime enfance, les milieux indigènes et paysans qu'il devait présenter plus tard dans son œuvre. Entre-temps, ses activités subversives en faveur de la réforme universitaire et du parti révolutionnaire de l'A.P.R.A. lui valent deux ans de prison, puis, quand il a à peine vingt-cinq ans, une interdiction de séj […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

  • Écrit par 
  • Carmen BERNAND
  •  • 4 680 mots

Dans le chapitre « Indiens et nation »  : […] Au début du xx e  siècle, en Bolivie, au Pérou et en Équateur, l'incorporation de l'Indien et du Métis à la société nationale donna lieu à des débats politiques très vifs. Plusieurs écrivains refusèrent l'infériorité « raciale » de l'Indien proclamée par les élites, et s'engagèrent dans une littérature militante en faveur des indigènes. Pour ces intellectuels, la nation nouvelle devait être const […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le roman et le triomphe de l'indigénisme »  : […] Le fait le plus marquant de la même période, c'est l'importance croissante prise par la littérature romanesque, et notamment l'essor du roman social et indigéniste. De plus en plus rares sont les romanciers uniquement soucieux de faire œuvre d'art. À cette catégorie appartiennent encore Enrique Larreta (Argentine), auteur de La Gloria de Don Ramiro (1908), remarquable roman historique évoquant la […] Lire la suite

ARGÜEDAS ALCIDES (1879-1946)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 128 mots

Après des études de sociologie à Paris, Argüedas entreprit une carrière de diplomate en Europe et en Amérique du Sud. Il fut un des leaders du Parti libéral de Bolivie, et devint ministre de l'Agriculture en 1940. Connu pour des études sociologiques comme Peuple malade ( Pueblo enfermo , 1909) et pour son Historia general de Bolivia (1922). Argüedas doit son renom à ses romans, dont les protagon […] Lire la suite

AZUELA MARIANO (1873-1952)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 378 mots

Avec Martín Luis Guzmán, Mariano Azuela est le plus illustre représentant de l'« indigénisme » mexicain. Ses premiers romans, à la manière de Zola, reflètent l'influence du naturalisme ( María Luisa , 1907), et il y dénonce avec âpreté les injustices sociales dont la réalité lui offre tant d'exemples, ainsi dans Les Ratés de la vie ( Los Fracasados , 1908) et Mala yerba (1909). Son célèbre roman […] Lire la suite

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 809 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'appel de l'Afrique »  : […] L'intervention armée des États-Unis en 1915, qui entraîne l'occupation jusqu'en 1930 et la mise sous tutelle du pays, provoque un choc considérable. Une grave crise intellectuelle et morale ébranle la société haïtienne. Malgré la considération que l'on porte aux poèmes philosophiques d'Etzer Vilaire, malgré le charme des poésies symbolistes de Duraciné Vaval et Damoclès Vieux, l'élite haïtienne ép […] Lire la suite

COLONISATION, notion de

  • Écrit par 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 1 627 mots

Dans le chapitre « Le débat politique sur la colonisation »  : […] Le courant marxiste a caractérisé les phénomènes d'expansionnisme européen comme « impérialisme » à partir du moment où il y avait systématisation de la colonisation et recours à des doctrines de suprématie culturelle et raciale. Lénine, dans son ouvrage L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916), dénonce également l'accumulation du capital-argent qui permet de conforter le monopole capi […] Lire la suite

ICAZA JORGE (1906-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 860 mots

Romancier équatorien, Jorge Icaza fut, avec Alcides Argüedas, Ciro Alegría et Miguel Ángel Asturias, l'une des plus illustres figures de l'indigénisme littéraire en Amérique du Sud. Né à Quito, Jorge Icaza, après des études secondaires, veut devenir médecin. La mort de ses parents, deux ans plus tard, lui interdit de réaliser ce projet. Il entre au cours de déclamation du Conservatoire de musique, […] Lire la suite

INDIGÉNISME, politique

  • Écrit par 
  • Marie-Chantal BARRE
  •  • 1 064 mots

La prise de conscience de la présence indienne en Amérique latine s'effectua surtout avec la consolidation du libéralisme qui avait suscité les mouvements d'indépendance vis-à-vis de l'Espagne. En proclamant l'égalité juridique entre les Indiens et les Blancs, les nouvelles républiques se virent confrontées au problème de l'intégration de ces citoyens marginalisés et de seconde classe qu'étaient l […] Lire la suite

RIVERA JOSÉ EUSTASIO (1888-1928)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 492 mots

Né en 1888 à Neiva (Colombie), José Eustasio Rivera fait des études de droit et publie un recueil de sonnets en 1921 sous le titre Tierra de promisión . Influencés par Darío, ces sonnets chantent la nature colombienne et ses emblèmes : le « tigre », le cheval sauvage, le condor. Rivera découvre les llanos (grandes plaines à bétail) de Casanare et, à partir de 1922, entreprend la rédaction d'un ro […] Lire la suite

RULFO JUAN (1918-1986)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 494 mots

Juan Rulfo fut un romancier mexicain. Deux livres ont imposé son nom, un recueil de nouvelles, El Llano en llamas (1953), et un roman, Pedro Páramo (1955). Son œuvre s'inscrit dans la tradition du genre régionaliste illustré particulièrement, en Amérique latine, par des écrivains tels que Alcides Argüedas, Ciro Alegría, José María Argüedas, ou encore Jorge Icaza, Miguel Ángel Asturias, Augusto R […] Lire la suite