INDE (Arts et culture)Les sciences

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Inde : repères chronologiques pour une histoire des sciences

Inde : repères chronologiques pour une histoire des sciences
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Meruprastara

Meruprastara
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Logique et physique

La physique dans l'Inde classique se réduisait aux théories philosophiques de l'école du Vaiśeṣika sur la structure atomique des cinq éléments : terre-eau-feu-vent-éther, les atomes et la causalité. La littérature musicale contient une étude des harmoniques. Mais la physique ne semble pas s'être constituée comme science. Formulé au départ dans des textes distincts, le Vaiśeṣika ou « système des discriminations » de la réalité tendit à fusionner avec le Nyāya, la « logique ». L'étude de cette tradition dite du Nyāya-Vaiśeṣika relève plutôt de la philosophie que de l'histoire des sciences. Elle constitue néanmoins le cadre conceptuel dans lequel s'est développée une véritable science de la logique formelle. La logique hindoue connaît aujourd'hui une vogue inattendue en Occident, pour au moins deux raisons. D'une part, la question des modalités du jugement – souvent ni vrai ni faux mais probable ou douteux, impératif ou optatif – et la question des rapports entre la logique et la grammaire, qui intéressent particulièrement les logiciens contemporains, sont abondamment discutées dans les textes sanskrits. D'autre part, l'essor des recherches historiques sur la logique ancienne en latin et en grec bénéficie aux études sanskrites et suscite un nouvel intérêt pour la « variété indienne » (I. M. Bochenski) de la logique.

L'histoire de la logique indienne se divise en deux périodes. De ses débuts dans les Nyāyasūtra, « Aphorismes sur la logique » (iie s. apr. J.-C.), jusqu'au xive siècle, l'ancienne tradition du Nyāya fit fleurir une immense littérature où l'étude formelle des propositions et du raisonnement conclusif, associée à la physique purement spéculative du Vaiśeṣika, était engloblée dans la métaphysique et la théorie de la connaissance. Mais une autre tendance se fit jour, qui était d'élim [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages




Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, docteur ès lettres, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (anthropologie et histoire des sciences dans le monde indien)

Classification


Autres références

«  INDE  » est également traité dans :

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 372 mots
  •  • 9 médias

L'Union indienne s'étend sur un vaste territoire d'environ 3 287 263 kilomètres carrés et rassemble près de 1,2 milliard d'habitants en 2013. Cet espace, grand comme six fois la France et abritant près d'un sixième de la population mondiale, appartient à l'Asie des hautes densités dont il résume les caractéristiques essentielles. Alors que les massifs montagneux, tout particulièrement la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

L'Inde a produit, au IIIe millénaire avant notre ère, une des premières grandes civilisations de l'histoire humaine, mais elle n'a pas, de son propre mouvement, produit d'historiographe. Elle a pourtant donné le jour, à partir du millénaire suivant, à une immense littérature d'inspiration religieuse. Mais que serait une histoire de l'Occident antique et médiéval dont les sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-histoire/

INDE (Le territoire et les hommes) - L'économie contemporaine

  • Écrit par 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Joël RUET
  •  • 11 946 mots
  •  • 11 médias

En 1947, année de son indépendance, l'Inde était un des pays les plus avancés du monde non occidental en raison de ses élites modernes, de ses infrastructures, de ses noyaux industriels – développés par des entrepreneurs ambitieux et pugnaces, face aux mesures démobilisatrices voire coercitives de la puissance coloniale britannique –, en raison également des progrès de certaines zones agricoles. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-l-economie-contemporaine/

INDE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Samuel BERTHET
  •  • 4 386 mots
  •  • 3 médias

Les institutions indiennes régissent la plus grande démocratie du monde. Au-delà du cliché, l’expression correspond à un fait concret : la tenue régulière et sans interruption de consultations électorales libres du plus grand électorat du monde, et ce depuis les législatives de 1951-1952, quatre ans après l’ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-les-institutions/

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 833 mots
  •  • 3 médias

Les littératures philosophiques de l'Inde sont parmi les plus variées et les plus abondantes du monde ; elles correspondent à une production ininterrompue depuis la fin du deuxième millénaire avant notre ère jusqu'à nos jours et dans une aire culturelle immense. Elles se sont d'autre part largement répandues à travers toute l'Asie centrale et orientale et dans tout le Sud-Est asiatique.La spéculat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-doctrines-philosophiques-et-religieuses/

INDE (Arts et culture) - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le sous-continent indien aux côtés du bloc dravidien, des groupes munda et tibéto-birman, le groupe linguistique de loin le plus important est le groupe indo-aryen. Les langues indo-aryennes forment la branche indienne de la famille indo-européenne. Elles sont parlées par 78 p. 100 de la population actuelle du sous-continent, soit 73 p. 100 des Indiens, la quasi-totalité des Pakistanais, 70 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-langues-et-litteratures/

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

L'art indien a fourni une contribution importante et originale au patrimoine artistique de l'humanité.Contribution importante par la persistance, jusqu'à l'époque contemporaine, d'une tradition dont les manifestations matérielles n'apparaissent guère avant le iiie siècle avant l'ère chrétienne, mais qu'on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/

INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 5 217 mots
  •  • 6 médias

Nul océan ne mérite mieux son nom que l'océan Indien. Non seulement l'Inde y enfonce son formidable soc mais, de plus, sa civilisation en a parcouru toutes les eaux et en a modelé les rivages orientaux à son image. Par son amplitude géographique et son poids sur le cours des peuples, l'expansion indienne est un des mouvements les plus importants de l'histoire.À l'ouest, certes, les échanges ont su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-expansion-de-l-art-indien/

INDE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Amandine D'AZEVEDO, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Le cinéma indien reste pour beaucoup de gens associé à un nom, celui de Satyajit Ray, l’auteur du Salon de musique (1958), et à un record : 1907 films en 2015, qui font de ce pays le plus gros producteur de films du monde. C’est là son double visage. D’un côté, la tradition d’un cinéma d’auteur, d’artistes, associé à un nom (Ray), à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-le-cinema/

INDE (Arts et culture) - Les mathématiques

  • Écrit par 
  • Agathe KELLER
  •  • 5 558 mots
  •  • 4 médias

On traitera ici des pratiques et pensées mathématiques qui ont eu cours dans le sous-continent indien – en « Asie du Sud », comme on dit communément dans les pays anglo-saxons –, puisque l’aire géographique concernée couvre tout autant l’Inde que le Pakistan, le Bangladesh, le Bhoutan et l’île de Ceylan actuels. Qu’il s’agisse de sources archéologiques ou de textes écrits dans de multiples langues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde/#i_386

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis ZIMMERMANN, « INDE (Arts et culture) - Les sciences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-sciences/