INCUNABLE

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'éditeur »  : […] Lorsque la copie industrielle reparut dans le monde occidental vers la fin du xiii e siècle, il en était tout autrement. Il s'agissait d'alimenter les étalages des librarii et stationarii rassemblés autour des universités. Le livre devint rapidement l'arme principale de cette tentative de révolution culturelle qu'on appelle la Renaissance. Au xiv e siècle, il dut répondre au nouveau besoin de […] Lire la suite

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 459 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les mises en texte »  : […] Tenant compte de la concurrence des copistes et désireux de ne point heurter les habitudes de lecture de leurs clients, les imprimeurs du xv e  siècle copièrent d'abord dans toutes leurs variétés les mises en textes des livres manuscrits. S'avérant d'emblée metteurs en page émérites, ils se montrèrent capables de résoudre, lorsque cela était utile, les problèmes techniques les plus délicats. Ains […] Lire la suite

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 565 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La production imprimée »  : […] La production se développe rapidement. Pour les seuls livres imprimés avant 1500, les incunables, on possède de trente à trente-cinq mille impressions différentes ; soit, en admettant un tirage moyen de cinq cents, quelque vingt millions d'exemplaires offerts au public. Parmi eux, 70 p. 100 de livres sont en latin, environ 7 p. 100 en italien, 5 à 6 p. 100 en allemand, 4 à 5 p. 100 en français et […] Lire la suite

ORTHOGRAPHE

  • Écrit par 
  • Liselotte BIEDERMANN-PASQUES, 
  • Fabrice JEJCIC
  •  • 4 754 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire de l'orthographe à travers des manuscrits et des incunables »  : […] Les textes manuscrits du très ancien français (les Serments de Strasbourg , 842, et la Séquence de sainte Eulalie , deuxième moitié du ix e  siècle, la Passion de Clermont , x e  siècle) font apparaitre que l'orthographe du français est loin d'être aussi simple et phonétique qu'on a bien voulu le dire. Elle est, depuis ses débuts, un système mixte ou plurisystème , dans lequel se côtoient, dans de […] Lire la suite