INCARNATION

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « Un des premiers maîtres du dialogue entre la logique et la foi »  : […] Né à Aoste, d'un puissant lignage, Anselme est venu jeune à l'abbaye du Bec (Bec-Hellouin) en Normandie, dont l'abbé, Lanfranc, était son compatriote ; il y parcourut, selon la science et la foi de son temps, un cycle de fructueuses études sur la Bible, en logique et en patristique. Il y gravit les échelons des fonctions internes d'enseignement et de gouvernement. En 1063, pour sa trentaine, il es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-de-cantorbery/#i_3649

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 769 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'imitation et l'incarnation »  : […] Il est fascinant de constater combien le christianisme, qui se donne depuis longtemps comme la religion la plus visuelle qui soit, et parmi toutes la plus productrice d'images, a pu éclore et se développer à partir d'une véritable haine du visible , qu'expriment bon nombre de textes fondateurs, tant chez les Pères grecs que chez les latins. Ainsi Clément d'Alexandrie prononc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-theologie/#i_3649

AVATĀRA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 853 mots

Le terme avatāra (formé du préfixe ava , qui marque un mouvement de haut en bas, et de la racine tṛ « traverser »), en son sens originel et restreint, désigne une descente , c'est-à-dire une incarnation du dieu Viṣṇu, dans le dessein de rétablir l'ordre cosmique et moral troublé par des puissances démoniaques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avatara/#i_3649

BONHOEFFER DIETRICH (1906-1945)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 404 mots

Théologien protestant allemand, né à Breslau, Dietrich Bonhoeffer fut pendu le 9 avril 1945 au camp de concentration de Flossenburg. Après sa mort, son œuvre devient l'une des inspirations les plus fécondes mais les plus controversées du christianisme contemporain, qui se trouve confronté à l'autonomie des sciences humaines, à la sécularisation croissante de la société, comme à la dislocation d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-bonhoeffer/#i_3649

CHRIST CORPS MYSTIQUE DU

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 250 mots

Parmi les nombreuses images dont les chrétiens se servent pour décrire l'Église, trois ont une particulière importance : celle de « peuple de Dieu le Père », celle de « corps mystique du Christ » et celle de « temple de l'Esprit saint ». Elles renvoient, en effet, au mystère du Dieu unique, Père, Fils et Saint-Esprit, de qui l'Église tire son existence. L'image de corps du Christ, particulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-mystique-du-christ/#i_3649

CHRISTIANISME

  • Écrit par 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 7 122 mots

Dans le chapitre « Les dogmes chrétiens »  : […] On pourrait croire que les dogmes chrétiens constituent comme une superstructure de croyances par rapport à l'Évangile et même par rapport aux récits évangéliques. Le magistère ecclésiastique qui les a élaborés a cependant toujours protesté contre cette interprétation, quoi qu'il en soit de l'usage qui en fut fait parfois parmi les chrétiens. Dans l'intention du magistère, ils constituent plutôt l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisme/#i_3649

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Les traditions chrétiennes d'Asie Mineure »  : […] Les présentations que donne Irénée du contenu de la règle de foi ne semblent pas toujours totalement concorder. C'est qu'il se contente de rapporter religieusement les traditions qu'il a connues en Asie Mineure, sans se soucier de les mettre en harmonie avec sa propre théologie, puisqu'il est persuadé que la puissance de la tradition est une et indivisible. L' Adversus haereses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_3649

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 225 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les origines néo-testamentaires »  : […] Au commencement, ici, il y a le fait historique : Jésus de Nazareth ; au terme, il y a la reconnaissance de ce Jésus comme « Christ, Fils de Dieu et Seigneur ». Quatre données, bien mises à jour par la recherche exégétique et historique contemporaine, portent un éclairage décisif sur un tel passage. D'abord : jamais Jésus ne s'est présenté lui-même comme le Messie, le Christ. Ensuite : malgré cela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_3649

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La scientificité du langage théologique »  : […] Comment le théologien peut-il rendre compte de la vérité de ses affirmations ? Deux modèles de justification se proposent selon que le postulat de l'existence de Dieu et l'idée de Dieu ont été déterminés primitivement en référence à l'idée de monde ou à l'idée de sujet personnel. Dans le premier cas, les propositions théologiques explicitant la notion de Dieu et énonçant les relations de Dieu avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie/#i_3649

THOMISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 5 228 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théologie »  : […] C'est Dieu qui, pour Thomas d'Aquin, est l'objet de la théologie, mais sous le point de vue divin exprimé par la Révélation ( sub ratione Dei ). Si le champ objectif de la théologie est bien centré sur Dieu en son mystère, il enveloppe aussi ce que Dieu a fait, fait et fera faire (outre la création, la rédemption, qui débouche sur l'eschatologie). L'unité épistémologique de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomisme/#i_3649