IMPERMÉABILISATION DES SOLS, hydrologie

EAU CYCLE URBAIN DE L'

  • Écrit par 
  • Nassima MOUHOUS-VOYNEAU
  •  • 1 758 mots
  •  • 4 médias

L’urbanisation est un phénomène de société qui consiste à densifier les villes. Ce phénomène a de nombreuses conséquences, dont deux qui affectent plus particulièrement le cycle urbain de l’eau : d’une part, la construction des habitations et la création des voies de circulation (routes, trottoirs, parkings aériens, etc.) qui accroissent les surfaces imperméables ; d’autre part, une augmentation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-urbain-de-l-eau/#i_55731

HYDROLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Michel DESBORDES
  •  • 2 602 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les quantités d'eau »  : […] Sans qu'il soit encore possible de donner des estimations fiables, on s'accorde à penser que les très grandes agglomérations agissent sur les formations nuageuses et les précipitations : la modification de l'albédo (pouvoir réfléchissant) et de la rugosité des surfaces (bâtiments), les productions de poussières et de gaz sembleraient ainsi concourir à accroître les précipitations. Parlant de la mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie-urbaine/#i_55731

INONDATIONS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 4 241 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'impact de l'homme sur les inondations »  : […] Contre les inondations dues aux crues des très grands fleuves, avec des bassins versants de plusieurs milliers ou dizaines de milliers de kilomètres carrés, il n'y a pas de parade parfaitement efficace. Les efforts publics et privés déployés de longue date pour protéger les champs d'inondation par des digues, trop souvent compris par les habitants comme devant les libérer définitivement du risque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/#i_55731

SOLS - Dégradation des sols

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 4 892 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La dégradation physique »  : […] La dégradation physique des sols correspond principalement à une désorganisation de leur structure. Cette dernière, définie par l'organisation spatiale des agrégats du sol (assemblages de constituants minéraux et organiques), délimite les volumes des vides ou porosité du sol. La taille, la forme et les relations entre ces pores conditionnent le stockage et la circulation de l'eau, de l'air et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/#i_55731