IMPACT MÉTÉORITIQUE DE LA LIMITE CRÉTACÉ-PALÉOGÈNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'existence d'une phase d'extinction d'espèces de grande ampleur à la limite entre le Crétacé et le Paléogène (et donc entre deux ères, le Mésozoïque et le Cénozoïque), datée de 66 millions d'années, est connue depuis le xixe siècle, et ses causes ont fait longtemps l'objet de spéculations. C'est en 1980 qu'a été mis en évidence à cette limite stratigraphique – appelée limite K-T (K pour Kreide, signifiant la craie en allemand ; T pour l’ère tertiaire qui constitue désormais avec le Quaternaire, l’ère cénozoïque), puis limite K-Pg (Pg pour Paléogène) – un impact météoritique majeur qui est souvent considéré comme l'explication la plus plausible de cette extinction en masse.



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Eric BUFFETAUT, « IMPACT MÉTÉORITIQUE DE LA LIMITE CRÉTACÉ-PALÉOGÈNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impact-meteoritique-de-la-limite-cretace-paleogene/