IMMUNOGLOBULINES

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de l'anaphylaxie »  : […] Les anticorps responsables de l'anaphylaxie chez l'homme sont essentiellement des immunoglobulines de la classe IgE découverte par K. et T. Ishizaka aux États-Unis et Johansson en Suède. La plupart des IgE sont fixées par leur fragment Fc sur des récepteurs de haute affinité situés à la surface des mastocytes, des polynucléaires basophiles, des monocytes, des cellules dendritiques et des cellul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_7819

ANTICORPS ET IMMUNITÉ HUMORALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 202 mots

En 1888, à Paris, Émile Roux et Alexandre Yersin démontraient que le pouvoir pathogène du bacille diphtérique était dû à une toxine plutôt qu'à la bactérie elle-même. Cette observation fut rapidement étendue au cas du tétanos. Il fallut deux ans à Emil Von Behring à Berlin et à ses collègues Kitasato et Wernicke, à partir de 1890, pour montrer que le sang de sujets immunisés contre la diphtérie ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-et-immunite-humorale/#i_7819

ANTICORPS MONOCLONAUX

  • Écrit par 
  • Michel MAUGRAS, 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 2 135 mots

Les anticorps, ou immunoglobines, sont des protéines sécrétées par une famille de cellules, les lymphocytes , dont la principale propriété est de reconnaître le « non-soi ». Les substances chimiques reconnues comme étrangères, qu'elles soient des associations de molécules ou des molécules, sont appelées antigènes. L'anticorps identifiera l'antigène grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-monoclonaux/#i_7819

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Épitopes reconnus par les immunoglobulines »  : […] Il s'agit des déterminants antigéniques classiques (épitopes B) des différents types d'immunogènes protéiques et polyosidiques, largement étudiés à partir de 1955, et bien mieux connus que les épitopes T, individualisés beaucoup plus tard (à partir de 1982). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_7819

CHAÎNES LOURDES MALADIES DES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 232 mots

À la suite d'anomalies affectant le génome des immunocytes, ceux-ci peuvent produire des immunoglobulines atypiques. C'est pourquoi certaines hémopathies lymphoïdes ou lymphomatoses entraînent des altérations dans la structure des chaînes d'immunoglobulines, encore appelées « maladies des chaînes » d'immunoglobulines, dites « lourdes » ou « légères » selon les cas d'anomalies qui se présentent. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-des-chaines-lourdes/#i_7819

CRYOGLOBULINES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 494 mots

Par définition, les cryoglobulines sont des globulines sériques qui précipitent à une température inférieure à 37  0 C. Cette précipitation au froid provoque des troubles liés aux variations de la température. Les extrémités du corps (doigts, orteils, oreilles, nez) exposées au froid deviennent blanches, puis bleues et peuvent même se nécroser. Aucun de ces phénomènes ne s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cryoglobulines/#i_7819

DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 597 mots

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus. 1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner. 1881 Louis Pasteur immunise des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort. 1882 Ilia Metchnikov observe la ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/#i_7819

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Prévention et traitement des hépatites virales »  : […] La prévention des hépatites virales comporte un certain nombre de mesures non spécifiques : elle débute par le dépistage de la maladie et sa déclaration obligatoire ; elle passe par le respect de mesures d'hygiène strictes qui valent surtout, en ce qui concerne l'hépatite A, pour les sujets vivant en collectivité et, en ce qui concerne l'hépatite B, pour les sujets soumis à un risque professionne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_7819

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Recherches immunologiques »  : […] L'un des premiers apports de la technologie des souris transgéniques à l'immunologie a concerné le mécanisme de l'exclusion allélique. La synthèse des immunoglobulines nécessite un réarrangement génique qui est à la base de la diversité de la réponse immunitaire. Ce réarrangement ne se produit que sur l'un des deux allèles présents dans un lymphocyte, phénomène connu sous le nom d'exclusion allél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_7819

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classe II »  : […] La partie extracellulaire de chacune des molécules de classe II est organisée en deux domaines (quatre au total), comme ceux des immunoglobulines, et deux d'entre eux se combinent pour former l'intérieur de la cavité qui fixe le peptide. Cette cavité est ouverte, permettant ainsi la fixation de peptides de douze à vingt résidus de longueur (dans certaines conditions, on a montré que des protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_7819

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réponse humorale »  : […] Les effecteurs moléculaires de cette réponse sont les anticorps constitués par les immunoglobulines présentes à l'état soluble dans le plasma et la plupart des autres liquides biologiques de l'organisme, y compris le colostrum et le lait. Les anticorps sont synthétisés et sécrétés souvent en quantités élevées, voire massives, par les plasmocytes , qui peuvent produire jusqu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_7819

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Affinité fonctionnelle »  : […] Les interactions définies dans les paragraphes précédents ne concernaient que la liaison d'un ligand et d'un site anticorps, qui a permis une définition précise de l'affinité à ce niveau élémentaire d'interaction. Cependant, sauf exception, la réaction Ag-Ac est un processus impliquant simultanément l'interaction de molécules d'anticorps bivalentes (IgG, IgE) ou multivalentes (IgA, IgM) avec des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-reaction-antigene-anticorps/#i_7819

IMMUNOCHIMIE - Immunocytologie

  • Écrit par 
  • Stratis AVRAMEAS
  •  • 3 351 mots

Dans le chapitre « Réactifs immunologiques »  : […] Dans toutes les méthodes immunocytologiques, les meilleurs résultats sont obtenus avec des anticorps marqués, obtenus à partir d' antisérums provenant d'animaux hyperimmunisés. Ces antisérums contiennent généralement des titres élevés en anticorps, et possèdent une très grande affinité pour l'antigène correspondant. Une fois l'immunosérum obtenu, sa spécificité doit être testée rigoureusement. Si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-immunocytologie/#i_7819

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La notion de système immunitaire »  : […] Le fonctionnement et le maintien de l'intégrité (homéostasie) de nombreux systèmes physiologiques vitaux, nerveux, immunitaire, endocrinien, etc., et, plus généralement, des organismes eux-mêmes chez les animaux pluricellulaires (Métazoaires), mettent en jeu des ensembles cellulaires et moléculaires de complexité variable intégrés et régulés. Il s'agit de véritables circuits de communications inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_7819

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Monoclonalité et état de différenciation des cellules leucémiques dans les syndromes immunoprolifératifs »  : […] Comme la majorité des tumeurs malignes ou bénignes, les cellules qui prolifèrent chez un malade donné appartiennent toutes au même clone cellulaire, c'est-à-dire sont issues d'une seule cellule ayant subi le(s) événement(s) conduisant à la transformation maligne. Ce fait a été démontré par des études cytogénétiques, enzymatiques et immunologiques. La synthèse d'immunoglobulines (Ig) homogènes (mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_7819

JERNE NIELS KAJ (1911-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 1 136 mots

Né à Londres en 1911 de parents danois originaires du Jutland, Niels Kaj Jerne, Prix Nobel de médecine en 1984, membre associé étranger de l'Académie des sciences, a été l'un des immunologistes les plus éminents de la seconde moitié du xx e  siècle. Son œuvre théorique et expérimentale, dont la portée heuristique a été considérable, s'inscrit esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-kaj-jerne/#i_7819

KAHLER MALADIE DE ou MYÉLOME MULTIPLE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 210 mots

Le myélome multiple, ou maladie de Kahler, est une affection due à la prolifération maligne des plasmocytes. Elle se manifeste le plus souvent par l'altération de l'état général, par des lésions osseuses donnant des images radiologiques lacunaires caractéristiques, par une atteinte rénale qui provoque une grande sensibilité aux infections. Le signe essentiel est cependant la dysprotéinémie : il ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kahler-myelome-multiple/#i_7819

MACROGLOBULINÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 268 mots

La maladie de Waldenström, ou macroglobulinémie primaire, est due à la prolifération néoplasique des cellules qui produisent les immunoglobulines de type IgM (ou γM). Cliniquement, chez un sujet âgé, on voit se développer une altération modérée de l'état général, une sensibilité anormale aux infections, souvent une polyadénopathie ; une tendance aux hémorragies plus ou moins discrètes entraîne une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroglobulinemie/#i_7819

NEURO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • E. SCHULLER
  •  • 1 270 mots

On désigne par neuro-immunologie l'étude des relations entre immunité et système nerveux, à l'état normal comme au cours des diverses maladies humaines ou animales. Deux observations, toutes deux faites à Paris au xix e  siècle, sont à l'origine de la neuro-immunologie. La première est la description par Cruveilhier (1835) des lésions anatomiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuro-immunologie/#i_7819

OUDIN JACQUES (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 832 mots

Le nom de Jacques Oudin, décédé à Paris le 15 octobre 1985, est indéfectiblement lié à trois découvertes parmi les plus marquantes de l'immunologie contemporaine : l'analyse immunochimique en milieu gélifié, les spécificités allotypiques des immunoglobulines et l'idiotypie des anticorps. Chacune de ces trois découvertes fondamentales aurait largement suffi à elle seule pour faire reconnaître Jacq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-oudin/#i_7819

PORTER RODNEY ROBERT (1917-1985)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 176 mots

Biochimiste britannique né en 1917 à Newton-le-Willows (Lancashire), mort en 1985 à Winchester. Diplômé de l'université de Liverpool (1939) et de Cambridge (1948), il rejoint l'Institut national de la recherche médicale (1949-1960) avant d'être nommé professeur d'immunologie à l'université de Londres puis professeur de biochimie à l'université d'Oxford (1962). Porter a découvert la structure chimi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodney-robert-porter/#i_7819

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ambiguïté de la notion de programme »  : […] La notion de programme génétique a été proposée dans les années 1970 afin de conceptualiser ce que l'on commençait tout juste à comprendre des mécanismes moléculaires régissant la différenciation cellulaire et le développement embryonnaire. Elle a émergé bien sûr des grandes découvertes de la biologie moléculaire, de la biochimie et de la génétique, mais aussi des concepts et techniques utilisés e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_7819

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonctions immunologiques »  : […] La rate est le site le plus efficace pour la phagocytose . Sa circulation ralentie permet un temps de contact plus long et une efficacité accrue de la phagocytose. Quand les bactéries atteignent la circulation, le système réticulo-endothélial joue un rôle capital. Le site de clairance dans le système réticulo-endothélial est dépendant de la présence d' anticorps antibactérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_7819

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Spécificité antigénique d'un individu »  : […] Le sang joue un rôle de premier plan tant dans la détermination de la spécificité d'espèce, face aux autres espèces animales, que dans celle de la particularité de l'individu à l'intérieur de l'espèce humaine : les globules rouges, porteurs d'un grand nombre de spécificités antigéniques, déterminent les systèmes de groupes sanguins si importants en transfusion sanguine (voir cet article) ; les le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_7819

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 405 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lymphopoïèse »  : […] Les lymphocytes sont mêlés aux cellules myéloïdes dans le sang et dans la moelle. Dans le sang, ils sont classiquement comptés avec les globules blancs, ou leucocytes, bien qu'ils en soient physiologiquement plus éloignés que les plaquettes ou les globules rouges. On a vu que les cellules souches lymphoïdes et myéloïdes sont cousines, et qu'il existe certainement, même chez l'adulte, des cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_7819

SANG - Identité et hérédité

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ, 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 5 526 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les groupes sériques »  : […] Si l'on considère seulement l'importance pratique pour la transfusion, ou pour les complications fœto-maternelles, des systèmes de groupes sanguins, la connaissance de groupes de protéines sériques joue un rôle beaucoup plus modeste. Toutefois, la découverte de groupes d' immunoglobulines (groupes Gm) a rendu des services éminents à la fois pour la connaissance de la structure des immunoglobulines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-identite-et-heredite/#i_7819

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Anticorps dirigés contre les cellules immunitaires »  : […] La compréhension des mécanismes du rejet des greffes et notamment du rôle respectif des deux sous-catégories de lymphocytes T (lymphocytes T auxiliaires CD4 + qui reconnaissent les disparités antigéniques entre l'hôte receveur et le greffon, lymphocytes tueurs CD8 + qui détruisent les cellules étrangères par contact direct) a permis de mettre au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_7819

TRANSFUSION SANGUINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 2 450 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fractions plasmatiques »  : […] Le plasma est fractionné en vue d'isoler et de concentrer ses constituants les plus précieux pour la thérapeutique : albumine, fractions coagulantes, gammaglobulines. L' albumine possède les mêmes propriétés que le plasma total pour traiter les « états de choc », en particulier ceux des brûlés. Les solutions concentrées d'albumine permettent de restaurer la masse liquidienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfusion-sanguine/#i_7819

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagnostic virologique indirect »  : […] Comme indiqué dans le tableau 3 , la synthèse des anticorps spécifiques en réponse à l'infection par un virus donné est en général détectable deux à trois semaines après l'infection. Classiquement apparaissent les anticorps de classe IgM témoins d'une infection récente puis, de manière presque contemporaine, les anticorps de classe IgG. Les IgM disparaissent en général en quelques semaines, alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_7819