IMMÉDIAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le privilège de l'immédiat

La certitude cartésienne et le médiateur transcendant

La philosophie cartésienne s'adosse à une découverte scientifique, celle de la géométrie algébrique, ou « géométrie analytique ». L'essentiel de cette découverte est consigné dans le Discours de la méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences. Constatant que les méthodes algébriques s'appliquaient aussi bien à la géométrie qu'à l'arithmétique, à l'espace qu'au nombre, Descartes, défiant le cosmos aristotélicien, faisait de l'espace une entité intelligible au même titre que le nombre. Il fondait la possibilité d'une physique théorique. Mais le même Discours expose les catégories philosophiques dans lesquelles il réfléchissait son œuvre scientifique : que l'évidence est le seul critère de la vérité ; que, dans le sensible, il n'y a d'intelligible que l'espace et le mouvement.

Ici apparaît, sous une double forme, ce qu'on peut appeler le « privilège » de l'immédiat : les êtres mathématiques, sur le chemin qui mène Descartes des opinions vagues et adventices à la certitude du cogito, ont une évidence paradigmatique. Ils s'imposent à la pensée, car ils ont « leur vraie et immuable nature », mais c'est soi-même que la pensée y retrouve, sans médiation. Opération purement intuitive, qui peut être érigée en modèle (provisoire) de certitude. C'est dire que les mathématiques éveillent la suspicion sur le médiat : dans leurs propres démonstrations, les géomètres devront parcourir, et reparcourir les longues chaînes de raisons le plus vite possible afin que, par une sorte d'artifice psychologique, s'abolissent les médiations dans le coup d'œil final. Autrement dit, pour Descartes, le médiat, toujours en droit réductible à l'immédiat, ne lui est pas hétérogène. Précision essentielle puisqu'elle pare à ce qui menace toute philosophie de l'immédiat qui veut, tout en s'en tenant aux données de la conscience, fonder la nécessité des lois de la science : le temps de penser sous la forme de la mémoire toujours soupçonnée d'être chancelante. On comprend aussi pourquoi Descartes devait dépasser ce « mathématisme » de la certitude : l'immédiat de la certitude psychologique, s'il pouvait tenir lieu de modèle, ne pouvait remplir le rôle de fondement. Voici donc que se fait sentir la nécessité d'un médiateur qui nous assure de l'immédiateté de l'immédiat, qui garantisse la certitude du cogito formellement identique à celle des mathématiques ; ce médiateur sera le Médiateur, Dieu.

Une fois la certitude mathématique fondée, la structure de la connaissance du monde extérieur est fixée : qu'on se réfère à l'ordre des Méditations où l'essence (Méditation cinquième) précède l'existence (Méditation sixième), on se convaincra que l'opération de la « lumière naturelle » consiste à dégager du sensible l'essence intelligible qui lui est homogène et immédiatement assimilable. On comprend aisément, d'après ce qu'on vient de dire, que cette essence soit mathématique. Il va de soi que, du même coup, elle tombe sous la juridiction du Médiateur : on connaît la thèse centrale de l'innéisme ; c'est Dieu qui a mis dans l'esprit de l'homme les semences des vérités éternelles. Ainsi le point ultime de la théorie cartésienne de la connaissance est bien une immédiation ; cette immédiation requiert, comme fondement, la garantie d'un médiateur transcendant.

Or, il faut remarquer que Dieu n'est pas seulement créateur des vérités éternelles, mais, selon l'expression de Descartes, « providence du vivant » : par là il garantit aussi l'immédiateté première, celle du contact avec le monde extérieur, qui, semble-t-il, est corrélative, dans toute théorie de la connaissance, du point ultime. On connaît les passages de la première et de la deuxième méditation où Descartes, relevant les illusions des sens et les préjugés de l'enfance, dénonce le caractère trompeur de cette immédiateté. Elle aurait donc un rôle purement négatif. Mais cette immédiateté, trompeuse dans l'ordre de la connaissance, est la condition même de la pensée : c'est parce que, par la grâce de Dieu, nos sens sont de « bons moniteurs » dans l'usage de la vie ; c'est parce que notre organisme répond adéquatement et immédiatement aux dangers qui le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IMMÉDIAT  » est également traité dans :

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'immédiat »  : […] L'intuition philosophique a donc pour objet l'immédiat. Mais à quoi reconnaît-on un immédiat ; Pour Bergson, ce n'est pas la manière dont on l'appréhende qui le qualifie comme tel. Ni la réceptivité de l'esprit ni même son entière passivité n'en sont les critères. Pas davantage le sentiment d'évidence qui accompagne son expérience. C'est, au contraire, uniquement par ses caractères intrinsèques qu […] Lire la suite

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 132 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La subjectivité de l'expérience »  : […] On s'accorde en général pour attribuer aux états mentaux que nous appelons des expériences les caractères suivants. En premier lieu, elles sont immédiates, au sens où les données qu'elles nous présentent appartiennent à une conscience actuelle (ici et maintenant) et paraissent primitives, c'est-à-dire ne requérir la médiation d'aucune connaissance conceptuelle ou propositionnelle. Elles relèvent […] Lire la suite

RÉALITÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 4 964 mots

Dans le chapitre « La réalité, le donné et le subi »  : […] En un premier sens, le réel, c'est le donné, c'est le contenu même de notre expérience. Aussi certains philosophes ont-ils tendance à chercher le réel dans l'immédiat. Comment, en effet, ne pas tenir pour réel ce qui n'est en rien construit, imaginé ou feint, ce qui est simplement, mais incontestablement, présenté ? Nul ne saurait douter que l'immédiat n'ait, comme tel, une certaine réalité : on p […] Lire la suite

REID THOMAS (1710-1796)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 713 mots

Né à Stracham et mort à Glasgow, le « philosophe écossais » Thomas Reid reçut son éducation au collège Marishal d'Aberdeen, où il étudia la philosophie et la théologie. Il y fut ensuite bibliothécaire jusqu'en 1736. Il partit alors pour l'Angleterre, où, en 1737, il fut nommé pasteur anglican, à New Mechar. En 1748, il publia, dans les Transactions de la Royal Society of London, Un essai sur la […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14 octobre 2020 Suisse. Acquittement d'un militant du climat à Genève.

Contrairement au tribunal de police, la cour d’appel retient l’état de nécessité lié à l’urgence climatique invoqué par le prévenu, estimant que celle-ci représente « un danger immédiat, actuel et concret » au sens du Code pénal. La même position, adoptée dans une affaire similaire par le tribunal de police de Lausanne (Vaud) en janvier, a été infirmée en appel en septembre par la cour d’appel de Renens. […] Lire la suite

9 août 2020 Afghanistan. Libération de prisonniers talibans.

La Loya Jirga conditionne son accord à un engagement immédiat des négociations et au non-retour des prisonniers libérés sur le champ de bataille. Elle demande que les résultats de ces négociations préservent les « valeurs islamiques », le « rôle des chefs religieux » et la « démocratie », et garantissent la participation des femmes à la vie politique. […] Lire la suite

18 juin 2020 Russie. Dénonciation du « révisionnisme » occidental par Vladimir Poutine.

Les accusations de Vladimir Poutine à l’égard des Occidentaux au sujet de la guerre se multiplient depuis l’adoption par le Parlement européen, en septembre 2019, d’une résolution affirmant que celle-ci a été « le résultat immédiat du pacte nazi-soviétique de non-agression ». […] Lire la suite

1er mars - 8 avril 2020 États-Unis. Progrès de Joe Biden dans les primaires démocrates.

Le 5, la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren quitte à son tour les primaires démocrates sans se rallier dans l’immédiat à l’un des deux derniers candidats. Au cours du mois, Joe Biden continue de dominer les primaires, accentuant son avance sur Bernie Sanders. Le 8 avril, Bernie Sanders met fin à sa campagne. […] Lire la suite

23 mars 2020 O.N.U. Appel à un cessez-le-feu mondial.

Le secrétaire général de l’ONU António Guterres lance un appel solennel « à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde », afin de préserver les civils dans les pays en guerre face à la menace de la pandémie de Covid-19. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique LECOURT, « IMMÉDIAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/immediat/