IMAO (inhibiteur de la monoamine oxydase)

AXELROD JULIUS (1912-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 854 mots

Biochimiste et pharmacologue américain, Julius Axelrod a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1970 pour ses travaux fondamentaux sur les neurotransmetteurs, qui ont permis de mieux comprendre la physiologie du système nerveux central et qui ont été à l'origine du développement de nouveaux médicaments. Collégien aux résultats moyens, Axelrod, né à New York en 1912, se voit refuser l'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-axelrod/#i_32428

DÉPRESSIFS ÉTATS ou DÉPRESSIONS NERVEUSES

  • Écrit par 
  • Jean GUYOTAT
  •  • 3 159 mots

Dans le chapitre « Facteurs biologiques et thérapeutiques »  : […] Comme on vient de le voir, la découverte d'une dépression au cours d'affections somatiques, cérébrales notamment, et les modifications d'humeur engendrées par certaines thérapeutiques modifiant l'équilibre métabolique ont, depuis longtemps, attiré l'attention sur la corrélation entre certaines modifications biologiques et l'état dépressif. Depuis le milieu des années 1970, la présence d'anomalies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depressifs-depressions-nerveuses/#i_32428

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sommeil lent et 5-hydroxytryptamine »  : […] Les progrès récents les plus significatifs ont souligné l'importance, dans la genèse du sommeil lent, d'une part des noyaux mésencéphaliques et pontiques du raphé médian, d'autre part de la 5-hydroxytryptamine (ou sérotonine). Le rôle de la 5-hydroxytryptamine dans la genèse du sommeil lent repose sur un nombre relativement impressionnant d'arguments. – La méthode d'histofluorescence révèle que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_32428

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 353 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les transmissions adrénergiques »  : […] Nos connaissances actuelles, schématisées dans la figure , sont le résultat d'études convergentes utilisant des techniques aussi variées que la microscopie électronique, l'histochimie, les dosages biochimiques et l'utilisation de traceurs radioactifs, la neurophysiologie et surtout la neuropharmacologie. On suivra, étape par étape, la synthèse, le stockage, la libération et la destruction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-neurovegetatif/#i_32428

PSYCHOPHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DENIKER
  •  • 4 806 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Médicaments antidépresseurs »  : […] Cette classe de médicaments complète de façon presque symétrique celle des neuroleptiques. Grâce à leur efficacité, ils ont permis, de plus en plus, de se passer de l'électrochoc dans le traitement des dépressions, bien que celui-ci demeure irremplaçable dans certains cas. Les antidépresseurs, aujourd'hui très nombreux, dérivent de deux prototypes. Le premier est représenté par les hydrazines inh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopharmacologie/#i_32428