IMAM ou EMAM

ASSASSINS, secte

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 474 mots

Membres d'une secte musulmane, célèbre par la manière dont elle se faisait un devoir sacré de mettre à mort les ennemis de la Vérité. Les assassins recherchaient, croit-on, l'extase dans la drogue, ce pourquoi on les appelle en arabe ḥashshāshīn ou ḥashīshiyya , nom qui est communément rapporté au mot ḥashīsh  : herbe séchée, hachisch. Les assassins étaient une branche iranienne des ismā‘īliens qu […] Lire la suite

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le califat abbasside (750-847) »  : […] C'est en Iran, dans la province du Khorassan, que naquit un complot anti-omeyyade, hostile aux Arabes. Un descendant d'un oncle paternel de Mahomet sut profiter de cette conjuration, et ce fut l'avènement de la dynastie abbasside, qui, abandonnant la Syrie, se fixa en Mésopotamie, où elle fonda une capitale, Bagdad (765). Cet établissement sur les rives du Tigre vouait la centralisation de l'empi […] Lire la suite

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exégèse allégorique et les autres courants »  : […] Les juristes théologiens, qui lisent le Coran en philologues et en juristes, ont tenté d'imposer l'idée que la lecture spiritualiste des mystiques représente une nouveauté qui est étrangère au Coran ; or le commentaire de Muqātil, dont il a été question plus haut, montre que celui-ci lisait le Coran selon une triple méthode, littérale, historique et allégorique. On trouve déjà chez lui les prémic […] Lire la suite

MUSULMAN DROIT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 4 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence du courant hanbalite wahhabite »  : […] Parallèlement à la disparition de l'Union soviétique, soutien traditionnel des mouvements révolutionnaires laïques ou athées, la compétition irano-saoudienne a favorisé l'islamisation de mouvements, le plus souvent nationalistes (Afghanistan, Liban, Palestine), mais pour certains favorables à une démocratisation des régimes autoritaires en place (Frères musulmans, partis islamistes turcs et algéri […] Lire la suite

DRUZES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 2 152 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration d'un système religieux »  : […] L'origine de la secte druze se situe sous le règne du calife fatimide d'Égypte, al-Ḥākim (996-1021) qui, à la fin de sa vie, prétendit être une incarnation divine. Cette idée fut admise par un certain nombre de fidèles, qui se groupèrent autour de l'un de ses vizirs, al-Darazī ; celui-ci a donné son nom à la secte : Daraziyya ou Durziyya, d'où Druze. Darazī, poussant à l'extrême les théories dogm […] Lire la suite

IBADITES ou IBĀDIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 344 mots

Importante branche des khawāridj ou kharidjites, la secte des ibādiyya , ou ibadites, existe toujours dans le sultanat d'Oman et en Afrique du Nord (à Ojerba en Tunisie, dans le M'zab en Algérie et dans le djebel Nefusa en Libye). La tradition veut que cette branche se soit séparée des khawaridj extrémistes quand, en 684, ‘Abd Allah b. Ibād adopta envers les musulmans des autres sectes une attitu […] Lire la suite

IHWĀN AL-ṢAFĀ' (Frères de la pureté)

  • Écrit par 
  • Yves MARQUET
  •  • 1 383 mots

Les épîtres des Iẖwān al-ṣafā’, souvent intitulées en français Encyclopédie des Frères de la pureté , sont en fait le premier exposé d'ensemble ( x e  s.) de la doctrine ismaïlienne. Les Iẖwān visent à donner un fondement rationnel et universel à la légitimité exclusive de leurs imams descendants du Prophète, même si, dans un souci d' ésotérisme, ils se gardent de préciser par écrit de quelle lign […] Lire la suite

IMAMITES ou DUODÉCIMAINS

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 565 mots

Tenants d'une secte shī‘ite, également appelés duodécimains. Cette branche est essentiellement représentée par l'islam iranien. Le shī‘isme s'est morcelé, au cours de son histoire, à l'occasion de la succession des imāms. Ainsi, à la mort de Dja‘far al-Sādiq, sixième imām des duodécimains, les partisans de son fils Ismā‘īl soutinrent que leur candidat avait reçu l'investiture de son père, et qu'il […] Lire la suite

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Aux sources de la révolution et de la République islamiques »  : […] La crise révolutionnaire des années 1978-1979 a tout d'abord consacré l'échec d'un système de développement. En vingt-cinq ans, depuis le coup d'État de 1953 rétablissant l'autorité du shah, l'Iran a été le théâtre de mutations radicales affectant de proche en proche toutes les couches de la société. Lors du premier recensement national, en 1956, l'Iran compte 19 millions d'habitants dont 69 p.  […] Lire la suite

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prières communautaires et spéciales »  : […] Multiples peuvent être les variantes et additions de ces postures, dans lesquelles s'affirme l'union du geste et de la parole. La prière communautaire ne diffère que peu de cette prière individuelle. Le fidèle y est guidé par un imam après lequel il répète gestes et paroles. La plus importante est celle du vendredi ; elle a lieu dans la grande mosquée ou dans un autre lieu réunissant un groupe su […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Science et modernisation technico-économique »  : […] Dès la fin du xix e  siècle, une renaissance ( nahda ) culturelle et politique à la fois arabe et musulmane adoptait les sciences et les techniques de l'Occident tout en faisant revivre l'islam dans ses authentiques dimensions politiques, sociales, voire impériales. Tel était le message principal du Persan Jamāl Eddine al-Afghāni, dont la présence et l'influence en Égypte et donc dans le monde ar […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir exécutif : « imāma » suprême ou califat »  : […] La communauté, au temps de ses gloires, s'en remit le plus souvent à son chef comme à son représentant par excellence : l' imām suprême, le « guide », celui qui « marche devant » et que l'on doit suivre ; ou encore, selon le vocabulaire le plus habituel de l'islam sunnite, le khalīfat al-nabī , le calife, lieutenant ou « vicaire » du Prophète. À lui reviennent, dans la cité des hommes, le amr , le […] Lire la suite

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « L'élément mystique »  : […] Le sūfisme s'est développé en face de l'islam officiel des juristes ( fuqahā' ) et de l'administration califienne, souvent même contre lui. Ses adeptes prétendent remonter au temps du Prophète, soit par les deux premiers califes, Abū Bakr et ‘Umar, objets d'une particulière vénération, soit surtout par ‘Alī, gendre de Mahomet, époux de sa fille Fāṭima, père de Ḥasan et de Ḥusayn, personnages sacré […] Lire la suite

SACERDOCE

  • Écrit par 
  • Mariasusai DHAVAMONY, 
  • Universalis
  •  • 5 872 mots

Dans le chapitre « L'islam »  : […] L'islam ne possède pas de sacerdoce au sens précis du mot, car il « n'admet pas de prêtre entre l'homme et Dieu ». La conduite du service religieux y est confiée à un membre de la communauté particulièrement estimé et instruit de la foi musulmane. Il arrive souvent aussi que le service soit dirigé par l' imām (modèle ou chef) ; ce titre d'ailleurs n'a pas le même sens pour les sunnites et pour le […] Lire la suite

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots

Dans le chapitre « Les trois traditions »  : […] La notion de sainteté en islām peut être considérée selon une triple perspective : le sunnisme, le shī‘isme et le ṣūfisme. Pour la pensée sunnite – largement majoritaire –, seule est habituellement admise l'« intercession » (shafā‘a) du Prophète pour son peuple. Cela n'infirme point le respect dû aux « grands hommes de l'islām », entendons ceux dont la piété, la fidélité à la loi religieuse et la […] Lire la suite

SUNNISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Une voie moyenne »  : […] Laoust écrit, contre l'avis de « certains docteurs », qu'on ne doit pas nécessairement voir dans le sunnisme « une doctrine systématique de compromis soucieuse avant tout de rechercher, entre les thèses extrêmes qui s'affrontent, une position de juste milieu ». C'est vrai en ce sens que le sunnisme n'est pas un système non plus qu'une doctrine. Mais il est, en fait et selon les circonstances, une […] Lire la suite