Imaginary Landscape n°1, CAGE (John)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre - Musique électronique

Imaginary Landscape no 1, composé en 1939 et créé à Seattle en septembre de la même année, marque une date dans l'histoire de la musique: cette pièce constitue l'acte de naissance de la musique électronique vivante (live electronic music); pour la première fois, des sons électroniques manipulés en direct sont introduits dans une œuvre musicale. Cage combine en effet des instruments acoustiques – un piano avec sourdine et des cymbales – à des moyens électroacoustiques: des disques comportant des enregistrements de sons sinusoïdaux sont manipulés sur deux tourne-disques. Ces opérations menées en direct remettent en question le caractère d'une œuvre qui, de figée, peut ainsi devenir vivante; l'improvisation y trouve un nouveau mode d'expression.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « Imaginary Landscape n°1, CAGE (John) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginary-landscape-n-1-cage-john/