IMAGERIE TÉRAHERTZ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’émission térahertz, un développement récent

On définit la gamme térahertz (ou THz) des ondes électromagnétiques par les fréquences situées entre 100 gigahertz (1011 Hz) et 10 térahertz (10 THz = 1013 Hz, rappelons que la lumière visible a une fréquence de l’ordre de 500 THz), c’est-à-dire les longueurs d’onde comprises entre 30 micromètres et 3 millimètres. Ce domaine électromagnétique est intermédiaire entre l’infrarouge – très employé dans les dispositifs de télécommande par diode électroluminescente – et les micro-ondes – abondamment utilisées, entre autres dans les fours « à micro-ondes ». Il est parfois dénommé infrarouge lointain ou « rayons T ». L’intérêt des ondes térahertz est lié à leur pouvoir pénétrant particulier puisqu’elles permettent de « voir » à travers certains matériaux et en particulier la peau, les vêtements, le bois et les matières plastiques, tout en étant fortement absorbées ou réfléchies par d’autres. L’exploration des problèmes liés à leur production et à leur détection s’est considérablement développée depuis les années 2000 et leur utilisation dans le domaine de la recherche est devenue commune. Les applications industrielles et militaires commencent à émerger.

L’émission THz a été documentée dès 1911, mais une des caractéristiques de ces ondes a fortement freiné les recherches dans ce domaine : l’atmosphère est quasiment opaque aux rayonnements à ces fréquences si bien qu’il n’est guère envisageable de les utiliser dans des radars ou pour des communications à longue distance. Il a fallu attendre l’invention des lasers pour que leur intérêt spécifique en spectroscopie se révèle. Les premiers lasers THz avaient une cavité guide d’onde de quelques mètres de longueur emplie d’un gaz moléculaire organique ; leur efficacité était très faible, ils n’opéraient qu’à très basse température et haut champ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « IMAGERIE TÉRAHERTZ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-terahertz/