ILLUSIONS AUDITIVES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Enchevêtrement des lignes mélodiques

Enchevêtrement des lignes mélodiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Représentation de la variation de hauteur des sons sur un cylindre

Représentation de la variation de hauteur des sons sur un cylindre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Escalier de Penrose

Escalier de Penrose
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cube réversible de Necker

Cube réversible de Necker
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La restitution perceptive des sons

Dans certaines circonstances, le système auditif peut préserver ou restituer des sons masqués, voire des sons absents. Reiner Plomp, de l'Institut de perception de Hollande, l'a démontré de façon convaincante : d'un enregistrement musical, il a retiré à intervalles réguliers (deux fois par seconde) de brèves sections (de durée 0,25 seconde), et il a remplacé ces sections soit par des silences, soit par des segments de bruit. L'écoute de l'enregistrement avec des silences donnait comme prévu l'impression d'une musique hachée, interrompue : mais lorsque le bruit remplaçait les silences, les auditeurs avaient l'impression que les sons musicaux manquants avaient été restitués, produisant l'effet d'une musique continue sur laquelle s'inscrivaient des bruits perturbateurs.

Un effet similaire a été étudié par Richard M. Warren dans la perception de la parole. Dans l'enregistrement d'une phrase, Warren a remplacé un phonème par un bruit de toux de même durée. Les auditeurs ont cependant déclaré entendre clairement le phonème absent ; de plus, informés qu'un phonème manquait, ils ne pouvaient dire lequel et, quand on leur a demandé la position du bruit de toux, ils ont en général indiqué des positions incorrectes, à plusieurs phonèmes de distance. L'incapacité de localiser le son intrus est d'ailleurs liée à d'autres illusions.

Ces effets de restitution perceptive, pour la musique aussi bien que pour la parole, suggèrent que l'audition est un processus actif, dans lequel l'expérience mentale est construite à partir de données sensorielles souvent incomplètes ou entachées de bruit. Warren a étudié un effet, dit de transformation verbale, qui confirme le caractère synthétique de la perception. Il a présenté aux sujets un mot ou une phrase très courte répétés inlassablement – comme sur une boucle de bande magnétique. Ce que les auditeurs comprenaient pouvait cependant changer brusquement : lorsque l'enregistrement répétait « reste, reste, reste... », il es [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : compositeur, directeur de recherche au C.N.R.S. (laboratoire de mécanique et d'acoustique, Marseille)
  • : Experimental Psychologist, Psychoacoustician

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude RISSET, David WESSEL, « ILLUSIONS AUDITIVES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-auditives/