KHARG ÎLE DE

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Actions militaires »  : […] Dès le début des hostilités, l'Irak se fixe des objectifs militaires précis. Il s'agit, grâce à la prise de quelques gages territoriaux, notamment dans le Sud où se trouvent les principales infrastructures pétrolières et une population d'origine arabe, d'exercer sur l'Iran une pression suffisamment forte pour l'amener à composer en position défavorable. Très vite, cette conception d'une guerre off […] Lire la suite

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rente pétrolière et mal-développement »  : […] L'Iran est le quatrième producteur et exportateur mondial de pétrole. Au cours du xx e  siècle, la rente pétrolière a permis la construction d'infrastructures de qualité (routes, voies ferrées, aéroports, électrification, hôpitaux, écoles) et la mise en place d'une administration centralisée qui contrôle bien le pays (Organisation du plan et du budget, police) et d'une industrie qui satisfait les […] Lire la suite

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Poursuite de la guerre et rivalités internes »  : […] La guerre avec l'Irak conduit le gouvernement iranien à accentuer sa politique de répression à l'intérieur et à créer des rapports souvent tendus avec les pays qui soutiennent l'Irak et lui fournissent des armements : au premier rang figurent l'Union soviétique et la France. En Iran, le Parti communiste ( Tudeh) fait l'objet de mesures draconiennes : mise hors la loi, arrestation et exécution de n […] Lire la suite

PERSIQUE GOLFE

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 854 mots

Site qui constitue, avec ses prolongements (plaines alluviales de Mésopotamie et du Khūzistan), une dépression située entre la plate-forme arabique et les chaînes sud-ouest du Zagros iranien. Le golfe Persique proprement dit est une mer fermée dont les fonds ne dépassent 100 mètres qu'au détroit d'Ormūz, les plus faibles profondeurs se trouvant du côté arabe ; cela facilite l'exploitation sur plat […] Lire la suite