IFÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origine africaine de l'art Ifé

Le réalisme idéalisé de la représentation humaine dont on a cherché l'origine en Grèce, à Carthage, en Inde, au Portugal trouve son explication la plus probable dans la nécessité de glorifier les rois locaux. Il n'existait pas, à Ifé, d'esthétique comparable à celle de la Renaissance en Europe où la représentation artistique se fondait sur les récents progrès de la connaissance anatomique ; on ne cherchait manifestement pas à reproduire les proportions corporelles. La sérénité harmonieuse des visages ne visait sans doute qu'à matérialiser la croyance à l'éternelle jeunesse de l'oni et de ses proches. D'ailleurs certaines têtes d'Ifé sont d'un style différent, fort proche des figurations « conceptuelles » d'Afrique noire.

Le moulage à cire perdue était une technique connue dans l'Égypte antique et dans le royaume couchitique de Méroé. Il se peut qu'elle soit parvenue de là à l'ancien Ifé ; il se peut aussi qu'elle y ait été indépendamment inventée. Le modelage se pratiquait au Nigeria dès le premier millénaire avant notre ère comme le prouve la découverte, en 1943, près du centre minier de Jos, de la civilisation de Nok. Une vingtaine de sites, datés du xe au iiie siècle avant J.-C., ont livré des sculptures en céramique dont le réalisme annonce celui d'Ifé. En outre, certains détails des corps nok sont identiques à ceux d'Ifé. Enfin, le travail du fer était connu à Nok dès la fin du iiie siècle avant J.-C. : armes de fer et pierres taillées y étaient conjointement utilisées.

Les « bronzes » d'Ifé datent vraisemblablement du début du second millénaire de notre ère. Des terres cuites mises au jour en 1963 ont pu être datées à partir du charbon de bois auquel elles étaient associées. La date obtenue est 1060 avec une approximation de cent ans dans les deux sens. Cet art est donc nettement antérieur à l'arrivée des Portugais dans le royaume du Bénin.

La dynastie du Bénin a été fondée, au xiiie siècle sans doute, par un prince d'Ifé. Trois siècles plus t [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  IFÉ  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les cités-États du Bénin et du Nigeria »  : […] Les Fon du Bénin avaient leur capitale à Abomey. L'apogée de ce royaume guerrier se situe au xviii e  siècle. Les artisans travaillaient sous le contrôle du roi. Les œuvres devaient exalter sa puissance et ses hauts faits. Les bas-reliefs du palais d'Abomey sont en terre crue peinte de couleurs vives. Les chefs avaient comme emblèmes de leur pouvo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_18156

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Les bronzes et sculptures en terre cuite d'Igbo Ukwu et d'Ifé »  : […] Près du delta du Niger, de grandes fouilles ont mis au jour, à Igbo Ukwu, un ensemble cultuel cohérent, dont une tombe renfermant une centaine d'objets en bronze. Datée du ix e  siècle après J.-C., cette tombe, d'abord interprétée comme le signe d'un pouvoir politique fort, pourrait être celle d'un prêtre. L'inhumation des dons faits au prêtre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/#i_18156

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une tradition du portrait »  : […] Dans les sociétés africaines, le roi est un être sacré. Des énergies cosmiques siègent dans sa personne, souvent d'origine divine, dans la mesure où les généalogies dynastiques remontent fréquemment à un fondateur divin. Il est le garant du bien-être du royaume et de ses sujets et de l'équilibre du monde. En conséquence, l'ensemble de ses actes, le déroulement de son existence et même ses émotions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_18156

BÉNIN ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Paul MERCIER
  •  • 2 908 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un art royal »  : […] L' art du Bénin, avant que ne soit découvert celui d' Ifé dont il dérive, est apparu comme l'un des plus remarquables de toute l'Afrique. C'était avant tout un art royal. Les objets de bronze – en fait, d'un alliage plus proche du laiton que du bronze proprement dit –, statuettes, têtes stylisées, bas-reliefs, en particulier, représentant des scènes historiques, tous fondus à cire perdue, étaien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-benin/#i_18156

CULTURE D'IFÈ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurence GARENNE-MAROT
  •  • 175 mots

Avant 800 Période archaïque. De cette période datent peut-être les monolithes ornés de clous en fer comme le « bâton » d'Oranmiyan, monolithe en gneiss granitique, haut de 6 mètres environ et décoré de clous en fer. 800-1000 Période prépavement. Pièces stylisées en pierre et en terre cuite. 1000-1200 Période des pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-d-ife-reperes-chronologiques/#i_18156

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_18156

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] De nombreux vestiges archéologiques témoignent de la richesse de l'histoire précoloniale du Nigeria, tant au nord qu'au sud. C'est à la civilisation de Nok que l'on doit les plus anciennes sculptures en terre cuite connues en Afrique subsaharienne . La culture de Nok aurait couvert une aire de quelque 500 kilomètres, au nord du confluent du Niger et de la Bénoué. Les objets découverts ont été daté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_18156

TÊTES D'IFÉ (Nigeria)

  • Écrit par 
  • Laurence GARENNE-MAROT
  •  • 318 mots
  •  • 1 média

C'est l'élégant naturalisme des « têtes » qui est l'élément le plus marquant de l'art d'Ifè (Nigeria). Mais cela ne devrait pas faire oublier l'extraordinaire diversité d'un art où se côtoient œuvres naturalistes, expressionnistes ou d'une grande stylisation. Les têtes – en terre cuite ou en « bronze » (en réalité du laiton) – sont en fait l'une des formes d'expression les plus achevées du dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetes-d-ife/#i_18156

YORUBA ou YOROUBA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 618 mots
  •  • 1 média

Ethnie du Sud-Ouest nigérian, les Yoruba, qui sont au nombre de 25,5 millions environ (19 p. 100 de la population nigériane) en 2005, occupent une situation prédominante dans la région située entre la côte des Esclaves et le fleuve Niger ; ils forment la presque totalité de la population des États de Kwara, d'Oyo, d'Osun, d'Ogun, d'Ondo et de Lagos. Les Yoruba occupent également des zones au Bénin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoruba-yorouba/#i_18156

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques MAQUET, « IFÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/