IDENTITÉ, sociologie

AGRESSION (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 899 mots

L’agression est définie comme un comportement qui vise à blesser intentionnellement un individu motivé à se soustraire à ce traitement. Les recherches conduites sur les formes et fonctions du comportement agressif ont mobilisé des méthodologies extrêmement variées (statistiques publiques judiciaires et policières, enquêtes de victimation ou de délinquance autoreportée, observations, tests cogniti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agression-psychologie-sociale/#i_286

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Art, identité et politique »  : […] En s’amplifiant, les processus de décolonisation, d’urbanisation et de mondialisation qui avaient déjà conduit à l’expansion des productions commerciales ont continué à bouleverser le paysage de l’art en lui conférant une forte coloration politique (MacClancy, 1997). Dans le sillage des indépendances (années 1960-1970) émerge un art contemporain favorisé par la mise en place d’enseignements artist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-de-l-art/#i_286

NUMÉRIQUE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 438 mots

Dans le chapitre « L’identité réelle et l’identité virtuelle »  : […] Les anthropologues s’attachent à problématiser et à déconstruire l’opposition entre le « réel » et le « virtuel » à travers laquelle Internet est généralement pensé. Ils explorent l’univers des interactions virtuelles en s’intéressant au degré de réalité et d’authenticité que leur prêtent les participants eux-mêmes : ils examinent par exemple la valeur que ces derniers accordent à une relation ami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/numerique-anthropologie/#i_286

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 667 mots
  •  • 2 médias

L'archéologie a été longtemps considérée comme un passe-temps érudit, bien éloigné des préoccupations profondes de la société, et les archéologues comme des rêveurs, inoffensifs mais hors de leur temps : qu'on pense à Bouvard et Pécuchet, ou au professeur Grossgrabenstein du « Mystère de la Grande Pyramide ». En réalité, l'archéologie a joué un rôle politique et historique essentiel, partenaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-archeologie-et-enjeux-de-societe/#i_286

ASSIMILATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Shmuel Noah EISENSTADT
  •  • 9 369 mots

Dans le chapitre « Points de tension dans le processus d'assimilation »  : […] Quels que soient les différents critères d'une assimilation réussie, il n'en reste pas moins que certaines tensions paraissent inhérentes au processus d'assimilation. Souvent, on voit se produire diverses manifestations : échec de l'institutionnalisation, puis tension au sein de la société d'accueil. Par suite, le comportement des nouveaux venus se modifie au-delà des limites prescrites. En princi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assimilation-sociale/#i_286

CHÔMAGE - Le chômeur dans la société

  • Écrit par 
  • Dominique SCHNAPPER
  •  • 3 581 mots

Dans le chapitre « L'évolution récente de la notion de chômeur »  : […] L'interrogation est d'autant plus justifiée que la définition même du chômeur s'est modifiée. La catégorie statistique apparaît en 1896 pour la première fois en France. Dans les années 1930, la qualité de chômeur était réservée aux hommes adultes, ayant involontairement perdu un emploi de salarié dans une entreprise. Pendant longtemps, la notion de « chômeur » n'avait pas été séparée de celles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chomage-le-chomeur-dans-la-societe/#i_286

CHÔMAGE - Sociologie du chômage

  • Écrit par 
  • Didier DEMAZIÈRE
  •  • 2 468 mots

Dans le chapitre « Une expérience négative et éclatée »  : […] Dès les années 1930, le chômage est analysé comme une crise de statut et d'identité, générant honte et culpabilité, conduisant au repli sur soi, déconnectant des rythmes collectifs, déstabilisant les rôles familiaux, compromettant les relations avec autrui, alimentant le sentiment d'être à part. Il est, de manière typique, une épreuve négative, qui prive de valeur, de dignité, de place. Une épr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chomage-sociologie-du-chomage/#i_286

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence courte dans un temps long »  : […] En France, le processus de formation de la classe ouvrière, entamé pendant la période révolutionnaire s'inscrit dans le temps long, sur un siècle et demi, et prolonge l'histoire des corporations. Sa genèse, au cours du long xix e  siècle, est inséparable des luttes sociales pour l'autonomie ouvrière (sans-culottisme, journées révolutionnaires de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/#i_286

COMMERCES URBAINS ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Lucine ENDELSTEIN
  •  • 1 096 mots

Avec la confection et l’artisanat, le commerce de détail est une activité associée de longue date aux migrations, au point que Georg Simmel déclarait dès 1908 que « l’étranger fait partout son apparition comme commerçant, et le commerçant comme étranger » (Simmel, 1990). Les réseaux de solidarité entre compatriotes, les obstacles liés au manque de maîtrise de la langue du pays d’accueil et la pos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerces-urbains-et-migrations/#i_286

COMMUNAUTARISME

  • Écrit par 
  • Justine LACROIX
  •  • 1 090 mots

Dans le chapitre « Le juste et le bon »  : […] Pourtant, manié avec prudence, le vocable « communautarisme » conserve une réelle pertinence. Même partie d'intentions politiques très différentes, la démarche des quatre principaux auteurs communautariens obéit aux mêmes principes directeurs. Tous sont unis par une commune défiance vis-à-vis des principes du libéralisme politique, lequel ne tiendrait pas suffisamment compte, pour la formation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communautarisme/#i_286

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La double fonction du groupe »  : […] Paradoxalement, c'est à travers les groupes que nous forgeons, au moins en partie, notre identité. On s'est beaucoup préoccupé, en marketing, de savoir dans quelle mesure les produits et les marques servent de support à l'influence du groupe. Beaucoup de groupes ont ainsi leur code vestimentaire, au niveau des types de vêtements, des couleurs et des marques souhaitées et non souhaitées. Même à tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_286

FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

  • Écrit par 
  • Theodore ZELDIN
  •  • 12 309 mots

Dans le chapitre « L'individu contre le type »  : […] Être français, en effet, pouvait aussi signifier quelque chose de tout à fait différent, et, au cours du xix e  siècle, c'est cette deuxième interprétation qui prit le dessus. Elle mettait l'accent sur ce qui distingue les Français du reste de l'humanité plutôt que sur ce qui est commun à tous les hommes. Elle se donnait pour idéal de couler tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/#i_286

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelle identité culturelle ? »  : […] Hors d’Europe, les littératures francophones relèvent de la « francophonie d’implantation » issue de l’expansion coloniale de la France ou appartenant à des zones de rayonnement culturel. Pour ces littératures en contact avec une ou plusieurs autres littératures écrites dans un ou plusieurs autres idiomes, le questionnement identitaire et linguistique est au cœur de la création, d’autant que les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_286

GOFFMAN ERVING (1922-1982)

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 1 612 mots

Dans le chapitre « Identité et stigmatisation »  : […] Cette théorie de l'identité se trouve au cœur de l'ouvrage suivant, Stigma , qui peut être considéré comme une sorte de chef-d'œuvre caché. Goffman y avance en effet masqué, car il ne prétend pas théoriser une question aussi controversée que celle de l'identité personnelle. Il analyse une relation qu'il appelle stigmatisation et qui lie un « normal » et un « handicapé », c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erving-goffman/#i_286

LES HÉRITIERS, Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 020 mots

Dans le chapitre « Être étudiant : une expérience sociale de l'irréel »  : […] L’ouvrage comprend trois chapitres. À grand renfort de tableaux chiffrés, le chapitre i réfute, pour l'explication de la variation de la mortalité scolaire selon les classes sociales, l'argument des obstacles économiques au profit du poids de l'origine sociale et de son corollaire immédiat, l'héritage culturel. Manque aux étudiants, pour être un groupe homogène et intégr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-heritiers/#i_286

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Sociologie »  : […] L'identité a d'abord été un objet d'étude avant de devenir un concept sociologique posant des problèmes épistémologiques importants. Elle s'impose à l'attention des sociologues, notamment nord-américains, dans un contexte intellectuel et politique particulier qui ne sera pas sans conséquences sur son succès en sciences sociales et sur les critiques qu'elle provoque aujourd'hui. Des auteurs comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_286

INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES, France

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 5 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir au sein du couple »  : […] La structure du pouvoir aujourd'hui majoritaire au sein des couples apparaît peu égalitaire. L'homme y reste en position dominante. Certes, il partage le plus souvent la fonction de direction avec sa conjointe. Cependant, il continue à soustraire du champ de compétence de cette « direction collégiale » les décisions concernant son activité professionnelle propre, alors qu'à l'inverse, dans la maj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inegalites-hommes-femmes-france/#i_286

MÉMOIRE COLLECTIVE (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN, 
  • Laurent LICATA
  •  • 1 037 mots

Dans le chapitre « Mémoire collective et identités sociales »  : […] La mémoire collective propose une représentation partagée du passé du groupe, et donc de son identité. Elle répond souvent à des motivations liées à l’identité sociale, telles que la préservation d’une image positive du groupe. La mémoire collective tend souvent à mettre en exergue les événements flatteurs et à gommer les aspects les plus menaçants pour l’identité sociale. Le long silence entoura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-collective-psychologie-sociale/#i_286

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 080 mots

Dans le chapitre « Le nom et l'identification »  : […] Les distinctions précédentes permettent de préciser ce que l'on veut dire quand on dit que le nom a fonction d'identification. Il y a une première forme d'identification, celle que l'individu reconnaît que le nom exerce à son propre égard dans l'interpellation : est « propre » le nom qui fait sursauter son porteur lorsqu'il est proféré en sa présence et suscite une réponse telle que : « Me voici » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_286

POLLAK MICHAEL (1948-1992)

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 1 083 mots

Né à Vienne, Michael Pollak a suivi ses études de sociologie à Linz. Installé à Paris en 1971, il a entrepris un doctorat, sous la direction de Pierre Bourdieu, dans le cadre de la VI e  section de l'École pratique des hautes études, devenue depuis lors l'École des hautes études en sciences sociales. Dans ce travail, il s'est intéressé aux conséquences de la politique sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pollak/#i_286

PROFESSIONS SOCIOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel EYMERI-DOUZANS
  •  • 3 415 mots
  •  • 4 médias

Dès 1893, Émile Durkheim annonçait, dans De la division du travail social  : « Un jour viendra où notre organisation sociale et politique aura une base exclusivement ou presque exclusivement professionnelle. » Si l'on observe au microscope l'une quelconque des sociétés occidentales d'aujourd'hui, on constate que les appartenances professionnelles occupent une place centrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-des-professions/#i_286

PSYCHOLOGIE DE L'ADOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 1 023 mots

Dans le chapitre « Représentation de soi et identité »  : […] Comme à d’autres périodes de la vie, celle de l’adolescence impose une adaptation personnelle aux transformations corporelles. L’adolescence est aussi (mais pas toujours) l’occasion d’une construction identitaire. Selon Erikson, cette construction impose un moratoire, c’est-à-dire une période d’exploration/expérimentation avant des engagements à plus long terme. Ces choix identitaires ne sont pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-l-adolescence/#i_286

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Psychologie sociale : perspectives européennes »  : […] Marquée dès ses origines par des développements conceptuels et empiriques issus d’universités et institutions de recherche situées aux États-Unis (qui bénéficièrent de la contribution d’éminents émigrés d’Europe ayant dû fuir le nazisme, comme Kurt Lewin ou Fritz Heider), la psychologie sociale comporte des courants européens très actifs, avec un intérêt distinct pour l’analyse du discours et l’us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_286

RACE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Universalis
  •  • 4 633 mots

Utilisé pour signifier la différence entre les groupes humains (et plus généralement la différence des types au sein d'une espèce animale quelconque), le mot « race » s'attache à des caractères apparents, le plus souvent immédiatement visibles. Les plus frappantes de ces différences sont chez l' homme la couleur de la peau, la forme générale du visage avec ses traits distinctifs, le type de chevel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/race/#i_286

RECONNAISSANCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Wenceslas LIZÉ
  •  • 1 058 mots

La notion de reconnaissance doit une part de son succès à l’omniprésence des phénomènes qu’elle désigne dans le fonctionnement du monde social. Pour saisir simplement cette notion particulièrement labile, on peut dire que la reconnaissance a lieu à chaque fois qu’un individu, un groupe ou une institution valide une identité revendiquée par autrui (celle d’« artiste », par exemple) ou le crédite d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconnaissance-sociologie/#i_286

RELATIONS INTERGROUPES

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 676 mots

L’étude des relations intergroupes s’intéresse aux aspects de l’interaction humaine qui impliquent des individus en tant qu’ils se perçoivent ou sont perçus comme membres d’une catégorie sociale. Cette dimension d’appartenance définit l’endogroupe, le groupe dont on est un membre, par opposition à l’exogroupe, le groupe auquel on n’appartient pas. Sur le plan des contenus, les travaux distinguent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-intergroupes/#i_286

RÉSEAUX SOCIAUX, Internet

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 2 711 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les différents types de réseaux sociaux »  : […] Ces nouveaux services, qu'on qualifie souvent de « Web 2.0 », se caractérisent par l'importance de la participation des utilisateurs à la production de contenus et par leur mise en relation. Les études du phénomène n'en sont qu'à leur début, mais l'immense intérêt suscité par de probables retombées commerciales assure déjà largement leur financement comme leur diffusion. Deux jeunes chercheuses a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-sociaux-internet/#i_286

RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Krzysztof POMIAN
  •  • 6 768 mots

Dans le chapitre « Une prise de conscience politique »  : […] L' implosion des régimes communistes en Europe, d'abord et surtout en U.R.S.S., a permis de mettre enfin un terme à la Seconde Guerre mondiale. La fin des hostilités en 1945 ne signifiait pas la fin de la guerre qui, sur le plan politique, ne s'est terminée qu'en 1990 avec la signature à Moscou du traité dit « deux plus quatre » entre les deux Allemagnes et les quatre puissances occupantes (États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restitution-des-biens-culturels/#i_286

RETRAITE

  • Écrit par 
  • Lucy apRoberts, 
  • Anne-Marie GUILLEMARD
  •  • 9 844 mots

Dans le chapitre « Retraite et construction sociale du parcours des âges »  : […] En premier lieu, les systèmes de retraite ont fortement contribué à l'ordonnancement et à la hiérarchisation du cycle de vie en trois étapes principales. Le travail est l'étape centrale, qui définit le contenu social de la vie adulte, encadré par la jeunesse vouée à la formation pour se préparer au travail et par la vieillesse associée à l'inactivité. Les systèmes de retraite ont aidé à bâtir un p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraite/#i_286

SCHELLING THOMAS CROMBIE (1921-2016)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 284 mots

Théoricien du concept de dissuasion et de son application aux relations internationales, le professeur américain Thomas Crombie Schelling a déclenché une vive polémique le jour où il a reçu le prix Nobel d'économie 2005, conjointement à l'Israélien Robert Aumann. L'attribution de cette récompense a non seulement ravivé une critique récurrente sur les orientations idéologiques du prix de la Banque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-crombie-schelling/#i_286

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sociologies de l'identité »  : […] Ce dernier ensemble de « courants » se distingue des précédents par le fait que la relation entre « structures » sociales et « agents individuels » devient ici problématique. La modernité multipliant les situations incertaines, les chocs biographiques, les mobilités, les schémas déterministes ou actionnalistes ne sont plus pertinents. Plus aucun mécanisme régulateur, aucune coconstruction du systè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_286

SOI (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 914 mots

Le soi correspond à ce que nous voulons signifier en disant « je ». Les informations accumulées par l’individu sur lui-même sont si nombreuses et diverses qu’elles font de ce concept un objet complexe à étudier. Depuis la fin des années 1970, de très nombreuses recherches menées en psychologie sociale ont eu pour objectif de comprendre le soi en étudiant principalement son organisation, sa constru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-psychologie-sociale/#i_286

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Des spectacles et des représentations »  : […] Plus encore que l'exercice effectif d'activités, le sport tend à devenir, dans nos sociétés, un spectacle privilégié. Ses effets spectaculaires se jugent, d'abord, dans l'appréciation, par les seuls connaisseurs, des gestes et des actions, perçus comme des « interprétations particulièrement réussies d'œuvres familières ». Seul le sens affiné du puriste peut apprécier ces séquences d'actions tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_286

TAJFEL HENRI (1919-1982)

  • Écrit par 
  • Olivier KLEIN
  •  • 322 mots

Henri Tajfel est un psychologue social connu pour ses travaux sur les relations intergroupes. Né à Wloclawek (Pologne), il émigre en France en 1937 et commence des études de chimie. Naturalisé, il est mobilisé en 1939 et prisonnier de guerre jusqu’en 1945. Il étudie ensuite la psychologie et la pédagogie à Paris, Bruxelles et Londres, où il obtient un doctorat en psychologie. Naturalisé britanniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-tajfel/#i_286

TRAVAIL - La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 657 mots

Dans le chapitre « Centralité du travail ou philosophie de l'activité ? »  : […] Le xix e  siècle a construit le mythe du travail épanouissant et de la possible libération du travail aliéné. Il a rêvé d'une société où le travail deviendrait œuvre, premier besoin vital, et a dirigé toutes les énergies utopiques de l'époque vers la sphère de la production. Le travail est devenu, au cours du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/#i_286