IgG

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de l'anaphylaxie »  : […] Les anticorps responsables de l'anaphylaxie chez l'homme sont essentiellement des immunoglobulines de la classe IgE découverte par K. et T. Ishizaka aux États-Unis et Johansson en Suède. La plupart des IgE sont fixées par leur fragment Fc sur des récepteurs de haute affinité situés à la surface des mastocytes, des polynucléaires basophiles, des monocytes, des cellules dendritiques et des cellul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_95692

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Antigènes thymodépendants (TD) et thymo-indépendants (TI) »  : […] Les recherches menées à partir de 1966 sur la réponse immunitaire humorale chez les souris thymectomisées à la naissance, les souris nudes (congénitalement dépourvues de thymus), les souris irradiées et restaurées par des cellules thymiques et de moelle osseuse, ainsi que l'étude du rôle de la molécule porteuse dans la réponse humorale secondaire (Davies, Claman, Miller, Nossal, Mitchison) ont mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_95692

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le concept d'immunité locale »  : […] La réponse immunitaire d'un organisme à un antigène de l'environnement dépend de la voie d'introduction de la substance antigénique. Injectée par voie sous-cutanée, une molécule protéique pourra déclencher la production d'anticorps spécifiques. Introduite dans la peau par voie intradermique, cette même protéine induira une réaction d'hypersensibilité de type retardé. Enfin, administrée par voie o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_95692

IMMUNOCHIMIE - Immunocytologie

  • Écrit par 
  • Stratis AVRAMEAS
  •  • 3 351 mots

Dans le chapitre « Réactifs immunologiques »  : […] Dans toutes les méthodes immunocytologiques, les meilleurs résultats sont obtenus avec des anticorps marqués, obtenus à partir d' antisérums provenant d'animaux hyperimmunisés. Ces antisérums contiennent généralement des titres élevés en anticorps, et possèdent une très grande affinité pour l'antigène correspondant. Une fois l'immunosérum obtenu, sa spécificité doit être testée rigoureusement. Si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-immunocytologie/#i_95692

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déficits prédominants de l'immunité humorale »  : […] a )   Agammaglobulinémie liée à l'absence de lymphocytes B . L'agammaglobulinémie liée à l'absence de lymphocytes B est une affection génétique, récessive, liée au sexe, caractérisée par une atteinte humorale globale, profonde et isolée. On lui conserve le nom de maladie de Bruton. Les premiers signes infectieux apparaissent vers l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_95692

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonction de réservoir »  : […] Les fonctions de réservoir de la rate sont limitées essentiellement à l' accumulation des plaquettes . Normalement 30 p. 100 des plaquettes sont accumulées dans la rate. D'où elles peuvent être libérées sous différentes stimulations, adrénalinique par exemple. Il existe un équilibre entre les plaquettes circulantes et les plaquettes spléniques. Le flux d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_95692

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagnostic virologique indirect »  : […] Comme indiqué dans le tableau 3 , la synthèse des anticorps spécifiques en réponse à l'infection par un virus donné est en général détectable deux à trois semaines après l'infection. Classiquement apparaissent les anticorps de classe IgM témoins d'une infection récente puis, de manière presque contemporaine, les anticorps de classe IgG. Les IgM disparaissent en général en quelques semaines, alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_95692