HYSTÉRÉSIS

AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 368 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Origines de l'hystérésis magnétique »  : […] Le développement des matériaux à aimants permanents a pour but de rechercher le (BH) max le plus élevé possible de façon que l'aimant soit le plus efficace possible. Accroître le (BH) max revient d'abord à accroître B r et H c . On ne peut espérer une augmentation considérable de l'induction rémanente parce qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/#i_14643

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Matériaux durs pour aimants permanents »  : […] L 'élaboration d'aimants de haute qualité fait appel à des matériaux ferromagnétiques très spécifiques, qui se caractérisent par une aimantation rémanente aussi grande que possible, une température d'ordre magnétique T C très supérieure à la température maximale d'utilisation et un très fort champ coercitif (pour éviter la désaimantation). Les performances d'un aimant sont très étroitement liée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_14643

MAGNÉTISME (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 752 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ferromagnétisme, antiferromagnétisme et ferrimagnétisme »  : […] Si presque tous les matériaux réagissent au magnétisme, trois seulement sont capables de rester aimantés de façon permanente : le fer, le nickel et le cobalt. Leurs susceptibilités magnétiques sont grandes, de l’ordre de 200 pour le fer. Ces corps sont appelés ferromagnétiques. Ces substances ont une structure microscopique constituée de petits domaines à l’intérieur desquels tous les atomes ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme-notions-de-base/#i_14643

MESURE - Méthodologie

  • Écrit par 
  • Georges NEY
  •  • 5 019 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques métrologiques les plus importantes »  : […] La terminologie adoptée pour des instruments de mesure à lecture directe est valable pour une utilisation dans un environnement prescrit par des normes : position, température, pression, etc., dont l'expérimentateur doit être au courant. Considérons un voltmètre dont la déviation y dépend de la tension v appliquée à ses bornes. Si l'appareil ne perturbe pas le circuit où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-methodologie/#i_14643

MÉTALLOGRAPHIE - Essais mécaniques

  • Écrit par 
  • Gilbert FRADE
  •  • 10 524 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Influence du temps sur la déformation élastique des matériaux »  : […] Dans un essai de traction statique classique, une contrainte élastique σ conduit à une déformation élastique ε et la vitesse de variation de la contrainte est proportionnelle à la vitesse de variation de la déformation. En d'autres termes, lorsque la contrainte σ atteint une valeur maximale σ I , la déformation atteint au même moment sa valeur maximale ε I suivant la loi de Hooke. Si l'on soumet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-mecaniques/#i_14643

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mesures thermomagnétiques »  : […] Les mesures thermomagnétiques sont essentiellement utilisées pour mettre en évidence les variations de l'intensité d'aimantation J ainsi que les points de Curie des phases ferromagnétiques. L'exemple du fer et de certains de ses alliages est très démonstratif. Si le matériau est très pur, la courbe thermomagnétique (courbe 1 de la ) ne révèle que la brusque variation de J au franchissement du poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physiques/#i_14643

RÉMANENCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 480 mots

Phénomène lié à l'hystérésis de la réponse A d'un système par rapport au champ appliqué extérieur B. Si A dépend non seulement de la valeur actuelle de B, mais aussi de son « histoire » (systèmes à mémoire, phénomènes héréditaires), il y a hystérésis au sens suivant : en augmentant lentement B de zéro à B m et en le réduisant ensuite de nouveau à zéro, la fonction A(B) n'a pas les mêmes valeurs à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remanence/#i_14643

RHÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard PERSOZ, 
  • Dragos RADENKOVIC
  •  • 3 726 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Essai harmonique »  : […] L'application d'une sollicitation sinusoïdale fait apparaître un retard de la déformation sur la contrainte : où σ m et ε m expriment l'amplitude des oscillations, ω la pulsation et i le symbole des imaginaires. Cette différence de phase ϕ, appelée angle de perte, nulle pour le solide élastique de Hooke, atteint 90 0 pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rheologie/#i_14643

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Principales transitions dans les systèmes non linéaires hors d'équilibre »  : […] Examinons de plus près les propriétés qualitatives des solutions du système d'équations non linéaires (35), une fois que le seuil critique d'écart à l'équilibre a été franchi. Une étude détaillée montre que l'apparition d'un comportement complexe repose sur deux phénomènes d'une extrême généralité : l' échange de stabilité entre solutions, ainsi que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_14643

TRANSFORMATEURS D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

  • Écrit par 
  • Jack ROBERT
  •  • 2 481 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Principe de la bobine à noyau de fer »  : […] Soit une carcasse magnétique en forme de tore supportant un enroulement de n spires alimenté par une source de tension sinusoïdale de valeur instantanée v et de période T. Soit en valeurs instantanées : i le courant traversant l'enroulement de résistance R ; h et b l'excitation et l'induction magnétique ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transformateurs-d-energie-electrique/#i_14643


Affichage 

Performances d'un aimant

diaporama

Représentation schématique des cycles d'hystérésis µoM et B = µo(H + M) en fonction du champ appliqué, pour un matériau de type alnico, en a, et pour un matériau moderne de type SmCo5 ou Nd2Fe14B, en b Les performances d'un aimant sont d'autant plus grandes qu'il peut résister au champ... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Performances d'un aimant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama