HYPOGÉES PHARAONIQUES DU NOUVEL EMPIRE : VALLÉE DES ROIS (Égypte)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le cycle du soleil

Le cycle du soleil
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vallée des Rois, Égypte

Vallée des Rois, Égypte
Crédits : Mountainpix/ Shutterstock

photographie


Les tombes des deux premiers rois du Nouvel Empire, Ahmosis et Aménophis Ier, n'ont pas été à ce jour identifiées. Thoutmosis Ier, troisième souverain de la XVIIIe dynastie, choisit, quant à lui, de loger sa sépulture sur la rive occidentale de Thèbes, dans le site connu sous le nom de la Vallée des Rois, appellation dérivée de l'expression arabe « Portes des Rois », un amphithéâtre rocheux buriné par l'érosion. À sa suite, tous les pharaons du Nouvel Empire y furent ensevelis, y compris Aménophis IV-Akhenaton, primitivement inhumé à Amarna, mais dont la momie fut déplacée par Toutankhamon. Conçues comme le lieu de la navigation nocturne du dieu solaire qui, englouti chaque soir dans le corps de sa mère Nout, la déesse céleste, renaît à l'aube à l'horizon oriental, les sépultures sont des hypogées s'enfonçant profondément dans la roche, dont seules les entrées sont visibles.

Le cycle du soleil

Le cycle du soleil

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XXe dynastie, vers 1140 avant J.-C., Le cycle du soleil : le ciel nocturne et le ciel diurne - Détail du plafond du caveau de l'hypogée de Ramsès VI, peinture sur stuc. Vallée des Rois, Thèbes-Ouest. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vallée des Rois, Égypte

Vallée des Rois, Égypte

photographie

La Vallée des Rois, située à Thèbes en Égypte, est le site principal des tombes des pharaons du Nouvel Empire (environ 1530-1069 avant J.-C.). Les sépultures sont des hypogées s'enfonçant dans la roche d'où seules émergent les entrées. Elles symbolisent le lieu de la navigation de l'âme... 

Crédits : Mountainpix/ Shutterstock

Afficher

Les mêmes éléments architecturaux se retrouvent de monument en monument : suivant un plan courbe puis selon un axe rectiligne, couloirs et salles se succèdent jusqu'au caveau, dit « chambre de l'or », où s'accomplit la renaissance en gloire du dieu Rê. Sur les parois, d'immenses décors se déploient, relatant l'incessant périple du soleil auquel est assimilé le pharaon défunt.

—  Annie FORGEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne, docteur d'État

Classification

Pour citer l’article

Annie FORGEAU, « HYPOGÉES PHARAONIQUES DU NOUVEL EMPIRE : VALLÉE DES ROIS (Égypte) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypogees-pharaoniques-du-nouvel-empire-vallee-des-rois/