HYPERPOLARISATION, neurobiologie

GAMMA-AMINOBUTYRIQUE ACIDE (GABA)

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 310 mots

En 1950, J. Awapara et ses collaborateurs, E. Roberts et S. Frankel, ont réussi à isoler du système nerveux central le GABA, un acide aminé Ils identifièrent aussi l'enzyme de synthèse : l'acide glutamique décarboxylase (AGD), enzyme particulièrement abondante au niveau des terminaisons nerveuses présynaptiques. Peu à peu, on démêlait l'ensemble du métabolisme de cet acide aminé, sans pourtant dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-gamma-aminobutyrique/#i_94667

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'intégration synaptique »  : […] Les neurones sont soumis en continu à la fois à une activité synaptique excitatrice (qui dépolarise) et inhibitrice (qui hyperpolarise). Les effets de l'activation d'une seule synapse peuvent durer de quelques millisecondes à quelques minutes selon le type de protéines réceptrices qui y sont situées. Le niveau de dépolarisation (ou d'hyperpolarisation) des neurones correspond à la somme de toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_94667

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 315 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La transmission de l'influx »  : […] On ne décrira pas ici les mécanismes physico-chimiques dont dépend l'aspect individuel de la transmission, mais seulement les caractères cinétiques de l'excitation transmise, plus ou moins fidèlement traduits par les phénomènes électrophysiologiques. Contrairement à la conduction axonale, qui est bidirectionnelle, la transmission synaptique est polarisée, c'est-à-dire qu'elle ne permet le passage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_94667

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes moléculaires de la transduction »  : […] L' hyperpolarisation provoquée par la lumière résulte donc d'une diminution du courant entrant dans le segment externe. Mais comment relier cette diminution de conductance de la membrane plasmique à la photo-isomérisation du rétinal de la rhodopsine ? La réponse fait intervenir un certain nombre de molécules dont les deux principales sont un nucléotide cyclique, le guanosyl monophosphate cyclique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-photoreception-retinienne/#i_94667

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 811 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Réponses on et off et interactions entre centre et pourtour »  : […] Le type de réponse on ou off et les interactions entre centre et pourtour des cellules ganglionnaires sont le résultat de spécialisations fonctionnelles tout au long de la chaîne de traitement dans le réseau rétinien (fig. 5 ). Contrairement aux cellules ganglionnaires qui émettent des potentiels d'action, les autres neurones rétiniens ne répondent aux stimuli visuels que par des augmentations (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-neurophysiologie-visuelle/#i_94667