HYPERALDOSTÉRONISME

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les formes rares mendéliennes d'HTA »  : […] Bien qu'elles ne soient responsables que d'un faible pourcentage des hypertendus, l'étude de ces formes a permis une avancée considérable dans la compréhension moléculaire du déterminisme génétique de l'HTA. L'identification moléculaire de trois d'entre elles s'est faite entre 1992 et 1995. L'hyperaldostéronisme suppressible par la dexaméthasone associe une hypertension précoce, souvent apparue a […] Lire la suite

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La scintigraphie avec freinage de l'axe corticotrope par la Dexamethasone »  : […] En cas d'hyperaldostéronisme la scintigraphie avec freinage permettra de préciser si l'hyperfonctionnement corticosurrénalien est freinable et s'il est unilatéral ou bilatéral. Dans le cas de l'adénome de Conn la scintigraphie mettra en évidence une fixation unilatérale, homolatérale au nodule surrénalien mis en évidence à l'examen morphologique. Dans le cas de l'hyperplasie bilatérale idiopathi […] Lire la suite

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hyperaldostéronisme primaire »  : […] Certaines tumeurs corticosurrénales, généralement petites et bénignes, provoquent une hypersécrétion isolée d'aldostérone ( syndrome de Conn). Il en résulte une hypertension artérielle permanente et stable, avec augmentation du sodium et baisse du potassium dans le sang, augmentation de la clearance du potassium, polyurie et polydipsie. L'hypokaliémie entraîne des crises de parésie ou de paraly […] Lire la suite