HYDROXYAPATITE

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 852 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le cristal osseux »  : […] Le cristal osseux est un phosphocarbonate de calcium très proche d'un phosphate de calcium naturel appelé hydroxyapatite. Sa composition exacte varie avec l'âge et avec l'équilibre acidobasique du milieu. Deux phases s'y succèdent dans l'espace : au centre, un noyau ne prenant pas part aux phénomènes métaboliques journaliers ; à la périphérie, une couronne dans laquelle on trouve des oligo-élémen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_91004

PARATHYROÏDES

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  • , Universalis
  •  • 2 274 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mécanisme d'action de l'hormone parathyroïdienne »  : […] Non seulement le mécanisme cellulaire d'action de l'hormone parathyroïdienne est inconnu, mais on ne sait même pas avec certitude quelles cellules sont sous contrôle. Les « candidats » les plus évidents sont les ostéoclastes, les cellules tubulaires rénales, les cellules de l'épithélium intestinal, les cellules de la glande mammaire et, probablement, d'autres cellules des tissus mous non détermin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parathyroides/#i_91004

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Arthrites microcristallines »  : […] La goutte, reconnue depuis Hippocrate, est le chef de file de ce type d'arthrites. Elle relève d'un trouble du métabolisme des purines qui entraîne en permanence une élévation du taux d'acide urique dans le sérum (hyperuricémie). Cette hyperuricémie conduit à son tour à la précipitation de l'acide urique en excès sous forme de microcristaux d'urates, à la fois dans les tissus (tophus) et dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_91004

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 5 760 mots
  •  • 3 médias

Le squelette varie considérablement, chez les végétaux comme chez les animaux, tant par sa nature physico-chimique que par son mode de formation et par ses relations avec les éléments cellulaires ou tissulaires. Pourtant, il constitue toujours la partie de l'organisme qui assure la rigidité du corps. En ce sens, il est bien plus facile de définir le squelette par sa fonction essentielle – le souti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/#i_91004