HYBRIDATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les chimères biologiques

Une curiosité en biologie animale ?

Dans le monde du vivant, qu'il s'agisse d'êtres humains, d'animaux, de tissus ou de protéines, les chimères sont des hybrides, comme l'était la Chimère de la mythologie grecque, à la fois lionne, chèvre et dragon. Le terme lui-même est actuellement utilisé en biologie pour nommer des entités très diverses, survenant soit spontanément, soit du fait des nombreux artifices de la biologie moderne. Il a été introduit au début du XXe siècle par des botanistes. En biologie animale, les tritons furent sans doute les premiers animaux chimériques célèbres, puisqu'ils permirent à Hans Spemann de découvrir le phénomène de l'induction au cours de l'embryogenèse.

Expérimentalement, après les tritons, les oiseaux, avec les chimères caille-poule, constituèrent un remarquable outil d'exploration de l'ontogenèse, en particulier des migrations cellulaires au cours du développement embryonnaire du système nerveux. Puis les chimères murines, créées chez la souris par addition de cellules souches embryonnaires totipotentes allogènes dans un blastocyste en développement, ont rendu possible l'étude de l'invalidation d'un gène (par recombinaison homologue) et de ses conséquences sur le phénotype (caractères morphologiques et biologiques) de l'animal.

En thérapeutique, dans les tissus qui ont reçu des greffons médullaires allogènes, les cellules souches embryonnaires transplantées, dont on mesure à présent la totipotence, survivent et se différencient, offrant ainsi un espoir de thérapie pour de nombreuses maladies.

Enfin, lors de la fusion anormale de deux gènes par remaniement chromosomique, des protéines nouvelles, dites chimériques, peuvent agir sur le métabolisme cellulaire, dans des leucémies ou des tumeurs par exemple.

Le chimérisme lié à la reproduction humaine

Dans la population des jumeaux dizygotes, frères et sœurs simulta [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Hybridation interspécifique et réalisation d'un amphidiploïde

Hybridation interspécifique et réalisation d'un amphidiploïde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Introgression : conséquences

Introgression : conséquences
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., chef du Laboratoire de virologie et de culture de tissus à l'Institut Gustave- Roussy, Villejuif
  • : professeur universitaire, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique
  • : professeur émérite de génétique humaine, C.H.U. de Nancy

Classification

Autres références

«  HYBRIDATION  » est également traité dans :

RECHERCHES SUR DES HYBRIDES VÉGÉTAUX (G. Mendel)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Aucours de deux conférences successives devant la Société des sciences naturelles de Brünn (selon l’appellation autrichienne, Brno en République tchèque), les 8 février et 8 mars 1865, Gregor Mendel rapporte les résultats qu’il a obtenus sur l’hybridation des végétaux et sur la manière dont les caractères des parents se répartissent dans la descendance. Ces travaux furent publiés en allemand l’ann […] Lire la suite

DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 818 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'ADN nucléaire des Dénisoviens »  : […] Quelques mois plus tard (toujours en 2010), c'est une partie importante du génome nucléaire (et non pas mitochondrial) de Denisova 3 qui est publiée. L'étude comparative avec le génome d’un Néandertalien composite (c'est-à-dire provenant de trois individus différents) de Vindija (Croatie) et celui de cinq hommes actuels démontre que la lignée des Dénisoviens (appelés Homo sapiens altaïensis par […] Lire la suite

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Les lois de Mendel »  : […] Il est possible d'éviter artificiellement, l'autofécondation et d'obtenir des graines qui résultent du croisement entre deux lignées distinctes. C'est à des opérations de ce type, dites d' hybridation , que se livra Mendel. Une de ses idées les plus fécondes fut de s'intéresser séparément à la transmission héréditaire de caractères relativement simples. Il étudia en particulier la différence varié […] Lire la suite

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Échanges génétiques entre Néandertaliens et Hommes modernes »  : […] C'est cependant à un autre aspect auquel la presse s'est le plus intéressée : le flux génétique entre les Hommes de Néandertal et les Hommes modernes. Les analyses au cours des treize dernières années de l'ADN mitochondrial de dix-sept spécimens néandertaliens avaient précédemment montré que l'ADN mitochondrial de ces fossiles se situe en dehors de la diversité mitochondriale des humains actuels e […] Lire la suite

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des avantages génétiques »  : […] Les espèces invasives étant confrontées à de nouvelles manifestations de la sélection naturelle, la question se pose de la détermination des processus génétiques impliqués au cours du phénomène d'adaptation. Un constat préliminaire est celui de la perte de diversité génétique de ces populations du fait de leurs faibles effectifs. En général, les reproducteurs sont peu nombreux, et ne retiennent q […] Lire la suite

JARDINS - Sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 2 899 mots

Dans le chapitre « Le végétal »  : […] La vocation du jardin à constituer une collection aux enjeux scientifiques et techniques s'est particulièrement traduite sur le plan de la sélection des plantes disponibles, dont l'éventail correspond à la notion de palette végétale et qui connaît une évolution étudiée par l'histoire de la botanique appliquée aux jardins. Ce champ de recherche a émergé à partir des années 1990. Si les jardins bot […] Lire la suite

MAÏS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une production mondiale du maïs en forte progression »  : […] La production mondiale de maïs a fortement progressé, passant de 150 millions de tonnes en 1950 à près de 840 millions de tonnes en moyenne depuis le début des années 2010. Les principaux producteurs sont les États-Unis, la Chine, puis, pratiquement à égalité, le Brésil et l'Union européenne . La France réalise à elle seule environ 25 p. 100 de la production de l'Union européenne. Quant au marché […] Lire la suite

MALADIES ÉMERGENTES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Ivan SACHE
  •  • 2 546 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des maladies venant de nulle part ? »  : […] Certaines maladies émergentes sont dues à des parasites totalement inconnus, n'ayant jamais été signalés auparavant. Ceux-ci peuvent exister depuis longtemps, mais, trop peu nombreux, ils ont été jusqu'alors indétectables. Ils sont devenus visibles à la suite de modifications des systèmes de culture favorisant leur émergence. Certains parasites possèdent toutefois des mécanismes évolutifs qui expl […] Lire la suite

MENDEL GREGOR JOHANN (1822-1884)

  • Écrit par 
  • Jacques PIQUEMAL
  •  • 2 089 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hybridation végétale »  : […] L'hybridation végétale – qui avait été au xviii e  siècle un moyen essentiel de démontrer l'existence d'une sexualité chez les plantes – s'était révélée, depuis les recherches du botaniste allemand J. G. Kölreuter (1760 et années suivantes), un domaine des plus décevants. Des hybridations réalisées, on attendait en vain des conclusions concernant une série de questions se rapportant toutes au typ […] Lire la suite

MITCHOURINE IVAN VLADIMIROVITCH (1855-1935)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 533 mots

Agronome russe né dans le gouvernement de Riazan au sein d'une famille de petits paysans. Après des études au gymnase de Riazan, Mitchourine est obligé de gagner sa vie et ne peut entrer à l'Université. Il obtient un poste de sous-chef de gare à la station de Kozlov. En 1874, il épouse la fille d'un serf, mariage désapprouvé par sa famille et par la direction des chemins de fer qui le ramène au ra […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges BARSKI, Yves DEMARLY, Simone GILGENKRANTZ, « HYBRIDATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/