HYBRIDATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hybridation interspécifique et réalisation d'un amphidiploïde

Hybridation interspécifique et réalisation d'un amphidiploïde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Introgression : conséquences

Introgression : conséquences
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Particularités physiques des hybrides

L'hétérosis

Lorsqu'un taux élevé de consanguinité entraîne une trop grande homozygotie des descendances, les individus sont généralement chétifs, présentent des tares et même, dans certains cas, deviennent inviables. Par contre, dans la plupart des hybridations où les parents appartiennent à une même espèce, mais sont issus de groupes d'origine écologique différente, les descendants manifestent une remarquable vigueur hybride (hétérosis). Si l'on accroît encore la différence entre les parents, en les choisissant dans deux espèces proches, la situation devient plus nuancée : dans la plupart des cas subsiste une vigueur hybride, mais parfois les stocks génétiques mis en présence sont trop éloignés et le résultat du croisement est alors létal ou déséquilibré : l'hybride poule-dindon, par exemple, meurt pendant l'incubation ; chez les végétaux, l'hybride entre deux lins, Linum perenne et Linum austriacum, ne réalise que les premières phases embryonnaires. Lors de l'hybridation, tout se passe donc comme si la réalisation du potentiel héréditaire atteignait son optimum lorsque les combinaisons génétiques présentent un niveau précis de diversité.

Cet optimum se manifeste par un meilleur rendement métabolique des individus hétérozygotes et s'explique par diverses théories. La première en date, dite théorie de la dominance, s'appuie sur le fait que la plupart des gènes défavorables sont récessifs, donc masqués. Plus les géniteurs retenus pour une hybridation sont d'origine différente, plus le masquage de ces récessifs est complet, la probabilité d'une identité allélique devenant plus faible.

Dans certains cas, l'hétérozygotie de deux allèles s'exprime par un caractère supérieur à celui des deux parents homozygotes : on dit qu'il y a superdominance. Ce phénomène peut s'expliquer soit par des complémentarités au niveau de la fonction primaire des gènes liées à une plus grande diversité allélique, soit par la production enzymatique de l'hétérozygote qui correspond à un optimum d'activité ou à une pote [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur universitaire, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., chef du Laboratoire de virologie et de culture de tissus à l'Institut Gustave- Roussy, Villejuif
  • : professeur émérite de génétique humaine, C.H.U. de Nancy

Classification


Autres références

«  HYBRIDATION  » est également traité dans :

RECHERCHES SUR DES HYBRIDES VÉGÉTAUX (G. Mendel)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Aucours de deux conférences successives devant la Société des sciences naturelles de Brünn (selon l’appellation autrichienne, Brno en République tchèque), les 8 février et 8 mars 1865, Gregor Mendel rapporte les résultats qu’il a obtenus sur l’hybridation des végétaux et sur la manière dont les caractères des parents se répartissent dans la descendance. Ces travaux furent publiés en allemand l’ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-des-hybrides-vegetaux/#i_15428

DENISOVA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ADN nucléaire de l'homme de Denisova »  : […] Quelques mois plus tard (toujours en 2010), c'est une partie importante du génome nucléaire du même fragment osseux qui a été publiée. L'étude comparative avec le génome du néandertalien composite (c'est-à-dire provenant de trois individus différents) de Vindija (Croatie) et celui de cinq hommes actuels démontre que la lignée des hommes de Denisova (les « denisoviens ») est plus proche des néander […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-denisova/#i_15428

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Les lois de Mendel »  : […] Il est possible d'éviter artificiellement, l'autofécondation et d'obtenir des graines qui résultent du croisement entre deux lignées distinctes. C'est à des opérations de ce type, dites d' hybridation , que se livra Mendel. Une de ses idées les plus fécondes fut de s'intéresser séparément à la transmission héréditaire de caractères relativement simples. Il étudia en particuli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_15428

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Échanges génétiques entre Néandertaliens et Hommes modernes »  : […] C'est cependant à un autre aspect auquel la presse s'est le plus intéressée : le flux génétique entre les Hommes de Néandertal et les Hommes modernes. Les analyses au cours des treize dernières années de l'ADN mitochondrial de dix-sept spécimens néandertaliens avaient précédemment montré que l'ADN mitochondrial de ces fossiles se situe en dehors de la diversité mitochondriale des humains actuels e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/#i_15428

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des avantages génétiques »  : […] Les espèces invasives étant confrontées à de nouvelles manifestations de la sélection naturelle, la question se pose de la détermination des processus génétiques impliqués au cours du phénomène d'adaptation. Un constat préliminaire est celui de la perte de diversité génétique de ces populations du fait de leurs faibles effectifs. En général, les reproducteurs sont peu nombreux, et ne retiennent q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasions-biologiques/#i_15428

JARDINS - Sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 2 899 mots

Dans le chapitre « Le végétal »  : […] La vocation du jardin à constituer une collection aux enjeux scientifiques et techniques s'est particulièrement traduite sur le plan de la sélection des plantes disponibles, dont l'éventail correspond à la notion de palette végétale et qui connaît une évolution étudiée par l'histoire de la botanique appliquée aux jardins. Ce champ de recherche a émergé à partir des années 1990. Si les jardins bot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-sciences-et-techniques/#i_15428

MAÏS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une production mondiale du maïs en forte progression »  : […] La production mondiale de maïs a fortement progressé, passant de 150 millions de tonnes en 1950 à près de 840 millions de tonnes en moyenne depuis le début des années 2010. Les principaux producteurs sont les États-Unis, la Chine, puis, pratiquement à égalité, le Brésil et l'Union européenne . La France réalise à elle seule environ 25 p. 100 de la production de l'Union européenne. Quant au marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mais/#i_15428

MALADIES ÉMERGENTES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Ivan SACHE
  •  • 2 546 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des maladies venant de nulle part ? »  : […] Certaines maladies émergentes sont dues à des parasites totalement inconnus, n'ayant jamais été signalés auparavant. Ceux-ci peuvent exister depuis longtemps, mais, trop peu nombreux, ils ont été jusqu'alors indétectables. Ils sont devenus visibles à la suite de modifications des systèmes de culture favorisant leur émergence. Certains parasites possèdent toutefois des mécanismes évolutifs qui expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-emergentes-vegetales/#i_15428

MENDEL GREGOR JOHANN (1822-1884)

  • Écrit par 
  • Jacques PIQUEMAL
  •  • 2 089 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hybridation végétale »  : […] L'hybridation végétale – qui avait été au xviii e  siècle un moyen essentiel de démontrer l'existence d'une sexualité chez les plantes – s'était révélée, depuis les recherches du botaniste allemand J. G. Kölreuter (1760 et années suivantes), un domaine des plus décevants. Des hybridations réalisées, on attendait en vain des conclusions concernant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-johann-mendel/#i_15428

MITCHOURINE IVAN VLADIMIROVITCH (1855-1935)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 533 mots

Agronome russe né dans le gouvernement de Riazan au sein d'une famille de petits paysans. Après des études au gymnase de Riazan, Mitchourine est obligé de gagner sa vie et ne peut entrer à l'Université. Il obtient un poste de sous-chef de gare à la station de Kozlov. En 1874, il épouse la fille d'un serf, mariage désapprouvé par sa famille et par la direction des chemins de fer qui le ramène au ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-vladimirovitch-mitchourine/#i_15428

NOMENCLATURE BOTANIQUE RÈGLES INTERNATIONALES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 9 944 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hybrides et noms de nothotaxons »  : […] L'hybridité, naturelle ou résultant de culture, est indiquée par l'utilisation du signe de multiplication ou par le préfixe « notho » au terme dénotant le rang du nothotaxon . Les hybrides sont désignés par une formule d'hybrides et peuvent aussi recevoir un nom de nothotaxon, qui s'applique également à leurs descendants. Une formule d'hybrides est composée des noms botaniques des parents placés ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regles-internationales-de-nomenclature-botanique/#i_15428

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre «  Les risques environnementaux »  : […] Les premiers risques qui peuvent résulter du transfert de gènes dans des organismes entiers concernent les recherches elles-mêmes. Celles-ci sont étroitement surveillées. En France, la Commission de génie génétique (C.G.G.), créée en 1989, est chargée de définir dans quelles conditions de confinement les expériences impliquant des O.G.M. doivent être conduites. Tous les projets, qu'ils soient aca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/#i_15428

PHYTOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Yves DEMARLY
  •  • 4 517 mots

Depuis 1960, l' amélioration des plantes a connu, tant en France qu'à l'étranger, des résultats spectaculaires qui se traduisent par des progrès quotidiens dans notre vie. Citons, entre cent exemples, l'extension des zones de culture de maïs grâce aux hybrides précoces, la création de céréales à paille courte, tolérant de fortes fumures azotées, résistantes à la verse et assurant une productivité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytogenetique/#i_15428

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sélection scientifique des plantes »  : […] À partir d’une plante sélectionnée, on peut obtenir une lignée pure, par autofécondation (fécondation des plantes par leur propre pollen) pendant sept générations successives. Cette lignée pure est fixée, car les individus la composant sont devenus homozygotes (les deux allèles d’un gène étant identiques) pour chaque gène. Le croisement de deux lignées pures, qui présentent chacune des points for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_15428

SPÉCIATION

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 3 250 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Renforcement sympatrique »  : […] Un obstacle peut disparaître avant l'achèvement de la spéciation, rétablissant la cohabitation, dans une zone dite de sympatrie, entre deux groupes précédemment séparés (allopatriques). Si l'aptitude à l'hybridation subsiste, mais que les hybrides aient des chances de survie ou des capacités de reproduction moindres que les formes pures, la sélection naturelle doit retenir dans chaque groupe des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speciation/#i_15428

TSCHERMAK VON SEYSENEGG ERICH (1871-1962)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 392 mots

Botaniste autrichien, et l'un de ceux qui divulguèrent les travaux classiques de Mendel. Les études de Tschermak à Vienne furent interrompues lorsqu'il décida d'acquérir une expérience de l'agriculture en travaillant à la ferme Rotvorwerk près de Freiberg (Saxe). Il les reprit à l'université de Halle et fut déclaré docteur en 1896. Après quelques années de travail volontaire dans différents établi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-tschermak-von-seysenegg/#i_15428

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Tumeurs génétiques »  : […] Chez les animaux, certaines tumeurs ont une origine génétique : mélanomes du xiphophore, rétinoblastome chez l'homme, etc. Chez les plantes, ces tumeurs apparaissent le plus souvent chez des hybrides (de chou, de tomate ou de tabac) dans lesquels des génomes bien déterminés sont confrontés. Le cas le mieux étudié est celui des hybrides de tabac ( Nicotiana ) et notamment l'hy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_15428

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Exploitation de la variabilité spontanée »  : […] Depuis des millénaires, l'homme exploite à son profit la variation biologique héréditaire en sélectionnant les plantes et les animaux qui lui paraissent les plus favorables à la satisfaction de ses besoins. Il a d'abord fait un choix d'espèces aisées à cultiver ou à élever, ou de bonne productivité, dont certaines n'auraient sans doute eu aucun succès dans les conditions naturelles. Il a ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_15428

VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1887-1943)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 293 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un botaniste voyageur  »  : […] On peut distinguer trois aspects dans le travail accompli par Vavilov et ses collaborateurs. Le premier, classique, a été de produire de nouvelles souches de plantes cultivées, surtout des céréales, par croisements entre des variants de plantes et par sélection des hybrides porteurs de caractères intéressants d’un point de vue agricole. Ce travail de génétique appliquée aux plantes, continuation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-ivanovitch-vavilov/#i_15428

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves DEMARLY, Georges BARSKI, Simone GILGENKRANTZ, « HYBRIDATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/