HUMANITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les progrès de l'humanité

Dans la pensée gréco-latine, l'humanité aborde bien les questions de civilité et de culture. Mais celles-ci ne prétendent à rien d'autre qu'à aider la nature à s'accomplir et à atteindre sa perfection. Elles supposent en particulier que les êtres humains parviennent à se tenir à leur place au sein du cosmos, sans rivaliser avec les dieux.

Le christianisme a très profondément modifié la portée de l'accomplissement humain. Mais il n'a pas véritablement changé les assises du mot. L'humanité est la qualité que l'homme est supposé atteindre dans la réalisation de sa nature, laquelle a été créée par Dieu. Mais cet accomplissement, éthique et spirituel plus encore que culturel, s'avère plus complexe puisqu'il suppose une tension avec le monde lui-même, dans lequel l'homme connaît d'abord la déchéance, et où il a besoin du secours de Dieu pour restaurer et parfaire sa nature. Dès lors, la perfection de l'humanité n'appartient pas au monde que l'homme connaît.

L'humanisme de la Renaissance renoue avec l'idéal de la culture antique, mais le sens de la modération qui sied à l'homme dans le cosmos ou devant Dieu fait place à la perspective d'un regnum hominis (une royauté de l'homme), autrement dit d'un pouvoir de l'homme lui-même en matière d'humanité. La culture n'est plus comprise simplement comme le soin que l'on prend de la nature humaine pour qu'elle atteigne sa perfection, mais devient l'action de former et de produire l'humanité. Entre-temps s'est imposée une conception mécaniste de la nature : l'homme ne peut s'accomplir sans entrer dans le jeu des rapports de force où son esprit se forme et progresse en s'opposant à elle. Si l'accomplissement de l'homme repose sur l'homme lui-même, il faut distinguer en lui le sujet actif, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Bourgogne

Voir aussi

Pour citer l’article

Hubert FAES, « HUMANITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanite/