CLAUS HUGO (1929-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les palpitations de la vie

Si l'on voit s'affiner chez Claus une sobriété langagière grandissante, son style est toujours fruste, voire parfois cynique, comme le montre le recueil de nouvelles Het laatste bed (Le Dernier Lit, 1998). « Le récit duquel le recueil tient son titre, précise L'Humanité du 20 mars 2003, est peut-être le plus caractéristique de l'évolution de l'art d'Hugo Claus, de son abandon d'un récit baroque et foisonnant pour une narration plus épurée, par là même plus crue. »

L'auteur, au demeurant, ne se soucie guère des implications techniques. Qu'il écrive en prose ou qu'il choisisse la poésie, son seul souci tient à ce qu'il nomme « la logique lyrique » du travail spontané ou intuitif. Et malgré les dénégations souvent exprimées par Claus, il n'en demeure pas moins que l'œuvre porte une vision du monde, vision on ne peut plus vitaliste, voire organique. C'est dire que l'univers de Claus constitue un corpus en chair et en os, un espace à la fois immense et confiné, où le lecteur est confronté à toutes les palpitations de la vie. Cruauté et tendresse y vont côte à côte, douleur et euphorie aussi. Qu'il s'agisse de prose, de poésie, de théâtre, de scénarios de films ou de bandes dessinées et de livrets d'opéra, la thématique de Claus est à jamais dominée par les pulsions humaines les plus élémentaires.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : docteur ès lettres, écrivain, traducteur, professeur de littérature française

Classification


Autres références

«  CLAUS HUGO (1929-2008)  » est également traité dans :

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 6 851 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le théâtre d'après guerre  »  : […] Pendant l'après-guerre, le théâtre reste le parent pauvre des lettres du Nord. En fait, ce sont les œuvres dramatiques du flamand Hugo Claus (1929-2008) qui assurent pendant longtemps la survie du théâtre néerlandophone. Nous comptons chez lui près de 40 pièces originales, une bonne trentaine de traductions et d'adaptations. Dans un premier temps, Claus s'en prend à la société flamande ; ultérieu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul GELLINGS, « CLAUS HUGO - (1929-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-claus/