HOUILLE

CHARBON - Géologie

  • Écrit par 
  • Robert FEYS
  •  • 2 768 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Carbonification »  : […] Depuis longtemps on avait observé dans le bassin franco-belge que la teneur en matières volatiles diminue progressivement à mesure qu'on s'éloigne des affleurements suivant une verticale. La loi de Hilt exprime cette diminution progressive. Elle a été vérifiée en de nombreux points. C'est ainsi que dans le bassin français du Creusot, la même grande couche contient : – près de la surface, 20 à 26 […] Lire la suite

CHARBON - Industrie charbonnière

  • Écrit par 
  • Michel BENECH, 
  • Pierre BERTE, 
  • Jacques BONNET, 
  • Robert PENTEL
  •  • 11 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une production de houille en hausse »  : […] La production mondiale de houille marque une progression annuelle moyenne de 2 p. 100 entre 1980 et 2004. En 2004, elle a atteint 5 560 millions de tonnes. Cette production est réalisée pour environ 50 p. 100 en mines souterraines et 50 p. 100 en mines à ciel ouvert. La part de ces dernières est en forte progression. Cette situation résulte du fait que le charbon extrait des mines à ciel ouvert c […] Lire la suite

FISCHER-TROPSCH PROCÉDÉ

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 506 mots

Ce procédé catalytique de production d'hydrocarbures à partir de gaz de synthèse (CO + H 2 ) a été découvert en 1923 par Franz G. Fischer et Hans Tropsch en Allemagne ; développé industriellement entre 1923 et 1935, il a permis d'approvisionner le III e Reich en hydrocarbures. Au début de la Seconde Guerre mondiale, neuf usines, toutes localisées en Allemagne, produisaient 750 000 tonnes par an d […] Lire la suite

GAZ D'ÉCLAIRAGE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 687 mots

Vers 1610, le savant flamand Van Helmont a appelé « esprits » des composés volatils qu'il avait obtenus à la suite de diverses réactions. Esprit se dit ghoast en flamand ( ghost en anglais). Ce mot, déformé en gaz, devait connaître une prodigieuse carrière internationale. Le gaz d'éclairage, provenant de la distillation de la houille en vase clos, n'est pas un composé chimique défini, mais un mé […] Lire la suite

HOUILLERS BASSINS

  • Écrit par 
  • Robert FEYS
  •  • 2 918 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La sédimentation houillère »  : […] Le charbon est une roche sédimentaire formée par l'accumulation d'une énorme quantité de débris végétaux : menus fragments de bois, spores, débris de cuticules, etc., enrobés dans un ciment amorphe, le vitrain. Tous ces débris sont classés et finement sédimentés. Dans un bassin houiller, les couches de charbon ne représentent que 3 à 4 p. 100 de l'épaisseur totale des sédiments et alternent avec d […] Lire la suite

MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Adrienne R. WEILL
  •  • 6 882 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les combustibles nouveaux »  : […] Dès le milieu du xvii e  siècle, tandis que se multipliaient les applications du fer, les Anglais s'inquiètent : le bois va manquer, les Américains commencent à exporter, la qualité des aciers suédois est reconnue et c'est un ouvrier wallon qui, en 1650, inaugure à Sheffield la fabrication des canifs. À la fin du xvii e  siècle, l'Angleterre n'a pas encore tiré de la fonte autre chose que des prod […] Lire la suite

PATRIMOINE MINIER EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 673 mots

Dans le chapitre « Diversité et éparpillement des sites »  : […] Concernant les gisements houillers, le premier grand ensemble est celui de l'Europe du nord-ouest : bassins du pays de Galles et de l'Angleterre, du Nord-Pas-de-Calais, du sillon Sambre-Meuse, de la Ruhr, du Limbourg et de la Lorraine-Sarre. Partout la dimension des installations se révèle proportionnelle au degré de concentration financière et technique qu'a pu atteindre l'exploitation : depuis l […] Lire la suite


Affichage 

Classification de Grüner

tableau : Classification de Grüner

tableau

Classification de Grüner 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classification du congrès de Toronto, 1913

tableau : Classification du congrès de Toronto, 1913

tableau

Classification internationale du congrès de Toronto (1913) On voit que le fuel-ratio diminue progressivement des anthracites aux lignites Le pouvoir calorifique est maximal dans B 1 (8 900) puis diminue jusqu'à C (6 600 cal) si on ne tient pas compte des lignites 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Houillification

tableau : Houillification

tableau

Schéma des grands stades de houillification et de chacune des échelles de rang sur la base de la vitrinite (d'après Patteisky et Teichmüller, très simplifié) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les progrès de la métallurgie

vidéo : Les progrès de la métallurgie

vidéo

Jusqu'au Moyen Âge, en Occident, la production de fer est réalisée dans un bas-fourneau, four pourvu d'une cheminée de faible hauteur La ventilation par des soufflets installés à la base de la cheminée permet d'atteindre les températures de plus de 1 000 0C nécessaires à l'opération Le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classification de Grüner

Classification de Grüner
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Classification du congrès de Toronto, 1913

Classification du congrès de Toronto, 1913
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Houillification

Houillification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Les progrès de la métallurgie

Les progrès de la métallurgie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo