HÔTEL DE VILLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Renouveau et diversité

Au début du xxe siècle, quelques architectes nordiques tentent d'échapper à cet éclectisme répétitif. Martin Nyrop (hôtel de ville de Copenhague, 1899-1923) et surtout Ragnar Ostberg (hôtel de ville de Stockholm, 1909-1923) utilisent formes et matériaux traditionnels dans un style très pur basé sur l'équilibre des grandes masses architecturales. Cette recherche ouvre la voie aux innovations d'Arnstein Arneberg et Magnus Poulsen qui, à l'hôtel de ville d'Oslo (1931), abandonnent tout pittoresque pour une esthétique purement géométrique. Dès cette époque, le rationalisme s'impose dans l'architecture municipale scandinave, comme en témoignent les hôtels de ville élevés par l'architecte danois Arne Jacobsen. Celui de la cité portuaire d'Aarhus (1937) frappe par la modernité de son dessin qui renouvelle entièrement un genre pourtant fortement enraciné dans le passé.

Après la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction des villes permet aux praticiens européens d'appliquer systématiquement les principes de l'architecture moderne. Dans ce nouvel urbanisme, l'édifice municipal conserve une place privilégiée. Le large boulevard autour duquel Auguste Perret organise à partir de 1947 la construction des nouveaux quartiers du Havre débouche sur la vaste place de l'hôtel de ville. Conçu par Perret lui-même, le bâtiment peut décevoir par l'académisme de sa façade à colonnes de béton. Cependant, la tour qui le flanque évoque avec bonheur le beffroi ancestral et annonce clairement la fonction de l'édifice.

Plus récemment, la croissance rapide des villes et la création de nouveaux centres urbains ont mené l'architecture municipale vers d'autres développements placés sous le signe de la diversité. En effet, chaque architecte apporte des solutions originales, répondant d'une manière très adaptée aux diverses configurations locales. Parmi les réalisations les plus intéressantes, il faut citer les hôtels de ville de Säynätsalo en Fi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÔTEL DE VILLE  » est également traité dans :

BEFFROIS

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 2 509 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Structure »  : […] Par son symbolisme même, la tour du beffroi est nécessairement élevée : elle doit rivaliser avec le donjon du château et les clochers des églises ou des abbayes. Il en résulte pour les villes des silhouettes hérissées de tours et de clochers, que les graveurs de pourtraicts de villes soulignent tout particulièrement. Les plus hauts beffrois se dressent en Belgique et dépassent souvent cent mètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beffrois/#i_5073

HERRERA JUAN DE (1530-1597)

  • Écrit par 
  • Catherine WILKINSON-ZERNER
  •  • 4 877 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Édifices publics »  : […] À la fin du xviii e  siècle, on disait que Philippe II et Herrera se réunissaient toutes les semaines pour corriger les dessins de tous les édifices publics qui étaient à construire en Espagne. Cette légende a certainement un fond de vérité. En 1574, Herrera fit douze dessins de l' hôtel de ville de Tolède qui coûtèrent 1 500 ducats à la ville : prix énorme qui révèle le prestige de Herrera à l'ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-herrera/#i_5073

VAN BAURSCHEIT JEAN-PIERRE, dit LE JEUNE (1699-1768)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 260 mots

Fils du sculpteur du même nom (1669-1728), Van Baurscheit reçoit d'abord sa formation dans l'atelier de son père : il sera l'auteur, en 1740, d'un Christ en pierre et d'un autel pour la cathédrale d'Anvers, ainsi que des confessionnaux de l'église Saint-Pierre à Turnhout. En 1728, il se consacre à l'architecture (premières œuvres en Zélande à Flessingue et Middelburg). À partir de 1737, il reçoit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-van-baurscheit/#i_5073

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascal LIÉVAUX-SENEZ, « HÔTEL DE VILLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotel-de-ville/