HONSHU

ASAMA YAMA

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 515 mots

Volcan du Japon situé dans la partie centrale de l'île de Honshū à 140 kilomètres au nord-ouest de Tōkyō. Point culminant d'une chaîne volcanique orientée est-ouest, l'Asama yama est composé de trois volcans superposés. Le Kurohu yama (2 405 m), base occidentale de l'édifice, est un stratovolcan pléistocène composé de tufs et de brèches andésitiques, puis, en alternance, de coulées de lave et de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asama-yama/#i_25905

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'arc japonais »  : […] L'arc japonais se raccorde au sud par les Ryū kyū à Taiwan et au nord à l'arc de Sakhaline, d'une part, à l'arc des Kouriles, d'autre part. Comme les îles de l'Insulinde, les quatre grandes îles japonaises (Kyūshū, Shikoku, Honshū et Hokkaidō) sont vraisemblablement les sommets apparents de gigantesques plis sous-marins ; de même elles sont bordées à l'est par des fosses marines très profondes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_25905

CHŪBU

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 721 mots
  •  • 1 média

Encadrée au nord par le Kantō et au sud par le Kansai, le Chūbu, signifiant littéralement « partie centrale », est une région localisée au centre de Honshū, la principale île du Japon . D'une superficie de 72 572 kilomètres carrés et peuplée de 21,46 millions d’habitants en 2015, elle regroupe neuf départements : quatre sur le littoral nord-ouest, bordés par la mer du Japon (Fukui, Ishikawa et Toy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chubu/#i_25905

CHŪGOKU

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 834 mots
  •  • 1 média

Situé à l'extrémité sud-ouest de l'île de Honshū, à proximité de Kyūshū qui s'étend de l'autre côté du détroit de Kanmon (dit aussi de Shimonoseki), le Chūgoku est composé de cinq départements qui forment une région de 31 922 kilomètres carrés où vivent 7 438 037 habitants (2015). Signifiant « pays du milieu », le nom de la région ne doit pas être confondu avec celui de la Chine, qui s'écrit et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chugoku/#i_25905

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel FAURE
  •  • 3 965 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La chaîne permo-triasique »  : […] La tectonique de cet âge dans le massif de Kitakami est encore mal connue. Dans la zone de Kurosegawa , les éléments paléozoïques sont lacérés et décalés tectoniquement par des failles tardives, et redéposés sous forme d'olistolites dans les formations mésozoïques, de sorte qu'une reconstitution globale des événements prétriasiques de cette zone reste difficile. En revanche, l'orogenès e permo-tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_25905

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un archipel composite »  : […] Le premier recensement rigoureux du nombre d'îles japonaises n'est effectué qu'après 1945. Il est réalisé par les autorités japonaises à la demande des États-Unis qui veulent connaître exactement la composition du pays qu'ils occupent de 1945 à 1952. Ses critères étant jugés insuffisants, il faut attendre 1987 et une autre enquête officielle pour obtenir le nombre de 6 852 îles, sur la base d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_25905

KANTŌ ou KWANTŌ

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 962 mots
  •  • 1 média

Situé sur l'île de Honshū, limitrophe du Tōhoku au nord et du Chūbu à l’ouest, le Kantō est à la fois une région densément aménagée de 32 423 kilomètres carrés et une plaine côtière plus réduite mais très urbanisée abritant Tōkyō, la capitale du Japon . En tant que région, le Kantō, correspondant à la shutoken (pour « région capitale »), se compose de sept départements : Chi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kanto-kwanto/#i_25905

KINKI

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

La région du Kinki s'étend dans le sud de la grande île nippone de Honshū et couvre 33 000 kilomètres carrés peuplés, en 2005, de 20 893 000 habitants (633 hab./km 2 ), répartis entre cinq ken (préfectures) : Mie, Shiga, Hyōgo, Nara, Wakayama, et deux fu (préfectures urbaines) : Kyōto et Ōsaka. Le Kinki est le foyer historique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kinki/#i_25905

KYŌTO

  • Écrit par 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 4 711 mots
  •  • 2 médias

Lieu de résidence de l'empereur et capitale du Japon onze siècles durant, Kyōto, ville du centre de Honshū, est l'unique grande agglomération japonaise qui a été épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut, et demeure, un creuset d'urbanité tout à fait exceptionnel de l'archipel. De sa fondation, au vii e  siècle, jusqu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyoto/#i_25905

ŌSAKA

  • Écrit par 
  • Patricia MARMIGNON
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Ōsaka est la troisième ville du Japon (avec 2,6 millions d’habitants en 2017), en même temps qu’un département. Son agglomération est d’une taille une fois et demie supérieure à celle de Paris. Située sur le delta de la mer Intérieure dans le sud-ouest de Honshū, l’île principale de l’archipel, elle forme l’une des trois mégapoles au centre de la mégalopole japonaise. Jusqu’au début de l’Antiquit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osaka/#i_25905

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Japon »  : […] Depuis vingt-cinq ans, les progrès des fouilles archéologiques au Japon et l'étude comparative de leurs résultats avec ceux qu'ont obtenus sur le continent asiatique les savants russes et chinois ont considérablement modifié les données établies avant la Seconde Guerre mondiale. Cet article qui a été rédigé en 1972 ne rend évidemment pas compte des développements de l'archéologie japonaise. L'exis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_25905

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Prédiction des séismes

  • Écrit par 
  • Pascal BERNARD
  •  • 4 669 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le risque des fausses alarmes »  : […] Mais peut-on pour autant prédire les séismes en se fiant à ces « précurseurs » ? Il faut bien voir que les précurseurs ne sont baptisés comme tels qu'après coup. Au moment de leurs observations, ce ne sont que des crises sismiques un peu fortes, concentrées dans l'espace et le temps, ou des anomalies de déformation inhabituelles de la surface du sol, dont on ne connaît pas la cause et dont on ne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-prediction-des-seismes/#i_25905

TŌHOKU

  • Écrit par 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Avec 66 912 kilomètres carrés, le Tōhoku, aussi appelé Ōu ou encore Michinoku, est la deuxième région la plus vaste du Japon après Hokkaidō. Signifiant simplement « Nord-Est », elle se situe à l'extrémité nord de l'île de Honshū, la plus importante du pays. Elle est composée de cinq départements plutôt ruraux – Fukushima, Yamagata, Iwate, Akita et Aomori – et d'un département plus urbain – Miyagi  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tohoku/#i_25905

TSUNAMIS ET SÉISMES DE SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Robin LACASSIN
  •  • 1 897 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La catastrophe de Tōhoku au Japon »  : […] L' ampleur de la catastrophe qui a frappé le Japon le 11 mars 2011 surprend pour un pays a priori très bien préparé aux séismes et tsunamis. Celui-ci a été extrêmement violent sur la côte nord-est de Honshū, avec des hauteurs de vagues dépassant la dizaine de mètres (plus de 30 m localement). Il a fait plus de vingt mille victimes. Grâce à la forte densité d'instruments géophysiques déployés au J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsunamis-et-seismes-de-subduction/#i_25905


Affichage 

Chaîne permo-triasique du Japon du Sud-Ouest

dessin

Modèle d'évolution de la chaîne permo-triasique du Japon du Sud-Ouest (a) (d'après M Faure & J Charvet, 1987) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le Fuji-Yama

photographie

Plantations de thé au pied du mont Fuji, un volcan de 3776 mètres tenu pour sacré par les Japonais 

Crédits : amana images/ Getty Images

Afficher

Chaîne permo-triasique du Japon du Sud-Ouest
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le Fuji-Yama
Crédits : amana images/ Getty Images

photographie