HONDURAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Honduras : carte physique

Honduras : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Honduras : drapeau

Honduras : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Plantations de bananes au Honduras

Plantations de bananes au Honduras
Crédits : O. Sierra/ AFP/ Getty

photographie

Le Honduras après le cyclone Mitch, 1998

Le Honduras après le cyclone Mitch, 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique du Honduras (HN)
Chef de l'État et du gouvernementJuan Orlando Hernández (depuis le 27 janvier 2014)
CapitaleTegucigalpa
Langue officielleespagnol
Unité monétairelempira (HNL)
Population9 008 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)112 492

Géographie

Depuis le xixe siècle, le Honduras cumule de lourds handicaps politiques et socio-économiques qui en font l'un des pays les plus pauvres de l'Amérique latine. Avec une population de 8 millions d'habitants en 2010, métisse à 90 p. 100, sur un territoire de 112 088 kilomètres carrés, le Honduras a un P.I.B. de moitié inférieur à celui du Salvador, dont la population est presque équivalente sur un territoire exigu. Les indicateurs économiques, tels qu'un P.N.B. (en ppa)/hab. de 2 590 dollars en 2003, comme ceux du développement humain (117e rang mondial en 2005) ou de la pauvreté (75 p. 100 de la population est au-dessous du seuil de pauvreté en 2003, et 35 p. 100 au-dessous du seuil d'indigence), révèlent un sous-développement marqué et persistant, en dépit des progrès enregistrés, depuis les années 1950, au niveau de l'espérance de vie et du recul de la mortalité infantile.

Un territoire montagneux, faiblement intégré

Disposant d'une large ouverture de 664 kilomètres sur la mer des Caraïbes, le Honduras présente une dualité physique et humaine entre les régions montagneuses et les plaines de la façade caraïbe. Sur le versant pacifique, seule une étroite plaine littorale donne accès au golfe de Fonseca. La majeure partie du Honduras est, en effet, constituée de massifs montagneux très fragmentés qui concentrent encore plus de 70 p. 100 de la population au début du xxie siècle. Culminant à 2 849 mètres (Cerro las Minas), les deux cordillères principales sont constituées de matériaux métamorphiques ou volcaniques anciens. La diversité des expositions et l'étagement des terres tempérées (entre 600 et 1 800 m) et froides déterminent la mosaïque des écosystèmes à dominante forestière (pins et feuillus). Les Chorti de langue maya et les Lenca occupaient ces terres lorsque les Espagnols ont créé, près des mines de métaux précieux, les deux principales villes coloniales, Comayagua et Tegucigalpa, cette dernière étant devenue capitale en 1880. Les hautes terres honduriennes ne sont pas compo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques
  • : maître de conférences en science politique à l'université de Lyon-II-Lumière

Classification


Autres références

«  HONDURAS  » est également traité dans :

HONDURAS, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/honduras/#i_35965

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'Amérique centrale nucléaire »  : […] Comprenant l'extrême sud du Guatemala, le Salvador, le Honduras et la plus grande partie du Nicaragua, l'Amérique centrale nucléaire est séparée de l'extrême sud du continent nord-américain par la zone de faille senestre de la transversale de Polochic-Motagua. Elle est caractérisée par la présence d'un «  noyau » continental d'âge précambrien-paléozoïque, métamorphique, qui comprend les formations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_35965

ARIAS SÁNCHEZ OSCAR (1941- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 618 mots

Président du Costa Rica de 1986 à 1990, puis de 2006 à 2010. Né le 13 septembre 1941 à Heredia au sein d'une des plus riches familles de planteurs de café du Costa Rica, Oscar Arias Sánchez étudie l'économie à l'université du Costa Rica et obtient un doctorat en sciences politiques à l'université d'Essex, en Angleterre. Dans les années 1960, il s'engage dans le Parti de libération nationale (Part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-arias-sanchez/#i_35965

CHORTI

  • Écrit par 
  • Marie-France FAUVET
  •  • 324 mots

Indiens Maya, les Chorti (ou ch'orti') habitent dans les hautes terres de l'est du Guatemala, principalement dans le département de Chiquimula, et, au Honduras, dans la région de Copán ; autrefois, leur territoire s'étendait jusqu'au Salvador. Leur population représente environ 46 800 personnes au Guatemala (recensement de 2002) et moins de 5 000 au Honduras. Ces Indiens ont subi très fortement le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chorti/#i_35965

LENCA

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 304 mots

Indiens de l'Amérique centrale qui parlaient le lenca, langue appartenant au groupe linguistique macrochibcha. Les Lenca habitent les régions montagneuses des départements de La Paz et d'Intibuca, et le sud-est du département de Gracias au Honduras. Ils sont, dans les années 1990, environ 80 000 dans ce pays. Au Salvador, il y a quelques Indiens Lenca dans les villes situées près de la frontière n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenca/#i_35965

LÓPEZ ARELLANO OSWALDO (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 377 mots

Général et chef d'État du Honduras, Oswaldo López Arellano renversa deux gouvernements civils pour instaurer un régime militaire de 1963 à 1971, puis de 1972 à 1975. Oswaldo Enrique López Arellano est né le 30 juin 1921 à Danlí, près de la frontière nicaraguayenne, dans une famille de la classe moyenne. Après avoir gravi les échelons dans l'armée de l'air, il prend part en 1956 au coup d'État qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswaldo-lopez-arellano/#i_35965

LES MAYAS AU PAYS DE COPÁN (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude-François BAUDEZ
  •  • 1 269 mots

L'intérêt que peuvent susciter en France les civilisations précolombiennes se heurte généralement à la prudence et à la frilosité des éditeurs et des organisateurs d'expositions. Soit les civilisations et les arts préhispaniques sont traités dans leur ensemble, et le lecteur ou le visiteur se perd alors dans la complexité du tableau culturel qui lui est présenté, soit ils sont limités à un grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mayas-au-pays-de-copan/#i_35965

MOSQUITO ou MISKITO

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 297 mots

Indiens d'Amérique centrale vivant dans le nord-est de l'actuel Nicaragua et, en moindre nombre, à la frontière du Honduras, les Mosquito furent découverts par Christophe Colomb en 1502, lors de son quatrième voyage ; toutefois, la tentative de colonisation espagnole n'ayant été que passagère, ces Indiens ne furent réellement au contact des Européens qu'après 1650, époque où les Anglais établirent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquito-miskito/#i_35965

SALVADOR EL

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY
  • , Universalis
  •  • 9 390 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Croissance économique et crise du modèle autoritaire »  : […] Cette forte croissance produit des effets aux niveaux rural et urbain qui vont conduire à une crise durant les décennies suivantes. La forte densité de la population, l'absence de terres disponibles et le refus des élites caféières de mettre en place des éléments de réforme agraire renforcent les tensions dans le monde rural. De nombreux paysans sans terre émigrent au Honduras. Parallèlement, la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-salvador/#i_35965

TEGUCIGALPA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 404 mots

Capitale de la république du Honduras, Tegucigalpa est située sur des collines encerclées de montagnes, à près de 1 000 mètres d'altitude. Ancienne ville minière fondée en 1578 sur les versants du mont Picacho, Tegucigalpa, qui obtint le statut de ville en 1821, alterna dans le rôle de capitale avec Comayagua jusqu'en 1880. En 1938, la ville fusionna avec Comayaguela, située sur la rive opposée ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tegucigalpa/#i_35965

Voir aussi

Pour citer l’article

Noëlle DEMYK, Oruno D. LARA, David GARIBAY, « HONDURAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/honduras/