HOMOGRAPHIE

CHASLES MICHEL (1793-1880)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 245 mots

Mathématicien français qui a développé la géométrie projective . Né à Épernon, Chasles fut nommé professeur de géodésie et de mécanique à l'École polytechnique en 1841. En 1846, il devint professeur de géométrie supérieure à la Sorbonne. Indépendamment de ses travaux de mathématiques pures, mentionnons son Aperçu historique sur l'origine et le développement des méthodes en géométrie (1837), qui […] Lire la suite

COURBES TRANSFORMATIONS DE

  • Écrit par 
  • Robert FERRÉOL
  •  • 5 802 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Définition et cas des homologies »  : […] D'après le théorème fondamental de la géométrie projective réelle, les transformations projectives ou homographies [terme introduit par Michel Chasles (1793-1880) au xix e siècle] peuvent, comme les transformations affines, être caractérisées par le fait que ce sont des bijections préservant l'alignement, à condition de se placer non plus dans le plan affine mais dans son complété projectif; ell […] Lire la suite

FONCTIONS ANALYTIQUES - Représentation conforme

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL
  •  • 5 475 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le problème de la représentation conforme »  : […] Étant donné des domaines D et D′ du plan, sont-ils conformément équivalents ? Dans l'affirmative, il s'agira de construire, au moins d'une manière approchée, une représentation conforme de D sur D′. Ce problème a des applications en diverses questions de physique (par exemple en hydrodynamique), car il permet de résoudre certains problèmes de Dirichlet : pour trouver une fonction harmonique u , co […] Lire la suite

GÉOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • François RUSSO
  •  • 10 634 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Renouveau et essor de la géométrie projective »  : […] C'est seulement à la fin du xviii e  siècle que renaît l'intérêt pour la géométrie projective. Elle devait alors connaître un essor remarquable. Son renouveau est jalonné d'une série d'œuvres majeures : Gaspard Monge, Application de l'algèbre à la géométrie (1795), Géométrie descriptive (1795) ; Lazare Carnot, Géométrie de position (1803) ; Jean Victor Poncelet, Traité des propriétés projectives […] Lire la suite