HOMINIDÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Sahelanthropus tchadensis »

En juillet 2002, Michel Brunet et son équipe, ont publié la découverte, réalisée un an auparavant dans le désert de Djourab (Tchad), d'un crâne partiellement écrasé, d'une demi-mandibule et de quelques dents isolées appartenant à un nouvel hominoïde du Miocène supérieur (vieux de 6 à 7 millions d'années et peut-être plus proche de 7), Sahelanthropus tchadensis (plus connu sous le nom de Toumaï). Ses inventeurs en font le premier Hominidé sur les caractères suivants : face aplatie, petites canines, morphologie de la canine, un torus supra-orbitaire épais (probablement mâle), des dents jugales (molaires et prémolaires) à couronne basse et un émail dont l'épaisseur est intermédiaire entre celle du chimpanzé et d'Ardipithèque, et, enfin, une position avancée du trou occipital laissant supposer que Sahelanthropus aurait pu être bipède. Toutefois, le complexe maxillo-facial varie en fonction du sexe, chez les grands singes, et c'est sur ces mêmes caractères que le fameux Ramapithèque avait perdu au début des années 1980, son statut d'Hominidé ; il était relégué au rang de femelle du Sivapithèque. Par ailleurs, la position du trou occipital mérite d'être confirmée. Ce seul caractère pris isolément ne permet pas de statuer sur la bipédie, car sa position est variable chez les primates actuels et, de plus, elle est liée au développement du cerveau. En outre, la partie postérieure du crâne présente des crêtes très fortes, un plancher nucal plat et relevé, rappelant la morphologie observée chez les gorilles. Ces caractères ont fait suggérer que Sahelanthropus pourrait appartenir à une forme ancienne de ces grands singes. Le débat est bien évidemment ouvert et loin d'être clos. Quant au milieu dans lequel évoluait Toumaï, il est « mosaïque » entre lac et désert.

Crâne de Toumaï

Crâne de Toumaï

Photographie

Ce crâne, découvert en juillet 2001 par la mission paléoanthropologique franco-tchadienne dans le désert de Djourab (nord du Tchad) et vieux d'environ 7 millions d'années, appartient à Sahelanthropus tchadensis. Plus connu sous le nom de Toumaï, il reste un prétendant au titre du plus vieil... 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher


Médias de l’article

Hominidés : arbre phylogénétique

Hominidés : arbre phylogénétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Hominidés : arbres phylogénétiques

Hominidés : arbres phylogénétiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Origines de l'homme, Y. Coppens

Origines de l'homme, Y. Coppens
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Ardipithecus ramidus

Ardipithecus ramidus
Crédits : White et al. & J. H. Matternes, 2009/ Science Mag/ AAAS

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification


Autres références

«  HOMINIDÉS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'époque quaternaire : l'Afrique, berceau de l'humanité »  : […] À partir de la fin du Cénozoïque l'Afrique a, à peu près, sa position actuelle en latitude. Elle subit des variations climatiques qui sont en relation avec les variations similaires de l'Europe et cela aura des conséquences importantes sur la biosphère, conséquences que l'on peut voir d'une façon de plus en plus détaillée à mesure que l'on se rapproche de l'Actuel. Une de ces conséquences est peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_7508

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'émergence de comportements proto-humains »  : […] Différentes hypothèses ont été avancées pour expliquer l'émergence de comportements proto-humains ayant engendré la création des plus anciens sites archéologiques. Formulée dans la foulée des découvertes faites dans les grottes sud-africaines, l'hypothèse de la chasse considère celle-ci comme le moteur de l'évolution socioculturelle des proto-humains. Elle explique la fabrication et l'amélioratio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-prehistoire/#i_7508

ARDIPITHECUS RAMIDUS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 735 mots
  •  • 1 média

En 1994 était découvert à Aramis, en Éthiopie, un squelette daté de 4,4 millions d'années (Ma) appartenant à Ardipithecus ramidus . Comme le spécimen était très écrasé, il a fallu attendre quinze ans pour que la communauté scientifique puisse dresser un portrait de ce supposé ancêtre (T. D. White et al., «  Ardipithecus ramidus and the Paleobiology of Early Hominids », in Science , vol. 326, pp.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ardipithecus-ramidus/#i_7508

ARTENAC (SAINT-MARY), site préhistorique

  • Écrit par 
  • Anne DELAGNES, 
  • Jean-François TOURNEPICHE
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Le site préhistorique d'Artenac est situé en Charente, dans le nord du Bassin aquitain, à une vingtaine de kilomètres au nord-est d'Angoulême. Après la destruction de la grotte sépulcrale éponyme qui a fait connaître l'Artenacien, culture du Néolithique final, la carrière d'exploitation du calcaire ouverte à flanc de coteau en 1972 a révélé le gisement actuel . C'est une cavité étroite et longue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artenac-site-prehistorique/#i_7508

ATAPUERCA, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques HUBLIN
  •  • 1 042 mots

Les gisements du complexe d'Atapuerca en Espagne ont acquis une renommée mondiale à la suite des découvertes qui y ont été faites à partir de 1980. Ces sites ont apporté des informations d'une importance exceptionnelle sur les premiers peuplements de l'Europe et sur l'origine des Néandertaliens. La sierra de Atapuerca est un massif calcaire qui s'élève à 1 080 m d'altitude au nord-est de Burgos. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atapuerca-site-prehistorique/#i_7508

AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 769 mots

Australopithecus anamensis est le nom d’une espèce d’hominidé ancien bipède (pouvant se déplacer sur ses deux membres postérieurs) qui a été définie en 1995 et dont le premier spécimen fossile a été découvert en 1965. Il a vécu entre 4,2 et 3,9 millions d’années (Ma). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australopithecus-anamensis/#i_7508

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] Le développement culturel durant le Paléolithique inférieur est le résultat d'un long processus qui commença sur le territoire chinois il y a un million d'années et se termina voici 200 000 ans. Les plus anciens vestiges d'occupation humaine sont encore très mal connus ; ils dateraient de la fin du Pléistocène inférieur. Les premières traces d' Homo erectus , identifiées en Chine du Nord sur les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_7508

CHORORAPITHECUS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 606 mots

Neuf dents isolées, dont quatre fragmentaires, découvertes entre 2005 et 2007 en Éthiopie, dans la région de Chorora (site de Beticha), ont été rapportées à un nouveau grand singe fossile, Chororapithecus abyssinicus , par une équipe nippo-éthiopienne dirigée par Yonas Beyene et Gen Suwa. Ces fossiles proviennent de la partie supérieure de la Formation de Chorora, dont les sédiments sont datés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chororapithecus/#i_7508

COPPENS YVES (1934- )

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 326 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des éléphants à l'homme »  : […] Né le 9 août 1934 à Vannes (Morbihan), Yves Coppens passe sa petite enfance dans la région de Clermont, dans l'Oise, où enseigne son père qui prépare alors, avec Irène Joliot-Curie, une thèse de doctorat d'État sur la radioactivité. L'installation de ses parents à Vannes en 1944 va contribuer à éveiller son attrait pour les sciences du passé, goût très vif qu'il concrétise rapidement. Il fréquente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-coppens/#i_7508

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Crânes des ancêtres d'« Homo sapiens » »  : […] On a retrouvé sur le continent africain, en Afrique australe, dans la zone du Rift (Kenya, Tanzanie, Éthiopie), et plus récemment au Tchad, des ossements fossiles qui ont été identifiés comme les restes d'hominidés archaïques (cf. origines de l'homme ). Leur étude a permis de préciser les étapes de l'évolution du rameau humain : transformation de la denture (et sans doute du régime alimentaire), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_7508

DART RAYMOND ARTHUR (1893-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Anthropologue et paléontologue sud-africain d'origine australienne, né le 4 février 1893 à Toowong, quartier proche de Brisbane (Queensland), mort le 22 novembre 1988 à Johannesburg. Raymond Dart fait ses études à l'université du Queensland, puis à celle de Sydney. De 1923 à 1958, il enseigne à la faculté de médecine de l'université Witwatersrand à Johannesburg. En 1924, à un moment où l'on pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-arthur-dart/#i_7508

DÉCHIFFRAGE DU GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

Longtemps, les chercheurs travaillant sur l'évolution récente de l'homme n'ont eu à leur disposition que des objets matériels qui se conservent relativement bien : squelettes, constructions, poteries, outils, restes alimentaires, ou encore peintures et gravures. L'accès au patrimoine génétique (le génome) des hommes préhistoriques paraissait impossible. Pourt ant, l'amélioration constante des tec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dechiffrage-du-genome-neandertalien/#i_7508

DÉCOUVERTE D'ABEL : AUSTRALOPITHECUS BAHRELGHAZALI

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 177 mots

Alors qu'un crâne d'hominidé fossile avait été trouvé en 1961 par Yves Coppens dans le nord du Tchad et baptisé Tchadanthropus uxoris , sans que ses affinités aient pu être clairement établies à l'époque, un autre paléontologue français, Michel Brunet (université de Poitiers), découvre, trente-cinq ans plus tard dans la même région, un véritable Australopithèque appelé Australopithecus bahrelghaz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-abel-australopithecus-bahrelghazali/#i_7508

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE CRO-MAGNON

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 222 mots

C'est en 1868, lors de la construction de la voie ferrée de Périgueux à Agen, que furent découverts fortuitement, par Louis Lartet, au fond de l'abri-sous-roche de Cro-Magnon, près du village des Eyzies-de-Tayac (Dordogne), les restes de cinq squelettes humains dont la disposition évoquait l'idée de sépulture. Ces restes étaient accompagnés d'ossements d'animaux et d'une multitude de coquilles mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-homme-de-cro-magnon/#i_7508

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 224 mots

Découvert en 1856 dans une grotte de la vallée ( tal ) de Neander près de Düsseldorf (Rhénanie-du Nord-Westphalie), l'homme de Néandertal fut le premier homme fossile à être reconnu. Ses restes – une calotte crânienne et quelques os des membres – recueillis par un instituteur, Johann Carl Fuhlrott, et examinés par Hermann Schaaffhausen de l'université de Bonn, furent considérés par eux comme les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-homme-de-neandertal/#i_7508

DÉCOUVERTE DE LUCY : AUSTRALOPITHECUS AFARENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

La découverte en 1974, par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb, d'un nouvel Australopithèque, Australopithecus afarensis , dans la dépression de l'Afar dans le nord-est de l'Éthiopie (site de Hadar), connu surtout sous le nom de Lucy, était exceptionnelle, avant tout par la conservation d'une grande partie de son squelette. Avec cinquante-deux os, soit 40 p. 100 de son squelette, Lucy e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-lucy-australopithecus-afarensis/#i_7508

DÉCOUVERTE DE SAHELANTHROPUS TCHADENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 245 mots

Dans un numéro de la revue britannique Nature de juillet 2002, le paléontologue français Michel Brunet et son équipe, définissent un nouvel hominidé, Sahelanthropus tchadensis , vieux de quelque 6 à 7 millions d'années, à partir de vestiges mis au jour un an auparavant dans le désert du Djourab (nord du Tchad). Il est représenté par deux fragments de mandibules, trois dents isolées et, surtout, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-sahelanthropus-tchadensis/#i_7508

DÉCOUVERTE DES PLUS ANCIENS HOMMES MODERNES : HOMO SAPIENS SAPIENS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 217 mots

La grotte de Qafzeh en Israël, située à moins de trois kilomètres au sud de la ville de Nazareth, fouillée à partir de 1933 par René Neuville (alors consul de France à Jérusalem), permit la découverte, dès l'année suivante, des premiers crânes humains appartenant à cinq sujets (adultes et enfants) dans des niveaux très anciens datés du Moustérien. Ces fouilles, interrompues durant la Seconde Guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-plus-anciens-hommes-modernes-homo-sapiens-sapiens/#i_7508

DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 239 mots

C'est dans le massif montagneux d'Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne, qu'ont été découverts les plus anciens hommes fossiles d'Europe. Alors que ce massif était connu de longue date des paléontologues et préhistoriens amateurs, ce n'est qu'en 1994, lors des fouilles entreprises par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense à Madrid, Jose Maria Bermudez de Castro du Musée d'histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-antecessor/#i_7508

DÉCOUVERTE D'HOMO FLORESIENSIS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 412 mots

En 2003, une équipe australo-indonésienne, dirigée par M. Morwood, met au jour dans la grotte de Liang Bua sur l'île de Flores, en Indonésie, des ossements appartenant à divers individus hominidés. Ces restes fossiles sont attribués, l'année suivante, à une nouvelle espèce humaine : Homo floresiensis , vieille de quelque 20 000 à 18 000 ans (depuis, cet âge a été remis en question, ayant vécu il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-floresiensis/#i_7508

DÉCOUVERTE D'ORRORIN TUGENENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 186 mots

C'est dans les Tugen Hills, au cœur du rift Gregory au Kenya, que Martin Pickford et Brigitte Senut ont découvert, en 2000, les restes d'un nouvel hominidé vieux de quelque 6 millions d'années dans le gisement de Lukeino. Treize pièces osseuses et dentaires – dont deux mandibules et deux fémurs très fragmentaires –, représentant au moins cinq individus, semblent confirmer la présence en Afrique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-orrorin-tugenensis/#i_7508

DÉCOUVERTE DU PREMIER AUSTRALOPITHÈQUE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 189 mots

Alors qu'au début du xx e  siècle, l'Europe avait déjà livré de nombreux restes d'hommes fossiles, ce n'est qu'en 1924 que l'on découvrit en Afrique du Sud, dans la grotte de Taung, le crâne d'un très jeune sujet, le tout premier représentant d'un groupe d'hominidés très anciens, exclusivement fossiles et africains : les Australopithèques. Désignée par son inventeur, Raymond Dart, sous le nom d' A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-premier-australopitheque/#i_7508

DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 820 mots
  •  • 4 médias

Les Dénisoviens, ou hommes de Denisova, représentent un groupe d'homininés qui a été défini en 2010 grâce à l'étude de l'ADN d’un fragment d’une phalange de la main. Ce vestige osseux (appelé Denisova 3) avait été découvert en 2008 dans une cavité du sud de la Sibérie (Russie), en bordure des montagnes de l'Altaï, appelée grotte de Denisova. Ainsi, pour la première fois dans l'histoire de l'étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denisova-denisoviens/#i_7508

DE TOUMAÏ À SAPIENS, LA RUÉE VERS L'HOMME (exposition)

  • Écrit par 
  • Dominique GOMMERY
  •  • 1 479 mots
  •  • 1 média

À l'occasion du bicentenaire de la naissance du naturaliste anglais Charles Robert Darwin (1809-1882) et des 150 ans de sa publication de l' Origine des espèces (1859) mais aussi des 200 ans de la Philosophie zoologique (1809) du Français Jean-Baptiste de Monet de Lamarck (1744-1829), la Cité des sciences et de l'industrie a présenté, du 12 février au 18 octobre 2009, en partenariat avec le Musé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-toumai-a-sapiens-la-ruee-vers-l-homme/#i_7508

DMANISI SITE PRÉHISTORIQUE DE, Géorgie

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 500 mots

Le gisement de Dmanisi, en Géorgie, découvert sous les ruines d'un village médiéval situé à 85 kilomètres au sud-ouest de Tbilissi et à proximité de la vallée de la Koura (Caucase), est devenu célèbre en 1991 avec la découverte d'une mandibule humaine (D211) qui est associée à des mammifères tels que le rhinocéros étrusque ou le Megantereon (tigre à dent de sabre) généralement âgés de 1,8 à 1,75  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-dmanisi-georgie/#i_7508

EAST SIDE STORY

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 600 mots

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l' East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et géographiques d'une région, la vallée du Rift. Et, pourtant, seul l'aspect géographique de cette théorie a été retenu et résumé ainsi : l'ho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/east-side-story/#i_7508

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La préhistoire »  : […] Depuis 1963, les découvertes de sols paléolithiques et de fossiles d' Hominidés se sont succédé en Éthiopie, et cette région du monde est devenue l'une des plus intéressantes pour la connaissance de l'origine de l'homme. Les premières récoltes de fossiles du genre Australopithecus ont été effectuées dans la basse vallée de l'Omo par la mission internationale franco-kényo-américaine ; elle y a re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_7508

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Aux portes de l'Europe »  : […] Il y a 1,8 million d'années, des homininés ont vécu aux marges de l'actuel continent européen, à Dmanisi, en Géorgie. Le gisement témoin se situe sur les flancs méridionaux des monts du Caucase et a livré une série de vestiges osseux (crâniens et infracrâniens) de plusieurs individus. Ces fossiles sont difficiles à rapporter à un taxon déjà défini en Afrique ou en Extrême-Orient. Ils montrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_7508

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Paléoanthropologues et biologistes de l'évolution humaine ont assisté en 2010 au déchiffrage d'une partie du génome néandertalien. Cette lignée humaine, qui a peuplé l'Asie de l'Ouest et l'Europe pendant 400 000 ans, a disparu il y a environ 30 000 ans. Elle est considérée comme la plus proche de la lignée de l'Homme moderne, seul survivant de toutes les espèces humaines ayant existé. Mais on est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/#i_7508

HAPPISBURGH TRACES DE PAS D'

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène MONCEL
  •  • 1 265 mots
  •  • 2 médias

Happisburgh, localisé dans le comté de Norfolk, à l’est de l’Angleterre, a livré en mai 2013 les plus anciennes traces d’hominidés hors d’Afrique connues à ce jour. Avec un âge estimé entre 1 million d’années (Ma) et 780 000 ans, celles-ci, préservées dans des terrains situés au bord de la mer du Nord, ont été mises au jour par l’érosion marine : les fortes marées ont balayé le sable de la plage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traces-de-pas-d-happisburgh/#i_7508

HOMO ERECTUS

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 645 mots
  •  • 1 média

Succédant à Homo habilis , l'espèce Homo erectus est apparue il y a environ 2 millions d'années en Afrique orientale, mais les premiers représentants africains de la lignée sont maintenant séparés et attribués à une autre espèce, Homo ergaster . Elle s'est développée assez rapidement et a progressivement occupé tout l'Ancien Monde , à l'exception des montagnes et des régions les plus septentriona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-erectus/#i_7508

HOMO HABILIS

  • Écrit par 
  • José BRAGA
  •  • 1 136 mots

Parce qu'ils se distinguent des Australopithèques ayant vécu aux mêmes périodes, il y a 2,5 à 1,8 millions d'années, certains Hominidés à morphologie plus humaine et découverts uniquement en Afrique à ce jour, ont été rangés dans le genre Homo , auquel nous –  Homo sapiens sapiens  – appartenons également. L'apparition de ces premiers hommes correspond à un changement climatique majeur. L'étude de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-habilis/#i_7508

HOMO LUZONENSIS ou HOMME DE CALLAO ou HOMME DE LUÇON

  • Écrit par 
  • Dominique GRIMAUD-HERVÉ
  •  • 1 576 mots
  •  • 2 médias

L’analyse de restes humains découverts dès 2007 dans la grotte de Callao, sur l’île de Luçon (en anglais Luzon) au nord des Philippines, a permis aux chercheurs qui les ont étudiés de définir en 2019 une nouvelle espèce nommée Homo luzonensis . Celle-ci repose sur des ossements et des dents qui présentent un mélange de caractères morphologiques primitifs (se rapprochant des Australopithèques) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-luzonensis-homme-de-callao-homme-de-lucon/#i_7508

HOMO SAPIENS

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 557 mots

L'origine de l'espèce Homo sapiens est généralement située entre 400 000 et 500 000 ans, même si la région où elle est apparue – probablement l’Afrique – et la population qui lui a donné naissance – probablement des Homo erectus   – ne font pas encore l'unanimité parmi les anthropologues. Il est assez difficile de donner une description type (diagnose) de cette espèce qui a vu sa morphologie se m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-sapiens/#i_7508

HOMO SAPIENS SAPIENS

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 703 mots

On regroupe dans la sous-espèce Homo sapiens sapiens toutes les populations humaines vivantes et toutes celles qui les ont précédées et qui leur étaient très similaires. Cet ensemble est souvent appelé « Hommes modernes » ou « Hommes de morphologie moderne ». Les caractéristiques générales sont celles de l'espèce Homo sapiens , mais avec une capacité cérébrale élevée atteignant 1 450 centimètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-sapiens-sapiens/#i_7508

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le débat sur l'apparition du langage »  : […] Si la plupart des chercheurs pensent que la faculté de langage n'est pas apparue après l'émergence de notre espèce, le consensus est moins net sur la question de savoir si elle était apparue avant , autrement dit, si d'autres espèces d'hominidés, notamment les Néandertaliens, possédaient un langage de même nature que le nôtre. Le processus d'hominisation, qui a duré six à huit millions d'années, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_7508

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_7508

LEAKEY LES

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 796 mots
  •  • 1 média

L' histoire de l'origine de l'homme et de l'archéologie africaine a longtemps été dominée par l'une des grandes figures de la préhistoire, Louis Seymour Bazett Leakey (1903-1972). Contrairement à la découverte du premier australopithèque (« l'enfant de Taung » attribué à Australopithecus africanus ) en Afrique du Sud, par Raymond Dart en 1924, due à un extraordinaire coup de chance, celle des pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-leakey/#i_7508

LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Pour la période comprise entre 2 et 3 millions d’années (Ma), les fossiles d’hominidés en Afrique sont peu nombreux et restent mal connus. Comment comprendre l’émergence du genre Homo  et comment le définir ? Les australopithèques sont-ils réellement des ancêtres directs ? Et dans ce cas, comment envisager aujourd’hui le passage d’ Australopithecus à Homo  ? Autant de questions qui font l’objet d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominide-de-ledi-geraru/#i_7508

LOMEKWI, sites préhistoriques

  • Écrit par 
  • Anne DELAGNES
  •  • 1 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La formation de Nachukui »  : […] Cette formation sédimentaire de Nachukui, située à l’extrême nord du Kenya, constitue une étroite bande qui s'étend sur environ 80 kilomètres entre la bordure occidentale du lac Turkana et les massifs du Labur et du Murua Rith situés plus à l’ouest. Elle fait partie du vaste ensemble du bassin du Turkana, qui comprend également les formations fossilifères de Shungura au nord et de Koobi Fora à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lomekwi-sites-prehistoriques/#i_7508

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Adaptation à la bipédie »  : […] La bipédie, qu'il ne faut pas confondre avec la verticalité telle qu'elle est réalisée chez l'homme, apparaît indépendamment dans de très nombreuses lignées, chez des Tétrapodes de taille variée. Chez les Reptiles, une démarche bipède était réalisée dès le Trias par les Thécodontes. Dans ce cas, les membres antérieurs étaient petits ; les membres postérieurs plus allongés et parasagittaux. Tout l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_7508

MISLIYA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 638 mots
  •  • 2 médias

Découvert dans la grotte de Misliya – site préhistorique situé sur le flanc ouest du mont Carmel, près de la ville de Haïfa, au nord d’Israël, et des gisements de Tabun et Skhul –, l’homme de Misliya est le plus ancien représentant des hommes anatomiquement modernes du Levant. Ce fossile humain vieux de quelque 180 000 ans, et connu simplement par un maxillaire (mâchoire supérieure), repousse ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-misliya/#i_7508

MUNGO SITE PRÉHISTORIQUE DE, Australie

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 402 mots

La région des Willandra Lakes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, a livré plusieurs gisements préhistoriques et une importante série de fossiles humains proches de la morphologie des Aborigènes d'Australie. Le site de Mungo a été fouillé en 1968-1969. Plusieurs squelettes y ont été découverts. En 2000, l'un d'eux, L.M. 3, a retenu l'attention car il apporte des données nouvelles sur le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-mungo-australie/#i_7508

NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Les Néandertaliens, connus depuis le milieu du xix e  siècle, ont constitué une population d'hommes fossiles dont les premières caractéristiques sont apparues il y a plus de 400 000 ans en Europe. Après avoir occupé tout ce continent, une partie du Moyen-Orient, et de l'Asie, jusqu'aux frontières occidentales de la Chine, ils se sont éteints il y a environ 30 000 ans, probablement sous la poussée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neandertaliens-neanderthaliens/#i_7508

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_7508

ORRORIN TUGENENSIS

  • Écrit par 
  • Dominique GOMMERY
  •  • 1 255 mots
  •  • 2 médias

Orrorin tugenensis est une espèce d’hominidés fossiles dont les premiers fragments ont été mis au jour en octobre et novembre 2000 au Kenya (région des Tugen Hills) . Tout d’abord nommé Millenium ancestor (l'ancêtre du millénaire) du fait de la date de sa découverte, il est daté d’environ 6 millions d’années (Ma), ce qui en fait l’un des plus anciens hominidés à bipédie avérée. Le nom de genre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orrorin-tugenensis/#i_7508

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le berceau de l’humanité se promène : de l’Asie vers l’Afrique »  : […] Si l'homme de Piltdown fut à l'origine de conceptions erronées qui persistèrent durablement, il n'eut en revanche que peu d'influence sur les différentes hypothèses envisagées quant au « berceau » de l'humanité. L'extraordinaire modernité de son crâne ne faisait en effet que reculer dans le temps l'origine même de l'humanité. Après la Première Guerre mondiale, la majorité des chercheurs considérai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_7508

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Paléontologie humaine »  : […] La paléontologie humaine ou paléoanthropologie (cf.  paléoanthropologie ) est une des branches les plus jeunes des sciences paléontologiques. Son objet et sa méthode se précisèrent lentement ; elle a maintenant nettement pris conscience de ses possibilités et su dégager ses tâches essentielles. D'où vient l'homme ? C'est le problème de nos origines, de notre insertion dans le monde animal. La palé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_7508

PEṢTERA CU OASE SITE PRÉHISTORIQUE DE, Roumanie

  • Écrit par 
  • Oana MOLDOVAN, 
  • Hélène ROUGIER, 
  • Erik TRINKAUS
  •  • 304 mots

En 2002, la découverte d'une mandibule humaine adulte dans la grotte Peştera cu Oase (« grotte avec des os »), dans le sud-ouest de la Roumanie, a fourni des données exceptionnelles sur le peuplement de l'ouest de l'Eurasie. En effet, la morphologie clairement moderne du spécimen et sa datation au carbone 14, qui le situe entre 34 000 et 36 000 ans B.P., en font un des plus anciens fossiles humai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-pestera-cu-oase-roumanie/#i_7508

PLIOCÈNE

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 78 mots

Le pliocène est la plus récente des subdivisions de l'ère tertiaire, de 5,5 Ma à 1,8 Ma Au cours de cette longue période, un événement capital s'est produit : la séparation du genre Homo et du genre Australopithecus à partir d'une souche commune. Au Pliocène supérieur apparaissent les premiers outils taillés ainsi que les tout premiers campements, bien que d'organisation sommaire et sans doute d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pliocene/#i_7508

PRÉHISTOIRE - Alimentation

  • Écrit par 
  • Hervé BOCHERENS
  •  • 1 940 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers hominidés, des primates flexibles ? »  : […] Depuis Darwin, l'origine de la lignée humaine au sein des primates fait l'objet de débats passionnés, et de nombreuses hypothèses impliquant des causes alimentaires ont été proposées pour tenter d'expliquer la spécificité des hominidés et de l'espèce humaine. Singe chasseur, singe mangeur de graines dans la savane, singe charognard ? Peut-on tester de telles hypothèses par l'analyse géochimique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-alimentation/#i_7508

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] a )  Les industries de Kehe. En 1959, les préhistoriens chinois découvraient au village de Kehe à l'extrémité sud-ouest de la province du Shanxi, onze gisements contenant treize espèces de mammifères fossiles et cent trente-huit objets façonnés à partir de galets de quartzite. Ces outils, éclats, choppers et chopping tools très primitifs, ainsi que la faune typiquement nihowan, permettent d'attr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_7508

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Anthropoidea »  : […] Hemprich a subdivisé, en 1820, les Simiens, ou Anthropoidea , en deux infra-ordres, qu'il nomme Platyrrhinii et Catarrhinii . On les distingue par la forme des narines, dirigées latéralement et séparées par une large cloison nasale chez les premiers, rapprochées et dirigées vers le bas chez les seconds. Les Platyrrhinii , ou Platyrhiniens, se voient attribuer une origine monophylétique si on leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_7508

PRIMATES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Denis GERAADS
  •  • 6 329 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hominidae »  : […] Naguère, on pensait que les Grands Singes, Orang-outan, Gorille et Chimpanzé, formaient un ensemble naturel, appelé Pongidés (d'après Pongo , l'Orang-outan), séparé de la lignée humaine depuis une époque variant suivant les auteurs entre le Miocène supérieur (10 Ma) et l'Éocène (50 Ma). Les données de la biologie moléculaire sont venues bouleverser cette conception. Aussi bien l'analyse des chrom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates-fossiles/#i_7508

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La préhistoire du continent sahulien »  : […] Sahul est le nom de la plate-forme continentale située entre la Nouvelle-Guinée et l'Australie, sous les mers de Timor et d'Arafoura ; c'est une partie de l'ancien bouclier australien. Pendant les grandes régressions marines consécutives aux glaciations du Quaternaire, cette plate-forme, émergée, réunissait la Nouvelle-Guinée et l'Australie, se poursuivait à l'ouest et au sud de l'Australie, et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahul/#i_7508

STERKFONTEIN SITE PRÉHISTORIQUE DE, Afrique du Sud

  • Écrit par 
  • José BRAGA
  •  • 1 831 mots

Dans le chapitre « Les Hominidés »  : […] Si certains anthropologues pensent que tous les Hominidés des dépôts les plus anciens (niveaux 2 à 4) appartiennent à l'espèce Australopithecus africanus , d'autres suggèrent qu'une deuxième espèce d'Hominidé serait représentée. Celle-ci posséderait des similitudes avec le genre Paranthropus mais aussi avec le genre Homo . Les restes, peu nombreux, des représentants de ces deux genres ont été cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-sterkfontein-afrique-du-sud/#i_7508

TOBIAS PHILLIP VALENTINE (1925-2012)

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 1 131 mots
  •  • 1 média

Paléontologue sud-africain reconnu pour ses travaux concernant les origines et l'évolution de l'homme. Phillip Valentine Tobias est né à Durban, dans la province du Natal de la République d'Afrique du Sud, le 14 octobre 1925, l'année de la publication de la description du premier australopithèque ( Australopithecus africanus ) par Raymond Dart. Il fait dans cette ville ses études primaires et sec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phillip-valentine-tobias/#i_7508

WILSON ALAN CHARLES (1934-1991)

  • Écrit par 
  • Pascal PICQ
  •  • 1 035 mots

Les travaux d'Alan Wilson, spécialiste de la biologie moléculaire et technicien talentueux, ont bousculé les conceptions des anthropologues sur la place de l'homme dans la nature et sur l'origine de l'homme moderne. Co-inventeur du principe de l'horloge moléculaire, qui rythme de ses mutations la séparation des espèces, et de l'« Ève mitochondriale », qui aurait cédé, il y a deux cent mille ans, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-charles-wilson/#i_7508

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La préhistoire »  : […] Les spécialistes des hautes époques préhistoriques regardent avec intérêt cette région voisine de l'Afrique orientale. Entre le « berceau » africain et l'Asie, l'Arabie apparaît en effet comme le point de passage obligé pour les premiers hominidés. Mais, si prometteuses soient-elles, les prospections n'ont livré jusqu'ici qu'un matériel hors contexte, dont l'ancienneté varie, au gré des auteurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_7508

Voir aussi

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « HOMINIDÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/