HOMÉOTHERMIE

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 598 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Énergétique individuelle »  : […] Tout individu, bactérien, végétal ou animal, doit incorporer une certaine quantité d'énergie pour assurer ses fonctions vitales. Les végétaux chlorophylliens utilisent l'énergie du rayonnement solaire. Toute la lumière (LT) parvenant au contact de la plante n'est pas employée pour la photosynthèse (fig. 1a) : une partie importante n'est pas utilisée (LNU), car perdue par réflexion. La lumière eff […] Lire la suite

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 832 mots
  •  • 4 médias

Par hibernation on entend la « manière de passer l'hiver ». Il s'agit d'une faculté qu'ont certains êtres vivants de s'adapter aux conditions climatiques hivernales : abaissement de la température moyenne, réduction des heures d'éclairement, diminution des précipitations. On rencontre les formes d'hibernation les plus prononcées dans les climats tempérés frais où les caractères de l'hiver sont pa […] Lire la suite

HYPOTHERMIE PROVOQUÉE

  • Écrit par 
  • Henri LABORIT
  •  • 848 mots

Il existe deux types d'êtres vivants : les poïkilothermes, qui présentent une température centrale variable en fonction de la température du milieu où ils se trouvent, et les homéothermes, qui conservent dans une certaine limite la constance de leur température centrale malgré les variations de celle de l'environnement. Parmi ces derniers, les animaux hibernants peuvent, sous l'influence de circon […] Lire la suite

LAMPRIS GUTTATUS

  • Écrit par 
  • Lionel CAVIN
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Animaux homéothermes et poïkilothermes, endothermes et ectothermes  »  : […] La plupart des mammifères et des oiseaux gardent leur température corporelle à peu près constante : on dit qu’ils sont homéothermes. Ils sont aussi capables de produire de la chaleur grâce à leur activité métabolique : on dit qu’ils sont endothermes. Au contraire, les amphibiens et les reptiles, dans leur grande majorité, ont une température corporelle qui varie avec la température extérieure : i […] Lire la suite

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Appareil respiratoire »  : […] L' homéothermie trouve au niveau de l'appareil respiratoire ses réalisations anatomiques et physiologiques essentielles. La lutte contre le froid dépend en définitive de l'intensité des oxydations et de la couche de graisse ; la lutte contre la chaleur, de l'évaporation d'eau surtout au niveau des voies respiratoires supérieures. Chez les Mammifères, trois dispositions anatomiques importantes conc […] Lire la suite

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le facteur thermique »  : […] Le facteur thermique, que mesure la température du milieu, est un facteur universel ; il contrôle la vitesse des réactions biochimiques (loi de Van't Hoff), et par là il conditionne directement, en tout milieu, toute vie. Dans les climats terrestres, les amplitudes maximales de température vont approximativement des − 70  0 C du « pôle du froid » sibérien aux + 60  0 C du « pôle du chaud » au Sah […] Lire la suite

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Respiration, circulation, homéostasie »  : […] L'absence d'un véritable diaphragme oblige toute la musculature troncale à entrer en action lors des mouvements respiratoires. Les parois pulmonaires sont plus plissées que celle des Amphibiens, surtout dans la partie antérieure du poumon. Les Serpents n'ont qu'un seul poumon (le droit), très allongé. Des sortes de « sacs aériens » (évaginations pulmonaires) s'insinuent entre les viscères du Camél […] Lire la suite

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 977 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La balance thermique des homéothermes »  : […] Le métabolisme énergétique d'un homéotherme varie avec la température ambiante  : il reste constant dans une zone plus ou moins large (zone de neutralité thermique) et devient plus élevé en deçà de cette zone (mise en jeu d'une thermogenèse régulatrice) et au-delà de cette zone (mise en jeu d'une thermolyse accrue). […] Lire la suite


Affichage 

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

dessin

Résumé des mécanismes thermorégulateurs chez les homéothermes (d'après : A J Vander et coll, « Physiologie humaine », 4e éd 1989) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Thermogenèse des homéothermes

Thermogenèse des homéothermes

graphique

Thermogenèse des homéothermes en fonction de la température du milieu (d'après Giaja, « Homéothermie et thermorégulation I L'Homéothermie », Paris, 1938) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Thermogenèse des homéothermes

Thermogenèse des homéothermes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique