HOMÉOSTASIE : LA CLÉ DE L'ASSISTANCE FONCTIONNELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès ses premières recherches en physiologie animale et humaine, le médecin américain Walter Bradford Cannon (1871-1945) s'est efforcé d'analyser le fonctionnement des systèmes qui constituent un organisme vivant.

Dialyseur en plaques

Dialyseur en plaques

dessin

Coupe schématique d'un dialyseur en plaques : l'appareil permet l'épuration du sang chez des malades dont le fonctionnement rénal est gravement insuffisant. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Utilisant dès 1897 la radioscopie pour l'étude de la fonction digestive, il réussit non seulement à en analyser le déroulement mais aussi certaines de ses interférences avec d'autres fonctions. Cherchant à expliquer cette interdépendance entre plusieurs systèmes, Cannon mit en évidence l'existence de régulations d'origine endocrinienne et neurovégétative, qu'il décrivit dans The Wisdom of the Body (1932).

Ces régulations, qui permettent le maintien des grands équilibres fonctionnels, assurent la constance des conditions vitales de base caractérisant le « milieu intérieur » qu'avait défini Claude Bernard. En démontrant ainsi que l'organisme tendait vers l'homéostasie (équilibre physiologique), Cannon ouvrait la voie aux méthodes modernes de l'assistance fonctionnelle en médecine et en chirurgie.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « HOMÉOSTASIE : LA CLÉ DE L'ASSISTANCE FONCTIONNELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie-la-cle-de-l-assistance-fonctionnelle/